• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Fire Emblem Warriors Disponible sur Switch

Impressions de Fire Emblem Warriors (Switch)

Fire Emblem Warriors : FE Sauce Musô arrive sur Switch !

Annoncé en janvier dernier, Fire Emblem Warriors arrivera enfin sur Nintendo Switch en ce mois d'octobre. Après quelques heures de jeu, voici sans plus attendre nos premières impressions sur ce Fire Emblem à la Sauce Musô !

Impressions
Les Fire Emblem se suivent et ne se ressemblent pas. Après un jeu mobile dans l’ère du temps en début d’année, suivi au printemps d’un remake old school aux saveurs RPG sur 3DS, et en attendant la suite canonique de la série l’an prochain sur Switch, c’est un cross over sauce musô qui vient entretenir la flamme de cette série emblématique pour la fin d’année. Précisons que cette preview est basée uniquement sur la version Switch.

L’exigence Fire Emblem

Au premier lancement du jeu, nous sommes confrontés aux mêmes questions que pour un Fire Emblem classique : choix de la difficulté, est-ce qu’on accepte que les morts soient définitives, etc. Nous voilà rassurés, on retrouve bien l’essence de la série.

Le temps de choisir qui sera notre héros entre les faux jumeaux blondinets, personnages inédits et centraux du scénario, et nous voici immédiatement plongés dans l’action. Pas la peine de passer par les menus, car nous nous rendrons compte un peu plus loin que pour le moment tout est bloqué en dehors du mode histoire.

Nous allons devoir débloquer les héros, modes de jeu et fonctionnalités au fur et à mesure, un bon point. Il faudra donc attendre notre test pour détailler tout ce que Warriors a sous le capot en terme de contenu.

La soupe musô

Pour ceux qui n’ont jamais tâté du musô, il s’agit d’un genre bien spécifique qui s’apparente à du beat-em all à la troisième personne sur des champs de bataille où des milliers de soldats n’attendent que vos enchaînements de coups pour donner du sens à leur mort.

Pour ceux qui s’insurgeraient contre cette description au rabais, et bien tant pis, vous savez déjà à quoi vous en tenir de toute façon. Alors des musôs il en existe des pelletées, et les règles du genre sont tellement bien établies que ces jeux ont bien souvent du mal à se démarquer ou innover.
Hyrule Warriors avait pourtant su relever le challenge avec brio, en adaptant parfaitement l’univers des jeux Zelda et en intégrant même des aspects aventure/RPG entretenant l’intérêt du titre, alors que la répétitivité est justement le principal ennemi des musôs. Nous n’en attendons donc pas moins de ce nouvel exercice de style basé sur Fire Emblem.

Un univers bien retranscrit

Les rappels vers la série de tacticals sont nombreux, impossible de passer à côté pour qui a joué aux épisodes 3DS notamment. Les très belles cinématiques reprennent des passages clés, voir cultes, des épisodes cités. Frederick qui enlève un caillou, Lucina qui nous sauve la vie en se faisant passer pour Marth, notre rencontre avec Chrom similaire à celle avec Daraen… Le fan est aux anges.

L’aspect tactique n’est pas délaissé non plus. S’il est fort plaisant de contrôler jusqu’à quatre héros par mission, en pouvant alterner de l’un à l’autre d’un simple bouton, FEW se démarque surtout par la possibilité de donner des ordres assez précis à ses alliés, comme par exemple attaquer un point en particulier, protéger tel personnage, se soigner, se mettre en duo... Les duos, hérités de Awakening, consistent à avoir un personnage qui en seconde un autre, boostant ainsi les capacités du leader de ce duo.

De plus, à force de trancher du sagouin, celui en retrait rempli des jauges d’attaque et de défense permettant respectivement de porter une attaque ou de protéger son allié d’un coup adverse. Enfin, les deux alliés remplissent chacun leur jauge de pouvoir spécial, octroyant une attaque spéciale combinée si elles sont déclenchées ensemble. On pouvait craindre que l’intégration des duos soit juste une idée gadget pour « faire » Fire Emblem mais que nenni, l’intérêt tactique est réel ! De plus, combattre en duo est une des manières d’augmenter le niveau d’entente entre deux personnages, encore une caractéristique signature de la série, même si pour le coup en attend encore d’en saisir l’intérêt.
Mais ce n’est pas tout, les développeurs ont adaptés les stats classiques d’un Fire Emblem à celles d’un musô. Chaque montée de niveau sera donc l’occasion de gagner en force et en santé par exemple, mais aussi des points de vitesse et de technique affectant la durée de votre mode éveil (mode badass quoi) ou la facilité avec laquelle vous brisez la garde de vos ennemis. Et un dernier point mais pas des moindres, on retrouve le triangle d’armes habituel épée > hache > lance > épée, ainsi que les forces et faiblesses des classes d’unités, dont je citerais l’exemple que tout le monde connait : Chevalier Pégase versus Archer = steak de cheval. L’aspect tactique est donc omniprésent et le démarque des joutes d’un Samuraï Warriors classique. Du tout bon.

X, X, X, X, B, X, X, X, X, Y

Le jeu se prend facilement en main, même pour les néophytes. Un bouton de coups faibles pour démarrer les enchaînements, un autre pour les coups forts pour les finir, un bouton d’esquive, et le quatrième sous votre pouce droit pour déclencher l’attaque spéciale quand la jauge est pleine.
La croix permet de changer immédiatement de personnage, et de contrôler la carte. Les quatre gâchettes sont logiquement affectées à la caméra et au lock des ennemis, ainsi qu’à l’activation de diverses choses comme le mode éveil, les duos ou la consommation de potions (l’abus de nectars multicolores à l’origine douteuse est très fortement déconseillé dans la vie réelle).

Un avis pas si tranché

Même si le gameplay est parfaitement rôdé, ce qui n’était pas forcément acquis tant le jeu intègre de spécificités issus des tacticals, tout n’est pas parfait pour autant. Sans aller jusqu’à nous décevoir, on ne peut s’empêcher de relever quelques petits manquements. Le premier concerne encore est toujours cette mauvaise habitude qu’a Nintendo de ne pas nous proposer les doublages japonais.

Plus surprenant, les textes entièrement en français comportent parfois quelques légères coquilles, que ce soit sur le fond ou sur la forme. C’est très rare heureusement, mais ce n’est pas la première fois qu’un jeu « trop » rapidement localisé chez nous en paie les frais de la sorte. Autre point négatif, il est impossible de désactiver les cut scenes qui se déclenchent lors des attaques spéciales et du mode éveil. Quand on voit dix fois par mission la même cut scene, c’est peut devenir frustrant, du genre à nous persuader de les déclencher uniquement en cas de nécessité et non pas juste parce que la jauge est pleine et qu’elle se recharge très vite.

Enfin, un gros bémol sur l’interface qui est franchement austère. La sobriété classe de la série laisse ici place à la simplicité pragmatique mormone. C’est assez incompréhensible quand on voit le travail fourni sur les trois derniers opus 3DS de la série.

Fire Emblem Warriors - Bande-annonce d'introduction (Nintendo Switch)10/10/2017

Après 3 ou 4 heures de jeu, l’impression est largement positive, malgré un léger goût d’inachevé que nous n’avions pas avec Hyrule Warriors. Les mécaniques de jeu sont un exemple pour le genre, et le contenu s’annonce au moins aussi riche qu’on pouvait l’espérer. Le fan service est parfaitement pertinent et ravira les amoureux de la série, et les néophytes des musôs découvrirons un jeu jouissif et bien calibré. Seuls les plus critiques regretteront encore une fois les voix anglaises, les cut scenes à répétitions ou l’interface datée (ou les trois si vous êtes vraiment tatillons). Vivement le test final pour pouvoir se frotter aux fonctionnalités transverses comme la forge, le marché, les nombreux éléments à débloquer (des tenues pour Cordelia et Camilla !), les différents modes de jeu tous jouables en coop, etc. A l’heure actuelle une chose est sûre, le jeu a encore beaucoup de choses à nous montrer et c’est actuellement un des plus gros jeux de la Switch en termes de contenu et durée de vie. Oui ça fait deux choses, mais quand on aime on ne compte pas, et là on aime !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
Apparemment ce FEW serait bien meilleur qu'hyrule warriors, qui n'apportait finalement que les objets et les boss, les critiques jap le place au niveau de DQ heroes
wiidefender
Tentation... résistance... tentation.... ^^
maxbfox
Pour l'instant Hyrule Warriors tient la comparaison. Ca avait été une vraie bonne surprise sur Switch, exploitant parfaitant l'univers coloré de Zelda et appartant pas mal de fraîcheur au genre, il avait réussi un coup d'éclat là où ne le t'attendait pas.
Pour FE Warriors, on sait à quoi s'en tenir et les attentes sont très hautes. On retoruve tout ce qui a fait le succès de HW, mais ça ne va pas beaucoup plus loin. A voir sur le long terme, car les heures de test s'enchaînent et le contenu se débloque au compte goutte. Un jeu chronophage, assurément.
Fersen
Seuls les plus critiques regretteront encore une fois les voix anglaises

Pour Echoes, j'avais carrément désactivé les voix tellement ça me déchirait les tympans...

Mais d'après ce que j'ai compris, les voix sont liés au texte, comme dans Breath of the Wild. Ce qui veux dire que pour avoir les voix en jap', il faudra mettre sa console en jap'. Avec un peu de chance, un patch viendra résoudre ce problème.
Tunnyhead
bahascaux a écrit:Apparemment ce FEW serait bien meilleur qu'hyrule warriors, qui n'apportait finalement que les objets et les boss, les critiques jap le place au niveau de DQ heroes

Tant mieux car personnellement, j'ai eu beaucoup de mal avec Hyrule Warriors, sur Niou3DS il est vrai...
Alors que je partais 'thousiaste !
Et j'ai cru comprendre qu'il y aurait aussi des apparences différentes pour chaque personnage ?
Est-ce qu'il y a une chance de voir débarquer Roy et Ike ?
Enfin, est-ce que tu penses qu'un ressortie de Fates sur Switch est toujours dans l'air du temps ?
Je te demande ça bahascaux parce que j'ai cru comprendre que tu étais au taquet sur F.E. ;)
bahascaux
Ca avait été une vraie bonne surprise sur WiiU, exploitant parfaitant l'univers coloré de Zelda et appartant pas mal de fraîcheur au genre, il avait réussi un coup d'éclat là où ne le t'attendait pas.
Pour FE Warriors, on sait à quoi s'en tenir et les attentes sont très hautes.

Justement il est là le problème, on juge le jeu ou la surprise. Bien évidemment que la première chose qui pousse à l'achat c'est la licence invité, et je trouve que baser une preview ou un test sur ce critère c'est pas tiptop. Si objectivement on devait lister les éléments de zelda mis dans Hyrule warrior et les éléments de FE dans FE warriors le second l'emporterait. Pour preuve depuis qu'Omega force fait des crossover y a des gens qui demande une colabo avec FE, alors que ça n'a jamais été le cas pour zelda, ça prouve bien qu'il existe une potentielle synergie.
En terme de muso on ne peut nier que HW a ouvert une brèche, mais c'est loin d'être l'opus ayant le plus repoussé les limites du concept.

Tunnyhead:
-pour le moment la quasi totalité des personnages n'ont que 2 costumes et ils sont en lien avec l'évolution des classes comme par exemple chevalier pégase/chevalier faucon.
- dans un grand magazine japonais ils ont répondu catégoriquement, non il n'y aura pas ike et roy, ni par dlc, ni par amiibo, pour espérer les voir il faudra attendre un FEW2, idée pour laquelle ils ne sont pas contre.
-Fates ne ressortira pas sur switch, ils ont déjà annoncé la sortie d'un opus inédit en 2018.
bahascaux
autre différence, HW c'est du 720p (perso la résolution je m'en fout) en 25fps quand c'est chargé et 30fps dans les zones vide; là où FEW en mode fluidité c'est aussi 720p mais 60 fps constant (un truc qui n'était plus arrivé dans un muso depuis la PS2), après mode "beauté", c'est comme HW mais en 1080p.
Tunnyhead
ok, merci pour les réponses ;)

Soutenez PN : achetez ces jeux !

L'attente de Puissance Nintendo

Très Elevée

Pas de commentaire

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Fire Emblem Warriors (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×