Micromania Fondée en 1983 Nb. employés 1600

News Micromania

Micromania Zing confirme son plan de développement en France

GameStop n'est plus à vendre : en difficulté financière, le groupe américain propriétaire de Micromania en France va devoir trouver des solutions. Quel impact pour Micromania ? La filiale française se veut confiante et répond aux inquiétudes des salariés, clients et partenaires commerciaux de la société.

News
La semaine dernière, GameStop renonçait à trouver un repreneur. Il n'en fallait pas plus pour se poser de nombreuses questions sur le sort de Micromania, filiale française de GameStop. Dans un communiqué de ce lundi 11 février, la société a tenu à clarifier les choses, et confirme sa volonté de poursuivre son développement en France comme convenu.

En 2017, Micromania France a entamé un plan de modernisation de ses magasins, pour s'adapter au climat changeant du secteur du jeu vidéo, et proposer des produits dérivés dans ses boutiques. Le concept, Micromania-Zing, est un plan d'action à 5 ans appelé "Pop Culture" : en 5 ans, l'idée est de transformer les 420 magasins Micromania de France en magasins Micromania-Zing.

Micromania précise que les difficultés de la maison-mère n'auront aucun impact sur ce "plan Pop Culture". Laurent Bouchard, le directeur général de Micromania-Zing, a déclaré :
L'annonce de GameStop, notre actionnaire, n'a pas d'incidence sur ce projet, ni sur la poursuite des activités de nos magasins Micromania-Zing, ni sur nos clients. Nous avons toujours été une entreprise rentable, concentrée sur l'investissement dans notre activité principale de jeux vidéo et de produits dérivés, et sur l'expérience de nos clients dans nos magasins et sur tous nos supports digitaux.

Micromania : une société rentable

Micromania rappelle donc que la société est rentable, et que le pari du produit dérivé est un pari gagnant : la société s'attend à une augmentation substantielle du chiffre d'affaires produits dérivés à l'issue des 5 années du plan de transformation des magasins, avec un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros.

Ce n'est pas tout : Micromania est aussi au coeur de la digitalisation du secteur du jeu vidéo, en proposant en magasin des produits disponibles uniquement en téléchargement. C'est ce que Micromania appelle le digital@retail. Les visiteurs de PN toujours à l'affut des bons plans ont aussi sans doute déjà visité le site web de Micromania : celui-ci va faire l'objet d'une refonte pour une expérience "entièrement repensée pour répondre plus efficacement aux défis actuels de la distribution".

Micromania, c'est donc en France une chaîne de 420 magasins, avec 1600 salariés. Revendue à GameStop en 2008, la société Micromania a alors rejoint un réseau mondial de 5800 magasins dans 14 pays. Depuis 2015, Micromania tente la diversification : outre les corners Zing dans les Micromania, il existe également des magasins Zing qui proposent des produits dérivés de l'univers du cinéma, de la bande dessinée, de la TV et évidemment des jeux vidéo.

Un secteur économique en difficulté

On a vu dans le passé des chaînes de magasins disparaître, victimes d'une gestion hasardeuse : ce fut le cas de GAME en janvier 2013, puis de Virgin. En 2018, le secteur du jouet a beaucoup souffert, en baissant de 5% en valeur selon les professionnels (dont 7% sur le dernier trimestre, avec Noël le trimestre qu'on n'a pas le droit de manquer dans le secteur). Toys'R US a été rachetée par une société dont on retrouve, parmi les actionnaires, Cyrus Capital – un des créanciers de la maison-mère américaine de Toys'R US, Picwic, l'enseigne de jouets de la famille Mulliez (Auchan, Boulanger, Kiabi...), et La Grande Récré a été placée en redressement judiciaire.

Micromania, en confirmant sa rentabilité par voie de presse, indique être en bonne santé et confirme donc que les difficultés actuelles de sa maison-mère, aux Etats-Unis, seront sans effet sur son activité. Le temps nous permettra d'en juger, mais ce communiqué à le mérite de la clarté et de la transparence à une période où les rumeurs vont bon train : début janvier, on avait vu l'action GameStop augmenter fortement après des rumeurs au sujet d'un possible repreneur.

Ce qui s'est inévitablement traduit par une forte baisse quand GameStop a, au contraire, annoncé qu'il n'avait trouvé personne. Espérons pour Micromania et ses 1600 salariés que ces difficultés ne sont que passagères.
(Crédit des graphiques boursiers : Google Finance).

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×