• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Chicken Wiggle Disponible sur 3DS

Test de Chicken Wiggle (3DS)

Chicken Wiggle : Agence Tous risques Poulet

Une association contre nature poulet et ver de terre nous propose un solide jeu de plateforme. Mais en ajoutant un éditeur de niveaux, ce titre s'offre une durée de vie quasiment infinie. Soyez créatif !

Test
Si l’idée incongrue de mêler un jeune poulet et un ver de terre dans une task force pour sauver une grande quantité de poussins kidnappés par une vilaine sorcière ne vous bloque pas, faites l’effort de plonger dans l’aventure de ce duo improbable car le jeu est bien plus dense qu’il n’en paraît. Vous avez l’âme créatrice : bingo, ce titre devrait rallier les suffrages. Est-il amusant ? C’est ce que nous allons voir.
L’équipe derrière ce titre n’est pas manchote, le développeur Atool a repris les actifs 2D de feu Renegade Kid, brillant studio ayant fermé l’année dernière et on retrouve dans le staff Jools Watsham que l’on connaît bien pour nous avoir pondu (ok, c’était facile) Mutants Mudds Super Challenge, un excellent titre déjà de plateforme. Avec une telle personne de qualité derrière, on se dit qu’on veut bien endosser un habit de poulet pour ce test et aller picorer dans les décors.
Notre poussin, car il ne faut pas oublier que ce n’est qu’un petit gallinacé, n’est pas très puissant. Il est courageux pour tenter de sauver ses amis, mais dans les faits, mis à part donner un petit coup de bec pour casser des éléments de décor et voleter faiblement, il est quasiment cuit d’avance. Oui mais dans le potage de poulet, il y a un ver. Notre Pioupiou jaune, heureusement pour lui, est copain avec un ver de terre et ce gaillard va lui être d’un précieux secours.

Le ver tel un ressort ou une excroissance de votre corps va vous permettre de vous accrocher au plafond ou à certains murs via la touche Y, d’atteindre divers bonus inaccessibles pour lui et surtout d’étourdir à distance certains ennemis. Avec cette combinaison gagnante, l’aventure est lancée dans des niveaux labyrinthiques relativement classiques mais pas tous évidents, sans compter que des power-ups disséminés dans certains niveaux vont vous permettre de sauter ou voler plus loin que la normale.
Le menu d’accueil vous propose trois choix possibles :

Play : on joue à l’aventure de base et on court après la sorcière qui vicieuse s’est réfugiée au sommet d’une tour en forme de haricot géant. Bon, on n’a pas rencontré Jack, mais il vous faudra vous farcir huit mondes tours, chacun étant constitué de 6 niveaux, chacun devant vous permettre de libérer de sa cage l'un de vos petits camarades à plumes.

Create : vous allez pouvoir créer vos propres niveaux avec un éditeur intégré au jeu, à la manière de Super Mario Maker. On reviendra sur cet aspect un peu plus loin dans notre test mais c’est clairement la plus-value du jeu permettant d’étendre considérablement la durée de vie du jeu du moment que vous vous sentez l’âme créative.

Share : hop on partage ses créations ou on va collecter les créations des autres, certaines réalisations déjà disponibles sont d’un très bon niveau. Une petite communauté devrait pouvoir se créer facilement pour s’échanger ses productions.

Le mode histoire (play)

Cela commence par une promenade de santé, le premier monde « Cloud Tower » permettant de vous entraîner aux commandes sans réel challenge, les 6 niveaux se font en une poignée de minutes, les commandes demandent de la précision et on est clairement dans un gameplay old school précis qui ravira les amateurs de plateformes et déconcertera quelque peu les habitués de titres relativement récents qui restaient assez permissifs. C’est agréable de retrouver un bon gameplay technique et même si Chicken Wiggle ne réinvente pas la roue, il reste plaisant d’autant plus que la 3D est gérée et apporte une belle profondeur visuelle bien agréable.
Un grief cependant, si on se la coule douce dans la première tour, la seconde « Tretop Tower » a un niveau quatre beaucoup plus relevé qui va en bloquer quelques-uns un petit moment. On regrettera ce manque de progressivité où une succession de niveaux à faire les doigts dans le nez est brusquement suivie par un niveau à la difficulté nettement revue à la hausse.
Mais il faudra surtout attendre la tour 5 « Slumber Tower » pour commencer à avoir des niveaux régulièrement corsés et finalement plus intéressants. On est accompagné pendant notre périple par de belles petites musiques 16 bits bien sympathiques, certaines plus marquantes que d’autres comme le niveau avec les fantômes. Mais au final, comptez 5 à 6 heures pour parvenir à la dernière tour, nommée « Tours de Dessert ». Les pros des jeux de plateformes devraient donc logiquement faire le jeu à 100% en quelques heures.
100% ? Oui, chaque niveau vous invite à collecter 100 gemmes et à découvrir trois lettres cachées dans le décor pour constituer le mot FUN. Un affichage de ce mot en haut à droite de l’écran vous permet de suivre votre progression dans cette quête bonus. Bon, si les cachettes des trois lettres ne sont pas si difficiles à deviner (c’est parfois même cousu de fil blanc, ou elles se trouvent simplement sur votre chemin), on regrettera que leur découverte n’apporte pas réellement quelque chose au jeu.

Le seul challenge, c’est que si vous arrivez à collecter à la fois les 100 gemmes et le mot FUN lors de la même tentative, les coins haut gauche et droite du niveau sur l’écran de sélection sont de couleur jaune, tandis que si vous vous y prenez à plusieurs fois, les coins seront de couleur orange foncé. Un petit challenge pour vous, mais bon nombre d’entre vous en feront abstraction.
Pas de crainte pour recommencer, vous avez une infinité de vies et certains niveaux ont des points de contrôle vous évitant de tout reprendre depuis le début. Vous pouvez dans les options au départ activer ou non cette présence des points de contrôles pour régler la difficulté de votre challenge.
Revenons sur les Power Up pour optimiser votre couple. Il est important lorsque vous avancez dans le jeu de bien contrôler le timing des actions « j’assomme l’adversaire avec une extension de mon ver puis je donne un coup de bec avec mon piaf », en particulier quand les ennemis vont commencer à être blindés par une armure. Mais dans certaines situations, pour pouvoir progresser, il vous faut un coup de pouce supplémentaire.

Le masque de héros permet au poussin de voler, les chaussures de vitesse le rendent plus rapide, le jetpack lui permet de voler plus haut en obtenant un double saut, un chapeau lui permettra de passer à travers des murs plus résistants, on trouve même une orbe pour transformer votre poussin en spectre capable de toucher et vaincre les autres fantômes intouchables autrement ou tout simplement vous permettant de marcher sur des pointes mortelles. Notre Pioupiou est fragile et le moindre contact avec une pointe sera mortel pour lui, il n’a pas de coquille de protection.

Le poulet Maker

A la manière de Mario, après avoir testé les friandises constituant le mode histoire, vous allez pouvoir vous lancer dans la création de vos propres niveaux et ça, c’est super chouette.
On choisit, parmi une bibliothèque reprenant l’ensemble des éléments présents dans le mode histoire y compris les ennemis, ce qui nous intéresse et que l’on place sur la grille de l’écran inférieur, c’est simple notamment avec le stylet et intuitif et il ne faut que quelques minutes pour réaliser votre niveau basique. Si vous en êtes fier, vous pouvez le partager sur le net, à la manière de Mario Maker : vous devez obligatoirement réussir à finir votre niveau pour qu’il soit validé et donc proposable aux autres joueurs.
Étonnamment, l’éditeur propose de proposer vos propres règles, différentes donc du mode histoire, vous ouvrant la porte à la création de différents modes de jeux comme vaincre tous les ennemis du niveau, recueillir tout le butin ou guider un ennemi squelettique vers sa pierre tombale par exemple. L’éditeur de niveau est clairement la véritable force du jeu et on comprend que le mode histoire n’est qu’une illustration des possibilités du titre.
Tout n’est pas idyllique cependant dans cet éditeur, car l’écran de la 3DS (XL dans mon cas) n’est pas immense et on a peu de données sur l’ensemble des pièces disponibles. En effet, tout le contenu du jeu est disponible dès le départ, donc si vous n’avez pas parcouru certains niveaux, vous vous retrouverez avec des éléments inconnus pour vous. Quelques tailles différentes pour le même objet auraient été un plus. Autre regret, l’impossibilité de zoomer en arrière pour avoir une vue d’ensemble de son niveau, on vous conseille fortement de vous faire un croquis à l’échelle sur papier avant de passer à la réalisation. Finalement, c’est comme cela qu’on faisait avant !

Enfin, si vous souhaitez tester un passage de votre niveau en cours de création, eh bien vous êtes obligés de tester l’intégralité du niveau jusqu’au lieu sur lequel vous travaillez. Si vous pouvez mettre autant de pièges que vous le souhaitez, une limite de 99 ennemis est fixée par niveau : c’est déjà pas mal et suffisamment diabolique ! A vous ensuite de concevoir votre gameplay en fonction éventuellement d’un power-up que vous placerez dans le niveau.

Chicken Wiggle - Let's Make a Level! (CREATE+PLAY)19/09/2017

La foire aux niveaux (Share)


Vous allez rapidement vous passionner pour les niveaux créés par les autres ou l’envie de proposer les vôtres. Le titre étant récent, cet aspect du jeu va se bonifier. Comme il est possible dans vos conceptions de niveaux d’y définir vos propres règles, vous allez devoir intégrer des indices pour les autres joueurs. Attention donc à détailler le texte que vous allez laisser.
Une petite vidéo vous montre ces trois options possibles :

Chicken Wiggle: PLAY CREATE SHARE19/09/2017

15/20
Au final, ce Chicken Wiggle est une bonne surprise sur 3DS. Un Pixel Art maîtrisé, des personnages et ennemis globalement réussis au niveau du design, 48 niveaux pas impérissables mais compilant en certains endroits le best of de ce que l’on peut trouver sur les jeux de plate-formes à l’ancienne, et surtout un éditeur de niveaux qui apporte le vrai sel du jeu et sera l’élément le plus déterminant dans la réussite et la rejouabilité du titre. Cela nous donne un titre qui se démarque aisément de la production actuelle sur l’eShop de votre 3DS et qui mérite globalement son prix. Pour dire, on aurait presque envie de retrouver ce jeu sur la Switch mais pour le moment ce sera déjà Mutant Mudds (l’original) qui bénéficiera d’un portage ainsi que de Treasurenauts dont on a plus grande nouvelle depuis un bon moment. Bon plan, une réduction du titre de 33% est prévue du 21 septembre au 5 octobre 2017, ramenant le jeu à 9,99 € au lieu de 14,99 €. A ce prix, c'est plus qu'intéressant.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Talban
Oh, 15/20 pour ça ? J'ai finalement rapidement lâché Super Mario Maker parce que construire les niveaux a fini par me gonfler. Donc si je laisse cela de côté et si les niveaux implantés sont bof bof, pas sûr d'être hypé par le titre, même s'il reste la possibilité de télécharger la création des autres.

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

C'est une très bonne surprise de l'eShop de la 3DS. Un titre qui sur le papier pouvait bien sembler quelconque et qui finalement se révèle un très bon investissement. Une réussite.

Jouabilité
C'est une question de timing et de précision. Le moindre contact et c'est la mort. Mais les commandes répondent parfaitement aux actions du joueur. On aurait pu mettre plus si les niveaux proposés dans le mode histoire étaient plus progressifs.
Durée de vie
Quelques heures pour le mode histoire, infinie si vous lancez dans la création de niveaux ou si vous allez tester les créations des autres.
Graphismes
On passe un peu du coq à l'âne au niveau des couleurs de chaque niveau, mais globalement c'est un bon pixel art. Une console version XL est tout de même préférable pour y jouer dans de bonnes conditions surtout si vous vous lancez dans la création de niveaux.
Son
Des musiques 16 bits de qualité, le jeu est bien fini et ne fait pas cheap !
Intérêt
Son éditeur de niveau est suffisamment riche pour plaire aux fans de Super Mario Maker. C'est clairement la partie intéressante. Si vous vous contentez de jouer au mode histoire, vous passerez à côté du meilleur du jeu car les niveaux proposés sont pour moitié de simples illustrations des possibilités de l'éditeur. L'intérêt tombe alors à 11 ou 12 max. Les niveaux trouvés sur le Net sont beaucoup plus intéressants.
Ergonomie
Cela dépendra des joueurs, mais s'il n'y a rien à redire pour jouer aux niveaux, l'écran de votre console, même dans sa version XL, est un peu petit pour le module édition. Le jeu est bien pensé, intuitif, les commandes répondent parfaitement et construire un niveau avec son stylet est aisé. Il ne manque plus qu'un zoom arrière pour avoir une vue d'ensemble dans le menu éditeur.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Chicken Wiggle (3DS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×