Namco Fondée en 1955

Profil de Namco

Pacman fever !

Profil
NAMCO…voila un nom qui résonne depuis des années dans les oreilles des plus anciens d’entre nous. C’est de cette génération dorée dont je parle, celle qui a connue les salles d’arcades enfumées, pleines de joueurs venant se presser pour dépenser leurs quelques sous vaillant dans une borne d’arcade Pacman ou autre Galaxian, ces jeux mythiques que nous avons tant aimé…rendre honneur aux grands noms qui ont forgé sa passion, n’est ce pas le minimum que devrait faire tout gamer ?
Profil rédigé par Alexandre

C'est pourquoi il était plus que temps de consacrer un dossier à Namco, un nom aussi mythique que peut l'être celui D'Atari, de Sega ou bien Nintendo…êtres vous prêt pour un voyage de 50 années ?

1955 : création de l'entreprise " Nakamura Manufacturing Ltd "



La Nakamura Manufacturing Ltd. Est fondé à Tokyo en 1955. Son activité ? Aucun rapport avec les jeux vidéos, puisque son premier contrat consiste en l'installation de carrousels chevaux à bascule sur le toit d'un grand magasin de Yokohama. Durant 17 ans, La Nakamura Manufacturing Ltd prospérera dans cette activité, en signant notamment des contrats prestigieux avec Disney, qui permettra à la NM d'utiliser les personnages Disney dans ses fabrications. Ce n'est qu'au début des années 70 que la Nakamura Manufacturing ltfd devient…Namco.

1972-1978 : Adoption du nom Namco / entrée dans le monde du jeu vidéo



En 1972, l'entreprise commence à estampiller ses produits Namco, mais n'est pas encore déterminé comme nom définitif. Ce n'est qu'en 1974 que Namco commence son entrée dans le monde du jeu vidéo, avec l'acquisition de la division japonaise d'Atari, rachetée à la maison mère (Atari corp of the U.S).

En 1977, le nom de Namco ltd est définitivement adopté. Namco en profite pour ouvrir 2 divisions à l'étranger : Namco Enterprises Asia Ltd. à Hong Kong puis en 1978 Namco America Inc. en Californie.

1979: Premier choc vidéoludique : Galaxian




Galaxian


Après l'immense succès de Space Invaders, Namco se devait d'être présent sur le front des shoot them up : c'est désormais chose faite en 1979 avec Galaxian, jeu mythique s'il en est.



Contrairement à Space Invaders ou les ennemis attaquaient statiquement en un seul bloc, Galaxian voyait l'avènement des attaques surprises, par petit groupe, incluant la notion de vitesse variable selon les ennemis. Ceux –ci étaient composés comme suit :

Les drones, les émissaires, les frelons et les vaisseaux amiraux. L'intelligence artificielle varie selon le type d'ennemi rencontré. Le jeu est d'ailleurs bien difficile, les capacités du vaisseau n'étant pas vraiment à la hauteur (un tir à la fois, impossibilité de tirer en rafale). Vite lassant, le jeu a néanmoins connu un énorme succès dans les salles d'arcade, et sera d'ailleurs adapté sur Atari 2600 puis sur MSX. Une suite arcade verra le jour en 1981, Galaga.

1980: l'ouragan Pacman





Qui ne connaît pas Pacman ? Cette pastille jaune mangeuse de bonbons (et accessoirement de fantômes) a fait le tour de la planète, et reste sans aucun doute le jeu vidéo le plus célèbre du monde. Crée par Toru Iwatani, alors concepteur de jeu chez Namco, Pac Man fut programmé en un an et demi par une équipe de 5 personnes dirigée par Hideyuki Mokajima.

La raison du succès ? Sa simplicité ? Facile à prendre en main, d'un gameplay imbattable, Pacman à su rapidement attirer les foules.



Pac Man fut d'ailleurs le premier jeu vidéo de l'histoire a bénéficier d'autant de produits dérivés : chansons guimauve, figurines…au fil des années, le jeu ne cessera d'être le fer de lance de Namco, avec d'innombrables suites bien malheureusement bien moins amusantes que l'original…

1982: Pole position, un nouveau standard




Pole Position 1


Après les décevants Rally X et New Rally X, Namco fait enfin son entrée dans la cour des grands en matière de jeu de voiture : Pole position arrive, et c'est tout le monde de l'arcade qui est en émoi. D'une réalisation sans faille, munie d'une sensation de vitesse rarement ressentie jusqu'alors, Pole Position rafle tout sur son passage tant et si bien qu'une suite verra le jour un an plus tard.


Pole Position 2


1983: Xevious, le shoot them up obtient ses lettres de noblesse





Avec Xevious, le shoot entre dans une nouvelle dimension. Doté d'un scrolling vertical, Xevious vous permettait d'affronter des ennemis aériens ou terriens sans distinction. Fun en diable, il a ravi des millions de joueurs qui ont alors définitivement rangé au placard Galaxia et sa suite Galaga. Quelle claque !

1984: début de coopération avec Nintendo



C'est en 1984 que le chemin de 2 géants de l'industrie vidéoludique vont se croiser : en effet, c'est cette année que Namco commence à produire des jeux pour la toute nouvelle Famicom de Nintendo. Le premier titre sera Galaxian, un énorme classique de la firme.

1985-1992 : à chaque année suffit son hit



Bien implanté dans les salles d'arcades, Namco y est un nom connu et reconnu par les joueurs, au même titre que Sega. De 1986 à 1992, de nombreux hit vont venir jalonner l'excellent parcours de la firme nipponne : Namco s'essaye un peu dans tous les genres, avec plus ou moins de succès selon les titres. Voici les essentiels :

1986 : Rolling Thunder




Rolling Thunder


Enorme succès, Rolling thunder fut l'objet de plusieurs adaptations. D'une difficulté élevée, avec un I.A redoutable, le jeu vous proposait de délivrer une jeune femme kidnappée par une organisation criminelle. Inspiré d'un manga japonais, le jeu a fait un énorme carton malgré son côté exigeant (traduction : non bourrin) qui pourrait en rebuter plus d'un, notamment en arcade. Le jeu sera doté d'une suite, sortie en 1990 et tout aussi réussie.

1987 : final lap





Nouveau coup de maître pour Namco avec Final Lap, qui rappellera Pole position aux plus anciens, et qui déjà pourront s'apercevoir de l'évolution technique des bornes d'arcade. D'un graphisme très épuré pour l'époque, Final Lap constitue un nouveau tour de force de Namco, et bénéficiera de pas moins de 3 suites.

1988 : Splatterhouse




Splatterhouse (Arcade)


En cette fin de décennie des années 80, le slasher movie fait merveille. Jason et consorts s'en donnent à cœur joie pour le plus grand plaisir des ados de l'époque. Namco saute sur l'occasion et nous sert un splatterhouse bien gore. D'un gameplay limité, le jeu bénéficiera d'une bonne réputation auprès des joueurs. C'est ensuite sur consoles que Splatterhouse fera sa " carrière ", l'arcade n'ayant connu qu'un seul épisode.


Splatterhouse 2 (MegaD)


1990-91 : Steel gunner 1 & 2




Steel Gunner 1


Ah les bons vieux jeux d'arcade avec gun incorporé ! en 1990 et 1991, Namco tire son épingle du jeu avec Steel Gunner :


Steel Gunner 1


Namco n'aura alors de cesse d'améliorer ses moutures avec un Steel Gunner 2 fort amusant :


Steel Gunner 2


L'apothéose du genre pour Namco devant arriver beaucoup plus tard avec un certain Time Crisis. Nous en reparlerons un peu plus loin dans ce dossier.

1992 : Air combat





En 1992, les machines arcade sont de plus en plus puissantes : ainsi naquit air combat, un simulateur de combat aérien au fun garanti, en serait ce que pour le cockpit ! Mais en 1992, Namco était déjà en train de préparer ce qui constituera l'un de ses plus gros succès : Ridge Racer.

1993-1998 :Namco au top de l'arcade / l'avénement des consoles nouvelle génération



Période faste s'il en est, la période 93-98 est pour Namco une période faste : pluie de hits en arcade et débuts prometteurs sur la console qui monte, la Playstation…

1993-1994 : Ridge Racer





Enorme succès de Namco que ce Ridge Racer, un jeu de course automobile au gameplay extrêmement simple et novateur. Du fun et rien que du fun. Bien au delà de l'immense succès de la borne d'arcade, la chance de Namco est d'avoir conçu le projet alors qu'un nouvel arrivant aux dents longues débarquait sur le marché des consoles : Sony et sa Playstation. Le projet Ridge Racer abouti en 1994, une véritable bombe vidéoludique était né dans les salons. Namco réussissait la une de ses meilleures opérations sur le marché des consoles, et cela était loin d'être fini…



1994 Tekken





L'année 94 est décidément celle de tous les succès pour Namco, puisque vient également de voir le jour le projet Tekken, énorme jeu de baston 3d qui ne tardera pas à être adapté sur la console qui monte (mais si vous savez laquelle)…

1995-1996 Soul Edge





2 ans après l'énorme rafale Ridge Racer, et 1 an après Tekken, Namco remet le couvert avec Soul Edge, (Soul Blade pour nous européens), énorme claque dans le domaine du jeu de baston, faisant presque passer Tekken pour une version beta. Comme pour Tekken (dont le numéro 2 sort la même année) de nombreuses nouvelles versions verront le jour au japon et ce jusque fin 1996.

1995-1997 Time Crisis





Time Crisis, autre grand jeu de la firme, voit le jour en 1995. Immense succès dans les salles d'arcade, ce shoot se voit rapidement adapté sur Playstation, puis affublé d'une suite en 1997. Un 3e épisode verra le jour un peu plus tard, en 2003.

1998 Soul Calibur





Digne successeur de soul Edge, Soul calibur version arcade est disponible dans les salles nipponnes dès 1998. Fort de son immense succès (ô combien mérité) le jeu se voit aujourd'hui adapté, plus de 5 ans après, sur toutes les consoles nouvelle génération dans un soul Calibur 2 de folie. Entre temps et pour les nostalgiques, une superbe version Dreamcast avait vu le jour

1999-2004 :de Mr Driller à Dead to rights



Bien implanté sur le marché de l'arcade, Namco soigné donc son image de marque sur les consoles dites de salon. Ces 5 dernières années marquent un fort regain d'activité sur toutes les plates formes :

1999/2000 : Mr Driller





Gros succès arcade au Japon, Mr driller se verra rapidement adapté sur Dreamcast. Petit jeu de réflexion sympathique mais pas vraiment accrocheur…le jeu connaîtra néanmoins plusieurs suites.

2001/2004 : production de masse



Présente sur toutes les consoles nouvelle génération, Namco édite à tout va. Si pour les joueurs actuels Soul Calibur 2 reste (à mon humble avis) le plus gros souvenir, il ne faudrait pas oublier les autres :Dead to rights, la suite des Tekken, Moto GP, Time Crisis 3, Ace Combat sont ou ont été des valeurs sûres pour l'éditeur / développeur qu'est Namco.


Tekken 4



Ace Combat 4



Dead To Rights
Peut on conclure ce dossier ? Pas vraiment, il y aurait tellement à en dire. Evidemment tous les jeux Namco (il y en a tellement) n’ont pu être retranscrit dans ce dossier. Celui-ci se veut avant tout un historique des plus grands succès de la firme. Il sera donc amené à évoluer.

Namco a évidemment marqué la vie de nombreux joueurs, et cela n’est pas prêt de s’arrêter. La société est présente sur tous les fronts (consoles et arcades) et compte bien le rester. Pour notre plus grand bonheur ? Evidemment...

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×