Wii Sortie le 30/11/1999 Nom court Wii

Dossier Wii (Wii)

Super manette, AH !

Dossier
La presse est unanime. Les fans ne le sont pas. La nouvelle manette de Nintendo fait jaser, et si les piliers de bars manquaient de conversation, voilà qui devrait leur permettre de tenir une année supplémentaire. Voyons pourquoi tout n’est pas si rose qu’il y parait.

Une longue ascension

Nintendo nous a fait patienter de long mois avant de nous révéler l'objet de sa Révolution. Une politique du secret jouée et orchestrée de main de maître par les responsables de Nintendo, qui aimaient à nous convaincre qu'au bout du compte on ne serait pas déçu.

Beaucoup espéraient voir, toucher cette Révolution à l'E3, mais nous aurons finalement dû attendre quatre mois supplémentaires, jusqu'au TGS, pour avoir la chance de voir le voile se lever... partiellement dumoins.



Ces derniers mois les fans avaient tout imaginé. Qui n'a pas vu la vidéo Nintendo ON ? On pouvait s'attendre au pire comme au meilleur, et au final, on peut dire que tout le monde est convaincu. Tout le monde ? Non, un petit village résiste encore et toujours à l'envahisseur.

Des éditeurs durs à cuire

Oui la nouvelle manette de Nintendo est novatrice, oui c'est une Révolution, mais elle change beaucoup de choses, pose beaucoup de questions et finalement on est en droit de s'inquiéter pour le futur de Nintendo qui repose pour beaucoup sur la prochaine génération de machines, et cette manette.

Les éditeurs sont en effet contents de voir que quelqu'un innove dans leur profession, contents que ce soit Nintendo qui a inventé les consoles telles qu'on les connaît. Promis, ils feront des jeux pour cette console. Promis, ils utiliseront à fond les capacités de cette nouvelle manette révolutionnaire.

Oui mais voilà, les éditeurs doivent faire des choix. En faisant des jeux spécialement conçus pour la Révolution, ils se ferment la porte de la Xbox 360 et de la PS3. Or, avec le coût prohibitif d'un développement, il leur faudrait vendre leur jeu Révolution à des dizaines de millions d'exemplaires pour le rentabiliser. Challenge bien trop dur. Donc on fait du multi plate-forme.



Et c'est là que le bât blesse. A quoi sert donc la manette de Nintendo, si révolutionnaire soit-elle, si elle doit faire ce que font les deux manettes des concurrents ? Nintendo a prévu le coup : un socle ressemblant à une Wavebird viendra accueillir la télécommande Révolution (oui, c'est une télécommande) pour se transformer en manette traditionnelle.

A partir de là, la nouvelle console de Nintendo n'offre plus aucune attractivité sur ses deux concurrentes. Pire, sa puissance inférieure annoncée, son non-support de la HD pourraient considérablement jouer en sa défaveur en poussant les développeurs à ne pas porter leurs jeux sur Révolution. Une plate-forme trop éloignée de celle de Sony et Microsoft qui nécessiterait trop de modifications dans le code des jeux, donc trop de temps, trop d'argent.

Les jeux Nintendo...

Evidemment, nous aurons les jeux premières et secondes parties (comprendre les jeux créés par Nintendo et les studios que Nintendo possède), mais comment toucher le grand public si les seuls jeux proposés sont ceux du constructeur de la machine ?

Mario Révolution aura beau être révolutionnaire, il ne pourra seul faire le poids face à Resident Evil, Burnout et Soul Calibur.



Une nouvelle méthode de jeu

Sans compter que cette nouvelle façon de jouer va déstabiliser les joueurs. Tous les journalistes qui ont eu l'occasion de tester la manette la trouvent très instinctive. Qu'en sera-t-il au bout d'une heure le bras levé à essayer de toucher Gannondorf en plein coeur ? Faites le test chez vous avec votre télécommande télé, vous verrez, c'est vite fatiguant.

Alors oui, l'idée est bonne, elle ouvre de nouvelles dimensions et perspectives de jeu, celles du contrôle en 3D, mais est-ce vraiment ce que les joueurs et les non joueurs attendaient ?

WiFi Connection

Promis à un grand avenir, le jeu en ligne sera disponible sur Révolution. Mais là encore, Nintendo n'aime pas faire comme tout le monde. Ainsi la connexion Wifi de la DS et de la Révolution est gratuite. Pratique pour les jeux Nintendo, mais tous les éditeurs ne sont pas aussi charitables.

Les éditeurs tiers considèrent le Online comme une seconde source possible de revenu. La gratuité de la connexion de la Révolution les obligera à mettre en place leurs propres systèmes de paiement en ligne, à la différence d'un Xbox Live ou c'est Microsoft qui se charge de rétribuer les éditeurs, avec l'abonnement global payé à l'année. Un système beaucoup plus transparent pour l'utilisateur.

Voilà qui devrait donc rebuter les éditeurs à proposer du Online sur Révolution, et une raison de plus d'acheter le jeu sur une autre console pour les joueurs.

Une porte de sortie

Avec tout ça, l'avenir semble bien noir, et on peut se demander si Nintendo a une arme secrète ou une porte de sortie dans le cas où et nous le souhaitons pas les pronostics des analystes s'avéreraient devenir réalité.

Là encore, on voit mal qu'est ce que ça pourrait être. Une sortie anticipée de la console de génération suivante ? Ca n'avait pas réussi à Sega. Une reconversion en éditeur ? Nintendo et ses dirigeants sont trop fiers pour ça. Un rachat, des alliances ? Pourquoi pas. Heureusement nous n'en sommes pour l'instant pas là.

Un espoir

L'espoir vient peut-être et c'est un comble de Sony et Microsoft eux-mêmes. En effet, dans leur guerre technologique, ces derniers ont tellement complexifié leur processeur que la programmation des ces derniers est tellement différente qu’elle va embarrasser les programmeurs dans leur code.

En clair deux possibilités s'offriront à eux, exploiter les processeurs de chaque machine à fond à raison d'optimisations longues et compliquées, ou ne faire que des portages en utilisant les fonctions de base, et dans ce cas, la puissance affichée des deux consoles ne sera que théorique. Cela pourrait bien profiter à Nintendo qui devrait avoir un unique processeur basé sur l'architecture Power PC d'IBM.
Nous ne sommes pas dans les secrets des dieux, et ne pouvons vous donner une vue de ce que sera le marché des jeux-vidéos dans 5 ans. Cependant, une chose est sûre Nintendo sera toujours là. Peut-être pas à son apogée comme il le fût avec la Super Nintendo, mais toujours présent à jouer les troublions, et après tout c'est ce qui fait le charme de la société.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×