yoann[007]
Quizzman a écrit:J'avais été demander au magasin de JV auquel j'ai l'habitude d'aller (qui n'est PAS un grand magasin de JV) pourquoi ils boycottaient la PSPGo, il m'avaient répondu que, d'une c'était la mort de son commerce (scier la branche sur laquelle on est assis, toussa), et que de deux, sur chaque console vendue leur rapportait 10 CHF (sur genre 250, je sais plus le prix de lancement).

Alors je dis pas pour les journaleux, mais les magasins, je conçois assez bien qu'ils aient boycotté en grande partie la PSPGo.

Et moi je m'appelle Saddam Hussein...
Eleglin
Je vois pas ce que vient faire Saddam là-dedans. O_o

D'ailleurs ta comparaison avec la FNAC est boiteuse. La FNAC c'est une pseudo grande surface de produits culturelles et multimedia : la baisse des jeux sur support physique ne va pas faire un cratère dans son chiffre d'affaires.
Alors qu'un magasin comme MICROMANIA, s'il ne vend plus de jeux (neuf / occasion), il est mort. C'est pas les consoles qui doivent leur rapporter le plus d'argent, mais clairement les jeux. Un peu comme pour les rasoirs à lames amovibles : c'est les lames qui permettent de faire des bénef', pas le rasoir en lui-même.
Regarde ce qu'il se passe du côté des liseuses électroniques. Les grosses enseignes (Amazon, Fnac, Carrefour aussi il me semble) jouent le jeu parce qu'elles ont leur e-boutique de livres électroniques et qu'elles arrivent à se faire de l'argent de cette façon.
Oko
Ouep, pour connaître plusieurs personnes bossant dans des magasins de jeux vidéos (deux en fait : une à son compte, l'autre chez une grosse enseigne), c'est souvent qu'on entend ce discours comme quoi les marges ne se font que sur les jeux. Du coup, ce que nous rapporte Quizzman ne m'étonne pas vraiment.

Les magasins plus "généralistes" qui font d'autres produits (et ça peut aller de la FNAC à Auchan) proposent des consoles mais celles-ci ne représentent pas pour autant leur gagne-pain. Ce n'est d'ailleurs pas étonnant de voir la FNAC se situer sur le créneau de l'occasion depuis quelques années seulement, ce qui a quasiment coïncidé avec la fermeture de deux petits magasins indépendants dans ma ville :]
mheishiro
Non mais ce n'est pas à l'avancée technologique de s'adapter aux magasins, mais l'inverse.
La photo numérique a t-elle tué tous les magasins spécialisés dans ça? non. Pourtant, il y a une grosse forme de dématérialisation comme les gens mettent ça sur le PC et le font rarement sortir (et même pour ça, des bornes existent à droite à gauche). Aux magasins de JV de trouver une façon d'exploiter ce mode de conso qui arrivera de toute façon.
Et putain si des firmes tels que Micromania, Mega Games et autres peuvent se prendre un coup dans la gueule, cool! ("Ah ben bravo on voit que tu ne penses pas aux employés bla bla bla ")
Oko
En même temps – mais il faudrait demander confirmation aux professionnels –, j'ai comme l'impression que la photographie a bénéficié d'un énorme regain de popularité (dans le sens d'accessibilité au peuple) grâce au numérique. Les photos sont toujours aussi "imprimables" sur papier qu'avant, et beaucoup plus de gens me paraissent faire des photos de nos jours.

Je vois difficilement comment les magasins pourraient s'adapter à des consoles dont le système graviterait uniquement autour de celui de la PSP Go, tu aurais une idée à ce sujet ? La PSP Go, c'est un peu le moyen de s'affranchir des revendeurs de jeux (même si je ne dis pas que Sony l'a forcément créée pour ça), et à moins de disparaître je ne vois guère moyen d'évoluer pour ces derniers :]
yoann[007]
Eleglin a écrit:D'ailleurs ta comparaison avec la FNAC est boiteuse. La FNAC c'est une pseudo grande surface de produits culturelles et multimedia : la baisse des jeux sur support physique ne va pas faire un cratère dans son chiffre d'affaires.

La Fnac vendait des CD audio.
La Fnac vend désormais des CD audio et des iPod.

Aucun rapport ? Si tu veux. Essaye juste de voir à quel point la situation est identique.
Quizzman
J'ai pas trop compris ce que tu ne trouvais pas de crédible dans mon post, Yoann.

C'est juste ce que le type m'a dit. Après ptet qu'il m'a menti, mais je vois pas trop pourquoi il aurait fait ça.

Fondamentalement, je n'ai strictement rien contre la PSPGo (a vrai dire c'est tout le contraire, elle est même la première console portable à essayer de s'adapter au phénomène des linkers et des custom OS, dont le succès, en dehors du peu (ou de l'inexistence) de coûts qu'ils génèrent pour le consommateur, me semble en grande partie dû à l'avantage de la dématérialisation qu'ils proposent), mais je comprends assez bien dans de telles conditions pourquoi pas mal de magasins petits/moyens l'ont boycottée.

Je veux dire, scier sa branche pour un salaire de 10 CHF l'aller-retour, en tant qu'économiste, c'est effectivement une très mauvaise idée.

Alors oui, on dit que c'est aux magasins de s'adapter dans ce nouveau schéma économique. Sauf que là, je vois pas très franchement comment les magasins, d'une, pourraient s'immiscer dans un schéma prévu par un constructeur ou ils n'ont pas vraiment leur place, et de deux, pourraient faire autre chose au mieux que vendre des... cartes à crédit ? Dont le revenu leur est misérable (étant donné qu'il s'agit d'argent virtuel), et ceci ajouté au fait que de par la dématérialisation croissante, le prix des choses a tendance à baisser plus rapidement (baisse des prix = plus d'achats avec moins d'argent = moins de cartes à crédit = moins de revenus sur un truc qui en génère à la base très peu).

Tu m'étonnes que les petits magasins essayent de faire revivre le retro gaming et le marché de l'occasion !
yoann[007]
Tu n'as simplement pas compris qu'il n'est pas question de "scier sa branche" ici. N'adopte pas le vocabulaire des lobbyistes et autres majors, tu vois bien où ils en sont rendus aujourd'hui.

Ce n'est pas comme si le choix appartenait aux revendeurs. Ils peuvent faire en sorte de faire partie de ceux qui profitent de la dématérialisation, ou faire en sorte d'être laissés pour compte et laisser le champ libre à Carrefour et à la Fnac. Dans les deux cas, la métamorphose se fera... avec ou sans eux.

Quand à la marge sur les consoles beaucoup plus faible en version dématérialisée, c'est honteusement faux. Et quand bien même, ce ne serait pas la première fois que les enseignes spécialisées se mettraient alors à vendre des machines au-dessus du prix recommandé pour arrondir leurs fins de mois.
Oko
"yoann[007 a écrit:]Ce n'est pas comme si le choix appartenait aux revendeurs. Ils peuvent faire en sorte de faire partie de ceux qui profitent de la dématérialisation, ou faire en sorte d'être laissés pour compte et laisser le champ libre à Carrefour et à la Fnac.

Je trouve que dans le contexte ces deux phrases s'opposent. Tu ne voudrais pas dire "participent" au lieu de "profitent" ? Dans le cas inverse, qu'entends-tu par là en disant qu'ils peuvent en profiter ? En grattant les euros de marge qu'ils ont sur les consoles ?

Dans ce cas ok, mais on peut aussi comprendre qu'ils n'aient pas envie d'ouvrir la porte au tout dématérialisé et c'est, à mon avis et bien que les jeux en boîte ne sont pas près de disparaître, ce qu'ils craignent. D'ailleurs la marge se fait surtout sur les jeux d'occaz' là encore.

Quand à la marge sur les consoles beaucoup plus faible en version dématérialisée, c'est honteusement faux.

Oui je sais pas qui a dit ça, mais je pense pas que la marge soit moins importante. Par contre, la marge de base est vraiment maigre quelle que soit la console.
Eleglin
Les magasins de photo numérique se sont effectivement reportés sur la téléphonie mobile. Seulement, étant donné qu'on trouve aujourd'hui ces boutiques un peu partout, je ne pense pas que Micromania ou Games pourront occuper le même créneau.

On peut effectivement considérer que la fermeture de ce genre de boutiques est chose négligeable, mais il ne faudra pas se plaindre s'il faut prélever des cotisations sur vos salaires pour reverser des allocations à des chômeurs. ^^

Pour la FNAC, je le répète mais la comparaison est vraiment mal choisie. La Fnac vendait peut-être des CDs, mais elle vend aussi des livres, des DVDs, des appareils photos, des TV, des ordinateurs. Et quand des produits sont dématérialisés, la FNAC se lance dans la partie et vend des films, des livres électroniques ou des mp3 sur son site.
Contrairement aux constructeurs de consoles qui, jusque là, ne laissent pas la possibilité aux revendeurs de participer / profiter de cette dématérialisation

Quand à la marge sur les consoles beaucoup plus faible en version dématérialisée, c'est honteusement faux. Et quand bien même, ce ne serait pas la première fois que les enseignes spécialisées se mettraient alors à vendre des machines au-dessus du prix recommandé pour arrondir leurs fins de mois.

De toute façon, c'est pas le problème. Il est plus intéressant pour une boutique de te vendre une console tous les 5 ans + 10 jeux dans l'année, plutôt que voir son client tous les 5 ans.