Dossier

Joueurs, qui êtes-vous ?

Dossier
Contrairement aux idées reçues, les consoles de jeux ne sont pas l'apanage des pré-adolescents et adolescents". Il s'agit de la première phrase de l'article intitulé "Les joueurs vieillissent, les jeux mûrissent" de Jean-Michel Normand, paru dans Le Monde du Jeudi 23 Novembre 2000. L'article ne dévie pas de la ligne "politiquement correct" qu'a instaurée Sony dont la Playstation serait la première console destinée à un public "adulte". Mais cet article de Puissance Nintendo n'a pas pour but de critiquer ces affirmations. Cet article du Monde m'a fait prendre conscience que notre petit monde avait bel et bien explosé. Le terme de "joueur" sur console désigne maintenant plusieurs catégories de personnes, dont le regard sur ce loisir, les désirs… n'ont plus grand chose en commun.
Dossier rédigé par Killyox

Les vrais joueurs.

Ce sont les "spécialistes" du jeux vidéo. Ils sont une minorité . Adorateur d'un certain "gameplay" des jeux, vigilant, au-delà de la technique, à son respect, ils sont les oubliés du nouveau monde des jeux vidéo où la recherche de la rentabilité a provoqué l'explosion des jeux "moyens" ou "bons" au détriment des chefs d'œuvres.

Le hardcore-gamer.

On peut le considérer comme le joueur par excellence. Son rapport avec les jeux vidéo est des plus passionné voire fanatique sur certains côtés. Il connaît bien le passé des jeux vidéo car c'est en général un "vieux" joueur (entre 15 et 25 ans). Il est arrivé dans le milieu très jeune, avant 10 ans, et depuis lors il n'a cessé de se passionner pour ce loisir. Il possède toujours plusieurs consoles de la même génération : par exemple, Dreamcast et Playstation ou Megadrive et Super Nintendo. Souvent, il s'adonne à la revente de jeux et de consoles afin de toujours posséder le dernier hit, la dernière "bombe" technologique. En effet, malgré sa bonne connaissance de l'histoire des jeux vidéo, le hardcore gamer est toujours poussé vers l'avenir. Il est un lecteur des news des magazines et des sites web, connaît les dates de sorties, les reports des jeux. Il achète souvent dés sa sortie la dernière nouveauté, n'hésitant pas à acquérir jeux et consoles imports et cela même aux prix forts des boutiques françaises. Heureusement, pour lui et sa bourse, Internet lui offre le moyen de bénéficier des produits imports sans se ruiner mais aussi d'être toujours au courant des nouvelles du monde du jeu vidéo.

C'est ce joueur dont la passion a soulevé des inquiétudes sur sa santé mentale, qui fut montré comme exemple aux yeux du peuple par des médias de toutes les dérives de notre loisir : violence, déconnexion à la réalité… D'une certaine manière, la naissance de la catégorie du "modeux" lui a permis de ne plus être la cible d'attaque sans fondements d'une population. Mais chaque chose en son temps, nous parlerons du "modeux" bien assez tôt, passons à un autre "vrai" joueur.

Le passionné.

Il est passionné par opposition au "fanatisme" du hardcore gamer. Proche de ce dernier par sa connaissance du passé, son âge, ses nombreuses consoles, il en diffère par son rapport avec le loisir. Si pour le hardcore gamer, le jeu est la seule (ou presque) occupation de ces temps libres, pour le passionné, il ne s'agit que de la première de ses occupations parmi d'autres comme la musique, le cinéma… Il est également moins tourné vers la "nouveauté à tout prix", n'achetant pas qu'en import sauf pour bénéficier de titres jamais disponibles sur notre territoire ou pour payer moins cher. Il est un adepte du jeu d'occasion : un bon moyen de se procurer des titres de qualité à des tarifs raisonnables. C'est dans cette catégorie que l'on retrouve la majorité des "vrais" joueurs (Xavier…). C'est une majorité active, plus critique envers les firmes que le hardcore gamer ou le collectionneur, un milieu entre ces deux catégories, entre avenir et passé.

Le collectionneur.

Comme vous vous en doutez, il collectionne les consoles et les jeux vidéo. Et malgré ce que l'on pourrait penser, c'est également un joueur, de "oldies" souvent, mais un joueur tout de même et peut être avant tout. Il est généralement plus âgés que le hardcore gamer ou le passionné, plus proche de 30 ans que de 15. Habitué des brocantes et autre vide-greniers, c'est un joueur nostalgique des machines dont il a rêvé, plus jeune, de posséder et qu'il réussit à avoir pour une somme modique au moment où elles sont "dépassés". Il n'est pas un spéculateur, cherchant une pièce au prix le plus bas pour la revendre 10 fois plus cher, ou un collectionneur "frileux" conservant ces "trésors" à l'abri de tous mais un joueur de jeu vidéo d'une époque où si la technique faisait défaut elle était compensée par l'imagination. Si le savoir est souvent encyclopédique sur des machines aux noms étranges pour les plus jeunes (Vectrex…), il se doit de spécialiser sa collection à telle ou telle marque ou machine par faute de place et de moyens. Cela ne l'empêche pas de posséder souvent des collections à faire pâlir de jalousie tout passionné ou hardcore gamer un peu nostalgique.

Un "vieux", un "ancien" joueur, au sens le plus noble du terme, dont la connaissance approfondie du passé ne signifie pas qu'il n'est pas au courant des nouveautés, il est peut être trop peu présent dans les débats actuels sur l'avenir des jeux vidéo où sa "science" aurait un grand impact.

Le joueur du dimanche.

Loin de moi l'idée par cette appellation de vexer une masse (importante) de joueurs. Le joueur du Dimanche ne joue pas que le Dimanche et il n'est pas un mauvais joueur. Il s'agit d'un joueur occasionnel, quelques heures par semaines, et cette activité est noyée parmi beaucoup d'autres (cinéma, sport…) et souvent loin derrière les autres. Il aime jouer aux jeux vidéo comme il aime/aimait jouer aux Legos…En effet, il est jeune, "pré-adolescent ou adolescent" comme dirait Jean-Michel Normand ;), c'est à dire entre 12 et 18 ans. Il ne possède en général qu'une console, en majorité la console la plus connue de l'époque (Playstation, Super Nintendo, NES, Megadrive…). Ces jeux, il les achète dans les grandes surfaces et ne s'aventure pas souvent dans les boutiques spécialisés sauf celle du type Micromania (peu d'import et d'achat/vente). Son choix se fait souvent grâce aux publicité à la télévision, par l'avis d'un copain. Il ne s'intéresse pas trop aux magazines ou aux sites web de jeux vidéo.

Il est donc la cible "classique" des éditeurs de jeux et des constructeurs : celui qui impose sa machine ce type de joueur se retrouve dans une position dominante, et les éditeurs voient en lui un bon moyen pour faire des bénéfices en utilisant des licences prestigieuse (celle de films…)…

C'est le type de joueur le plus commun de notre petit monde, une sorte de majorité silencieuse, renouvelée rapidement (à partir de 18 ans, il s'intéresse à d'autres loisirs et délaisse le jeu vidéo) et dont les décisions d'achat sont d'un intérêt vital pour les éditeurs et constructeurs.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×