• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Dragon Quest Builders Disponible sur Switch

Test de Dragon Quest Builders (Switch)

Dragon Quest Builders : Un portage réussi ?

Annoncé il y a près de deux ans pour une sortie en Europe sur les machines concurrentes, Dragon Quest Builders va finalement atterrir sur Nintendo Switch dans quelques heures. Avant de vous ruer en magasin pour acquérir votre version physique du titre, faisons un état des lieux de l’action-RPG à la sauce Minecraft.

Test
Voilà l’un des titres majeurs que les joueurs Switch sont en droit d’attendre pour venir épaissir leur ludothèque en ce début d’année encore trop timide en terme de sortie. Malgré un retour plutôt positif de la démo parue sur l’eShop de la Switch le mois dernier, le titre de Square Enix tient-il toutes ses promesses dans cette version hybride ? Il est temps de le savoir !

L’épopée d’un élu

Souvenez-vous, c’est pendant le Nintendo Direct de septembre 2017 que l’arrivée de Dragon Quest Builders sur la console hybride de Big N a été annoncée. C’est finalement le 11 janvier dernier que la firme nipponne rend disponible la démo du titre sur l’eShop de la Switch. Ainsi, une grande partie des joueurs Nintendo ont pu goûter aux joies de la construction et de l’exploration près d’un mois avant la sortie officielle du soft.

Dans le même temps, vous avez eu le plaisir de découvrir ma preview sur votre site de jeu vidéo favoris. Dans cette dernière, j’ai pu évoquer quelques points noirs du titre comme l’austérité et le manque d’ergonomie des menus, les problèmes liés à la caméra dans les espaces confinés ou encore l’obligation de sans arrêt reconstruire ses villes à cause des assauts incessants des ennemis du jeu. Pour plus de détails sur ses points particuliers, je vous invite à (re)lire mon papier publié en janvier dernier.
Il est maintenant temps de nous pencher sur ce que j’ai pu découvrir de plus en près d’un mois supplémentaire passé avec le titre. Pour être tout à fait franc, aucune nouveauté majeure à fait son apparition dans mes dernières heures passées avec le jeu. Hormis l’avancée du scénario et l’apparition d’un mode construction libre, rien de bien incroyable a su à retenir suffisamment mon attention.

Le scénario retrace le glorieux passé du monde d’Alefgard que nous pouvions parcourir dans le premier épisode de la saga. Dans ce spin-off, c’est à vous de rendre à Alefgard sa splendeur d’antan en bâtissant de majestueuses villes qui pourront accueillir toujours plus d’habitants, en éliminant les ennemis qui tentent de détruire vos fondations et en conquérant davantage de territoires en proie aux ténèbres qui se sont abattus sur ce monde.

Bien que très manichéen, le scénario reste très agréable et léger à suivre. Par ailleurs, on retrouvera également le côté épique des scénarios des titres estampillés Dragon Quest où le héros se trouve être l’élu qui rétablira la paix sur le monde d’après une ancienne prophétie.

En outre, vos pérégrinations à travers les terres d’Alefgard seront accompagnées des musiques composées par Koichi Shugiyama, compositeur historique des titres de la saga japonaise. Tantôt guillerette, tantôt épique, la bande sonore est choisie soigneusement et les habitués des Dragon Quest se retrouveront autant dans l’ambiance sonore que dans les musiques qui accompagne le titre.

Mais passons sans plus attendre à ce qui fait le coeur de tout jeu, ses mécaniques, son gameplay !

L’action-RPG de construction

Dans ce spin-off aux airs de Minecraft, vous évoluez dans un monde à reconstruire. Le titre propose habilement une composante action-RPG tout en reprenant bon nombres d’éléments des jeux de construction. Malgré le côté jeu de rôle qui ressort du soft, votre personnage ne prendra pas de niveau et ce sera votre ville et votre équipement qu’il faudra améliorer pour venir à bout des monstres issues du célèbre bestiaire de la saga. Ainsi, Dragon Quest Builders s’avère parfois plutôt difficile et il faudra s’investir entièrement dans les quêtes confiés par les PNJ pour espérer faire avancer le scénario.
Bien sûr, contrairement à celui de Minecraft le monde d’Alefgard n’est pas généré aléatoirement et chaque joueur se verra assigner le même village de départ. Bien sûr, il est tout à fait possible d’explorer les environs de votre base mais vous vous retrouverez rapidement bloqué dans votre progression. C’est donc à l’aide de portails à débloquer en réalisant diverses quêtes que vous pourrez explorer des terres plus exotiques.

Après de longues heures passées à récolter divers matériaux pour construire toujours plus de mobiliers, d’armes et d’équipements, je peux vous confier sans détour que le gameplay s’avère véritablement lourd et difficile à prendre en main.

Comme je l’évoquais précédemment, l’ergonomie des menus est loin d’être optimale, les combats sont parfois très brouillons et la vitesse de déplacement de notre personnage est bien trop lente au regard des vastes zones que l’on a à parcourir pour dénicher les matériaux les plus rares. On remerciera tout de même Square Enix d’avoir eu la bonne idée d’intégrer une monture pour faciliter nos déplacements dans cette version Switch.
Le titre s’avère également répétitif et redondant sur la longueur. Bien sûr, de nouveaux mobiliers, recettes, armes et armures se découvrent au fur et à mesure de votre avancée dans le mode histoire mais la recherche de matériaux devient rapidement très lourde et les allés-retours seront nombreux pour enfin parvenir à construire la ville de vos rêves.

Pour rester dans les points négatifs, on pourra également revenir sur le manque de jugeote des IA du soft. Entre les habitants des villages qui vont se percher sans cesse sur tous les obstacles qu’ils croisent et les ennemis qui viennent s’embrocher d’eux même sur les chausse-trapes qui protègent vos fondations, tout porte à penser que l’esprit n’est pas une faculté pré-requise pour être résident d’Alefgard.

Pour ce qui est de la durée de vie, vous pourrez compter pas moins d’une cinquantaine d’heures pour terminer le mode histoire. Pour garnir davantage le soft déjà bien fourni, Square Enix a eu la bonne idée d’inclure un mode « construction libre » qui se débloquera après la fin du premier chapitre et votre victoire sur le premier grand boss du jeu. En outre, ce mode de jeu permet de construire sans limitation de matériaux et sans avoir non plus à se soucier des insatiables vagues d’ennemis qui viennent détruire vos fondations dans le mode histoire.
Hormis la possibilité de partager de petites constructions, on regrettera l’absence de fonctionnalités en ligne plus poussées qui, d’après Square Enix, devraient être intégrées dans le second volet qui n’a pas encore trouvé de date de sortie exacte pour le moment.

Pour conclure ce test écrit, prenons un instant pour évoquer les spécificités liés à cette version Switch.

Un portage honnête

Afin de vous proposer un panorama de ce que la Switch a de plus (ou de moins) à proposer vis-à-vis des versions concurrentes, j’aime consacrer cette sections à un tour d’horizon des performances techniques du titre sur la machine hybride de Nintendo.

Ainsi, rentrons dans le dur en nous penchons sur la résolution et le frame rate qu’offre Dragon Quest Builders. Malgré quelques chutes de FPS que j’ai pu constater dans les zones étendues, le jeu tourne en 60 images par seconde pour une résolution de 720p avec la Switch dockée. Le mode nomade gardera cette résolution pour 30 FPS. Sans surprise, le titre s’avère largement plus stable et agréable à l’oeil en mode portable.

À titre de comparaison avec les autres versions déjà sortis à ce jour, voici une vidéo qui devrait vous donner une idée plus claire des changements visuels auxquels vous pouvez vous attendre avec cette version Switch :

Dragon Quest Builders | Switch vs Vita vs PS4 | Graphics Comparison | Comparativa07/02/2018

Pour rester dans l’aspect visuel du titre, notons qu’il n’est pas rare de voir apparaître certains éléments à deux mètres devant votre personnage. Ainsi, cela peut s’avérer compliqué lorsqu’il s’agit d’ennemis particulièrement coriaces.

Enfin, le titre en version numérique pèse seulement 809 Mo. Vous n’aurez donc pas encore besoin de faire l’acquisition d’une carte micro SD pour espérer parcourir les terres d’Alergard en nomade. Vous pourrez d’ailleurs lancer le téléchargement du titre en amont en le précommandant sur le Nintendo eShop de la Switch.
16/20
En définitif, ce portage Switch s’avère tout à fait honnête. Hormis quelques chutes de frame rates en mode TV, le soft reste tout à fait à la hauteur des versions déjà sortis en 2016. En plus de proposer une histoire sympathique à suivre, le titre offre une durée de vie conséquente et un nombre assez gigantesque de mécaniques à apprendre et maîtriser. Sans être un indispensable, Dragon Quest Builders se place parmi les jeux à acquérir sur Switch plutôt que sur une autre plateforme si vous souhaitez découvrir la formule.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Tonks-ange
Vous testez pas mal de bon jeux en ce moment. C'est une tendance ou c'est juste que vous sélectionnez, j'arrive pas bien a me représenter ce qui sort en ce moment ^^!

Testez nous un bon jeu bien nul pour une fois, je suis sur qu'il y a des volontaires!
ThibaultPN
Tonks-ange a écrit:Vous testez pas mal de bon jeux en ce moment. C'est une tendance ou c'est juste que vous sélectionnez, j'arrive pas bien a me représenter ce qui sort en ce moment ^^!

Testez nous un bon jeu bien nul pour une fois, je suis sur qu'il y a des volontaires!


On ne sélectionne pas spécialement, on teste ce que l'on a la possibilité de tester. Après c'est clair qu'en ce moment, c'est l'effervescence du côté de la Switch avec tout un tas de jeux ! Mais certains sont quand même pas non plus des "bons" jeux : http://www.p-nintendo.com/tests/tests-c ... tch-250172 ;-)
gurtifus
J'ai bien aimé l'aspect tranquille de la démo où l'on avance à son rythme dans le jeu et où l'on peut faire des sessions courtes.
Je pense le prendre car ça me fera quelque chose de sympa à faire entre une partie de Skyrim et de L.A Noire.
Mortifuce
J'ai eu Mario + Rabbids à Noël et je me suis pris The Escapists 2 en janvier mais j'ai pas réussi à accrocher...
Du coup je tournais un peu en rond sur ma Switch en ce début d'année, mais enfin ! Dragon Quest Builders est arrivé :P
J'ai eu la chance de l'obtenir hier et même si je m'en doutais déjà, j'ai eu la confirmation dans la soirée : ce jeu va m'occuper pendant de longues semaines !
J'adore Minecraft, mais pour moi c'est un jeu auquel je joue uniquement sur PC car c'est là que j'ai la version la plus complète.
Du coup, j'ai un Minecraft-like auquel je peux jouer n'importe où, avec des graphismes magnifiques et des quêtes bien pensées !
J'ai passé plus de 250 heures sur Zelda Breath of the Wild et je me demande si je ne vais pas passer autant de temps sur Dragon Quest Builders. Entre la quête principale, les quêtes annexes, les médailles à remporter en fin de chapitres et la Terra Incognita, il y a vraiment beaucoup à faire.
gurtifus
The escapists 2 est, à mon avis, un jeu vraiment plaisant à 2.
Seul, on tourne un peu en rond mais à 2 ça change vraiment, on organise un plan d'évasion où chacun à son rôle et doit crafter une partie des outils dont on aura besoin et s'occuper de sa partie du plan ! C'est vraiment fun à 2.
Mortifuce
J'ai été tout de suite séduit par le concept, j'ai fait 2 évasions et j'ai pu apprécier la qualité du gameplay, à chaque prison ses conditions, ses routines, son univers... Mais je crois que quand je l'ai eu, la démo de Dragon Quest Builders a pointé le bout de son nez et je suis resté dessus pendant une bonne semaine :uhuh: Du coup ma hype pour The Escapists 2 est retombée... Mais je ne regrette absolument pas de l'avoir acheté :)

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

À la fois beau, fluide et complet, Dragon Quest Builders propose une expérience rafraîchissante qui, aux premiers abords, pourrait rappeler un certain Minecraft, mais qui s’en éloigne à mesure que l’on découvre les mécaniques de gameplay et l’univers.

Jouabilité
Même si le jeu reste jouable quelque soit la configuration choisie, les contrôles sont peu instinctifs et il vous faudra passer un bon moment avec le titre avant de maîtriser l’organisation des menus et la construction.
Durée de vie
Avec un mode histoire de plus d’un cinquante heures et un mode libre qui ravira les plus créatifs, Dragon Quest Builders vous occupera pendant de longues heures ces prochaines semaines.
Graphismes
Que ce soit en mode TV ou nomade, le titre est très agréable à l’oeil avec ses couleurs chatoyantes et ses décors verdoyants. En outre, la Switch offre la meilleure expérience portable sortie à ce jour.
Son
En terme de bande sonore, les fans de la saga seront heureux d’apprendre la présence du compositeur historique des Dragon Quest, M. Shugiyama. Pour ce qui est de l’ambiance sonore, elle rend, elle aussi, un très bel hommage à l’univers dessiné par Toriyama.
Intérêt
Le titre ayant déjà connu une vie chez les consoles concurrentes, il est difficile de vous le conseiller tant les éléments inédits sont rares dans cette nouvelle itération. Néanmoins, cette version Switch représente une excellente opportunité pour découvrir le soft.
Ergonomie
Avec ses menus austères et le manque de clarté de de ses interfaces, Dragon Quest Builders n'est pas facile à prendre en main et il vous faudra passer de nombreuses heures avec le titre avant d'être véritablement à l'aide avec ses commandes.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Dragon Quest Builders (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×