Nintendo GameCube Sortie le 30/11/1999 Nom court NGC

Dossier Nintendo GameCube (NGC)

GameCube : un enjeu de taille pour Nintendo

Dossier
29 Août : l'édition de Septembre du magazine français Capital paraît dans tous les presse de l'hexagone. Au programme, parmi tous les autres articles, 4 pages consacrées au succès du business de Nintendo. L'article, dans tout son ensemble, fait généralement l'éloge des ventes de la firme japonaise. Pourtant, pour les comptes de BigN, tout est loin d'être aussi rose que ce que raconte le magazine économique.

I-Nintendo, une santé fragile.

Certes, Nintendo, détenteur des Pokémon et de la GBA n'est pas à plaindre, et garde en l'an 2000 un chiffre d'affaire de 33 milliards de francs, soit 2 fois plus que 5 ans auparavant (source : Capital) ! Mais il faut voir que pendant ces 5 ans, le chiffre d'affaires de Nintendo a déjà été bien plus élevé… En effet, Nintendo était déjà monté à 34 milliards de francs (soit 1 milliard de plus, ce qui n'est pas rien, croyez moi !) au moment où la N64 réalisait encore des scores acceptables, il y a 3 ans. Mais depuis, le CA de Nintendo était redescendu à 29,3 milliards de francs, en 1999 (il y a 2ans) !! Soit une baisse vertigineuse de 13% de son chiffre d'affaire. La faute à qui ? La baisse des ventes de ces jeux et consoles N64 !

Des gadgets comme celui-ci ont permis à Nintendo de ne pas broyer du noir.Depuis, Nintendo a réussi à se remaintenir à 33 milliards de francs, grâce au coup de fouet provoqué par l'apogée des Pokémon dans le monde entier avec les ventes faramineuses de la marque au Pikachu…Mais cela reste en dessous des chiffres précédemment atteints. Pour espérer retrouver un chiffre d'affaire de 34 milliards, et surtout le dépasser, car une entreprise dont le CA stagne n'est jamais bon, Nintendo n'a plus qu'une seule solution : le succès de la Gamecube !!!

Soyons réalistes depuis 1an, BigN est quasiment absent du marché des consoles de salon, et les causes sont durs pour Nintendo : son revenu opérationnel (comprenez par là, revenu que la firme peut réinvestir) a réaliser une descente aux enfers de 42%, pour atteindre mincement les 5,3 milliards de francs. Dur dur pour Nintendo qui se doit de financer ses équipes de développement pour les jeux GBA et Gamecube et pour la conception de sa future console de salon. Sans oublier le marketing.

II- Un lancement qui dépasse les capacités réelles de Nintendo

Ainsi, sur les 5,3 milliards de revenu opérationnel de Big N (voir plus haut), Nintendo a et surtout va utiliser 3,4 milliards de francs pour la promotion (marketing) de la Gamecube et de la GBA ! A coté de cela, Microsoft va dépenser 3,6 milliards de francs pour la promotion de sa seule Xbox ! Soit plus que le budget marketing alloué pour la Game Boy Advance ET la Gamecube. Mais Nintendo n'a pas les moyens d'égaler Microsoft ! Ce n'est pas un choix, mais une fatalité, qui prouve que Big N n'a pas les mêmes ressources que la firme de Bill Gates. Reste que ces 3,4 milliards de francs utilisés par Nintendo reste énorme par rapport à la puissance de la firme. Un enjeu de taille…

Photo IGN - Pub NGC dans Rolling Stones.

Vous l'avez compris, avec la Gamecube, Nintendo parie gros : une console vendue à perte pour se rattraper sur les jeux et un budget marketing qui dépasse les vraies capacités de Nintendo. Autrement dit, Nintendo a tout intérêt à ce que sa Gamecube fasse un carton. Dans le cas contraire, les milliards investis dans la console n'auront été que pure perte, et les promesses de vente de 4 milliards d'unités dans un premier temps ne seront pas respéctées. Les causes seront rapides : chute de l'action Nintendo, et baisse du chiffre d'affaire. Et même si la GBA permettra de maintenir Nintendo, cette situation ne serait pas du meilleure augure. Il est très dangereux de voir une société dont la totalité des profits proviennent d'un seul appareil (en l'occurrence, ici, la Game Boy). En bref, l'enjeu est énorme, et la troisième société japonaise n'a plus vraiment le droit à l'erreur.

III- Premier Bilan… peu encourageant !

Malheureusement, les premiers résultats de vente de la famuse console ne sont pas, comment dire, faramineux ! Tous les médias parlent d'un succès à demi-teinte. Disons que la majorité des journalistes du milieu s'attendaient à un succès plus important, comparable s'il le faut à celui de la GBA. Mais on en est loin ! Nintendo annonce 300 000 unités vendus le premier jour, tandis que la majorité des autres médias parlent de moins de 200 000 consoles achetées. Luigi Mansion s'est relativement bien vendu, mais Wave Race et Monkey Ball sont loin d'avoir suscité l'engoûement des consommateurs. Il en faudra plus pour convaincre les Japonais : Pikmin et Super Smash Bros Melee devraient dans un premier temps mener à bien cette tâche.

Mais comment savoir si la Gamecube va se faire une place au final. Le premier vrai bilan s'établira en janvier 2002, au vue des résultats de vente aux Japon et aux USA, comparés à ceux de la PS2 et de la Xbox. Ces résultats seront décisifs pour Nintendo, et amorceront le début d'un succès pour la Gamecube… A moins que ce ne soit le contraire !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×