News

Faut-il craindre le problème de burn-in avec l'écran OLED de la nouvelle Switch ?

C'est une interrogation légitime car le marquage des écrans OLED est un problème bien connu (il touche également les écrans LCD de manière moins prononcé et a posé pas mal de soucis sur la technologie plasma). Faut-il s'attendre à un nouveau problème pour les consommateurs, s'ajoutant à celui du délicat Joy-Con Drift ?

News
L’annonce de l’arrivée de la technologie OLED au sein de la Switch est synonyme d’un véritable gap qualitatif au niveau du rendu des couleurs, de la lisibilité des actions dans les scènes sombres. Pour les possesseurs d’une télévision OLED ou d’un smartphone AMOLED, une fois qu’on a gouté à cette qualité d’image, difficile de revenir en arrière sur les classiques écrans LCD. Le passage à un affichage 7 pouces, même s’il semble bien un saut bien faible par rapport à notre classique 6,2 pouces, sera déjà visuellement notable sur bons nombres de jeux. Vous replonger dans un Breath, un Xenoblade en nomade sera un vrai plaisir dans ces conditions.
Cependant, l’annonce de l’arrivée de l’OLED rappelle que cette technologie est plus sensible au problème de marquage, souvent appelé « Burn in ». Est-ce donc une mauvaise idée de l’avoir introduit au sein d’une console de jeux ? Rappelons déjà ce qu’est ce problème de « Burn In », revenu en tête des discussions sur le Net, depuis l’annonce de la nouvelle version de la console. Nous allons tenter de présenter au mieux les faits, tout en faisant partager notre expérience de nos smartphones Amoled qui ont quelques années et nos téléviseurs OLED sur lesquels nous branchons notre Switch actuelle.

Burn in ou Screen Burn, qu’est-ce que c’est ?

C’est une image résiduelle restante, produite lorsqu’une image statique a été affichée pendant une longue période. On observe ainsi en arrière-plan une image «fantôme» de quelque chose d'autre que ce qui est montré sur l'écran. Cette défaillance est liée à la technologie propre des composants organiques, OLED et Amoled, et au cycle de vie variable des composants qui produisent la lumière dans l'écran. En s’allumant, chaque composant s’use et sa luminosité va varier au cours du temps, influant sur sa représentation des couleurs. Si votre composant est resté allumé d’une manière prolongée car il devait afficher une image statique à l’écran, tous les pixels qui composent cette image statique ont donc fonctionné à un rythme différent des autres et ont donc vieilli de manière différente. Prudence cependant, vos composants ne vont pas vieillir en quelques mois et vous pourrez sans problème conserver votre Switch de nombreuses années, mais il est bon de connaître cette faiblesse relative et d’adopter quelques règles de prudence quand vous utiliserez à partir du 8 octobre votre nouvelle console toute neuve.
Les exemples d'incrustations de la chaine CNN ont souvent été montrées en exemple dans le problème de marquage bien visible dans le temps sur une dalle OLED. D'autres marques ne sont visibles que via des mires mais sont indiscernables dans votre quotidien.

Pour le moment, aucune technologie n’évite totalement ce phénomène de marquage, si vous travaillez donc régulièrement sur des images statiques pendant de nombreuses heures, vous serez obligatoirement impactés par le problème qui n’est pas pris en charge dans la garantie de n’importe quel constructeur (donc inutile de taper sur Nintendo, Sony, Samsung, LG et Apple ne font pas mieux en la matière).

Comment s’en prémunir ?


Un temps de jeu par jour en mode nomade mesuré

Une fois qu’on a compris que l’ennemi est de passer des heures quotidiennement avec des images statiques, il faut penser à limiter ce temps d’affichage. De nombreux tests ont été effectués et permettent de se fixer un cap de sécurité à ne pas dépasser. Les écrans de PC qui tournent plus de 10 heures par jour finiront par avoir un marquage de la zone Démarrer au bout de trois à quatre ans, le phénomène sera plus ou moins sensible selon que l’écran possède une technologie de rafraichissement pour limiter les risques de brûlures. Sur écran OLED, de nombreux tests ont été effectués pendant une durée de cinq ans montrant qu’au-delà de 6h de fonctionnement en continu avec des éléments statiques à l’écran, en faisant fonctionner tous les jours son écran, un phénomène de marquage pouvait survenir sur certains modèles au bout de deux à trois ans, mais que pour la majorité des écrans, c’était très peu sensible jusqu’aux 5 années.

6 heures, c’est grosso modo la durée d’autonomie dans le meilleur des cas de votre batterie (Nintendo indique une autonomie de 5h30 en mode nomade pour Breath of the Wild, notre expérience nous invite à réduire de 30 minutes ce temps). Donc même en jouant tous les jours à votre jeu favori sur la durée de la batterie, vous n’entrez pas vraiment dans la zone de risque pour griller votre écran et subir le Burn In. D’autant qu’à ce rythme de jeu, vous aurez plié le jeu en quelques semaines et que vous passerez ainsi sur d’autres titres qui ne généreront pas les mêmes images statiques au même endroit, reposant ainsi votre écran.
Ensuite, Nintendo et tous les fabricants et spécialiste de la santé vous conseilleront toujours de faire une pause au minimum toutes les deux heures de jeu, afin d’éviter certaines fatigues visuelles. Comme la Switch se coupe très vite et se rallume aussi très rapidement, il suffit, pour votre santé personnelle et celle de votre console, de respecter ces petits temps de pause pour que vous ne soyez jamais dans un cycle de fonctionnement trop impactant pour la durée de vie de votre écran. Et pour les jeunes, le contrôle des parents pour leur demander de faire des pauses de temps en temps (ou l’usage du dispositif de contrôle parental) est toujours d’actualité. N’oublions pas que 6 h de jeux par jour, c’est déjà beaucoup, pensez à vivre en dehors de votre console.

Enfin, les joueurs qui varient régulièrement de jeux en cours de journée seront donc peu sensibles à ces problèmes de marquage. La Switch a une logithèque de grande taille, même si le dernier jeu nous fait forcément de l’œil et nous donnera envie de passer du temps dessus, alternez un peu sauf si votre motivation principale est de finir le jeu le plus rapidement possible.

Le choix des jeux


Certains titres génèrent effectivement plus d’images statiques que d’autres. Il suffit de les repérer et donc de limiter leur temps d’utilisation journalier sous les 6 heures. Un minecraft avec ces nombreuses informations statiques en différents endroits de l’écran, un Fifa ou un Fornite, généreront effectivement un peu plus de risque, à condition de ne jouer qu’à ces jeux en permanence. Quelques parties de temps en temps ne feront aucun mal à votre console (un FPS fera beaucoup plus souffrir vos Joy-Con avec de possibles risques de Joy-Con Drift que de créer des images fantômes).
Il faut se méfier par exemple des titres anciens, qui pour gérer nos écrans larges d’aujourd’hui, proposent d’afficher des cadres de part et d’autre de notre zone d’action, des cadres statiques. Vous avez effectivement une grande zone statique qui va rester affichée pendant votre temps de jeu, mais globalement, à moins d’être un passionné d’un de ses titres, vous y jouerez par séances brèves d’une heure ou deux.
Exemple des inserts à gauche et à droite de l'écran de jeux anciens, pouvant poser problèmes sur la durée (mais qui joue uniquement à un tel jeu tous les jours pendant x heures, même s'il est passionné ?)

En connaissant vos préférences de catégorie de jeux et si effectivement vous conservez de larges portions d’affichage statique par partie, il faudra donc être un peu plus prudent. Donc pas de panique si vous enchaînez les beat’em up avec des jauges de charge, des shoot’em up avec affichage d’une partie de cockpit ou un bon petit RPG avec son lot d’informations statiques, en restant sous les 6 heures en continue par jour sur le même jeu, peu de risque d’être impacté.

L’expérience de la PS Vita


La Switch n’est pas la première console nomade sur le marché et il est intéressant de s’appuyer sur l’expérience acquise autour de la PS Vita et son écran OLED, avant qu’elle bascule pour une question de coût sur la déclinaison PS Vita 2000 où l'écran OLED a été remplacée par un écran plus classique LCD. Les utilisateurs de la PS Vita d’origine (la PCH-1000) ont fait remonter des déboires de marquage de leur écran au niveau de la barre d’options du navigateur internet de la console de Sony (marquage à droite de l’écran) et de la barre des tâches (marquage à gauche). Des problèmes apparus pour certains au bout de deux années, en utilisant massivement ces fonctionnalités.
Aucune chance de rencontrer le même problème avec la Switch OLED dont l’interface minimaliste ne pose pas de soucis au niveau des affichages de fonctionnalités et surtout par l’absence du navigateur internet. Au moins, ceux qui espèrent un jour avoir un navigateur internet sont prévenus, comme ce fut un des soucis majeurs de la première Vita, Nintendo n’a pas franchement envie de connaître les mêmes problèmes sur sa Switch. Dès le départ, la console de Big Ben est un périphérique de jeux et non un périphérique pour surfer sur Internet et le constructeur n’est clairement pas décidé d’en faire un périphérique tout en un pour limiter les risques de surutilisation de la console et donc de vieillissement de l’écran.

A la rigueur, ceux qui devront faire attention, ce sont les utilisateurs de solution Warez, avec les homebrew, qui ont implanté des navigateurs ou même l’intégration d’autres systèmes d’exploitation comme un Windows ou un linux, ils risquent de rencontrer des phénomènes de marquage car ces logiciels ont des barres de menu affichées en permanence. Pas le peine de venir réclamer au SAV si vous utilisez votre console via un biais non autorisé par Nintendo et que vous avez un marquage.



Conservez les réglages de base ou dans une moyenne

Vous pouvez toujours retoucher la luminosité de votre écran mais d’une manière générale, plus l’écran est lumineux, plus vos petites diodes vont s’user. L’OLED devrait apporter un meilleur confort pour jouer en extérieur par plein soleil (ce qui poussait certains à augmenter la luminosité de leur console classique actuelle durant ces situations), inutile de pousser la luminosité dans ces retranchements. Regardez autour de vous si vous ne pouvez pas trouver un meilleur endroit pour être moins gêné par la luminosité ambiante.

Ne pas comparer une télé OLED avec sa Switch OLED

Même si les deux partagent les mêmes technologies, l’utilisation quotidienne qui peut en être faite est différente. Avec les différents membres de la famille qui enchainent leur temps de présence devant la télé, les 6h peuvent être dépassées (sans compter ceux qui allument la télé pour avoir l’audio en fond sans être devant leur écran). Vous jouez sur console et êtes donc actif, ce qui est loin d’être le cas devant sa télé. L’ennemi sur les téléviseurs OLED, ce sont les chaines avec une mire fixe (le logo de la chaîne) et surtout les chaines d’informations avec les bandeaux de flux en permanence type BFM chez nous, qui vont générer un vrai problème de marquage. Les écrans TV OLED, coûteux, sont tous équipés de technologies de rafraichissement de l’écran pour limiter les effets de marquage. Branchées en permanence, les télévisions OLED vont demander à ne pas être éteintes brutalement mais en général on met en veille via sa télécommande (sur notre Panasonic, le témoin passe de vert ou rouge) avant d’éteindre complètement sa télé via le bouton interrupteur (s’il existe selon les marques). Si le témoin est orange, c’est que la télévision a activé un rafraichissement de l’écran et il faut donc éviter d’éteindre la télé tant que le témoin n’est pas passé au rouge, ce qui peut prendre 2 à 3 minutes selon les jours. Sur trois années, nous n’avons noté qu’un message nous indiquant une opération de rafraichissement plus prolongée et il est vrai que nous n’avons à déplorer aucun marquage à ce jour, même si nous branchons dessus notre Switch très régulièrement pendant quelques heures (jamais plus de 4h d’affilé et pas tous les jours).

La Switch OLED ne devrait pas avoir ces dispositifs de rafraichissement, ou du moins nous n’avons pas d’informations à ce sujet. Mais comme indiqué, si vous êtes raisonnable au niveau du temps de jeu en continu par jour, vous ne devriez rencontrer aucun problème pendant quelques années, soit bien au-delà de la garantie constructeur. Toutefois, il existe déjà trois paramètres parmi les réglages de votre console actuelle, qui seront toujours présents sur la Swich OLED.

En allant dans les paramètres de votre console, option sortie TV, vous avec une mise en veille automatique au bout de cinq minutes d'inactivité. Pensez à vérifier qu'elle est bien activée sur votre console, surtout si vous jouez sur une télé OLED.
Au niveau de l'option veille, vous avez également des options pour basculer dans ce mode plus ou moins rapidement selon que vous jouez sur téléviseur ou directement sur l'écran de votre Switch. A nouveau vérifier que tout cela est actif, sur une durée assez courte.

Enfin en appuyant sur le bouton Home de votre console, vous pouvez activer la luminosité automatique de votre console. Voilà de quoi réduire les difficultés.


Et si on compare aux écrans des smartphones ?

Si on compare avec les écrans des smartphones (et dans une moindre mesure celui des tablettes), le temps d’usage de ces périphériques dépasse parfois largement les 6 heures. Le risque de marquage est donc bien réel (sauf si vous prenez un étui protecteur avec rabat opaque qui coupe l’affichage de votre écran lorsqu’il est placé dessus) au bout de 18 à 24 mois, selon votre utilisation (Apple a beaucoup communiqué sur ces derniers modèles concernant ses technologies pour réduire les risques de marquage, sans pouvoir garantir de le supprimer totalement). Si vous changez votre téléphone tous les deux ans, vous vous moquerez donc des risques de marquage (ceux qui utilisent de manière professionnelle leur téléphone l’usent naturellement plus vite), si en revanche vous souhaitez conserver votre téléphone le plus longtemps possible (pour des raisons écologiques ou de coûts financiers), il faudra faire attention.

On se doute qu’en achetant la Switch OLED, vous n’envisagez pas son achat pour la revendre dans deux ans pour la plupart d’entre vous. En la ménageant un peu, dans une durée d’utilisation convenable, elle pourra être votre compagne de jeux pendant de nombreuses années sans avoir à subir de mauvaise surprise. N’oubliez pas d’installer un filtre de protection contre les rayures, surtout si la console est souvent manipulée par les plus jeunes, ou la console souvent trimballée dans un sac à dos (on peut également éviter les griffures du chat qui se couche sur la console restée posée sur le canapé).

Mise à jour

Interrogée par un journaliste de CNET, Nintendo a voulu se montrer rassurant sur la question.
Nous avons conçu l’écran OLED pour qu’il soit aussi durable que possible, mais les écrans OLED peuvent subir une rétention d’image s’ils sont soumis à des visuels statiques sur une longue période de temps. Cependant, les utilisateurs peuvent prendre des mesures préventives pour préserver l’écran en utilisant les fonctionnalités incluses dans les systèmes Nintendo Switch par défaut, telles que la fonction de luminosité automatique pour éviter que l’écran ne devienne trop lumineux et la fonction de veille automatique pour entrer dans le mode “veille automatique” après une courte période.

Voilà qui devrait normalement vous rassurer un peu plus pour vous lancer dans l'achat de la version OLED de la Switch.
Il ne faut donc pas avoir peur de la technologie OLED dans votre Switch. Soyez conscient des quelques contraintes à respecter et tout roulera. Comme le procédé de fabrication est encore couteux et complexe, il n’est pas impossible d’avoir quelques différences d’étalonnages des couleurs selon les productions et les usines. Des différences de teintes qui existent déjà sur les modèles actuels car certaines d’entre vous se sont pleins de réglages par défaut plus jaunâtres que d’autres. En revanche, dans quelques mois, quand le modèle OLED se retrouvera sur le marché de l’occasion, il faudra être bien vigilant et vérifier la qualité de l’écran pour noter si un marquage existe.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
Perso ça me fait un peu peur, car même si je fais attention a mes affaires, la "discipline" que demande cet écran peut entrer en contradiction avec ma manière de jouer, dans le sens où je ne m'intéresse à pas beaucoup de jeu, mais des que j'accroche c'est ça peut monter à plusieurs centaines d'heures. Et bien que je ne tienne que très rarement des sessions de plus de 2h et que je ne joue pas pendant qu'elle charge, il m'arrive parfois dans certaines situation d'enchainer dans une journée plusieurs sessions de cette durée, surtout sur les jeux en ligne.
Un véritable casse tête :s
Mayuri
@bahascaux

Je ne pense pas que tu devrais t'en faire tant que ça, vu tes habitudes de jeu (pas de grosses sessions d'après ce que tu dis.)
Perso, j'ai eu une vita, et je suis le genre de joueur qui ne change pas de jeu avant de l'avoir fini. J'ai déjà joué plus de 5 heures avec ma vita et je ne l'ai jamais brulée, même avec une barre de menu constante à l'écran.
Si les barres de menus sont relativement claires (éviter le fluo ou le flashy, genre une session de 6 heures de pokémon quest ou un truc du genre...XD), c'est quasi impossible de bruler son écran sauf en insistant vraiment.
Bref, ne te casse pas trop la tête, il faut vraiment maltraiter sa console pour que cela arrive.

(PS : A contrario, j'ai déjà cramé un vieux cathodique avec le gazon bien vert fluo d'Animal Crossing sur Gamecube... Comme quoi, les brûlures d'écran ne datent pas d'hier. L'écran était resté verdâtre quoi que j'affichais... C'était assez unique. XD)
bahascaux
Le truc c'est que même si c'est rare, je peux dépasser largement les 2h journalier. Par exemple j'étais complètement happé par New Pokémon Snap, résultat en 3 jours, 20h de jeu avec des sessions de 2h.

De plus certains de mes jeux sont les champion de l'immobilité comme taiko no tatsujin.

Oui je me pose beaucoup de question n'ayant jamais utilisé d'écran OLED, surtout que si je songe à changer de Switch c'est en parti à cause l'autonomie rachitique de la V1, qui oblige de la recharger presque après chaque usage, donc si des sessions plus longue ou plus nombreux sont un risque, ça devient un problème. Sans compter que les jeux Nintendo sont les spécialistes des couleurs criardes ou saturées (la lumière bleue des sanctuaire sheika de BOTW), même si sur ma switch actuelle j'utilise toutes les options anti brulure, veille, éclairage auto, et avec une luminosité dans les 45%.
Mayuri
En réalité, même 2 heures d'affilées de Taiko no Tatsujin, n'ont que peu de chance de brûler ton écran. Parce qu'a un moment du jeu, pendant ces deux heures, tu va bien finir par revenir plusieurs fois sur le menu du jeu et là ton écran va se rafraichir (oui, c'est simple, mais largement suffisant !)
Après pour des jeux où l'image n'est pas du tout statique, comme BOTW, c'est impossible de brûler un écran avec ce type de jeu. Même si Link reste sans bouger pendant 2 heures, le décor lui va changer, même faiblement, et c'est suffisant (cycle jour/nuit, météo, ect...), et la lumière bleue sheikah, qui ne dure que quelque secondes, ne peut pas brûler quoi que ce soit (trop court, même si c'est répétitif). Pareil pour Pokémon Snap. En fait, le moindre changement d'écran, le moindre mouvement de caméra, va le rafraichir.

Je pense aussi que la technologie, le rafraichissement et les fonctions anti-brûlures ont dû quand même un peu s'améliorer depuis la bonne vielle vita. (J'espère !)
Au pire, attends des retours et ne te précipite pas day one si tu n'es pas certain. Mais de ce que tu dis là, tu as déjà les bonnes habitudes pour utiliser ce genre d'écran. (Bon réglages)

Juste un détail, je sais pas si ça peut t'aider mais on ne sait jamais : je n'utilisais jamais le mode éclairage auto sur ma vita, je le contrôlais manuellement car la vita avait tendance à beaucoup trop forcer le rétro-éclairage (J'ai gardé la même habitude sur la switch du coup).

(Dsl, j'écris toujours de gros pavés quand je m'exprime dans les coms, mais j'ai toujours peur qu'on me comprenne pas, dsl pour le roman du coup.)
bahascaux
Merci pour tes précisions ;)

En ce qui concerne les pavés c'est pas un problème, les sites et autres forums sont là pour ça, face aux réseaux sociaux. A l'ancienne.

Pour le rétro-éclairage auto, je n'ai pas fait de test poussés, mais les rares fois où je l'ai désactivé je me suis rendu compte que la machine était sous les 45% d'éclairage et c'était très lisible. Après faudrait que je vois dans des situations "normal" très éclairées si la machine est fortement au dessus.

Petite colle pour rigoler, dans BOTW, les coeurs, ils sont constamment sur l'écran. Vous avez 4h, calculatrice interdite :lol:
Mayuri
Content d'avoir pu être un peu utile.
C'est jamais simple d'acheter du nouveau matos que l'on ne connais pas bien. Mais si tu franchis le pas, tu vas pas être déçu visuellement, ce genre d'écran donne de super rendus : justement, comme les contrastes sont améliorés, t'as pas besoin de pousser loin le rétro-éclairage. Et en bonus, tu vas gagner en autonomie, parce que non seulement c'est la batterie de la switch V2, mais en plus, ce genre d'écran est un peu plus économe. (Non, je ne suis pas payé par Nintendo pour dire ça !)


Et heu, comment dire... Pour le coup des cœurs de BOTW, j'avais complètement oublié... Voilà, voilà... Mais ça compte pas, hein ? :uhuh2:

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×