Dossier

RPG Madness : la Nintendo DS à l'honneur

Dossier
Le RPG et plus précisément le JRPG (Japanese Role Playing Game), comprenez les RPG à la manière japonaise, ont toujours bien fonctionné en Europe et notamment en France. Le genre, apparu au japon avec Dragon Quest 1 (et non final Fantasy) s’est très vite répandu dans l’Archipel. Comment le genre s'est-il ainsi imposé sur la console de Nintendo ?

Note : Cet article fait partie d’une Semaine spéciale sur PN : la RPG Madness. Vous pouvez retrouver notre Madness ici, et nous faire part de vos commentaires sur ce topic du forum.

Un genre très présent sur DS

Il faut noter qu’il existe une différence non négligeable entre les RPG et les JRPG. Cette séparation n’est pas anodine et peut s’expliquer non seulement par la puissance des machines et ordinateurs mais également par l’origine même des deux styles, le premier étant très populaire sur PC tandis que le second se trouvant plus souvent sur console. Ce qui différencie grandement les RPG « occidentaux » et les JRPG, c’est le type de narration et le gameplay. Les RPG « occidentaux » ont un lien étroit avec les jeux de rôle papier, et notamment Donjons et Dragons.

Ils sont souvent en Free-Roaming (déplacement entièrement libre) et possèdent la possibilité de personnaliser les aptitudes et caractéristiques à volonté. Il existe une trame principale qui se dévoile au travers d’une multitude de quêtes. Les JRPG quant à eux sont beaucoup plus dirigistes dans la narration du scénario et consiste souvent à aller d’un point A vers un point B. L’augmentation des caractéristiques des héros est souvent pré-établie, le joueur ne pouvant les modifier. Bien sur les JRPG se reconnaissent aisément avec le style du design très manga des personnages ou des lieux.


En ce qui concerne la DS on peut se demander ce qui poussent les studios à produire des jeux sur cette console. La réponse ne peut être ce fameux double-écran et encore moins les possibilités tactiles. En effet, un examen plus approfondi révélera que bon nombre de ces jeux ne tirent pas parti de l’écran tactile ou, lorsqu’ils le font, il s’agit d’une simple substitution aux traditionnels boutons que l’on érige parfois comme une innovation.

Qu’est ce qui motive à ce point les développeurs pour offrir à la console aux deux écrans un si grand nombre de jeux de rôle ? Quand la concurrence propose une machine bien plus puissante, pourquoi utiliser une console de puissance moindre ? La Wii n’est pas en reste et si les titres tardent à pointer le bout de leur DVD en Europe, ils existent bel et bien sur la console blanche de Nintendo. Il faut également compter avec les jeux de la Virtual Console, véritable marché à lui tout seul, qui permet de découvrir ou redécouvrir des titres qui avait fait les beaux jours des consoles des générations précédentes, sans oublier de faire tomber les barrières de l’époque.

L’effet Marketing

La première chose que l’on peut remarquer est que la console à deux-écrans s'est très bien vendue dès son lancement et continue encore aujourd'hui. La DSi, déjà vendue à plus de deux millions d'exemplaires qu Japon et qui arrive en Europe le 3 avril, contribue à lui donner un second souffle. Devenue rapidement la console à posséder, elle a contribué à élargir le public du jeu vidéo. Son succès retentissant a incité les développeurs à se concentrer dessus, l'entraînant dans un cercle vicieux : plus de jeux, plus de ventes, plus de succès, plus de jeux, etc.

On peut alors se demander pourquoi la DS connaît un si grand succès par rapport à sa concurrente, la PSP ? Avec ses millions d’exemplaires vendus, le docteur Kawashima n’est sans doute pas étranger à ce phénomène. Mais il serait extrêmement réducteur d’en expliquer les ventes par sa seule présence. D’autres critères entrent évidemment, passez moi l’expression, en jeu.

Le premier est sans doute Nintendo lui-même. La Game Boy Advance a connu un grand succès et les gens attendaient naturellement la nouvelle machine portable mais aussi les licences internes qui forcent, pour la plupart, l’admiration. Une admiration telle qu’à chaque nouvelle console, les joueurs attendent de revoir leurs héros préférés. Nintendo a une réputation certaine et c’est bien cela qui a porté la DS à son rang actuel. Il suffit qu’un produit porte la marque Nintendo pour que les gens s’émerveillent, même si tous les produits ne le méritent pas, mais ce n’est pas là notre sujet.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×