Interview

Mario Galaxy : de Mario 128 à Mario Galaxy

Interview
Nintendo Japon a posté une discussion entre le Président de Nintendo et les deux responsables du projet Super Mario Galaxy, Takao Shimizu et Yoshiaki Koizumi. Cette entrevue a été traduite du Japonais par Spong, nous l'avons traduite en français pour vous !

Satoru Iwata : Je pense qu'on peut dire que beaucoup de gens dans le monde voient la Wii et un Mario en 3D comme une sorte d'aberration. Mario Galaxy a été fait par l'équipe de Nintendo Tokyo, alors rencontrons-en le game-Producer et le Director.

Takao Shimizu : je suis le producteur de Super Mario Galaxy à Nintendo Tokyo. J'ai surtout été responsable de la création d'un bon environnement de développement.

Yoshiaki Koizumi : Et je suis le Director à Nintendo Tokyo. J'ai été responsable de la transmission des instructions venant de la bouche de M. Miyamoto vers l'équipe de Tokyo.

SI : Tout d'abord, parlons de l'origine de ce projet.

K : On doit revenir à l'an 2000, quand la GameCube a d'abord été annoncée. On a montré la démo de Mario 128, et j'en étais le Director. Je voulais vraiment utiliser le système de Mario 128 dans un vrai jeu, mais je me disais que peut-être cela ne serait pas possible.

SI : Pourquoi cela ?

K : Le problème était d'ordre technique. Au moment de Mario 128, nous avions en effet Mario marchant sur une surface, mais le faire se déplacer autour d'un objet sphérique demandait un sacré niveau de compétence. Je pensais que, à moins que la motivation du staff ne soit extrèmement élevée, nous ne serions pas capable de surmonter cet obstacle du développement.

SI : En considérant l'utilisation de sphères dans un jeu Mario, d'ailleurs, je me souviens entendant parler de M. Miyamoto à propos de ce concept il y a environ 5 ans, mais je ne pouvais pas comprendre comment le développement d'aires de jeu sphériques pouvait être une technique révolutionnaire. Mais c'est précisement ce que Mario Galaxy s'est révélé être, et c'est finalement comment j'ai compris la signification du concept.

K : Je me disais la même chose à l'époque. "ca a l'air intéressant". Je me souviens pensant "mais est-ce que cela peut apporter quelque chose ?" Je crois que tout le staff pensait la même chose. Mais Miyamoto n'arrêtait pas de dire "d'une façon ou d'une autre, je veux faire un jeu de ce style".

S : Alors, il y a deux ans et demie, après avoir fini Donkey Kong : Jungle Beat, nous avons eu du temps pour penser à notre prochain projet. Nous envisagions de faire un jeu complètement original, mais Miyamoto a eu un air triste et nous a dit "je veux que vous fassiez un jeu avec un personnage Nintendo" (rires)

K : Pour commencer, parce que l'équipe de Tokyo n'a été établie qu'en 2003, nous sentions à ce moment là que nous n'avions pas vraiment les capacités pour produire un titre essentiel. Nous avons dit à Miyamoto que nous voulions faire un petit jeu, mais il nous a demandé "ne voulez-vous pas faire quelque chose d'énorme ?" Et une voix est venue d'un des membres de notre staff : "faisons le prochain Mario".

SI : Mais le développement ne s'est pas très bien passé, n'est-ce pas ?

K : Non, pas vraiment. Avec Mario Galaxy, on a l'impression que nous jouions le rôle de chefs. Nous avons montré notre recette à des gens en leur disant "regardez, on voudrait faire ce type de plat Wii". Mais nos employés n'étaient pas très sûrs du genre de repas qui pourrait résulter de nos efforts en cuisine.

SI : Ils ont juste vu la recette et ne savaient pas si ce serait délicieux ou amer, alors ?

K : Miyamoto a dit que "ça semble appétissant". Mais la plupart de nos employés étaient d'avis que nous ne pourrions pas faire un plat délicieux. Quoi qu'il en soit, nous avons essayé de nous appliquer à faire des échantillons de nourriture, et en trois mois nous avions un prototype. Avec des objets sphériques, les planètes sont les formes les plus simples à comprendre, alors on a choisi de nous baser sur l'espace et d'introduire la gravité comme base de Mario Galaxy. C'est alors que le vrai travail de développement a commencé.

SI : Même si vous montrez à quelqu'un ce qui semble être une super recette, c'est mieux pour eux d'y goûter s'ils veulent comprendre quel goût ça a...

K : C'est vrai. j'ai le sentiment d'avoir loué un champ à Miyamoto. On a dit "s'il vous plait, M. Miyamoto, louez-nous votre champ secret, on est sûr de pouvoir y faire pousser de bons fruits et légumes". Et tout le monde s'est mis à planter des petites graines dans ce champ. Mais la première fois que nous avons cuisiné avec des ingrédients de ce champ, nous voulions que Miyamoto y goûte. Il est, après tout, le propriétaire du champ. Si souvent on a envoyé de la nourriture qu'on a préparée vers Kyoto avec Miyamoto répondant "c'est trop épicé" ou "c'est devenu vraiment bon". Une fois qu'on a terminé le développement, nous avons invité Miyamoto à notre 'restaurant' de Tokyo pour le faire manger jusqu'à ce qu'il soit repu !

S : On a cuisiné et on l'a fait manger tout le temps. Il devait être rempli ! (rires)

K : Une fois que le propriétaire était satisfait, nous nous sommes appliqués à donner des échantillons au public. Cela a pris beaucoup de temps, mais nous avons pu modifier quelque peu le goût en écoutant les commentaires du public.

SI : En permanence, vous avez été relativement extravagant dans votre exploitation de Miyamoto (rires)

K : C'était vraiment appréciable de cuisiner tout en ayant Miyamoto pour goûter notre nourriture (rires)

SI : Avec mario Galaxy, j'ai juste dit à Miyamoto "veuillez ne faire que ce que vous pouvez". Cela faisait longtemps depuis le dernier jeu d'action Mario en 3D, et je voulais juste quelque chose qui puisse représenter la Wii.

S : C'est pourquoi même pendant les vacances nous avons reçu des emails de Miyamoto disant "faites comme ceci", et parfois très très tôt le matin ! (rires) Nous travaillons à l'écart de Miyamoto, mais nous n'avons jamais senti la moindre distance. Nous avions une installation qui permettait de voir ce que nous faisions à Tokyo depuis Kyoto. Vers la fin du développement, Miyamoto a beaucoup rendu visite à Tokyo, et nous lui en sommes reconnaissants.

SI : Mais aviez-vous des différences d'opinion avec Miyamoto ?

K : bien sûr qu'il y avait des différences. Mais il a expliqué pourquoi il avait certaines idées, il a aussi écouté les nôtres et parfois nous en a donné. A l'occasion quand il ne voulait pas céder, il disait juste "écoutez l'expérience du vieil homme" (rires).

SI : Il a cette méthode de persuasion à sa disposition. Mais il n'a pas utilisé cette tactique avec moi (rires)

A suivre pour un volume 2 très bientôt !
Partager cet article sur Facebook    Partager cet article sur twitter    Partager cet article sur Google+

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×