Reportage Salon de jeux vidéo

Cartoonist : Une rencontre exclusive avec X-OR !

Un rêve de gosse. Puissance Nintendo a eu le privilège de rencontrer X-OR en tête à tête, autour d’une discussion japanim et jeu vidéo, dans le cadre du grand salon Cartoonist (voire notre précédent article) déroulé à Nice le week-end dernier.

Reportage
Ambitieux sur le papier, le salon a tenu ses promesses et plus encore. En effet, il ne s’agissait pas d’un temple… mais plutôt d’une petite ville entièrement consacrée à la culture Geek, japanim et bien sûr aux jeux vidéo !

Le Nec plus ultra de l'anim' à Nice !

L'entrée de l'espace d'exposition ne payait pourtant pas de mine, évoquant plutôt l'orée d'un petit hangar (il faut vraiment retaper la façade immonde c'est urgent) qu'un espace digne d'un aéroport. Pourtant une fois le seuil franchi, une organisation au poil soutenue par un encadrement au top (et des hôtesses charmantes) donnent le « la » de la partition sur-vitaminée qui sera jouée. Une fois entrée, la fête explose comme une dynamite à cotillons ! Des centaines de jeunes, de moins jeunes et de personnages déguisés se croisent et s'entrecroisent tous les trois mètres. Ce qui n'empêche pas de respirer, étant donné la superficie du lieu. Soit 3500 m2 délégués aux expositions et une scène de 1000 m2.

Le salon Cartoonist, déroulé le week-end dernier, était très vaste.
Le salon se divisait en deux parties. Le première partie, sorte « d'entrée en matière » ou périphérique de la salle principale, se constituait déjà d'une vingtaine de stands intéressants. Goodies en tous genres, raretés, jeux vidéo pour collectionneurs, il y avait déjà de quoi faire. Question Saint Seiya, entre autres, c'était de la folie pure. Je n'ai pas pu prendre de photo d'un stand voulant réserver ses « trésors », mais je peux vous certifier que certains là-bas y ont du faire griller leur carte bancaire !

CARTOONIST était le paradis des collectionneurs !
Pourtant, le meilleur restait à venir avec la seconde partie, ou plutôt la salle principale du salon… Laquelle était un véritable petit village comme je vous le disais ! Alors que nombre de visiteurs pensaient que tout ou presque avait déjà été dévoilé à l'entrée, la surprise fut totale à la découverte de l'espace central. Le visiteur aux yeux grands ouverts est projeté dans un mini-Tokyo, à l'échelle d'un village d'EuroDisney ! Il ne manque rien à l'appel. On se retrouve plongé dans un beau rêve façon Final Fantasy. Les stands de collections contigus aux espaces réservés aux artistes, les mini-musées où l'on pouvait effeuiller du regard des artworks originaux tirés de Saint Seiya the Lost Canevas, Hokuto no Ken, Les mystérieuses Cités d'Or… On en prend plein la tête. De mémoire, c'est le meilleur salon que j'ai eu la chance d'arpenter en deux ans (un cran au dessus du salon du jeu de Cannes et du festival Japanim Monaco, déployés il y a deux mois). CARTOONIST n'est certes pas parfait, mais il ne faut pas faire le journaliste farouche sans arrêt… et savoir avouer quand c'est bien. Là, c'est bien et ça transpire la sueur et les mois de préparation. Bravo.

Les figurines X-OR font un grand retour aujourd’hui…
Alors on se laisse porter par les couleurs, les sons et les lumières. On part à la dérive, le sourire aux lèvres, heureux de retrouver une population de passionnés qu'on ne croise pas si souvent. On profite de chaque instant. Les quelques photos que vous verrez dans ce reportage ne rendent pas hommage au salon et son ambiance si particulière. Alors faites plutôt travailler votre imaginaire… et n'hésitez pas à vous rendre à la prochaine itération ! Petit coup de cœur au passage pour le stand de nouilles chinoises (miam !!!) et les créations du mangaka de talent Laurent Romain. On pouvait aussi pleurer sur les figurines XXL Saint Seiya (dont celle de Saga qui m'a fait baver), sourire à la vue de peluches Mario ou figurines Link ou Samus assez rares. Découvrir avec plaisir des créations originales. Et cerise sur le gâteau, il y avait bien, en filigrane, un peu de l'esprit Nintendo (dans le bon sens du terme) dans les lieux. Les fans de big N, 3DS en bandoulière, s'y croisaient sans relâche de ceinturon.

Des goodies Nintendo, comme toujours, on en trouvait à la pelle. Mais il y avait aussi des raretés.

Mais pourquoi je n’ai pas mangé des pâtes pendant 3 mois pour m’acheter cette figurine !

X-OR EN TETE A TETE AVEC A PN

Le meilleur restait pourtant à venir, avec notre rencontre programmée en tête à tête avec l'acteur Kenji Oba, invité d'honneur du salon… qui n'est autre que l'acteur surdoué qui a incarné X-OR ! Pour les plus jeunes, ça ne vous dit peut-être pas grand-chose…. Quoi que le revival de ces séries « sentai » risque de vous interpeller prochainement. En effet personne n'échappera à ce phénomène bel et bien de retour. Car on en revient un jour ou l'autre aux valeurs sûres (comme en témoigne le revival de A Link to the Past sur 3DS, pour ne citer que lui…).

Pour les plus anciens, ceux qui ont la trentaine, X-OR est forcément très connu… pour ne pas dire un icône -n'est-ce pas Xavier !:)-. Alors oui, nous avons eu le privilège d'avoir un entretien totalement privé, sans journalistes à côté de nous, avec cette légende vivante qu'est X-OR. Nous lui avons posé bien sûr quelques questions jeux vidéo, nous avons parlé de Nintendo… mais pas que. Parce qu'à Puissance Nintendo, nous sommes toujours ouvert d'esprit depuis près de 15 ans !

Votre serviteur avec le légendaire X-OR, Gordan… enfin qui vous voulez !
Voici donc la retranscription de cette interview spéciale. Une rencontre avec un homme d'une grande humilité et doté d'un grand cœur. Il est réputé très actif sur le plan humain et associatif et ne se prend pas pour une vedette. La preuve, quand nous sommes rentrés dans la salle pour le voir moi-même et mon assistant Alain (mon père ☺), il était assis tranquillement dans un coin… si bien que nous l'avons confondu au début avec un des journalistes qui attendaient leur tour dans la salle ! Seul signe distinctif apparu après coup, son blouson aux reflets irisés gravé du sceau « Gaban ». Et là ça y est, la magie fait effet. Lumière sur un grand monsieur, porte étendard malgré lui de notre culture Geek…

L'entretien accordé à PN par Kenji Oba était remarquable de simplicité.

L'interview

« PN : Kenji Oba bonjour. C'est un honneur de vous rencontrer. Merci d'accepter cet entretien privilégié pour les lecteurs de Puissance Nintendo. Les plus de 30 ans vous connaissent forcément et seront sans doute ravis de vous lire.

X-OR (alias Kenji Oba, mais soyons fou et faisons nous un kiff, mettons X-OR :-D) : Bonjour à vous et salutations à tous les lecteurs de Puissance Nintendo.

PN : Monsieur Oba, pour commencer, pouvez vous nous expliquer pour quelles raisons selon vous les séries sentai (héros déguisés), dont Gaban (X-OR en France) effectuent un tel retour en force depuis un an ?

X-OR (normal lol) : Gaban et les séries sentai font en effet un retour en force au Japon et sur la scène internationale. Ce second succès est d'ailleurs à l'origine de ma venue ici en France dans ce salon. Nous sommes honorés de savoir que votre pays est celui qui s'intéresse le plus à notre culture japonaise, après le Japon lui-même (ndfred : La France est constitué du plus grand parc de lecteurs de manga, entre autres, après le Japon. Vous deviez le savoir…). En retour, nous les Japonais sommes très attachés à la culture française. D'ailleurs vous le savez aujourd'hui, Gaban est tiré de Gabin à qui nous voulions rendre hommage. Ce revival provient de plusieurs éléments : pour oublier un peu les problèmes du monde, il y a aujourd'hui un besoin vital de retour aux sources, de s'identifier à des héros solaires qui ont fait leurs preuves et qui sont des valeurs sures. Il y a aussi l'idée que les créations culturelles fonctionnent par cycles… et que finalement les vrais héros ne meurent jamais. Ce sont les gens, les fans qui choisissent d'aimer un héros ou pas. X-OR est revenu aujourd'hui sur la scène médiatique car les fans le réclament. Ils veulent son retour depuis de nombreuses années. Les paroles ont été entendues.

PN : Concrètement, par quoi se traduit le retour du Shérif de l'espace aujourd'hui ?

X-OR : Nous avons sorti un long métrage X-OR au Japon il y a quelques mois. Celui-ci a eu du succès. Nous avons juste avant réalisé un cross-over entre Bioman Vs X-OR, lui aussi sorti au cinéma (ndFred : que je vous conseille de voir sur la toile, Kaizoku Sentai Gokaiger Vs. Uchû Keiji Gavan: The Movie. Film HD de folie déjà culte). Le public prend vraiment beaucoup de plaisir à redécouvrir X-OR et ses comparses au cinéma. Moi aussi, cela m'a fait une vive émotion de revoir sur grand écran un X-OR modernisé, filmé en HD, près de 30 ans après la série ! Je ne suis pas au courant de tout, mais je crois savoir qu'il y a des projets de lancer un pilote d'une nouvelle série basée sur la licence… et pourquoi pas un jeu vidéo.

Et dire qu’on en rencontré ce mec là… Oui je sais, je radote !
PN : X-OR est mythe absolu. Dans cent ans, mille ans sans doute, on en parlera encore. Comment vivez-vous ce fait d'être une légende… bien que paradoxalement un pan de la population ne vous connait absolument pas ?!

X-OR (rires) : Cette situation est très particulière n'est-ce pas ?! Et bien il faut avoir du recul sur son métier. Mon vrai nom de tous les jours est Kenji Takahashi. Quand je ne joue pas X-OR, je suis moi-même. Je fais totalement la distinction… Mais j'avoue que cela m'a demandé du temps, car j'ai été très sollicité par le passé. Il a fallu que le temps passe, qu'une nouvelle génération qui ne connaissait pas X-OR émerge pour que moi aussi je mette ce personnage de côté. Mais mon vrai métier est celui d'acteur. J'ai commencé ma carrière comme cascadeur dans la série San-ku-kai, j'ai bien plus tard tourné dans Kill Bill… Ma vie est faite de renouveau. Mais je n'oublie jamais ce que je représente pour une partie des gens connaissant X-OR. Je remets le masque pour eux, si cela réjouit leur imaginaire et leur donne du bonheur quelques instants. Je ne veux pas briser leur rêve. X-OR incarne le bien et la justice presque naïvement, avec manichéisme. Ce type de personnages est rare aujourd'hui, 30 ans plus tard.

PN : X-OR est un cas à part dans les séries Sentai. C'est peut-être la seule série où l'acteur sans le masque, Gordan, est finalement aussi charismatique que le justicier en armure !

X-OR : Merci pour ce compliment. Je n'ai pas vraiment d'explication à vous donner à cet égard. J'ai travaillé à fond le rôle, dans chaque épisode. J'ai réalisé toutes les cascades moi-même. Le personnage en armure est totalement imprégné de ma gestuelle. Les spectateurs retrouvent cet acting quand je joue à visage découvert, je n'ai pas triché. Et c'est cette vérité qui confère, peut-être, cette proximité. Je me suis particulièrement investi dans la création d'X-OR. L'épée laser, je pense que vous le savez déjà, a été initiée car j'en ai fait la demande. (ndFred : Kenji Oba adorait Star Wars). Il y a bien une partie de mon âme dans cette série. Et je me réjouis d'ailleurs de voir que le montage, très dynamique, n'a finalement pas si vieilli que ça. Sur certains aspects, la série reste avant-gardiste. L'équipe et la réalisation étaient très douées et ce succès est le leur avant tout.

PN : Vous jouez un peu aux jeux vidéo ? Que connaissez-vous de la culture Nintendo ?

Même X-Or a joué à Super Mario World sur Super Famicom !
X-OR : Qui ne connait pas Nintendo ! Bien sûr, je connais les Mario, Zelda, les grands classiques. J'ai beaucoup apprécié Super Mario World, par exemple. Je m'intéresse aux jeux vidéo, mais je suis plus cinéma. Nintendo possède une notoriété très forte dans le monde. Ils véhiculent notre culture japonaise… et nous espérons qu'ils donnent une bonne image à chaque sortie de nouvelles consoles. Ce n'est pas facile non plus pour eux de s'adapter aux mœurs changeantes du temps qui passe…

PN : Vous saviez qu'il y avait un jeu X-OR sur PS2 ? D'ailleurs y-aura-t-il un nouveau jeu vidéo dans les années qui viennent ?

X-OR : Je ne suis pas dans les petits papiers des détenteurs de la Licence. Comme je vous disais, je ne suis que l'acteur. Cela-dit, avec le revival de la série, je pense que tout est possible. Restez attentif en France, il peut y avoir de belles surprises bientôt.

Le grand méchant de la série X-OR en figurine numérotée. Une rareté.
PN : Merci beaucoup, Mr Oba, de nous avoir donné ce privilège de vous rencontrer. Ce fut un réel plaisir.

X-OR : Merci à vous pour votre sympathie. Je salue tous les lecteurs de Puissance Nintendo et je les en remercie de s'intéresser, encore et toujours, à X-OR ! »
Un grand merci à l’organisation, Rui PASCOAL l’attaché de presse, Mr Gilbert l’organisation du salon, à monsieur l’interprète, à Alain B.

Encart spécial : Les Enfants du Soleil

Les Enfants du Soleil est une association loi 1901 à but non lucratif. Elle a été initiée en 2001, autour du fan-club du dessin animé Les Mystérieuses Cités d'Or. Son but est la réunion de fans au cours de voyages et activités diverses autour de l’univers vaste et riche des Cités d’or… ainsi que la promotion de ce feuilleton mythique. Ceci pour le hisser au panthéon des meilleurs dessins animés télévisuels. L’association, très active, compte plusieurs centaines d’adhérents. Ils se rencontrent dans des salons spécialisés dans l’animation et le manga, comme le récent festival Cartoonist de Nice…. sur lequel elle a organisé une grande chasse aux trésors.

Le stand très riche des Mystérieuses cités d’or.

Qui est le président de l’association Enfants du Soleil ?

Il s’agit de Gilles Broche. Avec plus de 10 ans d’expérience en ingénierie multimédia, les techniques et la rigueur n’ont pas de secrets pour lui. Depuis 2001, il est aussi le président fondateur de l’association Les Enfants du Soleil (fan-club des Mystérieuses Cités d’Or), rédacteur en chef et maquettiste du magazine éponyme, deux fois primé meilleur fanzine rédactionnel à Japan Expo (1er festival de la culture pop japonaise). Il écrit également pour d’autres médias comme Animeland, Manga Kids.

Le magazine des Enfants du Soleil
En 2013, pour le festival Cartoonist de Nice, il conçoit et organise une grande chasse au trésor intitulée "Les trésors des Cités d'or". Il co-anime avec le journaliste spécialisé Rui Pascoal, une conférence réunissant l’incontournable Jean Chalopin et Bernard Deyriès… au cours de laquelle est annoncée en exclusivité mondiale la mise en chantier de l'adaptation cinématographique des Mystérieuses Cités d'Or. Ceci en présence du producteur Raphaël Bénoliel.

Avec Rui Pascoal, il co-écrit actuellement un livre justement nommé "Les Mystérieuses Cités d'or : les secrets d'une saga mythique". Les fans de la série devraient être aux anges dans les mois qui viennent ! De là à espérer un jeu vidéo un jour, que ce soit par le biais d’un kit starter ou autre, il est permis de rêver ! Et c’est là que vous verrez que cet article à eu un sens.
Voilà, Kenji Oba est déjà loin… ou plutôt ce sont nous qui nous sommes éloignés de lui. L'homme dégage un charisme hors du commun. Peut-être que tout se passe dans la tête, peut-être que tout ceci n'était qu'une illusion… Mais qu'importe. Rencontrer X-OR restera sans doute l'une des plus belles rencontres de ma vie. Un rêve de gosse, qui aura eu la particularité de se réaliser… alors que les rêves n'ont en théorie pas cette fonction. Il y a un côté transgressif singulier avec cette rencontre. J'espère vous en avoir fait partager quelques pans… et je vous souhaite de rencontrer ce personnage de son vivant dans le cadre des conventions et séances de dédicaces. Accessible et humble, il n'y a qu'un pas à franchir pour avouer que le héros mondialement connu qu'il a incarné à définitivement déteint sur sa personnalité aujourd'hui, qu'il le veuille ou non. Et ceci, pour notre plus grand plaisir ! Transmutation !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

nicos76
Souvenir, souvenir ! Pour moi X-or était le meilleur, loin loin devant les bioman ! c'est culte ! Cela avait l'air d'être une super salon !

Transmutation !
nicos76
Il ne fallait que cinq centièmes de seconde à X-or pour se retrouver dans son scaphandre de combat...
Revoyant la même scène, mais au ralentie

http://www.dailymotion.com/video/xxjyj_ ... tation_fun

Quand on le revoit maintenant, c'est kitch ! mais à l'époque ! c'était autre chose !
golden1
Bonjour

vous n'avez pas parler de l'exposition cités d'or !! On aimerait bien voir des photos

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×