yoann[007]
Phantafun a écrit:Pour moi Zelda est fait pour rester un mythe flou

C'est bel et bien le cas. Là où la concurrence propose des jeux de plus en plus en phase avec leur temps, bien construits et riches, Zelda évolue dans le grosso-merdo.

Du coup, l'ambiance est floue, le personnage de Link est flou, le moindre petit pet scénaristique (c'est un bien grand mot) est flou, et pour résumer l'intérêt de la saga est de plus en plus flou.

Way to go. La concurrence n'a pas oublié d'évoluer, elle.
D_Y
Count Dooku a écrit:les faire parler aurait eu quelque chose de rassurant qui aurait pu nuire à l'ambiance respective de ces jeux)


Je suis pas trop d'accord, après c'est au dev de faire en sorte que l'ambiance soit respectée même avec un héros qui parle, par exemple Alan Wake possède une ambiance survival très sympa, pourtant le héros est loin d'être muet.
Pareil pour Resident Evil dans une moindre mesure.
yoann[007]
D_Y a écrit:
Count Dooku a écrit:les faire parler aurait eu quelque chose de rassurant qui aurait pu nuire à l'ambiance respective de ces jeux)


Je suis pas trop d'accord, après c'est au dev de faire en sorte que l'ambiance soit respectée même avec un héros qui parle, par exemple Alan Wake possède une ambiance survival très sympa, pourtant le héros est loin d'être muet.
Pareil pour Resident Evil dans une moindre mesure.

D'un point de vue narratif, Alan Wake est quand même infiniment moins bon que les deux références citées (Dead Space, Bioshock). Ne pas faire parler un personnage, quand ça sert un objectif, une volonté générale, c'est une bonne chose.

Seul problème : dans Zelda ça n'a absolument aucun but, ce n'est qu'une preuve (parmi plein d'autres) que Nintendo ne sait absolument plus faire évoluer sa série ni lui donner une direction cohérente. Donc, plutôt que de prendre des risques, ils copient-collent depuis Wind Waker sans relâche. La série n'a plus d'âme, plus d'intérêt, mais c'est pas bien grave ; ça se vend quand même, pas vrai ?
Halouc
Count Dooku a écrit:Perso, autant ne pas faire parler Link relève d'un choix qui peut se défendre (des jeux comme Bioshock ou Dead Space le font encore aujourd'hui, et ma foi dans ces deux jeux je n'ai pas eu à m'en plaindre, au contraire les faire parler aurait eu quelque chose de rassurant qui aurait pu nuire à l'ambiance respective de ces jeux), autant persister à se passer de doublage est d'un anachronisme navrant. Franchement, ce genre de choix rappelle furieusement le cas de Dragon Quest, sauf que dans le cas de la série de Square-Enix ce conservatisme est clairement assumé, ce qui n'est pas le cas pour les Zelda (qui ne sont finalement pas moins conservateurs et archaïques que les Draque... la preuve, la série réutilise les mêmes mécaniques de gameplay depuis 1998...).
L'absence de voix est vraiment pénalisante dans les Zelda, ça empêche les personnages et l'univers de s'épanouir totalement, et ça donne au jeu un côté rétro dont la série se passerait bien.


Faudrait qu'on arrête de comparer des jeux de tir a des jeux d'aventure. Dans un FPS on peut presque pardonner ce problème pour la simple et bonne raison que le FPS joue beaucoup plus sur une ambiance et une mise en scène. Un jeu d'aventure, il y a beaucoup plus de dialogue, beaucoup plus d'interaction et surtout une histoire qui a une place largement plus importante que dans un FPS (ou c'est souvent un prétexte). De plus dans tes deux exemples, le manque de charisme des personnages principaux est visible et c'est certainement l'une des raisons du pourquoi les développeurs semblent revenir sur ce point (Dead Space 2). Mais bon si on arrive a identifier parfaitement les héros de Uncharted, Gears of War, Halo, celui de Bioshock??????? Qui se rappelle de son nom?

Quand je vois Dragon Age ou le héros n'a pas de voix contrairement à Jade Empire ou Mass Effect, je peux te garantir qu'on sent qu'il y a un truc qui cloche. Alors certes il parle pour dire "Hum je vais mieux" mais dans les dialogues, son absence de voix casse clairement l'immersion. Ce qui est frustrant en sachant que ce studio est à l'origine de Mass Effect qui possède a l'heure actuel le meilleur système de dialogue.
Argone
D'façon, Master Chief, il a la classe ! (h)
D_Y
yoann[007] a écrit:
D_Y a écrit:
Count Dooku a écrit:les faire parler aurait eu quelque chose de rassurant qui aurait pu nuire à l'ambiance respective de ces jeux)


Je suis pas trop d'accord, après c'est au dev de faire en sorte que l'ambiance soit respectée même avec un héros qui parle, par exemple Alan Wake possède une ambiance survival très sympa, pourtant le héros est loin d'être muet.
Pareil pour Resident Evil dans une moindre mesure.

D'un point de vue narratif, Alan Wake est quand même infiniment moins bon que les deux références citées (Dead Space, Bioshock). Ne pas faire parler un personnage, quand ça sert un objectif, une volonté générale, c'est une bonne chose.


Bizarre, j'ai trouvé la narration excellente dans Alan Wake et très moyenne dans Bioshock (t'as compris le jeu pendant ta première partie ?).
Count Dooku
Halouc a écrit:De plus dans tes deux exemples, le manque de charisme des personnages principaux est visible et c'est certainement l'une des raisons du pourquoi les développeurs semblent revenir sur ce point (Dead Space 2). Mais bon si on arrive a identifier parfaitement les héros de Uncharted, Gears of War, Halo, celui de Bioshock??????? Qui se rappelle de son nom?

Mais le nom du héros de Bioshock n'a strictement aucune importance (je ne sais même pas si on le dit dans le jeu?) puisque le jeu est conçu pour faire en sorte que le joueur ne contrôle pas un personnage, mais que le personnage soit le joueur. Il n'y a absolument rien qui identifie le héros (pas de voix, pas de visage), et pour cause : il est sensé représenter n'importe quel joueur. La démarche des développeurs est donc totalement cohérente avec cet objectif et à aucun moment dans Bioshock, je n'ai ressenti un quelconque manque à ce niveau-là.
C'est moins évident dans Dead Space, où l'on contrôle un personnage bien défini : un dénommé Isaac, ingénieur de son état, venu chercher sa compagne sur l'USG Ishimura. D'autant plus que le personnage s'exprime par écrit via la description des objectifs. Là je comprends mieux qu'on lui reproche le mutisme de son héros, même si, pour ma part, ce silence de la part du personnage participe à l'ambiance du jeu.

C'est de toutes façons effectivement différent dans le cas de Zelda, où l'univers et le personnage de Link justifient de moins en moins que le héros soit muet.
Halouc
Autant Bioshock je veux bien te rejoindre même si un "oui" ou "merde" de temps en temps n'aurait en rien casser le truc. Mais bon Bioshock étant de très loin éloigné du formatage classique des FPS, je peux encore à la limite comprendre que ces une choix.

Maintenant, j'ai du mal a faire une analogie entre un FPS comme Bioshock et un jeu d'aventure classique comme Zelda. Zelda c'est du Tolkien Japonais pour ado et au final on se rend compte que l'absence de voix n'est en rien justifié.
_ALkyD_
Docteur_Cube a écrit:Moi je n'aimerais vraiment pas qu'ils fassent parler Link, que ce soit avec du texte ou des voix. La tradition c'est la tradition.

Et dire que Nintendo est conservateur c'est ridicule. Chez Sony ils font preuve de conservatisme lorsqu'ils reprennent leur Dual Shock pendant 13 ans sans un changement (le Boomerang a vite été abandonné de peur de froisser les fans). Mais Nintendo, rien qu'avec la Wiimote et la DS, a montré qu'ils ne craignaient pas de faire table rase du passé et des acquis.

N'avez vous pas été choqués par Wind Waker ? "Ca ne colle pas avec la série" disaient les grincheux ! Et si on fait parler Link, ça colle avec la série ??

Si Nintendo ose le changement, c'est souvent critiqué par ceux-là même qui critiquent lorsqu'il n'y a pas de changement.

Il y a des aspects dans Zelda qui font l'essence de la série. Que les autres séries fassent parler leur héros si ça les amuse. Mais Link restera muet tant qu'Aonuma et Miyamoto n'auront pas envie de le faire parler. Et jusqu'à preuve du contraire ils n'ont pas besoin qu'on leur apprenne leur métier.


Enfin un topic censé que je trouve sur ce forum...

Link qui parle, ça serait juste une hérésie...

Dans les Zelda, le joueur ne dirige pas Link, il est Link, d'où l'absence de voix. Link se contrôle à la première personne.
Si la voix est rajoutée, le joueur ne pourra plus s'identifier à Link, qui sera alors dirigé à la troisième personne.

Dans les Metroid Prime, il me semble qu'il n'y a pas un pet de voix de la part de Samus, car on la contrôle à la première personne, on est directement dans sa peau.
A l'inverse, dans les Metroid 2D où on la dirige comme personnage, il y a des textes où le "je" est utilisé. Là les voix auraient pu être mises.
Argone
_ALkyD_ a écrit:Dans les Zelda, le joueur ne dirige pas Link, il est Link, d'où l'absence de voix. Link se contrôle à la première personne.
Si la voix est rajoutée, le joueur ne pourra plus s'identifier à Link, qui sera alors dirigé à la troisième personne.


Très mauvaise tournure de phrase, même si on peut deviner ce que tu veux dire.

_ALkyD_ a écrit:Dans les Metroid Prime, il me semble qu'il n'y a pas un pet de voix de la part de Samus, car on la contrôle à la première personne, on est directement dans sa peau.


Dans le 1er (n'ayant fait que celui ci), elle est absolument seule pendant tout le jeu, peu d'intérêt de la faire parler.