Akhoran
Ce que je reproche moi à Nintendo dans ses jeux, ce n'est pas vraiment le manque d'innovation ou de nouveaux concepts, ça on en a régulièrement : Mario Kart, Mario Party, Yoshi Story, Majora's Mask, Pikmin, Luigi's Mansion, Odama, Brain Training, Nintendogs... [liste non exhaustive, ce sont les premiers qui me viennent]

Ils ont tous, à leurs façons, innové dans le gameplay (et si vous ne voyez pas en quoi je peux développer).

Ce que je leur reproche, c'est de quasi-systématiquement coller une license connue dessus (syndrôme Star Fox Adventure, qui m'est personnellmeent resté en travers de la gorge).

Il y a une sorte de demi-prise de risque : on prend un risque avec un nouveau concept ou un nouveau gameplay, mais on y cole une license connue dessus pour être certains de vendre un minimum (parce que c'est connu, les licenses, que le jeu soit bon ou non, ça fait vendre). Et c'est d'autant plus regrettable qu'en général, le jeu est plutot bon, avec ou sans licence.
Anonymous
KILLIX a écrit:Au fait, t'as entendu parler de The Legend of Zelda? Quand je vois le style de The Wind Waker, l'originalité de Four Swords Adventures et l'ambiance de Twilight Princess, qui tous tranchent avec les vieilles habitudes de la saga, j'appelle ça de la prise de risque envers les fans. Mieux! De l'audace! Qui paye, en prime! Et je ne parle pas du parti pris concluant de la DS, dont on ne peut nier les nouvelles licences...
comment peut-on parler d'audace quand on se contente de réutiliser des vieilles gloires de l'époque 8 bits ? Quand le résultat est à la hauteur, aucun problème ! Mais quand c'est pour nous "offrir" des Wind Waker (puisque tu en parles), des Super Mario Sunshine et autres DDR Mario Mix..... non.
KILLIX
yoann007 a écrit:comment peut-on parler d'audace quand on se contente de réutiliser des vieilles gloires de l'époque 8 bits ? Quand le résultat est à la hauteur, aucun problème ! Mais quand c'est pour nous "offrir" des Wind Waker (puisque tu en parles), des Super Mario Sunshine et autres DDR Mario Mix..... non.


Que reproches-tu à The Wind Waker? Ses (trop) longs trajets en bateau? Sa durée de vie plus courte que d'habitude? Ce jeu aurait sans doute été mieux terminé si Nintendo ne s'était pas pressé pour Noël, mais il n'est en aucun cas un mauvais jeu! Quant à Super Mario Sunshine, je comprends encore moins... Concernant Dancing Stage: Mario Mix, si le jeu ne te plaït pas, c'est davantage vers Konami qu'il faut te tourner car ce jeu n'est en aucun cas moins bon qu'un autre épisode. :non:
Anonymous
yoann007 a écrit:ce sont toujours des jeux Nintendo, la différence c'est qu'ils sont sous-traités. On y retrouve toujours les mêmes têtes, les mêmes licences, les mêmes principes. La créativité là-dedans, elle est où ?!

Le véritable problème se situe au niveau des joueurs. On repproche bien évidemment à Nintendo de se reposer sur ses licences, mais si par malheur la firme a l'idée saugrenue de faire de Metroid un FPS pour innover, la (mauvaise) critique arrive à toute allure. De même, Nintendo devait faire taire toutes les mauvaises langues qui accusent le double écran et le stylet de la DS de n'être que gadget, et ta première réaction, yoann007, a été de dire que cette intéractivité excessive avec l'écran tactile t'effrayait... Et je passe volontiers sur le pari Wind Waker : les gens veulent de l'innovation, mais râlent à la première entorce faite au train train quotidien.

yoann007 a écrit:mais que ce soit Nintendo ou les développeurs tiers sur les machines de Nintendo, tout cela manque clairement d'innovation

Là, je ne comprends pas non plus. Je me contenterai de dire que SI, Nintendo fait preuve d'innovation. Je citerai les mêmes exemples que d'habitude :
- au niveau des jeux tout d'abord : Yoshi Touch'n go, Kirby Power Paintbrush ou Yoshi Eternal Gravitation pour des jouabilités complètement inédites (même si concernant ce dernier jeu, un essaie avait déjà été fait avec Kirby) ; Animal Crossing ou Nintendogs pour des styles de jeux pas franchement usités sur consoles ; etc etc
- au niveau des consoles ensuite : l'arrivée du stick analogique est certainement trop loin pour être pris en compte, mais démontre bien cette envie d'innover ; qu'importe : la DS et la Revolution sont deux consoles uniques en leur genre, les deux dernières productions Nintendo en date, et je n'arrive pas à comprendre comment on peut arriver à dénier cette réelle volonté d'explorer d'autres pistes du jeu vidéo.

J'irai même plus loin. La plupart des "réactualisations" d'une licence essaient d'aller plus loin d'épisode en épisode, qu'il s'agisse d'une différence esthétique ou de gameplay. Prenons Zelda, qui est passé de la vue de trois quart à la 3D, puis à un nouvel épisode placé sous le signe du masque, avant de prendre un parti pris graphique totalement à contre-pied de l'opinion publique. Et ceci sans oublier les épisodes GBA qui nous on fait voyager dans le temps, changer les saisons ou amener dans un monde de Liliputiens. L'intéractivité entre les jeux GBC d'une part, et entre la GC et la GBA d'autre part montre à nouveau un réel souci d'intéractivité et d'innovation, même si certains diront bien sûr qu'il ne s'agit que de mieux faire vendre (sauf qu'avec FFCC, Squaresoft s'en fichait certainement de vendre des GameBoy, ce qui peut laisser penser que la connectivité à un intérêt qui va au-delà, et auquel je crois).
Et on pourrait faire le même test avec Mario (les épisodes "aventure", j'entends), avec autant de succès.

J'entends peu parler des GTA, GT, Tomb Raider, Soulcalibur et consors qui amènent leur nouvel épisode à plus grande fréquence encore, alors pourquoi s'acharner à ce point sur Nintendo ? Que les autres constructeurs/développeurs soient doués, certes, mais arrêtons de relativiser sans cesse le talent d'une firme japonaise qui a fait, fait et fera preuve d'une créativité hors norme. Après tout, nous sommes bien heureux d'avoir de manière aussi régulière des Final Fantasy.

[Je rappelle au passage que Nintendo a créé, dans un passé récent (basons nous sur la durée de vie d'une console), des licences comme Nintendogs, Advance Wars, Fire Emblem ou Animal Crossing. Que ces jeux n'intéressent pas tout le monde ne peut leur ôter leur intérêt qui a été prouvé]
Anonymous
KILLIX a écrit:
yoann007 a écrit:comment peut-on parler d'audace quand on se contente de réutiliser des vieilles gloires de l'époque 8 bits ? Quand le résultat est à la hauteur, aucun problème ! Mais quand c'est pour nous "offrir" des Wind Waker (puisque tu en parles), des Super Mario Sunshine et autres DDR Mario Mix..... non.


Que reproches-tu à The Wind Waker? Ses (trop) longs trajets en bateau? Sa durée de vie plus courte que d'habitude? Ce jeu aurait sans doute été mieux terminé si Nintendo ne s'était pas pressé pour Noël, mais il n'est en aucun cas un mauvais jeu!
c'est un jeu moyen et un très mauvais Zelda. Il est court, les énigmes sont d'une simplicité enfantine, tout comme les combats et l'ensemble du jeu. Le "scénario" est prévisible à souhait, les tâches à effectuer répétitives (qui a parlé de la quête de la Triforce ?), l'univers beaucoup plus petit et fragmenté qu'un Ocarina of Time et même qu'un Majora's Mask, le style graphique est une excellente idée bien mal réalisée (la gueule de con de Link, c'est pas croyable, même dans le pire manga de dernière catégorie les persos sont plus beaux que ça)...
Quant à Super Mario Sunshine, je comprends encore moins...
Mario Sunshine c'est pour moi la quintessance de Nintendo qui se plante. Une idée innovante (la pompe à eau), sensée faire un jeu à elle toute seule. Du coup on se retrouve avec des objectifs ultra-répétitifs (nettoie ça ! renettoie ça ! devine quoi Mario, tu vas devoir nettoyer ça ! -__-) et encore une fois, une difficulté plus adaptée aux 8/10 ans (finir un jeu en quelques heures à peine pour son mode principal, c'est pas du tout frustrant tiens -__-'). Dans Sunshine, c'est pas compliqué, seuls les graphismes m'ont plu... tout le reste est à jeter à la poubelle (le comble pour un jeu Nintendo : les phases avec Yoshi ont une maniabilité carrément mauvaise).
Concernant Dancing Stage: Mario Mix, si le jeu ne te plaït pas, c'est davantage vers Konami qu'il faut te tourner car ce jeu n'est en aucun cas moins bon qu'un autre épisode. :non:
oh que si alors, justement ! les mix techno-dance des thèmes Nintendo sont médiocres au possible, et la difficulté est absolument inexistante (c'est bien le seul DDR qu'on finit avec les mains dans les poches... -__-).

J'ai remarqué que la récurrente dans tout ça c'est quand même la difficulté en chute vertigineuse (je prie de tout coeur pour que Twilight Princess ne souffre pas du même syndrome !!). alors c'est bien joli de vouloir s'ouvrir à la ménagère de moins de 50 ans, au père de famille, à la soeurette fan de Lorie, et aux grands-parents qui ne comprennent pas dès qu'il y a plus de trois boutons, mais les joueurs là-dedans ils deviennent quoi ?
Anonymous
yoann007 a écrit:Il est court, les énigmes sont d'une simplicité enfantine, tout comme les combats et l'ensemble du jeu. Le "scénario" est prévisible à souhait, les tâches à effectuer répétitives (qui a parlé de la quête de la Triforce ?), l'univers beaucoup plus petit et fragmenté qu'un Ocarina of Time et même qu'un Majora's Mask, le style graphique est une excellente idée bien mal réalisée (la gueule de con de Link, c'est pas croyable, même dans le pire manga de dernière catégorie les persos sont plus beaux que ça)...

- Pour l'avoir fait sur une courte période, étant plutôt habitué de la série, je peux te dire qu'il faut entre vingt et trente heures pour en venir à bout. Est-ce alors un jeu court ? Je pense que l'absence de chronomètre te trompe.
- Les tâches à effectuer sont ultra répétitives dans tous les jeux à ce compte là, à commencer par SOTC ou les Final Fantasy, ces derniers n'étant sauvés que par un scénario... niveau gameplay, c'est du levelup à outrance. De même, il est clair que la quête de la triforce est longue, mais ce n'est pas pour autant que toutes les tâches sont répétitives (mais c'est sûr que si on les fragmente toutes de cette manière...)
- L'univers est l'un des plus grand de l'histoire de la série.

yoann007 a écrit:Du coup on se retrouve avec des objectifs ultra-répétitifs (nettoie ça ! renettoie ça ! devine quoi Mario, tu vas devoir nettoyer ça ! -__-) et encore une fois, une difficulté plus adaptée aux 8/10 ans (finir un jeu en quelques heures à peine pour son mode principal, c'est pas du tout frustrant tiens -__-'). Dans Sunshine, c'est pas compliqué, seuls les graphismes m'ont plu... tout le reste est à jeter à la poubelle (le comble pour un jeu Nintendo : les phases avec Yoshi ont une maniabilité carrément mauvaise).

- tu parles de "difficulté en chute vertigineuse", mais je ne suis pas sûr que ta réflexion à propos des phases avec Yoshi soit due à un mauvais gameplay : elles sont tout simplement difficile. Sinon, les phases de tableaux bonus font partie des phases de plate-forme les plus difficiles qu'il m'ait été donné d'essayer...
- je t'encourage à essayer de récolter toutes les pièces bleues. Un jeu ne se limite pas à sa quête principale.
- et enfin, je dirais que pour trouver un jeu difficile, de nos jours, il faut se lever tôt. Les missions et les ghosts de FZero GX... sinon, il faut remonter à Mario Sunshine, à Rayman, à un Metal Gear... d'ailleurs, un jeu doit-il être dur, tant qu'on y prend du plaisir ? (ou "pour qu'on y prenne du plaisir", même) Je n'avais jamais fait un jeu aussi facile que Beyond Good and Evil il y a peu, et il n'en est pas moins un jeu tout à fait excellent...

Ce sujet mis à part, j'ai peine à croire que tu ne trouves que du mauvais chez Nintendo, yoann007 (en tout cas, la totalités des interventions que je peux lire vont dans ce sens).
Anonymous
je ne trouve pas *que* du mauvais dans Nintendo, mais je dois reconnaître que je trouve de moins en moins de bon dans ce qu'ils font. Leur politique d'extension du public au détriment des joueurs habituels me saoûle, leurs jeux sont loin d'être les bombes incontestées et incontestables qu'ils avaient coutume de faire, et surtout, leur politique d'innovation qui passe par du hardware plutôt que par du soft, ça me sidère assez...

rajoutons également qu'en parallèle, les concurrents s'affirment, notamment Sony dont la branche développement, certes rare, produit des jeux qui ne cessent de m'étonner (qualité impressionnante, licences fraîches enfin!!, véritable intention artistique plutôt que purement axé sur un gameplay basique). De son côté, Microsoft mise beaucoup sur le online, mais j'ai envie de dire, "lui le fait bien", et pour être un joueur online de longue date, j'ai l'impression que la Xbox360, bien que très jeune, est en passe de devenir le support idéal pour ce type de jeux.

De son côté, j'ai l'impression (quoi qu'en disent certains qui en sont toujours restés bloqués à l'époque des sticks analogiques sur PS1) que c'est Nintendo qui "copie" la concurrence plutôt que l'inverse (bien que je n'ai pas envie de parler de copie, juste que Nintendo est à la traîne régulièrement)... supports, online, etc.

Bref... Nintendo ne me fait plus autant envie qu'avant, surtout sur le domaine des consoles de salon (mon histoire personnelle avec la Gamecube ne se reproduira pas, et pourtant, des belles promesses à l'époque il y en avait déjà...). Et ce n'est pas en jouant la stratégie "on brade" que ça va me faire plus envie (je ne veux pas d'une sous-console même si elle est vendue moins chère...).
KILLIX
Une sous-console? Tout ça pour des spécifications d'ordre technique? On aura tout lu! :ouf:
Et quand tu dis que Nintendo n'innove plus que par le hardware, ils sont bien obligés puisque c'est le seul moyen qui reste pour augmenter les possibilités de produire du software original! :non2:
Anonymous
Je ne sais pas si on peut réellement parler de copie, en effet. Plutôt de pertinence. C'est à dire que le online, à l'aube de la GC, n'était pas vraiment démocratisé, et c'est pour cela que ni Sony ni Nintendo ne se sont investis là dedans, et à raison je pense. Pour les CD et les cartouches, c'était un peu pareil, et il faut reconnaître que l'absence de temps de chargement était incroyablement agréable, avec en contrepartie les défaut que l'on connaît aux cartouches. L'histoire se répète avec la HD, à laquelle s'ajoute également l'envie de suivre un chemin à part ; à raison l'on peut penser, là encore, car il est clair et net que Sony et Microsoft risquent de se manger tout cru, et Nintendo aurait du mal à suivre la cadence sans proposer un plus, du moins autre chose qui fera que l'on voudra posséder la paire XBOX360/Revo ou celle PS3/Revo.

On peut voir ça comme l'envie de proposer autre chose que la concurrence, de plaire, mais aussi d'apprendre de ses erreurs ; même si pour beaucoup, la Revolution est une nouvelle erreur. Sinon, n'oublions pas quand même que l'intérêt du hardware est la première condition pour faire un soft de qualité ! Chacun misant sur des atouts différents, les uns sur les graphismes, les autres sur la maniabilité, c'est à dire quelque chose qui devrait pourtant ravir les joueurs, qui devraient refuser la simple surenchère technique. C'est pour cela que je ne te suivrai pas sur le sentier du gameplay basique, car je pense pour ma part l'inverse... en témoignent les gameplay différents que je citais plus haut.

Et c'est aussi pourquoi j'ai du mal à comprendre ce qui te fait tant décrier Nintendo :cloud:
Anonymous
KILLIX a écrit:Une sous-console? Tout ça pour des spécifications d'ordre technique? On aura tout lu! :ouf:
bah oui, si Nintendo était honnête, il nous sortirait par exemple le Core Controller sous forme d'une extension pour Gamecube. Car là, l'atout de leur Revo, c'est ça, mais quel besoin de sortir une nouvelle console alors ?! Quitte à en sortir une, autant creuser l'écart avec la génération précédente techniquement parlant (non je ne suis pas un fou de la technique, mais j'aime ce qui est beau, et force est de constater que les beaux graphismes permettent souvent une meilleure immersion et une qualité artistiques plus importantes, cf. Oblivion pour ne citer qu'un des plus récents).
Et quand tu dis que Nintendo n'innove plus que par le hardware, ils sont bien obligés puisque c'est le seul moyen qui reste pour augmenter les possibilités de produire du software original! :non2:
ABSOLUMENT PAS. Ce serait nier tous les bons jeux jusqu'alors, y compris ceux de Nintendo. Que fait-on de la qualité artistique d'un jeu, de son ambiance, de sa personnalité, etc. Est-ce que cela est dû à un quelconque périphérique d'entrée ? Pas vraiment (par contre, la puissance peut jouer, même si ça n'est pas nécessaire non plus). Encore une fois, y'a la génération Shadow of the Colossus, et la génération Nintendogs...