News

Nintendo en France : 250 000 Switch vendues, et un état des lieux de Big N en France

Le discret directeur général de Nintendo France, M Philippe Lavoué, s’est entretenu longuement avec le site Gamekult puis avec le nouvel Obs. Une conversation encore assez rare qui nous permet d’avoir un instantané de Nintendo dans notre hexagone.

News
La Switch se vend bien en France et si cela paraît encore une évidence aujourd’hui où, trois mois après sa sortie, trouver une Switch dans un rayonnage de magasin reste encore une petite aventure, ce sont 250 000 Switch qui ont trouvé preneur avec l’objectif d’une base installée dans notre pays d’un million de Switch lors des douze premiers mois d’exploitation, soit un niveau de performance similaire à celui de la Wii à l’époque.

Si les ventes se poursuivent au rythme actuel, l’objectif pourra être atteint mais il faudra avant résoudre le problème récurrent de pénurie, une situation compliquée que M Lavoué espère voir s’améliorer progressivement d’ici la fin de l’année.
Le directeur général de Nintendo a répondu à de nombreuses questions auprès du site Gamekult et du journal le Nouvel Obs à Los Angeles, en plein salon E3. L’occasion d’en faire une synthèse éclairante sur la situation de Nintendo dans notre hexagone.
La Switch domine le marché actuellement et par rapport au calendrier, les objectifs de vente sont déjà au-delà de ce qui était prévu, le trio Zelda : Breath of the Wild (quasiment un jeu par console acheté), 1-2 Switch et le démarrage fracassant de Mario Kart 8 Deluxe ont donné une sacré impulsion de vente à la Switch.

On verra si ce mouvement se poursuit avec la sortie demain d’Arms. Donc prudence encore pour le moment, Nintendo préfère garder le succès modeste.
On a mis toute notre énergie et toutes les capacités créatives de Nintendo pour le lancement de la Switch. On est évidemment ravi des résultats (NDLR : ça doit faire du bien après l’échec de la Wii U), mais il faut reconnaître que les ventes ont été plus rapides que nous ne l'avions prévu. On a eu une période de pénurie sur les jeux - ce qui n'est plus le cas -, et sur la console - c'est toujours un peu compliqué, même si ça va s'améliorer. Il est un peu tôt pour crier victoire. Ce sont les joueurs qui en décideront. Dans le lancement d'une console, il y a plusieurs étapes. Maintenant, nous avons un enjeu d'élargissement des utilisateurs. Le cap critique, c'est le million d'unités vendues.


On peut dire que la console est bien née et qu’elle est aidée par un line-up très dynamique qui va se poursuivre, comme on peut le voir dans le cadre de cet E3. On compte à peu près un grand jeu tous les mois.

Un lancement réguliers de jeux solides quasiment chaque mois

C’est vrai, nous l’avons encore évoqué au sein de notre PN Cast 44, le calendrier des sorties pour cette année 2017 est très fort : Arms ce vendredi, Splatoon 2 en juillet, Mario+Lapins Crétins fin aout, Pokkén Tournament DX, Fifa 18 et NBA 2K tous les deux aussi en septembre, Super Mario Odyssée fin octobre, Xenoblade Chronicles 2 en fin d’année (on peut rajouter Skyrim et il reste les Sonic et des titres comme Rime), ce qui devrait booster à nouveau les ventes en cette fin d’année.
Nous avons Mario qui évolue, pour intéresser à la fois les fans de la première heure et les nouveaux joueurs. Après tout, plus de 80% des Français ont commencé leur "carrière" de joueur avec un jeu "Mario".

Super Mario Odyssey - Sand Kingdom & New Donk City Demonstration - Nintendo E3 201716/06/2017

Et nous pouvons déjà compter sur un Yoshi, un Fire Emblem Warriors et un Kirby en 2018 pour maintenir le rythme. Les nombreuses images et vidéos en provenance de l’E3 vont clairement donner l’envie d’acheter la console, avec tout son attrait de pouvoir l’emmener avec soi où que l’on aille, et il va falloir prévoir un stock conséquent pour alimenter la forte demande et ne pas risquer une rupture en fin d’année, ce qui serait désastreux.

Yoshi (Working Title) - Demonstration - Nintendo E3 201716/06/2017

Fête de fin d'année 2017 : le grand danger ?

Gamekult ainsi interroge M Lavoué sur les dispositions prises pour faire face à tout risque de rupture.
Au niveau de la filiale française, le mot d’ordre c’est “acheter, acheter, acheter” (rires). Nous, notre rôle c’est de passer des ordres, de faire des grands signes à notre maison-mère pour lui dire que la demande est très forte et lui remonter toutes les estimations liées au marché français pour faire en sorte de l’alimenter en volume. Je dois en revanche reconnaître que n’avons aucune action précise sur la ligne de production ; c’est notre maison-mère qui s’en charge, et elle reste très attentive à nos estimations.

Nintendo suit sa propre partition mais reste en phase avec la philosophie du jeu

On retrouve dans les propos de M Lavoué les propos de Reggie au début du Nintendo Spotlight : Nintendo cible les joueurs et fait du jeu sa priorité. M Lavoué fait remarquer que les grands développeurs de la firme ont fait le déplacement à l’E3, de Miyamoto à M. Tezuka, pour partager leur passion, assister aux tournois et récupérer des retours sur le jeu.

Les annonces effectués lors de l’E3 touchent ainsi tous les publics, que ce soit l’annonce (enfin !) du développement de Metroid Prime pour les fans purs et durs de la firme, au grand public avec cette collaboration étonnante entre Ubisoft et ses lapins et Nintendo avec Mario.

Le choix s’avère large et les désormais attendues discussions en off de Miyamoto, livrant une confirmation du développement de Pikmin 4, sont autant de propositions capables d’attirer le plus grand nombre.

Mario + Rabbids Kingdom Battle - World 1 Battle & Boss Demonstration - Nintendo E3 201716/06/2017

Gamekult fait néanmoins remarquer que les éditeurs tiers sont encore discrets par rapport à la Switch, et cela était visible durant les présentations de l’E3. La Switch ne risque-t-elle pas de rester une machine d’appoint ?
C’est effectivement un challenge. Il y a des signes qui sont encourageants. Electronic Arts va sortir FIFA 18 en day one sur Switch, c’est quand même un signal assez fort voire un motif de fierté venant du jeu le plus vendu en France en volume, et qui sera présent sur notre console. La démarche originale de crossover avec Ubisoft est aussi très intéressante. NBA 2K18 sera par exemple présent sur la console même s’il est un peu moins visible à l’heure où l’on parle, et il y a évidemment d’autres projets dont j’ai connaissance mais qui n’ont pas encore été officiellement annoncés.
Ce commentaire est donc très intéressant car il y a donc des collaborations autres en cours et qui n’ont pas encore été annoncés, y compris lors de cet E3. On l’a déjà évoqué, les salons sont l’occasion de nouer de nouveaux partenariats et il existe un temps de décalage entre le moment où on constate le succès d’une console, qu’on commence à s’y intéresser sérieusement en prenant en main les kits de développement et qu’on propose alors au grand public de nouveaux titres.

On en parle souvent au sein de l’équipe, nous ne voyons actuellement que les projets issus des contacts lorsque la console n’était qu’à l’état de prototype et maintenant que les possibilités de la console sont désormais bien connues, on peut s’attendre à une deuxième vague de jeux plus maîtrisés pour elle, avec pourquoi pas quelques titres d’importances. Ce décalage échappe parfois au grand public.
Typiquement, en tant que grand fan de NBA 2K18, pour moi c’est un jeu important, pourtant on ne le voit pas suffisamment à mon goût sur le salon. FIFA 18 est une excellente nouvelle, Skyrim est une excellente nouvelle, l’engagement d’Ubisoft sur un co-développement exclusif est une très bonne nouvelle.

FIFA 18 60 frames-per-second Nintendo Switch Preview16/06/2017


NBA 2K18: Legend Edition - Featuring Shaquille O'Neal - Announcement Video (Nintendo Switch)16/06/2017

Qu'est-ce qui fait la différence entre Nintendo et la concurrence ? Quels clés du succès pour créer un jeu qui fonctionne ?

M Lavoué avoue qu’il n’en sait rien et prend l’exemple de la 3DS, une console qui a désormais 7 ans et qui est la seule plate-forme en progression au niveau mondial, et Pokémon Soleil et Lune, le carton de fin d’année 2016 qui s’est écoulé en France à un million d’unités depuis novembre, un jeu pourtant issu d’une franchise de la fin des années 80.

Le succès de la 3DS n’est pas si évident à gérer car la priorité de la communication reste la Nintendo Switch, console nouvellement lancée. Cela explique la discrétion des jeux 3DS durant le Spotlight même si les Nintendo Treehouse Live ont permis de mettre en avant Miitopia, Ever Oasis, Metroid: Samus Returns, Mario & Luigi Superstar Saga + Bowser’s Minions et le tout récent Sushi Striker: The Way of Sushido.

Ever Oasis - Demonstration - Nintendo E3 201716/06/2017

Une grande variété de propositions et un sacré challenge pour l’équipe française pour faire la promotion de certains titres, notamment Miitopia.

Miitopia - Demonstration - Nintendo E3 201716/06/2017

Et il y aura également Pokémon Ultra Soleil et Ultra Lune. Enfin Reggie a tout de même tenu en main la New 2DS XL, qui devrait par sa qualité, sa compatibilité et son tarif, pouvoir attirer une nouvelle gamme de public (ou permettre le renouvellement de gamme de ceux qui avait essayé timidement d’entrer dans la galaxie Nintendo avec la 2DS).

En cumulé, on est à 4,9 millions de 3DS vendues en France et les projections permettent d’espérer en écouler encore cette année 650 000. M Lavoué n’a noté aucune cannibalisation de la Switch sur le marché de la 3DS.

Pourquoi encore du retard sur l’abonnement payant ?

Le online et Nintendo, ce n’est clairement pas une image d’un couple qui fonctionne pleinement et sur cet aspect, l’image de la firme nippone est d’être clairement en retard par rapport à ses concurrents Sony ou Microsoft. M Lavoué préfère en sourire en indiquant qu’il faut mieux prendre son temps pour expérimenter et corriger si c’est nécessaire.
C’est possible mais on revendique notre différence. C’est vital, et ce qui marche ailleurs ne marchera pas forcément chez nous. On aime expérimenter, on écoute. Il nous arrive de faire des “actions correctives” quand on sent qu’on n’est pas prêts.

L'eSport

Ce décalage de Nintendo vis-à-vis du marché ne se voit pas uniquement à ce niveau : pas de réalité virtuelle, pas de course vers la 4K. L’eSport reste balbutiant. Cela fait beaucoup au niveau du marché actuel et cela peut conduire à l’isolement de la marque et à sa fragilisation. Cependant Nintendo semble se forger une nouvelle cible, comme nous avons pu le voir au début du Spotlight à l’E3 : le jeu social compétitif.
Nous ce qui nous intéresse, c’est le plaisir des joueurs à se tirer la bourre et à échanger. Nintendo a toujours été présent dans la compétition, avec des tournois mondiaux sur Smash Bros., Mario Kart et ça arrive avec Splatoon. Il a un énorme potentiel. Après, la forme doit-elle nécessairement être dans un stade avec un contrat de sponsoring de Coca-Cola ?

Nintendo Switch - Playing to Win - E3 201716/06/2017

La gratuité ou les frais réduits sont clairement mis en avant par la firme, notamment dans les actions menées par sa filiale française :
On aime que les joueurs puissent se rencontrer sans avoir à payer pour ça. A Japan Expo, à la Paris Games Week, les joueurs viennent dans nos arènes avec leurs consoles, c’est complètement gratuit. On a fait les championnats de France de Mario Kart comme ça, idem pour Smash Bros.. Faciliter les rencontres ? Oui. Encadrer ? Pas nécessairement, ça n’est pas forcément notre rôle d’être organisateurs.

Nintendo et le marché mobile

Philippe Lavoué se montre offensif sur cet aspect, probablement agacé par les nombreuses critiques des analystes à différents moments de l’histoire de Nintendo.
Il faut décloisonner notre façon de voir le marché : les experts du digital nous reprochent de ne pas y être, les experts du jeu physique nous disent que le digital va tout bouffer, et nous on constate qu’une application mobile peut avoir un effet positif sur l’ensemble de notre activité. Et personne ne l’avait prévu.
Nos études montrent que sur une franchise comme Pokémon, on a des nostalgiques et des nouveaux-venus en provenance de Pokémon Go. Nos statistiques montrent que "Pokémon Go" nous a permis de conquérir un public qui n'était pas sur nos consoles portables. L'application nous a permis de convertir sur différentes plateformes, différents publics, différentes tranches d'âge.
L’application Fire Emblem Heroes fonctionne bien aussi, même si c’est un public moins important mais ils sont très engagés. Notre grande force est de pouvoir expérimenter sans pression. Alors oui, tout ne fonctionne pas comme on le voudrait : Super Mario Run est en deçà de nos attentes et on n’a pas transformé comme on le souhaitait. L'application a été massivement téléchargée, ce qui ouvre des perspectives très intéressante, mais notre objectif de convertir 10% au payant n'a pas été atteint. Certains joueurs ont trouvé l'expérience gratuite suffisante, d'autres que c'était trop cher. Nous sommes en train d'évaluer tout ça. Mais contrairement aux autres, quand ça ne va pas, on se dit qu’on apprend et on corrige. Animal Crossing par exemple, a une viralité incroyable. Un public sans doute plus féminin, une expérience différente. Nous on peut essayer, on peut se planter, on peut corriger et recommencer.

Super Mario Run - Super Mario Odyssey Statues (Cappy) - Toad Rally16/06/2017

Au moins, aux personnes qui s’inquiétait de ne plus trop entendre parler d’Animal Crossing dans sa version mobile, soyez donc rassuré, il arrive.
Oui, "Animal Crossing" va arriver. Nous n'annonçons pas tout lors de l'E3. D'autres événements suivront.

Quid de l'après NES Mini ? Aurons-nous d’autres actions à la manière de la NES Mini ?

A priori, rien n’est déterminé, notamment pour ceux qui espère une Super NES Mini (NDLR : pour ce genre de sujet, il aurait été étonnant d’avoir une confidence de la sortie d’un tel produit en grillant la politesse de l’annonce des dirigeants de Nintendo). Mais tout est possible et le succès surprise de la NES Mini fera réfléchir.

Le flot des amiibo

Cela ne vous a échappé, le nombre d’amiibo devant sortir d’ici la fin de l’année s’annonce plus que conséquent, pour ne pas dire une véritable ruine pour les collectionneurs. Nintendo continue à soutenir fortement cette filière alors que Disney a lâché sa gamme Infinity et Activision peine avec ses Skylanders. Mais le succès est loin de concerner tous les modèles, certains sont clairement introuvables tandis que d’autres sont bradés dans les rayonnages. Si la question de surproduction est posée, Nintendo France s’en défend et parle de renouvellement important. Ce sont des produits pour durer et selon M Lavoué, les développeurs commencent vraiment à se les approprier pour en obtenir quelque chose d’intéressant. Donc pas de risque de soldes sur les modèles Splatoon ou Zelda.

E3 amiibo Tour - Nintendo Booth16/06/2017

Rendez-vous à la Japan Expo

Très clairement pour la France, la Japan Expo est un monument. On est très proches des équipes qui animent Japan Expo, qui font un travail remarquable sur la mise en avant de la “japanimation”, qui réunit un public très large en France. C’est un moment de divertissement très fort avec des conférences, et des surprises cette année comme quand Miyamoto était venu. Mais l’E3 est important. La Paris Games Week est importante. Donc notre philosophie, c’est d’adapter le contenu à la réalité de l’offre. Nous, joueurs, on est assez peu patients avec le jeu vidéo. On veut être surpris, être étonnés, on veut du renouvellement. Ces salons mettront en vibration la créativité de nos développeurs.
Sources : Gamekult et le Nouvel obs

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Talban
Très intéressant car on a rarement des nouvelles de Nintendo France. Eh Eh, on retombe dans des articles longs et intéressants !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×