• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Healer’s Quest A paraître sur Switch

Test de Healer’s Quest (Switch)

HEALER'S QUEST : le RPG où vous devez soigner les bobos d’une bande de bras cassés

Pas facile de se distinguer au sein des RPG, devenus assez nombreux ces derniers mois sur Switch. Mais en jouant la carte de l’humour, Healer’s Quest apporte une petite note de fraicheur dans un genre un peu trop dupliqué à l’identique. Est-ce suffisant pour faire illusion sur la durée ?

Test
Les RPG ne manquent clairement pas sur notre Switch et avec le flot incessant des sorties, difficile de rester bien longtemps visible si l’on ne joue pas une petite partition différente. Fort de sa petite renommée et de ses bonnes critiques sur Steam depuis sa sortie en 2018, Healer’s Quest a les honneurs d’un test qui a pris son temps.

Profession : soigneur

Pour une fois, au lieu de glorifier les vaillants guerriers ou les mages ultra-puissants, on met en avant celui que l’on néglige d’habitude, alors que son rôle est essentiel (moindre dans les roguelike) : le soigneur. Cette nounou doit donc s’occuper d’une bande de bas du front, qui foncent dans le tas et ressortent en petits morceaux. Heureusement que le soigneur est là, pour lancer un petit sort depuis les lignes arrières, afin de les protéger, de leur accorder une petite restauration d’énergie ou les réveiller en cas de perte de conscience.

Évidemment, si toute l’équipe finit par trébucher lors du combat, vous êtes parti pour recommencer, car ce n’est pas votre niveau dans les combats au corps à corps qui sauvera ce beau petit monde. On obtient donc un background amusant pour un titre qui reste en dehors ultra-classique dans sa facture.

Selon votre Karma, les paroles échangées au sein du groupe seront différentes. Cela clash sévère parfois !
Un souverain fait appel à un groupe courageux sur le papier pour aller trucider le dangereux dragon qui sévit près de la citadelle. L’Agence Tous risques qui est donc engagé n’est clairement pas ce qui se fait de mieux sur le marché, mais faute de mieux, le roi est déjà heureux de pouvoir envoyer des troupes.

Votre mission est donc de veiller à ce que petit monde puisse survivre à la première rencontre, réussir sa mission et pouvoir continuer à récolter la gloire et les récompenses. Vous aurez 5 slots de sauvegarde pour tenter différentes approches de progression.

Combats automatiques mais gameplay en temps réel

Votre soigneur reste donc en arrière, surveillant les actions du reste de l’équipe et en intervenant en temps réel pour éviter la chute de ses coéquipiers. On observe les statistiques et les barres d’énergie de chacun, on intervient pour administrer le petit soin nécessaire ou la petite protection aux valeureux qui est en souffrance, le choix étant laissé d’administrer une grande quantité de santé à l’un de vos guerriers ou à répartir cette quantité de manière égale à l’ensemble de l’équipe.
Vous pouvez opter pour des compétences passives ou actives et même focaliser votre mana sur un héros particulier sur les cinq de votre team. On ne s’ennuie pas au départ et le plaisir de jouer est bien présent. Attention cependant, les premiers combats sont clairement en votre défaveur et il va falloir enchaîner les petites batailles pour monter en niveau et commencer à vous sentir un peu moins faible.
N’oublions donc pas cette composante roguelite car effectivement les premiers combats sont très vite too much pour votre équipe, ce qui bloque dans les déplacements sur votre carte. Eh oui, avancer dans les bois en direction d’un pont et se faire attaquer tous les 10 pas avec de simples brigands qui vous mettent une tannée, ça calme sec.

Alors quand le premier pont est surveillé par des créatures beaucoup plus costaudes que nos brigands, on comprend bien que l’on va devoir farmer en expérience un petit mot avant de s’éclater un peu plus vers de nouveaux horizons.

L’action en temps réel n’est donc clairement pas la panacée et il va vous falloir anticiper un peu plus cela, avant le combat. Direction les menus pour attribuer à chacun (selon vos maigres possibilités au départ) des items magiques que vous allez récupérer ou acheter dans l’une des premières boutiques que vous rencontrerez, afin d’être un peu (beaucoup) plus résistant lors des affrontements.

Il y a donc une option stratégique intéressante mais quoi que vous fassiez, concentrer vos attaques sur chacun de vos adversaires pour limiter les dégâts reçus ensuite, car si le combat dure dans le temps, vous allez clairement trébucher.

Vous remarquerez que l’ennemi se focalise généralement sur un membre de votre équipe pour le mettre hors-jeu rapidement et procède ensuite à l’élimination des autres les uns après les autres. Il suffit qu’un sort de confusion retourne l’un des membres contre vous pour que vous soyez occupé à rompre le sortilège tandis que les attaques mettent à terre les autres membres non secondés par vos soins.

Pensez également régulièrement à vous reposer dans une auberge, car la répétition des attaques contre votre équipe fatigue vos personnages, qui deviennent beaucoup moins endurants dans l’effort. Alors oui c’est une petite perte de temps, mais c’est une obligation si certains d’entre eux ont subi un étourdissement ou empoisonnement au cours des précédents combats. Surveillez donc la jauge de fatigue, et dépensez votre argent, même si par humour, vous serez régulièrement celui qui restera à la belle étoile pendant que les autres roupilleront dans un lit 4 étoiles.
En passant les niveaux d’expérience, vous allez agrandir vos pouvoirs et collecter de petites étoiles qui vont permettre de débloquer certains items dans votre arbre de compétences. La progression est assez lente et il faut mieux savoir fuir certaines escarmouches plutôt que d’aller vers une défaite inéluctable, qui fatiguera encore vos hommes.
Graphiquement correct même si l’on aurait apprécié plus de variétés et de détails dans certains décors, on apprécie la gestion tactile de l’écran pour accéder au menu quand on est dans les souterrains ou sur la carte. A nous l’accès à notre inventaire, aux sorts et…à la possibilité de fuir le donjon si le combat est mal engagé ou l’opposition en face de vous trop puissante.

Pas sérieux s’abstenir

Healer’s Quest est parsemé de petites plaisanteries, avec des dialogues régulièrement savoureux entre les personnes (dont un est clairement en manque de filles et collectionne les râteaux), qui sont tout sauf des héros irréprochables. On notera d’ailleurs qu’ils sont conscients d’être des personnages de jeux vidéo, en s’amusant de leurs précédentes morts.

Lorsque vous entrerez dans des zones d’entraînements, n’hésitez pas à les faire effectuer les tests pour améliorer leurs piètres compétences. On relèvera différents anachronismes dans l’histoire, l’humour rappelant parfois les titres de Monkey Island. Et honnêtement, il y a régulièrement des dialogues vraiment hilarants. Healer's Quest est un vrai plaisir pour lire une jolie collection de vannes.

Pas assez abouti mon cher.

Hélas, toutes ces bonnes notes d’intention ont tendance à s’effondrer au cours du temps car le gameplay en vient assez vite redondant au bout de deux heures. S’occuper de son équipe, les soigner et poursuivre sa route, sans pouvoir intervenir sur les actions des autres joueurs (comme des conseils ou certains ordres pour se placer ou attaquer) fait que le titre manque de richesse par rapport à la concurrence. D’autant que très rapidement, vous allez constater que vos personnages ont bien du mal à s’extraire des combats en mêlée et se montrent bien trop fragiles pendant de longues heures.

Il en vient un temps où l'on comprend que les combats ne correspondent pas au meilleur moment du jeu et c'est là où le bât blesse. Cependant, le titre garde suffisamment d'aspects attrayants pour tenir la route mais on se dit qu'avec un peu plus d'options et de variations, on aurait eu dans les mains une véritable pépite.

Healer's Quest est un titre développé par Rablo Games et édité par Plug In Digital. Il vous coûtera 14,99 €, ne prend que 590 Mo d'espace disque. Interface en français. Nous remercions le service de presse pour nous avoir fait parvenir un code de ce jeu pour en réaliser le test.
14/20
En concentrant son gameplay sur le minus du groupe, Healer’s Quest ne parviendra pas à se hisser à la hauteur des cadors du genre. Pas de chance pour lui, le hasard de notre gameplay l’a fait suivre de longues parties de Torchlight 2 et quelques parties de Diablo 3 que nous avions mis de côté depuis bien longtemps. Healer’s Quest est donc une récréation parodique pour quelques heures, mais il ne faut pas en attendre beaucoup plus.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST spécial Nintendo Direct E3 2021

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Une récréation plaisante pour sortir du train-train quotidien. Comptez une dizaine d’heures pour l’histoire centrale qui passe par tous les lieux communs du RPG. Mais la faiblesse du scénario malgré les savoureux dialogues, heureusement traduits en français, et un gameplay au final limité, par rapport à la gestion complète d’une véritable équipe, cantonne Healer’s Quest comme un apéritif récréatif avant de poursuivre vers d’autres titres bien plus complets.

Jouabilité
Le rythme de progression est assez lent et on se demande si l'on va pouvoir dépasser les limites du domaines du Seigneur rapidement tellement notre équipe de choc ne tient pas le choc. Mais d'un autre côté, le jeu est extrêmement simple dans son approche et peut devenir un titre d'initiation pour les plus jeunes ou les aventureux peu aguerris qui auraient tendance à être noyé face à la gestion d'un arbre de compétences beaucoup plus fouillé que l'on peut trouver dans les cadors de la catégorie.
Durée de vie
Une dizaine d'heures, c'est correct, le plaisir du jeu se maintient pour pouvoir lire toutes les vannes que se balancent les personnages entre eux. Et franchement, on a adoré à plusieurs reprises cet humour. Notons qu'il est possible dans les réglages de modérer les jurons.
Graphismes
Un peu simple tout de même, on le ressent dans les décors souterrains et au niveau de la variété des ennemis. Un petit effort supplémentaire au niveau de certains détails n'aurait pas été de trop. On salue les petits anachronismes et les quelques références glissés par ci par là.
Son
Une musique classique, rien d'exceptionnel. Ce n'est pas au niveau du son que Healer's Quest se démarque.
Intérêt
Le jeu est globalement un peu lent sur la première demi-heure, puis très fun pendant 2 à 3 h, avant de devenir ronronnant et retomber dans la classicisme sans éclat. On a apprécié la prise de contact mais force est de reconnaître qu'au bout de quelques heures, on était clairement moins motivé. Cependant, après l'avoir laissé de côté trois semaines, on a repris plaisir à y jouer à nouveau. C'est donc un titre à relancer régulièrement mais sans chercher à le finir d'une traite.
Ergonomie
Le côté tactile est un plus mais parfois, l'action nous bloque et on subit les attaques adverses sans pouvoir corriger le tir, d'où la nécessité de recommencer. On a connu aussi quelques freezes, notamment pour pouvoir sortir d'un souterrain. Des bugs de jeunesse toujours un peu pénibles mais qui devraient être rapidement corrigés.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Healer’s Quest (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×