• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Dragon Quest Builders A paraître sur Switch

Impressions de Dragon Quest Builders (Switch)

Dragon Quest Builders : Un Minecraft sauce teryaki ?

Paru sur les plateformes concurrentes il y a presque un an et demi chez nous, Dragon Quest Builders arrive finalement sur une machine estampillée Nintendo. En effet, plus qu’un petit mois à attendre avant de profiter de l’expérience hybride ! Pour l’heure, prenons quelques minutes pour voir comment ce porte cette version Switch !

Impressions
Puisqu’au moment où j’écris ces lignes aucun titre véritablement consistant n’a été daté pour ce début d’année sur Switch, Dragon Quest Builders est le bienvenu pour venir garnir le catalogue de notre chère console ! Promettant une expérience à la fois riche et complète, le titre devrait faire un carton sur la machine hybride de Nintendo… à condition, bien sûr, que le portage soit à la hauteur de nos espérances ! Voyons ainsi quelques éléments de réponse.

Retour en Alefgard

Dragon Quest Builders 1 Trailer Coming Soon To Nintendo Switch HD10/01/2018

Édité et développé par les équipes de Square Enix, Dragon Quest Builders est un spin-off de la célèbre et très japonaise saga des Dragon Quest. À l’instar du bien connu Minecraft, le titre est un jeu vidéo de type « bac à sable » reposant néanmoins sur quelques mécaniques inspirées des précédents épisodes de la saga nippone.

Pour ce qui est de la chronologie de la série, Dragon Quest Builders se situe dans une fin alternative du premier épisode dans laquelle notre jeune héros a accepté la proposition du grand méchant Lordraco de régner à ses côtés sur le monde. Bien entendu, Lordraco ne tient pas sa promesse et détruit le monde d’Alefgard.

Cela tombe extrêmement bien puisque le but de notre avatar sera de reconstruire ce monde en ruine dans lequel les habitants ont tous perdu leur capacité à construire. Tous sauf un ! En effet, dans cet univers en proie au désespoir, vous seul possédez ce pouvoir incroyable de construire des choses ! Un lourd fardeau pèse alors sur vos épaules puisque c’est brique par brique que vous devez reconstruire ce saint royaume en répondant aux diverses requêtes des PNJ que vous rencontrerez au fil de vos aventures.

Malgré des mécaniques de gameplay s’éloignant de la série originale, on retrouve bon nombre d’éléments ayant fait le succès de la saga des Dragon Quest. Par ailleurs, vous serez sans doute heureux d’apprendre que le fameux trio Yuji Horii, Akira Toriyama et Koichi Shugiyama a travaillé sur le soft.

On prend d’ailleurs plaisir à retrouver le character design habituel de Toriyama ainsi que les bandes sons très inspirées et envoutantes de Shugiyama. Ainsi, l’ambiance sonore et le bestiaire bien connu des épisodes de la série sont parfaitement retranscrits dans cet opus en marge.

Enfin, c’est un véritable plaisir de pouvoir se (re)plonger dans le monde d’Alefgard qui, cette fois, se retrouve entièrement modélisé en trois dimensions !
Voilà qui conclut ce rapide tour d’horizon de l’univers et de la trame de Dragon Quest Builders. Poursuivons donc ces impressions avec un coup d’oeil au niveau du gameplay du titre.

Explo, brico, dodo

Comme dans certains des épisodes les plus récents de la saga, Dragon Quest Builders propose au joueur de personnaliser son héros (ou son héroïne) avant de le lancer dans l’univers qui l’attend. Malheureusement, cette customization s’avère finalement très sommaire et votre personnage ressemblera toujours plus ou moins à celui affiché sur la boîte du jeu.

Vous l’aurez compris, dans ce spin-off, c’est la construction qui est mise en avant. Vous devrez notamment reconstruire des villes entières tout en recrutant divers PNJ pour animer un peu vos rues. Ceux-ci même vous demandant perpétuellement de réaliser diverses quêtes afin d’améliorer leurs conditions de vie ainsi que la ville dont vous êtes le bâtisseur.

Malgré leurs besoins insatiables, ces personnages s’avèrent rapidement très attachants et on prend finalement plaisir à écouter leurs plaintes et envies de changement.

Bien sûr, derrière cela se cache un gigantesque tutoriel visant à vous apprendre les bases de la construction au départ pour ensuite vous divulguer quelques méthodes plus élaborées pour vous aider dans vos travaux.

Bien sûr, la construction représente le coeur du jeu mais des éléments rappelant des RPG plus traditionnels viennent s’ajouter à la formule pour proposer quelque chose qui s’éloigne encore un peu plus de l’offre Minecraft. Vous pourrez d’ailleurs faire évoluer le niveau de votre ville en fonction des meubles et objets que vous y placez mais aussi équiper votre personnage d’armes et d’amures pour vous défendre lors des sessions d’exploration en dehors des murs que vous aurez solidement bâtis autour de la ville… Solidement ? J’espère bien puisque vous serez rapidement submergé de monstres venant attaquer vos murs et vos villageois. Il faudra donc préparer vos défenses et équiper votre personnage suffisamment pour résister à ce type d’attaque.

En somme, le titre représente un savant mélange entre construction, exploration et jeu de rôle aux mécaniques simplistes.

Pour ce qui est de l’exploration, on regrettera l’absence de véritable carte pour se repérer dans les différentes contrées d’Alefgard. À la place, une simple boussole représente votre seule et unique aide pour vous situer en dehors des murs de vos villes.

Pour rester dans les points noirs du titre, parlons de la caméra qui, malgré une gestion plutôt bien pensée en extérieur, s’avère rapidement ingérable dans les endroits les plus confinés.

En outre, les amateurs de Dragon Quest seront certainement ravis de retrouver l’austérité des menus propre à la saga. En effet, en plus de leur manque de clarté, les menus s’avèrent véritablement contraignants à parcourir. Rechercher le moindre objet deviendra rapidement impossible quand vous aurez dépassé la centaine d’items dans votre coffre… On félicitera tout de même les équipes de Square Enix d’avoir daigner apposer une image pour représenter chaque objet.
D’un autre côté, il faut bien avouer que le titre propose une panoplie assez impressionnante d’objets décoratifs, de meubles et autres pièces d’équipement que vous pourrez construire à l’aide des différentes matériaux à aller miner et collecter lors de vos sessions d’exploration.
Au moment où j’écris ces lignes, je n’ai pas encore aperçu de fonctionnalité en ligne. Malgré tout, si le titre reprends les mêmes fonctionnalités que les versions déjà sorties à ce jour, il devrait proposer aux bâtisseurs de partager en ligne quelques unes de leurs constructions. Une fonctionnalité peu ambitieuse pour une formule qui se rapproche d’un des jeux en ligne les plus appréciés…

Pour conclure cette vision sur les mécaniques de jeu de Dragon Quest Builders, parlons de la durée de vie qui semble s’avérer conséquente. Je reviendrai plus en détails sur ce point dans le test final qui sera publié en février sur votre site favoris !

Ainsi, concluons ces premières impressions sur Dragon Quest Builders en nous concentrant sur ce qu’apporte (ou non) cette version Switch.

Le bricolage, c’est aussi dans ton lit !

Pour être honnête cette version Switch n’apporte pas de grands changements en comparaison aux autres moutures sortis à ce jour. En effet, outre la possibilité offerte par la Switch de pouvoir apprécier le titre en nomade ou en salon, le soft reste sensiblement le même et ne propose aucune nouveauté ou fonctionnalité inédite notable.

Les équipes de Square Enix n’ont même pas jugé bon d’inclure des fonctionnalités tactiles qui auraient pourtant été plus que bienvenues. D’autant plus quand on connaît le manque d’ergonomie proposé par les menus du jeu.

Mais ne soyons pas trop demandeurs ! Le titre est malgré tout très beau quelques soit la configuration choisie et reste jouable avec le Joy-Grip ou directement avec la console dans les mains. On privilégiera tout de même la manette Pro pour une expérience optimale.

Pour ce qui est de la technique, malgré de nombreuses heures déjà passées sur le titre, je n’ai constaté aucune baisse de frame rate significative. Par ailleurs, je n’ai pas ressenti non plus de différences visuelles majeures entre la version portable et dockée.

En ce qui concerne les fonctionnalités mineures ajoutées au soft pour cette ressortie Switch, vous aurez le plaisir de découvrir les Pixels, des matériaux très spéciaux permettant aux joueurs de créer des terrains de jeu et des personnages 8-bits reprenant les décors et personnages du premier épisode de la Saga.
Plus surprenant, une monture Smilodon sera également disponible pour cette version Switch. C’est à compter du 1er février que vous pourrez aller récupérer cette dernière sur l’eShop japonais de la Switch. Pour information, il vous faudra donc localiser votre compte Nintendo au Japon pour y accéder.
Après près d’une trentaines d’heures passées sur le titre, nos impressions sont très positives quant à ce portage Switch ! Malgré des menus très laborieux à parcourir et des fonctionnalités propres à la machine un peu chiches, cette mouture s’avère être une véritable réussite technique et graphique pour ce que l’on en a vu. En attendant la sortie officielle du titre le 9 février prochain, nous, on retourne améliorer nos villes et collecter de nouveaux matériaux pour vous donner un verdict définitif le plus précis et réfléchi possible.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST 46 : rétrospective 2017 !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

L'attente de Puissance Nintendo

Très Elevée

Pas de commentaire

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Dragon Quest Builders (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×