• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Stella Glow Disponible sur 3DS

Test de Stella Glow (3DS)

Test de Stella Glow

Fans de RPG, et plus précisément de tactical-RPG, nous avons testé pour vous Stella Glow, le petit dernier d'Atlus qui sort cette semaine en Europe. Un jeu coloré et rafraîchissant qui pourrait bien surprendre le fan du genre par sa qualité.

Test
Qui veut se faire un petit Tactical pour patienter jusqu’à Fire Emblem Fates ? Sans doute pas mal de joueurs, et Atlus l’a bien compris. Après avoir débarqué au Japon quelques semaines avant le dernier FE, puis avoir récidivé aux États-Unis, c’est maintenant à l’Europe de subir l’implacable loi de l’offre et de la demande. Simple aubaine commerciale ou véritable bijou ? Verdict.

Toi aussi fais des rencontres sur 3615 3DS !

Sur le principe nous avons affaire à un tactical RPG tout à fait classique. Mais même si le genre n’est pas le plus répandu dans nos ludothèques, il n’en reste pas moins déclinable sous de multiples formes. Stella Glow est de ceux qui mélangent les genres, en allant flirter du côté du visual novel de type harem, à l’instar de la série des Sakura Taisen par exemple, dont l’excellent dernier épisode en date a déjà plus de dix ans. C’est d’ailleurs SEGA qui est derrière cette série, et qui a collaboré avec Atlus sur Stella Glow. Tout ça pour dire que si Stella Glow est un jeu à part, on sait que la recette a déjà fait ses preuves.

Stella Glow Trailer 2 [FR]03/11/2016

Il nous est donc proposé, ou plutôt imposé, de suivre de longues trames narratives entre chaque mission. Ces phases de dialogues font furieusement penser à celles de Conception 2, un autre jeu signé Atlus mêlant un genre bien connu (le dungeon crawling pour le coup) à un « VN-H ». Ce style de jeu exige du personnage principal, généralement un freluquet au grand cœur de préférence orphelin et/ou amnésique, de s’entourer peu à peu d’une petite équipe d’aventuriers, mais surtout de quelques jeunes femmes aussi efficaces au combat que physiquement intelligentes afin de resserrer les liens qui les unissent, voire plus si affinité…

Coloré et dépaysant, voilà comment décrire Stella Glow !
Encore une fois rien de bien osé dans le contenu de la cartouche, mais un principe de fond qui ferait tomber la chemise à quelques femen. Plus le niveau d’entente entre le héros et ses partenaires sera étroit et plus celles-ci pourront développer de capacités au combat. Et oui, c’est pour la bonne cause quand même ! Notons d’ailleurs qu’il est également possible d’améliorer ses relations avec ses partenaires masculins dans ce même but, bien que l’intérêt final soit moindre, puisque plusieurs fins sont au programme en fonction de la sorcière dont vous vous serez le plus entiché durant l’aventure.

Début poussif et personnalités poussées

Ses rapprochements entre les personnages sont donc source d’innombrables phases de dialogues. Mais il faut croire que les développeurs ont su tirer quelques enseignements du passé car la teneur des conversations est globalement plus intéressante que dans Conception 2. Il n’empêche que le rythme a tout de même tendance à en pâtir, au point parfois de s’endormir un peu. C’est surtout vrai au début de l’aventure.

Rassurez-vous, le jeu disponible en Europe est bien traduit, mais en anglais !
Il faut un peu de temps pour s’intéresser réellement au destin convenu de nos deux jeunes héros dont le village vient d’être détruit, en mauvaise posture face au redoutable ennemi qui en est la cause, ils vont chacun éveiller un pouvoir. Mademoiselle grande-sœur-protectrice-et-nunuche va devenir une sorcière et monsieur je-suis-faible-mais-je-veux-sauver-le-monde va devenir l’élu de la prophétie dont les sorcières ont besoin pour utiliser leurs pouvoirs.

Désolé pour le suspense, mais vous venez de gagner deux heures de lecture. Il est d’ailleurs très important de préciser que le jeu est intégralement en anglais. Un anglais contemporain et de niveau courant, mais si vous n’êtes pas à l’aise avec la langue vous raterez la moitié du jeu.

Le design des personnages est quand même bien connoté japonisant !
Si le synopsis n’est pas très original, le travail en profondeur des personnages rattrape le coup pour rendre l’histoire intéressante à suivre. Certains protagonistes sont carrément cliché, à commencer par les deux précédemment cités, mais d’autres sont bien plus nuancés et attachants. Parlons par exemple d’Archibald, le tank de service aussi dévoué et rigoureux que Frederick de FE Awakening, mais également gaffeur à tendance psychomaniaque. Ou encore de la prêtresse Sakuya aux multiples personnalités, une vraie fausse tsundere, à moins que ce ne soit l’inverse…

Chacun fait avec ses armes

Entre ces multiples épisodes de causerie, on retrouve donc nos fameuses missions de combat au tour par tour. À la manière des Final Fantasy Tactics, les cartes mettent l’accent sur les dénivelés, dans des décors en 3D isométrique. L’ordre de tour de chaque personnage ami ou ennemi se fait en fonction de sa vitesse. Chacun possède quelques techniques qui nécessite des points de mana pour être utilisées, qu’elles soient magiques ou physiques. Chaque personnage ne peut s’équiper qu’une d’une seule arme, et de deux objets à utilisation unique.

Ce sont donc les compétences propres à chaque personnage, et leur placement, qui feront la différence. Si la dimension tactique est un poil en-dessous d’un Fire Emblem, il est intéressant de devoir composer avec d’autres limitations que sont le mana, une seule arme et très peu d’objets. Le placement reste une donnée essentielle puisque beaucoup de personnages procurent à leurs alliés adjacents divers avantages. Et le fait que l’ordre de jeu des personnages ne dépende pas de leur camp oblige à régulièrement changer de cible prioritaire à attaquer ou protéger.

Stella Glow Battle [FR]03/11/2016

La difficulté du jeu largement abordable. Le jeu tourne autour de la ville de Lambert où se situe le QG de votre régiment, et où vous pouvez régulièrement faire le plein en équipements de plus en plus efficaces, sans que l’argent ne soit réellement une contrainte. Entre chaque mission il vous est possible de vous promener sur la carte du monde à la recherche de quelques monstres dont la seule raison de vivre est de vous aider à faire de l’xp.

Mais il est possible de progresser très loin dans le jeu sans même y avoir recours. Cependant, le jeu n’est pas pour autant dénué de challenge puisqu’à chaque mission vous sera également proposé deux objectifs secondaires bien plus difficiles à atteindre. Par exemple ne perdre aucune unité, ou réussir à vaincre le boss avec tel personnage. La complétion de ces objectifs octroyant souvent des équipements intéressants, il peut être assez rageant de passer à côté.

Glowing game

La réalisation respire le travail d’Atlus à plein nez. On a l’impression de jouer à un Etrian Odyssey tant le charac’design est similaire. Les lieux visités sont variés et les illustrations sont systématiquement très réussies. Les cartes en 3D isométrique représentent bien les différents lieux d’escarmouches, et sont globalement très agréables à l’œil. L’ensemble du jeu est coloré et dépaysant, même si on a du mal à comprendre exactement où se situe cet univers fictif dans lequel se côtoient chevaliers médiévaux, marchands steampunk et maires en costard cravate. Un univers totalement décomplexé dont la priorité est de proposer de la variété au joueur.
Durant les combats, nous avons droit à des animations en mode SD (Super Deformed, où la tête des personnages est plus grosse que tout le reste du corps) pour apporter une touche supplémentaire de kawaii. C’est mignon deux minutes, mais très vite lassant et comme en plus ça rallonge énormément la durée des missions, on a tôt fait de les désactiver. Enfin, le jeu est ponctué de quelques cinématiques rythmées à l’honneur de nos sorcières bien aimées dans un style animé impeccable.
16/20
Afin d’être divertissant, Stella Glow n’hésite pas à jouer la carte du fan service nippon, et à user de quelques anachronismes et incohérences. Mais le résultat est là, ce jeu coloré et rafraichissant nous tiens facilement en haleine. A condition toutefois d’être à l’aise avec l’anglais et d’être prêt à encaisser quelques heures de lecture. Il n’en est pas moins un tactical avant d’être un visual novel, et sur ce point le jeu rempli largement son rôle. Sans réinventer la roue, il propose suffisamment de mécaniques pour y trouver un réel intérêt stratégique, tout en gardant un petit côté RPG dans le développement des compétences et des affinités des personnages. Ajoutez à cela un casting très varié et des graphismes quasiment irréprochables, et on peut affirmer que Stella Glow est un bon palliatif pour patienter jusqu’à Fire Emblem Fates, même s’il est loin d’égaler les ténors du genre.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Rei
Ce jeu est-il disponible sur carte chez nous? (j'ai été l'acheter en grande surface sans succès: on ne connaissait même pas le titre)
maxbfox
Je crois qu'il était prévu sur cartouche, mais si c'est bien le cas ça doit être en quantités très limités chez nous. Jeu de niche, non traduit en FR, licence inconnue... Même sur AMazon il est indiqué qu'il est indisponible actuellement.

PS : ton avatar vient d'Evangelion non ? :)
Tsunaru
Oui ce jeu est dispo en cartouche en France j'en ai une en ma possession :)
Bomberem
Moi je l'ai commandé à Micromania, mais il n'a pas été reçu dans le magasin que j'avais demandé. Heureusement ils ont pu me le bloquer dans un autre magasin à proximité qui n'en avait (plus?) que deux. Le jour même de sa sortie, ça me semble bizarre, les stocks doivent être vraiment très limités.

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Un jeu frais et sans complexe, qui réussit à se démarquer grâce à une réalisation impeccable et des choix de différenciation assumés. Profitant de l’expérience conjointe d’Atlus et Sega à tous les niveaux (narration, aspects tactiques, réalisation…), il réussit là où d’autres titres du même éditeur ont failli. Une longue aventure à faire et à refaire pour découvrir toutes les fins.

Jouabilité
L’ergonomie n’est pas exempte de tout reproche, mais une fois qu’on a pris ses repères on se laisse porter par le rythme du jeu. Les phases tactiques sont très accessibles même pour les néophytes.
Durée de vie
Jauger du nombre d’heures pour finir un tactical n’ai pas aisé. Echouez une mission et c’est une heure de perdue. Et le temps passé sur l’importante partie narrative dépendra beaucoup de votre maîtrise de l’anglais. Le joueur moyen et anglophone passera une quarantaine d’heures sur le jeu pour le boucler une première fois. Débloquer les autres fins ira beaucoup plus vite.
Graphismes
Le coup de crayon est le même que pour les licences phares d’Atlus, Shin Megami Tensei et Etrian Odyssey. Du tout bon à ce niveau. En plus Stella Glow bénéficie d’une charte graphique colorée et d’environnements très réussies.
Son
Les doublages en anglais sont tout à fait valables, et même agréables. Les pistes musicales sont de très bonne facture et de qualité homogène, et les bruitages sont toujours utilisés à bon escient. On regrette juste qu’il n‘y ait pas d’avantage de dialogues doublés.
Intérêt
L’intrigue met du temps à captiver le joueur, les premières heures de jeu sont un peu soporifiques. Mais à partir du moment où votre équipe se sera un peu étoffée et que les missions nécessiteront un minimum de stratégie, Stella Glow devient facilement prenant et les dialogues ne paraissent plus si longuets.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Stella Glow (3DS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×