yobenm
yoann[007] a écrit:
yobenm a écrit:
yoann[007] a écrit:

C'était "dispensable" selon quel point de vue ? Si ça améliorait l'expérience globale, ça ne l'était pas vraiment, un jeu étant un tout uniforme qu'il est délicat de compartimenter. De la même manière que tu peux jouer sans musique et sans textures. Le jeu tournera toujours sans, c'est "dispensable". Et pourtant, non, ça ne l'est clairement pas ! Eh bien là c'est pareil...


Y'en a qui veulent jouer sans manette, soit disant que c'est une révolution, il suit juste la tendance...

Plus serieusement l'histoire était sympa à lire, mais comme si elle arrangeait l'image enfantine de Nintendo... Et pourtant le personnage de Mario doit rester dans cet univers gentillet et coloré, mais pas besoin de rajouter des contes pour enfant dedans...

Pourtant, les petits dessins et l'ambiance un peu "conte," niveau ambiance et poésie c'est +800% direct.
No comment sur ta remarque de l'univers gentillet machinchose. J'ai pas compris où tu veux en venir.


C'est pas difficile hein, ça veut dire qu'on reproche à l'univers de Mario d'ètre enfantin déjà à la base dans son deseign. Mais c'est de toute façon l'univers qu'il lui faut, c'est pas une raison pour appuyer l'aspect enfantin avec des contes d'un intérêt moyen. Certes ce petit livre est sympa mais c'est inutile d'en rajouter alors que le deuxième épisode va surement se dérouler avec les mêmes personnages, pourquoi dans ce cas ne pas avoir complètement traité leur passé dans le premier lorsque c'était bien introduit et justifié?
DarkUnicorn
Personnellement je voudrais bien un jeu avec le personnage de Rosalina, dans l'histoire de Mario Galaxy je me suis attachée à elle, elle mériterais un jeu à elle.

Sinon d'accord que Miyamoto est totalement à l'ouest là...
Akhoran
Sur le fond je suis d'accord avec lui, un Mario n'a pas besoin d'histoire.

Reste que c'est toujours plus sympa de donner un sens, même léger, à tout ce qui nous entoure. L'important dans un Mario c'est que ce récit ne soit pas imposé au joueur à coup de cut-scènes narratives obligatoires et interminables.

Et pour le coup, avec la bibliothèque, Nintendo avait trouvé le moyen de laisser ça à ceux qui avait envie d'aller le lire, le joueur qui se moque de l'histoire pouvait passer son chemin, on ne lui imposait pas.
Miacis
Peut-être que si justement, ils avaient fait un peu plus d'efforts dans le scénario de SMG1, au lieu de suivre les avis du quinquagénaire, bah ils auraient pu faire comprendre aux fans qu'en fait, c'est pas si dispensable que ça.

On demande pas du FF ou même du Zelda (lol), hein ? Mais la trame, les rebondissements, l'importance qu'on donne au joueur ... ce sont des pré-requis pour donner une ambiance à un jeu. (Et l'ambiance fait partie intégrante du gameplay ...)

Certes, l'ambiance de SMG était globalement bonne, surtout au niveau de l'univers spacial ... mais bon sang, quelques persos un peu stylés, c'est si dur à faire ? Harmonie aurait pas pu faire des trucs über-classes comme quand elle réactive le vaisseau ? Peut-être qu'ils auraient réussi à me faire finir le jeu, si seulement j'avais pas eu l'impression que tout ce qu'il y avait d'intéressant était déjà passé ...
yoann[007]
yobenm a écrit:
yoann[007] a écrit:
yobenm a écrit:
yoann[007] a écrit:

C'était "dispensable" selon quel point de vue ? Si ça améliorait l'expérience globale, ça ne l'était pas vraiment, un jeu étant un tout uniforme qu'il est délicat de compartimenter. De la même manière que tu peux jouer sans musique et sans textures. Le jeu tournera toujours sans, c'est "dispensable". Et pourtant, non, ça ne l'est clairement pas ! Eh bien là c'est pareil...


Y'en a qui veulent jouer sans manette, soit disant que c'est une révolution, il suit juste la tendance...

Plus serieusement l'histoire était sympa à lire, mais comme si elle arrangeait l'image enfantine de Nintendo... Et pourtant le personnage de Mario doit rester dans cet univers gentillet et coloré, mais pas besoin de rajouter des contes pour enfant dedans...

Pourtant, les petits dessins et l'ambiance un peu "conte," niveau ambiance et poésie c'est +800% direct.
No comment sur ta remarque de l'univers gentillet machinchose. J'ai pas compris où tu veux en venir.


C'est pas difficile hein, ça veut dire qu'on reproche à l'univers de Mario d'ètre enfantin déjà à la base dans son deseign. Mais c'est de toute façon l'univers qu'il lui faut, c'est pas une raison pour appuyer l'aspect enfantin avec des contes d'un intérêt moyen. Certes ce petit livre est sympa mais c'est inutile d'en rajouter alors que le deuxième épisode va surement se dérouler avec les mêmes personnages, pourquoi dans ce cas ne pas avoir complètement traité leur passé dans le premier lorsque c'était bien introduit et justifié?


"On", c'est un con. Et puis, parle pour toi concernant l'intérêt "moyen". Tu aurais vu quoi à la place ? Des gunfights à la John Woo ? Les petits contes ça collait très bien à l'ambiance du jeu.

Faut arrêter le damage control à tout bout de champ, Miyamoto a dit de la merde, on le fait remarquer, point barre. Ne te sens pas obligé de contredire à chaque fois :/
mheishiro
Je pense qu'un Mario ou un Zelda n'avait pas besoin d'histoire...il y a 20 ans. Les choses évoluent, il faut s'adapter je crois. D'autant qu'une bonne histoire ne peut être qu'un plus.
Flame
Ben, honnêtement, je vois pas non plus de problème à ce que ça ne soit que très peu scénarisé. S'ils parviennent à bien faire s'enchaîner les choses. Absolument RàF de suivre l'histoire dans un jeu de plate-forme.

Si c'est pour nous assener des passages comme dans les derniers Sonic 3D... :-?
Count Dooku
Shigeru Miyamoto a une vision du jeu vidéo totalement rétrograde, ce n'est plus un secret et cela semble s'accentuer au fil des déclarations qu'il fait, comme cette dernière.
Alors certes, un Mario n'a pas besoin de scénario... mais enfin ça ne peut être qu'un plus fort appréciable pour l'ambiance générale du soft, aussi je trouve totalement absurde de vouloir revenir en arrière quand pourtant le dernier jeu de la série a montré les prémisses d'une évolution à ce niveau.

Avec new Super Mario Bros Wii et à présent cette déclaration au sujet de SMG2, je commence à en avoir plus qu'assez de ce Nintendo complètement réactionnaire... :roll:
yoann[007]
Flame a écrit:Ben, honnêtement, je vois pas non plus de problème à ce que ça ne soit que très peu scénarisé. S'ils parviennent à bien faire s'enchaîner les choses. Absolument RàF de suivre l'histoire dans un jeu de plate-forme.

Si c'est pour nous assener des passages comme dans les derniers Sonic 3D... :-?
En même temps c'est pas parce que SEGA fait de la merde que Nintendo en fait aussi. La preuve, ils ont parfaitement réussi l'exercice dans Mario Galaxy. Et j'me souviens d'une époque où la narration dans les Sonic était plutôt intéressante également.

Après le fait que les nouveaux Sonic soient tout nazes c'est plus un bilan d'ensemble qu'autre chose (à l'exception de quelques phases d'Unleashed ?). Je ne vois même pas ce que ça vient faire là, comparer ces jeux minables à un des seuls bons jeux de la Wii... :o
RYoGA
Je me contredis sans doute avec ce que j'ai dit tout à l'heure mais qu'importe, la discussion est là pour ça.

Harmonie est quand même un beau personnage, et j'avoue que j'aurais bien aimé que son rôle soit plus prononcé au sein de Mario Galaxy.

Dans ce cas il aurait fallut créer un scénario à rebondissements comme le dit Miacis.
Un peu finalement comme Mario Sunshine qui avait une trame scénaristique au coup par coup qui faisait évoluer l'histoire de l'enlèvement de Peach.
Un peu comme Starfox Adventures.

Apparemment les scénaristes se lâchent bien avec l'univers de Mario sur les Paper Mario ou les Mario et Luigi. C'est donc qu'il est possible au niveau des idées de faire quelque chose de fun avec ces univers.
Maintenant peut-être que ce n'est pas du tout le but de Miyamoto et qu'il ne souhaite pas pousser les Mario de la saga principale dans cette direction.

Ce que je retiens de Mario Galaxy c'est le fun incroyable manette en main, et le level design de très haute qualité. C'est ce que je demande avant tout pour le deuxième, et de ce côté là je ne crois pas qu'il y ait de gros soucis à se faire.