Dossier

La Switch a un an : retour sur une console-phénomène !

La Switch a gommé en un an le fiasco industriel que fut la Wii U. En vendant plus de Switch en 9 mois que de Wii U en 5 ans, Nintendo renoue avec un succès qui lui va si bien au teint. Revenons sur une année extraordinaire !

Dossier
3 mars 2017. Le monde découvre en magasin la Nintendo Switch, une console d'un nouveau genre, hybride entre la console de salon et la console portable. Une sorte de va-tout pour Nintendo qui fait face à 5 années compliquées avec la Wii U, une console à l'agonie. Retour sur une console qui, dès sa sortie, avait tous les atouts en main pour devenir un phénomène planétaire.

La sortie de la Nintendo Switch

La sortie d'une nouvelle console est un chemin semé d'embûches. Un long chemin. Compte tenu de la situation difficile de la Wii U, promettre aux fans que la Switch ne commettra pas les mêmes erreurs est plus qu'un challenge. En tout cas, pour Nintendo, tourner la page Wii U est d'autant plus nécessaire que les consoles concurrentes, surtout la Playstation 4, rencontrent un très vif succès dans le monde.
Ce graphique nous montre que la période 2012-2016 est une période faste pour les consoles de salon : la fin des années 2000 avait permis à Nintendo de vendre des millions de DS et de Wii, mais la seconde moitié des années 2010 semble plutôt placée sous le signe de la console de salon. Avec 17,6 millions de PS4 vendues contre 1,2 millions de Wii U (source VG Chartz via Statista), on ne peut qu'avouer un sentiment d'impuissance de voir une console moribonde s'enfoncer chaque année un peu plus.

Bref, la situation est difficile, mais il en faut plus pour s'avouer vaincu quand on s'appelle Nintendo, et la firme travaille rapidement sur son nouveau projet, la Switch, une console qui saura réserver une grande part de mystère jusqu'à sa sortie. En effet, Nintendo a misé sur une communication rare, mais intense, pour montrer sa console au public avant sa sortie. L'équipe de PN garde un souvenir ému de la découverte de la console, au Grand Palais à Paris, alors que Nintendo organisait dans plusieurs grandes villes du monde des événements similaires.

A lire aussi : l'équipe de PN découvre la Switch
La sortie de la console, le 3 mars 2017, c'est l'occasion de découvrir l'une des pépites du jeu vidéo du millénaire : The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Le temps que l'on passe à courir avec Link dans les gigantesques univers que nous propose de découvrir le jeu est une belle façon de s'imprégner du style unique de la Switch, qui nous permet de jouer en mode TV ou en mode portable. Ces deux façons de jouer sont le plus grand atout de la console, un caractère unique qui va peser lourd dans la décision du public d'acheter ou non la console.

A relire : La Switch est sortie : longue vie à la Switch !

Une année 2017 extraordinaire

Les semaines se suivent et se ressemblent pour la Nintendo Switch. La console est disponible, les stocks plutôt bien gérés puisque si les consommateurs doivent parfois patienter quelques semaines pour obtenir leur console, surtout dans la période de lancement, les approvisionnements restent réguliers. Et si les joueurs plébiscitent rapidement la console, ce n'est pas tant pour ses caractéristiques techniques que pour son catalogue, qui mise très très vite sur les licences de la maison.

Et c'est un pari malin pour Nintendo qui, en quelques semaines, garantit aux joueurs de retrouver leurs licences préférées sur la console. Parfois avec la solution de facilité, comme le portage de Mario Kart 8 qui devient Mario Kart 8 Deluxe sur Nintendo Switch, parfois avec un nouvel opus comme on vient de se le rappeler avec Breath of the Wild. Ajoutons à cela la perspective de jouer à Mario à l'automne avec un nouveau jeu de plate-forme en 3D (une première depuis... cinq ans !), et on voit bien que Nintendo a sorti tous ses atouts pour que la première année se passe de la plus belle des façons.

Et signe que tout va bien : Nintendo s'épand dans la presse du succès de la console. En juin, Nintendo France révèle à Gamekult que 250 000 Switch ont été vendues de mars à juin. En octobre, on apprend que la Switch s'est vendue à 390 000 exemplaires en France sur la période mars-septembre. On plaçait à l'époque ce chiffre face aux ventes de Wii U, qui ont plafonné à 832 000 exemplaires en 4 ans. On sentait bien que quelque chose se passait ! Et les signes ultérieurs vont toujours aller dans le même sens, en France comme dans le reste du monde d'ailleurs.
Début janvier, Le Figaro révèle sous la plume de Chloé Woitier que 911 000 Switch ont été vendues en France en 2017. Un chiffre fabuleux : l'année de la sortie de la Wii, Nintendo avait vendu 703 000 consoles, l'année de la sortie de la PS4, Sony avait vendu 650 000 machines.

Une console qui doit tout à son catalogue

Le succès de la Switch n'est pas un hasard : c'est une combinaison de plusieurs facteurs qui incitent les consommateurs à craquer pour la console. Le premier facteur, c'est le jeu. Un certain Hiroshi Yamauchi disait "le software fait vendre le hardware", un adage qui reste particulièrement vrai avec la Switch, avec un effet domino qui permet de vendre énormément de jeux grâce à un parc important.

Le Monde indique que pas moins de 470 jeux sont sortis en un an, parmi lesquels beaucoup de jeux indépendants, mais aussi et surtout de très gros jeux Nintendo tels que Zelda, Mario, Mario Kart, voire même Splatoon (un jeu dont les ventes ont un peu déçu Nintendo France néanmoins).
Voici d'ailleurs à titre de rappel les performances commerciales des jeux Nintendo en 2017 :
- 512 000 jeux Super Mario Odyssey vendus
- 508 000 jeux Mario Kart 8 Deluxe vendus
- 410 000 jeux Zelda Breath of the Wild vendus
- 252 000 jeux Splatoon 2 vendus

Si les jeux Nintendo s'en sortent bien, les jeux indépendants qui sont vendus sur eShop n'ont pas à rougir : plusieurs ont par exemple indiqué que c'est sur Switch qu'ils avaient trouvé le plus d'acquéreurs. Une belle porte de sortie pour les développeurs qui, face à une concurrence très vive sur Steam, ont parfois du mal à faire connaître leurs jeux, et ont trouvé avec la Switch une machine encore jeune où il est possible de trouver sa place, même si certains genres ont du mal à s'adapter aux Joy-Con, les manettes latérales de la console.

Un avenir radieux ? Soyons confiant !

Tous les indicateurs sont au vert pour la Nintendo Switch : les chiffres français nous marquent compte tenu de notre localisation, mais la performance de la console était si bonne partout dans le monde que Nintendo a pu annoncer de superbes chiffres trimestriels mondiaux en janvier dernier. Avec 12,13 millions de Switch vendues au 31 décembre 2017, la Switch a aussi bien fini l'année qu'elle l'avait commencé.

Mais une fois l'euphorie de la fin 2017 passée, une fois le line-up de lancement livré et vendu, on se demande un peu de quoi demain sera fait. Et c'est par surprise que Nintendo révèle un nouveau concept aussi délirant que surprenant : Nintendo Labo, que Nintendo présente dans une vidéo diffusée mondialement à 23h le 17 janvier 2018. Un mois plus tard, de nouvelles vidéos viennent nous donner de nouveaux détails sur le concept. La presse s'enflamme, et les joueurs qui ont la chance de l'essayer sont conquis : la sortie des deux premiers kits, le 27 avril prochain, sera l'occasion de voir si Nintendo est capable de transformer l'essai.

Découverte de Nintendo Labo03/03/2018

Retrouvez en page suivante l'avis de Sebiorg à l'occasion de ce premier anniversaire de la Nintendo Switch !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Talban
J'apprécie beaucoup ma Switch même si je reste toujours inquiet sur la performance moindre qui pose des problèmes d'optimisation à divers développeurs. Pour le moment c'est l'opulence des portages d'anciens jeux ou de jeux en provenance de smartphone, donc des produits anciens. Mais il va bien falloir proposer des nouveautés au bout d'un moment et c'est ces jeux que j'attends. Je suis un peu comme Sebiorg, la grosse majorité de mon temps de jeu sur la console, c'est en mode portable.
bahascaux
Perso je pense que sur switch ça sera loin d'être l'opulence façon NGC avec des gros titre Nintendo à la pelle. Mais la switch a et aura l'avantage d'être la seule console Nintendo et la seule portable.
keoone
bahascaux a écrit:Perso je pense que sur switch ça sera loin d'être l'opulence façon NGC avec des gros titre Nintendo à la pelle. Mais la switch a et aura l'avantage d'être la seule console Nintendo et la seule portable.


Je pense l'inverse, Nintendo a très tôt basculé ses productions wiiu vers la switch, la switch est aujourd'hui au centre de l'investissement étant leur seule console à soutenir, en plus du fait de son succès, Nintendo peut se montrer plus agressif dans la commande de jeux aux tiers comme bayonetta puisque contrairement à la gamecube, la switch ne prend pas du tout le chemin du demi-echec.

Tous ces facteurs additionnés me laisse penser que Nintendo va mettre le paquet sur la switch, d'autant plus que je sents la rétro compatibilité avec la switch 2.
Mortifuce
Nintendo a souvent permis une rétrocompatibilité avec la console de la génération précédente (sauf pour la Switch, j'imagine, même si je n'ai jamais essayé d'y insérer un DVD Wii U :D ) et une "Switch 2" compatible avec les cartouches Switch, sur le même modèle des 3DS avec les DS, ne me paraît pas du tout du domaine du fantasme. Si une Switch 2 voit le jour, c'est day one pour moi.
Vu l'écart des performances entre la Switch et les consoles concurrentes, j'imagine qu'on verra de nouveaux modèles dans les prochaines années... Même si Nintendo dit vouloir une durée de vie de plus de 6 ans, ça n'empêche pas de nouvelles versions, à l'instar des multiples versions de DS, DSi, 3DS, New 2DS XL, et j'en passe... Ne serait-ce que pour avoir une console avec plus de capacité de stockage de base, parce que (moins de) 32 Go, ça peut vite se remplir en une année.
bahascaux
Keeone Jusqu'à y a pas si longtemps je pensais aussi comme ça, j'en avait même fait un article sur gamekyo à l'époque où beaucoup paniquaient en 2016 quand ils avaient décalé BOTW et que la NX ne sortirait qu'en 2017.
Mais la situation actuelle m'a fait changé d'avis. L'exemple le plus probant c'est Xeno2. En mettant de coté BOTW qui est crossplateforme, Xeno X est le dernier gros chantier de la WiiU, donc plus ou moins jusqu'en 2015 Monolith était dessus, alors pourquoi sortir Xeno2 la première année, sachant que de leur propre aveux, ils ont presque passé 2 ans à le dev avec 40 personnes, là où XenoX a été dev par 100 personnes, les 60 autres étant sur BOTW et n'ont donc rejoins Xeno2 qu'en mars 2017. Donc pourquoi prendre l'un des derniers studio en dev sur WiiU, pour lui faire sortir dans la précipitation un jeu avec un manque de poliche la première année de la switch, si d'autres jeux sont normalement bien plus avancés ?

S'ils avaient autant d'avance, pourquoi balancer en 2ème année autant de portage WiiU d'un coup ? Pourquoi remplir le line up avec autant de portage tiers, des exclu tiers ok, mais des portages (qui pour certains sont multi-plateforme) ? pourquoi metroid prime 4 et bayonetta 3 n'ont pas de vidéo de gameplay avec une communication qui préconise des sorties pour 2019 ? Pourquoi la sortie de pokémon est elle aussi indécise ?
wiidefender
Les dev'tiers ont eu les kits très tardivement (ca parle d'octobre 2016 pour ceux qui n'étaient pas dans la confidence) ce qui explique que leurs jeux qui sortent actuellement connaissent des arrivées décalées voir même des absences totales de portages.

Les jeux qui ont commencé leur développement à partir de fin 2016 et qui ne sont pas encore sortis devraient donc pouvoir débarquer en même temps que les autres versions car la plateforme d’accueil ainsi que ses spécificités sont désormais connues !

En attendant, pour ne pas non plus rater le coche de la console, lui créer une antériorité dans sa génération et surtout asseoir leur présence auprès des joueurs, les dev's se sont concentré sur des trucs qui peuvent débarquer en 5 ou 6 mois (les portages), qui ne leur coûte pas très cher et qui en plus leur permettent de maîtriser les dev'kit ! C'est un mal pour un bien, tout simplement !
wiidefender
@bahascaux :

Nintendo n'a pas balancé tant de portages WiiU que ca en fait... Moi j'en compte seulement 2 : Mario Kart 8 Deluxe et Donkey Kong Country Tropical Freeze ! Et pour le moment, même si rumeur il y a, ce sont les seuls annoncés ! Breath Of The Wild est un multi et non un portage (sortie simultanée sur WiiU et Switch, pas de décalage).

Pour le reste ce sont des éditeurs tiers qui sont aux commandes de ces jeux : Tecmo Koei pour Hyrule Warriors, SEGA pour Bayonetta, Bandai Namco pour Pokken,... Ca peut paraître trompeur car 2 des 3 utilisent des IPs Nintendo, mais pourtant, ce sont bien des jeux tiers !!!
bahascaux
Oui c'est ce que je sous-entends, ils n'ont pas tant d'avance que ça, les jeux switch ne sont pas en pleine production depuis 2014.
Après même si beaucoup de portage sont des collaborations, Nintendo fait ses planning en fonction d'eux et d'autant plus quand ils en sont les éditeurs internationaux.
Je me demande juste pourquoi vouloir gagner autant de temps ? pour le moment le premier semestre 2018 ne comprend que 2 jeux inédit de licence Nintendo: kirby et mario tennis.
Je pense juste que le rythme ne s'intensifiera pas autant que les joueurs l'espère, à coup d'un gros jeu par mois. Si je prend l'exemple de la NGC, c'est parce que c'était une anomalie, quand Nintendo bavait les line-up de licence maison au coup de 1,2,3 jeux par mois pour contrer la PS2, malheureusement beaucoup de joueurs y voyaient une évolution, une posture conquérante, alors que ça n'était qu'un moyen d'éviter de se noyer.
Enfin pour moi c'est pas assez simple et limpide pour qu'on puisse dire qu'ils ont limite des jeux déjà fini qui attendent en stock leur tour.
wiidefender
C'est peut-être simplement stratégique : laisser un peu le temps aux tiers pour vendre des jeux eux qui ont un cycle de vente assez court (genre la majorité des ventes se font dans les 2/3 premiers mois) par rapport à un titre Nintendo qui lui peut se vendre pendant plusieurs années (en gros tant que l'épisode suivant ne débarque pas)....

Je pense également que c'est pour casser l'idée de "Nintendo maître en sa demeure". Si les mecs te balancent 2 grosses licences par mois (il en sont capables vu qu'ils ont fusionné les services portable et salon), ils risquent de refaire comme avec la Wii et flinguer les tiers (qu'on le veuille ou non, on achète une console Nintendo avant tout pour les jeux Nintendo).

Bref, quoi qu'il en soit, pour moi, la retenue faite sur les annonces de sortie n'est pas due à un manque de matière mais plus à des leçons tirées du passé...
keoone
bahascaux,
C'est difficile de spéculer sur le développement de xeno 2, certains projets sont mis en pause au profit d'un autre, il me semble avoir lu que xeno 2 avait commencé a être développé avant le X, ce qui tant a dire que c'était un jeu wiiu dans un état d'avancement dont on ne sait rien, au final c'est difficile de juger du timing.

Après pour ce qui est du manque de lourd made in Nintendo en ce début d'année, plusieurs explications sont possibles.
- Nintendo a déjà posé un bon catalogue, les nouveaux acheteurs ont de quoi faire, ceux qui l'ont depuis plusieurs mois aime leur switch (peu de gens pensent à la revendre malgré cette période un peu molle)
- l'événement de ce premier semestre pour Nintendo, c'est Nintendo labo. C'est un jeu au potentiel insondable... Ça peut faire des ventes moyenne, mais ça peut doubler les ventes de switch (je pense d'ailleurs qu'il le sorte maintenant pour pouvoir anticiper les besoins en switch de cette fin d'année). Nintendo labo sera sûrement un carton à Noël, mais quand on voit ce qu'à fait wiisport pour la wii, on peut se dire que potentiellement Nintendo labo peut raisonnablement vendre 5 à 10 millions de switch avant 2019.

Bref entre une console qui plaît, un catalogue solide et l'arrivée d'un concept très systems seller, Nintendo peut très bien "freiner" les choses et gardé un maximum de choses pour l'e3.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×