fLyinG_FoX
"Ce dungeon-RPG (...) ne sera en effet disponible que dans la langue de David Beckham. Dommage pour les irréductibles de l'anglais..."

Attention, le mot "irréductible" n'a rien à voir dans cette phrase. Ce serait plutôt "allergiques" à l'anglais, non? C'est pas la première fois que ça arrive chez p-n, ce genre de faute de français un peu limite... Je vous encourage donc à vérifier d'un peu plus près vos rédactions de news. :blasé: En toute cordialité! :ange:
Eden
Halouc a écrit:

Mheishiro, le point commun de tous ce que je considère comme étant des rpg (action, donjon, tour/tour,...) ont le point commun d'avoir un tableau ou divers élément peuvent évoluer (l'attaque, la défense, l'intelligence, le mana,....). Un rogue Galaxy possède ce tableau via des armes, Kingdom Hearts se base sur du classique (attaque/défense), Mass Effect sur l'évolution de compétence,...
Enfin bref il y'a les rpg qui font évoluer se tableau grâce au combat, d'autre en évoluant en fonction de sa façons de jouer (oblivion, plus on marche plus on fait évoluer l'endurance),... Zelda bah on ne fait rien évoluer, on obtient juste une arme plus puissante comme dans plein de jeu qui ne sont pas des rpg (ninja gaiden, Onimusha,...).


Enfin bref Zelda n'est pas un rpg et ne l'a jamais été. C'est de l'action aventure et point barre.



Mais quand comprendrez-vous qu'un RPG peut se passer des stats??
Dans Zelda, le stuff influence aussi le personnage... On évolue avec les coeurs etc...

Baten Kaitos Origins est un RPG mais il ne dispose pas d'écran de stats. Du coup, c'est plus un RPG?

Fin bon... vais pas entrer de nouveau dans cette discussion.
mheishiro
Halouc a écrit:


Un rpg japonais est déja limite limite pour êtres considerer comme rpg du fait qu'il impose une évolution scrypté mais il garde cette logique d'évolution, de progression d'un tableau.

En gros dans Zelda, il faut 3 coups d'épée pour tuer un monstre, dans un rpg il va y'avoir un calcul mathématique entre la force de ton personnage, la défense de l'ennemie, l'esquive,...

Non Zelda n'est pas un rpg, non okami n'est pas un rpg tous comme Oblivion n'est pas un fps et que le terme "FPA" ne veut absolument rien dire.

Une pile rechargeable, c'est pas une pile, Zelda n'est pas un rpg même s'il est tester dans des magazine rpg.


Bon, je reste objectif donc j'ai mis les premières définitions que j'ai trouvées sur Internet. Et tu verras que toutes ne rejoignent pas TA vision du rpg. Zelda a été mis a plusieurs reprises dans Aventure/rpg et ça n'a rien d'anormal vu les définitions données d'un rpg. Enfin, je pense que les gars qui organisent les conférencent de l'E3 et les déscernent sont quand même mieux qualifiés que nous pour savoir quel jeu va dans quelle catégorie.


"Pour "Role Playing Game". Jeu de rôle, peut se jouer à la fois sur plateau ou en jeu vidéo. Le principe repose sur la gestion et l'évolution d'un ou plusieurs personnages dans le cadre d'une quête généralement de grande envergure. Ex : Final Fantasy, Dragon Quest"

"Acronyme de Role-playing Game, signifiant en français jeu de rôle. Le plus souvent, le joueur incarne un héros avec une vue à la troisième personne. ..."

"Acronyme de Role Playing Game. Il s’agit de jeux se raprochant des jeux de rôles. La principales caractéristique étant des compétences et des aptitudes que l’on choisit et fait evoluer au cours du jeu. Exemple : Final Fantasy, Baldur’s Gate, Oblivion, …"

"Role Playing Game : un RPG est un jeu de rôle dans lequel le joueurs incarne un personnage qu'il fera évoluer au cour du temps. Les RPG sont basés sur un système de points et de niveau d'expérience. En augmentant son expérience (en combattant, effectuant des quêtes), le personnage pourra monter de niveau et devenir plus fort."
Eden
Le pire c'est que Miyamoto lui même désigne Zelda comme RPG... ça fous les boules de voir d'autres personnes contredire celui qui à créé la série car ils n'arrivent pas à dissocier RPG et tableau de stats.
Ezteban
mheishiro a écrit:
Halouc a écrit:


Un rpg japonais est déja limite limite pour êtres considerer comme rpg du fait qu'il impose une évolution scrypté mais il garde cette logique d'évolution, de progression d'un tableau.

En gros dans Zelda, il faut 3 coups d'épée pour tuer un monstre, dans un rpg il va y'avoir un calcul mathématique entre la force de ton personnage, la défense de l'ennemie, l'esquive,...

Non Zelda n'est pas un rpg, non okami n'est pas un rpg tous comme Oblivion n'est pas un fps et que le terme "FPA" ne veut absolument rien dire.

Une pile rechargeable, c'est pas une pile, Zelda n'est pas un rpg même s'il est tester dans des magazine rpg.


Bon, je reste objectif donc j'ai mis les premières définitions que j'ai trouvées sur Internet. Et tu verras que toutes ne rejoignent pas TA vision du rpg. Zelda a été mis a plusieurs reprises dans Aventure/rpg et ça n'a rien d'anormal vu les définitions données d'un rpg. Enfin, je pense que les gars qui organisent les conférencent de l'E3 et les déscernent sont quand même mieux qualifiés que nous pour savoir quel jeu va dans quelle catégorie.


"Pour "Role Playing Game". Jeu de rôle, peut se jouer à la fois sur plateau ou en jeu vidéo. Le principe repose sur la gestion et l'évolution d'un ou plusieurs personnages dans le cadre d'une quête généralement de grande envergure. Ex : Final Fantasy, Dragon Quest"


Il y a une notion d'évolution. dans zelda le perso n'évolue pas réellement.

"Acronyme de Role-playing Game, signifiant en français jeu de rôle. Le plus souvent, le joueur incarne un héros avec une vue à la troisième personne. ..."


donc crackdown est un rpg
donc mgs est un rpg
donc kaméo est un rpg

le plus souvent ne veut pas dire que vue a la 3eme personne = rpg

"Acronyme de Role Playing Game. Il s’agit de jeux se raprochant des jeux de rôles. La principales caractéristique étant des compétences et des aptitudes que l’on choisit et fait evoluer au cours du jeu. Exemple : Final Fantasy, Baldur’s Gate, Oblivion, …"


"Role Playing Game : un RPG est un jeu de rôle dans lequel le joueurs incarne un personnage qu'il fera évoluer au cour du temps. Les RPG sont basés sur un système de points et de niveau d'expérience. En augmentant son expérience (en combattant, effectuant des quêtes), le personnage pourra monter de niveau et devenir plus fort."


toujours cette notion d'évolution que zelda n'a pas.

Mais quand comprendrez-vous qu'un RPG peut se passer des stats??
Dans Zelda, le stuff influence aussi le personnage... On évolue avec les coeurs etc...


ce n'est pas tellement une question de stats mais d'évolution. le perso n'évolue pas bien sur quand il bat un boss il gagne un coeur quand il trouve 4 fragment il gagne un coeur mais on ne peut pas parler de réel évolue comme c'est le cas pour n'importe quel rpg.

dans un rpg, il y a cette notion je bats un certains nombre d'ennemis je deviens plus fort.... dans zelda tu peux battre autant d'ennemis que tu veux ton persos frappera toujours avec la meme force tant que le scénario ne lui aura pas fait battre un boss.



Le pire c'est que Miyamoto lui même désigne Zelda comme RPG... ça fous les boules de voir d'autres personnes contredire celui qui à créé la série car ils n'arrivent pas à dissocier RPG et tableau de stats.


Peut etre ignore il ce qui caractérise réellement les rpg.... :/
Eden
Ezteban a écrit:

Peut etre ignore il ce qui caractérise réellement les rpg.... :/




C'est une hypothèse, oui.

Mais dans le cas ou un RPG se définirait vraiment par un tableau de stats... Baten Kaitos Orgins est un STR alors.

Fin, personnellement ça me ferait mal au cul de créer un jeu de X genre et de voir des joueurs dire que c'est pas vrai que c'est tel autre genre. Lol.

Fin bon, on s'écarte du sujet.


Ezteban a écrit:
ce n'est pas tellement une question de stats mais d'évolution. le perso n'évolue pas bien sur quand il bat un boss il gagne un coeur quand il trouve 4 fragment il gagne un coeur mais on ne peut pas parler de réel évolue comme c'est le cas pour n'importe quel rpg.

dans un rpg, il y a cette notion je bats un certains nombre d'ennemis je deviens plus fort.... dans zelda tu peux battre autant d'ennemis que tu veux ton persos frappera toujours avec la meme force tant que le scénario ne lui aura pas fait battre un boss.




Tu trouveras toujours un contre exemple.

Dans Vagrant Story, le héro peut tuer 1000 enemis, il ne gagne pas de level si je me souviens bien.
Il augmente avec des potions quand il tue un boss.

Faudrait que je relance le jeu mais je crois que tuer du mob n'augmente pas les caractéristiques du héro.
mheishiro
Ezteban a écrit:

Il y a une notion d'évolution. dans zelda le perso n'évolue pas réellement. ..


Et c'est quoi évoluer "réellement"? Link gagne en compétence, en magies, en coups, en vie. Certes pas en points mais l'évolution est là.


Ezteban a écrit:le plus souvent ne veut pas dire que vue a la 3eme personne = rpg..

Qui a dit ça? Je n'ai pas dit que je prenais chaque mot de chaque définition à la lettre. J'ai dit que je mettais les premières définition trouver pour montrer à Halouc qu'il semblerait que toutes les définitions ne rejoignent pas forcément la sienne.


Ezteban a écrit:ce n'est pas tellement une question de stats mais d'évolution. le perso n'évolue pas bien sur quand il bat un boss il gagne un coeur quand il trouve 4 fragment il gagne un coeur mais on ne peut pas parler de réel évolue comme c'est le cas pour n'importe quel rpg.


Quand il trouve une nouvelle tenue il gagne une compétence, il gagne des magies, il peut s'équiper d'objets...etc Il évolue.

Ezteban a écrit:dans un rpg, il y a cette notion je bats un certains nombre d'ennemis je deviens plus fort.... dans zelda tu peux battre autant d'ennemis que tu veux ton persos frappera toujours avec la meme force tant que le scénario ne lui aura pas fait battre un boss.

Dans TA vision du rpg il y a ça.


Ezteban a écrit:Peut etre ignore il ce qui caractérise réellement les rpg.... :/


comme les gars de l'E3, et les définitions du web. Ca fait pas mal quand même. Ouai, alors que Halouc et toi vous savez :-D.
Halouc
Eden a écrit:
Halouc a écrit:

Mheishiro, le point commun de tous ce que je considère comme étant des rpg (action, donjon, tour/tour,...) ont le point commun d'avoir un tableau ou divers élément peuvent évoluer (l'attaque, la défense, l'intelligence, le mana,....). Un rogue Galaxy possède ce tableau via des armes, Kingdom Hearts se base sur du classique (attaque/défense), Mass Effect sur l'évolution de compétence,...
Enfin bref il y'a les rpg qui font évoluer se tableau grâce au combat, d'autre en évoluant en fonction de sa façons de jouer (oblivion, plus on marche plus on fait évoluer l'endurance),... Zelda bah on ne fait rien évoluer, on obtient juste une arme plus puissante comme dans plein de jeu qui ne sont pas des rpg (ninja gaiden, Onimusha,...).


Enfin bref Zelda n'est pas un rpg et ne l'a jamais été. C'est de l'action aventure et point barre.



Mais quand comprendrez-vous qu'un RPG peut se passer des stats??
Dans Zelda, le stuff influence aussi le personnage... On évolue avec les coeurs etc...

Baten Kaitos Origins est un RPG mais il ne dispose pas d'écran de stats. Du coup, c'est plus un RPG?

Fin bon... vais pas entrer de nouveau dans cette discussion.



Oui enfin, Ninja Gaiden, Onimusha, Kameo, Jak... vont dans le même sens. La barre de vie augmente, la barre de magie augmente, les personnages apprennent de nouveaux pouvoirs ou compétences mais pourtant se sont pas des rpg. Ce genre de point n'est pas propre qu'au rpg car beaucoup de genre ont cette même logique.

Dans un Zelda, du début a la fin, un monstre il faut x nombre de coup pour le tuer. Dans tous les rpg non car tous se base sur le faite qu'il y'a un calcul qui compare plusieurs stats (défense/attaque/...).
Kayron
Pourquoi ne pas simplement dire que Zelda est un jeu d'aventure teinté de quelques éléments RPG?
Non parce que bon...Miyamoto qui nous explique que Zelda est un RPG, c'est juste à pisser de rire quand même. Dans ce cas, je vais pouvoir dire la même pour un jeu tel que Devil May Cry avec évolution de talents, d'équipements etc...Non soyons serieux.

Concernant les récompenses que tels ou tels jeux peuvent recevoir, c'est assez compliqué. Si je ne dis pas de bétise, il y a de ça quelques mois, Wii Sport avait été "récompensé" comme meilleur innovation etc etc mais aussi comme "meilleur simulation de stratégie" (un truc du genre) :bac:

Donc j'ai quand même un peu l'impression que les récompenses ont une notion un peu "fourre-tout".

Edit : Il faut aussi rappeler que le seul Zelda a s'être véritablement rapproché d'un RPG etait Adventure of Link, le second opus NES. C'est aussi celui qui s'est le moins vendu de tous, il y aurait un lien? :-D
Eden
Halouc a écrit:
Dans un Zelda, du début a la fin, un monstre il faut x nombre de coup pour le tuer. Dans tous les rpg non car tous se base sur le faite qu'il y'a un calcul qui compare plusieurs stats (défense/attaque/...).



Pareil dans Zelda mais en plus simple. Car le jeu ne prend en compte que la puissance des épées et potions de force.
Mais les coups nécessaires pour tuer un énemis peut varier mais si ça ne varie pas beaucoup.

Mais comme je l'ai dit, Baten Kaitos Origins/Vagrant Story sont des contres exemples à vos critères pour un RPG et n'en restent pas moins des RPG.

Je ne comprend pas pourquoi cet acharnement à ne pas vouloir de Zelda dans la catégorie RPG. Certes, il ne prend pas le même chemin que la majorité des RPG mais quand même...
Tout les RPG ne sont pas forcés d'avoir le même système dévolution/gameplay ou autres screen de statistiques etc...



Kayron a écrit:Miyamoto qui nous explique que Zelda est un RPG, c'est juste à pisser de rire quand même. Dans ce cas, je vais pouvoir dire la même pour un jeu tel que Devil May Cry avec évolution de talents, d'équipements etc...Non soyons serieux.



Kayron... sans vouloir casser ton délire, Miyamote sait mieux que toi ce qu'il a créé...
C'est marrant comme vous avez les réponses à tout.
Miyamoto dit qu'il a crée un RPG mais noooon, noob qu'il est, c'est vous qui avez raison.


PS: T'es du genre à ne voir qu'un film de baston dans Fight Club, hein??