News Nintendo

Croisade contre les sites de rétrogaming : Nintendo 1 - 0 Emuparadise

Si Nintendo a toujours été en guerre contre les sites partageant illégalement des roms de ses anciens jeux ou faisant bloquer des créations un peu trop inspirées de ses propres titres, ces derniers mois l'intensification de ses actions s'est mué en véritable croisade. Un grand coup a été marqué puisque c'est un des sites historiques, Emuparadise qui a accepté de retirer l'ensemble de ses roms. Mais cela reste une goutte d'eau au regard du nombre de sites offrant ces mêmes sets.

News
C'est un gros site bien connu des amateurs d'émulations qui vient de plier devant les demandes des ayants droit propriétaires intellectuels de nombreux jeux disponibles dans des sets de roms. Et même si le webmaster indien d'Emuparadise n'a pas clairement indiqué le nom de Nintendo derrière ce coup de force, de nombreux indices le font clairement penser comme l'indique le site Neowin qui liste les actions récentes de Nintendo dans ce secteur.

Le message de Webmaster d'Emuparadise confirme qu'il est obligé de céder face aux risques encourues.

Cela ne vaut pas la peine pour nous de risquer des conséquences potentiellement désastreuses. Je ne peux pas en toute conscience risquer l'avenir de nos membres de l'équipe qui ont contribué au site au fil des ans. EmuParadise a été créé pour l'amour des jeux rétro et pour que vous puissiez revisiter ces bons moments. Malheureusement, il est actuellement impossible de le faire de manière à rendre tout le monde heureux et à éviter les problèmes. C'est une décision extrêmement émouvante pour moi après avoir exploité ce site pendant de nombreuses années. Mais je crois que c'est la bonne chose pour nous en ce moment.

Un marché rétrogaming en plein boom

Nintendo veut clairement indiquer à tout le monde qu'il ne laissera à personne le droit de gérer ses roms ou ses programmes sans son autorisation, le marché retrogaming en pleine relance étant un marché qu'elle souhaite pleinement contrôler, ce qui est son droit légal. On l'a vu récemment, les mini-NES et mini-SNES se sont vendues comme des petits pains (même si elles ont été grandement aidées au niveau de leur hack par des milliers de personnes qui ont pu se procurer ainsi une console peu chère avec un rendu de qualité supérieur à de nombreux émulateurs en ajoutant de nombreuses roms au set inclus de base par le constructeur) et Nintendo compte bien reproposer son catalogue de titres NES modifiés avec l'option online dans son offre Switch. Les ventes de titres anciens sur l'eShop semble aussi indiquer l'intérêt pour des ressorties (les nombreuses rééditions via Hamster) ou des compilations d'anciens jeux. Et on ne compte plus les projets de remasters de ces anciennes gloires, l'arrivée de la Switch ayant encouragé ce mouvement perceptible depuis quasiment trois années. Il n'est donc pas question de tuer cette poule aux œufs d'or en laissant une trop grande facilité de récupérer des roms sur des sites internet. Même si ces fameuses roms ont aidé à maintenir une communauté active pour faire connaître bons nombres d'anciens jeux oubliés et leur permettre aujourd'hui de connaître une nouvelle jeunesse commerciale.

Un coup médiatique mais une goutte d'eau finalement dans l'océan du warez

Si dans l'immédiat, le site Emuparadise a bien retiré l'ensemble des roms présents sur son site, un sacré catalogue de jeux de très nombreuses consoles (et donc pas seulement Nintendo), cela reste un unique site, certes connu, parmi d'autres dans la jungle Warez, et son action reste limitée au-delà du symbole car de nombreux sites échappant aux possibilités d'action de grandes firmes (Nintendo compris) de par leur localisation géographique ne vont pas tarder à diffuser à nouveau ces sets convoités. 01net qui évoque le sujet parle bien du jeu du chat et de la souris, une personne souhaitant trouver les roms finira bien par les retrouver sans une recherche approfondie. Attention aux sites obscures dont les pages sont truffés de logiciels espions à bloquer avec des antivirus de qualité.

On s'attend à ce que d'autres sites connus proposant des roms soient obligés de faire la même chose dans les semaines à venir (tous les sites évoquant le retrogaming ne proposent pas de roms).

La mort de l'émulation à terme ?

Pour le moment il ne faut rien redouter pour le moment, les philosophies sont différentes. L'émulation à la base est de permettre de rejouer à d'anciens titres sur du matériel potentiellement devenu obsolète ou ne fonctionnant plus. Si on trouve toujours dans les réseaux de distributeurs du vieux matériel avec d'anciens jeux, ce matériel physique vieillit obligatoirement et finit par tomber en panne sans possibilité de réparer certaines pièces (tout dépend du budget que l'on est prêt à mettre en place). Il existe donc du matériel hardware qui recrée les conditions de fonctionnement d'anciennes consoles (parfois en ajoutant des possibilités simplifiées de connexions aux nouvelles télés à écran plat et à l'interface HMDI absente des anciennes consoles) en permettant d'insérer tel quel les anciennes cartouches de nos jeux favoris. Autrement, ce sont des programmes qui vont simuler les routines matérielles d'une ancienne console pour permettre de jouer à des jeux sur nos ordis, tablettes, smartphones et consoles d'aujourd'hui, mais cela nécessite d'utiliser des roms (images de jeux) de nos titres, ce qui est la partie délicate du problème.

En effet, si vous possédez le jeu original en version physique, vous vous dites qu'il n'y a pas de problème à récupérer une image du jeu pour y jouer virtuellement. Mais quand on regarde l'impressionnante liste de jeux proposés par certains sites de collection d'anciens jeux, il est grandement tentant de télécharger gratuitement d'autres jeux qu'on ne possède pas pour les essayer. Et on sait bien qu'en général, quand quelque chose est possible à obtenir gratuitement, le taux de joueur qui vont ensuite acheter légalement le jeu reste faible (et encore faut-il qu'il soit possible d'acquérir certains jeux car avec les faillites de certaines sociétés, il est parfois impossible de se procurer certains jeux).

Le problème de la licence et le Cloud de plus en plus présent

Même si vous achetez un jeu, vous payez en réalité le droit d'utiliser ce jeu sur votre matériel, vous n'êtes pas propriétaire de ce jeu. C'est toute la différence légale qui explique pourquoi les fabricants ont fait du forcing face à la copie de sauvegarde, en incluant d'abord des dispositifs anti-copies alors que les clients répliquaient qu'ils voulaient pouvoir préserver leurs achats des aléas du temps. On retrouve cette problématique au niveau de la Switch, avec comme seule solution proposée de sauvegarder un jeu et ses progressions sur un Cloud via l'accès Online payant se mettant en place mi-septembre alors que nombre de joueurs espéraient pouvoir avoir la possibilité de sauvegarder sur une carte mémoire ou mieux sur un disque dur externe.

L'eShop permet notamment de pouvoir télécharger à nouveau un jeu en cas de besoin après l'avoir supprimé mais il reste à régler la question d'une panne de votre console avant d'avoir pu faire le nécessaire pour faire basculer vos droits sur une autre console. On attend toujours des explications précises de Nintendo sur ce qui sera mis en place, probablement via le Cloud, pour permettre aux utilisateurs victimes d'une panne matérielle de récupérer leurs précédents achats sur une nouvelle console ou sur une console dont de nombreuses pièces clés auront été modifiées suite à cette réparation.

Certains éditeurs ont sauté le pas en proposant des titres uniquement disponibles via le Cloud. Ici la question est tranchée : vous payez un abonnement pour vous servir d'un jeu et une fois la fin de l'abonnement atteint, si vous ne déboursez pas à nouveau, plus d'accès au jeu. Une maitrise complète de son catalogue est ainsi proposée par l'éditeur, qui élimine ainsi tout problème de distribution, de revente et même d'obsolescence de son produit s'il le souhaite. Un gain de place salutaire pour les personnes gros consommateurs de jeux qui une fois le jeu plié suivant un paquet d'heures n'y rejoueront jamais plus. Un cauchemar pour les amateurs de produits physiques aimant plus que tout avoir la liberté de piocher dans leur collection de titres pour pouvoir y jouer quand cela leur chante.

Il faut s'attendre à ce que le marché se bipolarise devant ces deux options : d'une part la commercialisation de titres sous forme de packaging physiques plus ou moins luxueux pour faire plaisir aux amateurs qui seront prêt à dépenser de grosses sommes parfois pour acquérir une version physique de leur jeu préféré (il n'y a qu'à voir le décalage de prix entre une version physique en édition limitée d'Oxenfree et le même jeu disponible parfois en promotion sur l'eShop pour comprendre que c'est le porte-monnaie qui va décider de l'utilité ou non d'une telle dépense supplémentaire). De l'autre part, un catalogue dématérialisée de jeux qui vont s'adapter aux variations de puissance de la machine, jouable en streaming ou Cloud, de manière à ce que n'importe quel périphérique, quel que soit la marque, puisse jouer au même jeu où qu'il se trouve. On a encore du temps avant que l'Internet et le Wifi soit de qualité partout mais on s'y achemine à marche forcée.

Source : réflexions suite à une publication initiale de 01net

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×