• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Monster Hunter Stories Disponible sur 3DS

Test de Monster Hunter Stories (3DS)

Test de Monster Hunter Stories

Avec Monster Hunter Stories, Capcom sort des sentiers battus et nous propose de retrouver l'univers Monster Hunter dans un genre où on ne l'attendait pas, entre Dragon Quest et Pokémon. Le résultat est tout simplement extraordinaire !

Test
On se retrouve pour un nouvel épisode de la fameuse saga des Monster Hunter. Après un « Generation » très orienté arcade et plus axé sur le beat’em all que sur la technique, Capcom nous sert ici un plat complètement différent. Si vous n’avez pas lu les actualités de Puissance Nintendo, on vous arrête de suite, il est essentiel de comprendre que MH STORIES se rapproche plus d’un mélange entre Pokémon et Dragon Quest que d’un Monster Hunter classique. Ici, on laisse tomber complètement le style action RPG pour devenir tout simplement un pur RPG.

Le souffle du renouveau !

Qu’y a-t-il dans tout RPG qui se respecte ? Il y a une histoire narrative. Aussi simple que cela puisse paraître c’est justement ce qui manquait à la saga vidéoludique, mis à part MH4U sorti en 2015, où il y avait un semblant de narration avec le début de la partie. Le reste de la licence est assez avare en histoire.

Donc oui, nous vous le disons immédiatement, STORIES est un agréable vent de fraîcheur qui vient compléter l’univers de la saga. Il vous offre une toute nouvelle vision avec son scénario certes qui n’a rien d’original, bourré de clichés déjà-vus, mais qui a le mérite d’exister et de dévoiler ainsi que de développer ce monde réservé alors jusque-là uniquement aux Hunters. La guilde et ses chasseurs seront bien de la partie cependant relayés au second voir au troisième plan de l’aventure.
Vous incarnez un jeune Rider du village de Hakum, une région cachée du monde des chasseurs car en désaccord avec leurs pratiques, c’est à dire l’élevage plutôt que la traque des monstres. Un concept qui peut paraître incohérent vu l’univers dans lequel il se place, mais qui va devenir de plus en plus logique au fil de l’histoire. Le récit joue sur la simplicité et un développement sans suspense.

C’est un reproche en effet qui pourrait être fait au jeu pour les amateurs d’ambiances plus matures. Il est vrai qu’avec son design en cell-shading, STORIES donne le ton, avec une fable qui se veut ouverte à tous et pour tous les âges. Pourtant ce style est sans aucun doute celui qui pouvait retransmettre le mieux l’orientation voulue par le jeu. D’ailleurs il n’a pas à rougir face à ses grands frères, surtout comparé au précédent « Generation ».

De manière générale, la réalisation est très bien soignée. Entre l’environnement, les monstres, et les personnages, la modélisation est juste impeccable pour un rendu optimal sur une console portable. D’autant plus qu’on y retrouve toute la diversité de saga. Entre le désert aride et la montagne enneigée, les décors sont bien remplis et bien gérés. Vous distinguerez même les mouches et les lucioles voler dans la jungle, ainsi que les flocons de neige.
Si en plus vous activez la 3D, vous aurez l’impression de les recevoir en plein figure. Les cartes sont assez vastes et pour couper les habitudes, finies les missions sur une carte découpée en plusieurs zones avec un temps de chargement entre elles. Ici vous vous baladerez tranquillement sur l’étendu d’un secteur sans chargement s’il vous plait, sauf quand vous passerez des plaines au désert ou lors de votre entrée dans une grotte.

C’est presque un monde ouvert, et bien rythmé avec de nombreuses cinématiques qui viennent combler un doublage très spécial. Vous aimerez ou non, mais nous, on a trouvé les voix marrantes, enfin surtout le dialecte. On ne vous en dit pas plus et on vous laisse faire votre opinion. Une grande aventure en perspective qui vous attend si vous décidez de sauter le pas. N’avez-vous jamais rêvé d’arpenter librement les forêts et les collines à dos de Vélocidrome ou de Tigrex ?

Monster Hunter Stories - Bande-annonce vue d'ensemble (Nintendo 3DS)07/09/2017

A dos de Dragon Quest !

Littéralement sur leurs dos, vous pourrez boucler l’aventure principale en plus ou moins 50 heures de jeu. Mais c’est sans compter les nombreuses quêtes secondaires que vous pourrez trouver dans les différentes villes. Il y aura certes le tableau de la Guilde avec son lot de quêtes classiques, du genre, aller chasser un nombre donné de vespoids, récolter tant d’herbes, ou battre un Ludroth royal, avec des PNJ qui vous donneront des missions un peu plus spécifiques et scénarisées.

Par exemple, « il y a un Qurupeco que nous avons surnommé le Hurleur parce qu’il crie trop et rameute trop de monstres. Cela déséquilibre la nature. Il faut aller lui régler son compte. » Le Hurleur sera plus puissant que les Qurupeco classiques. Il faudra alors le dénicher et l’affronter. Les récompenses seront essentiellement des zenny (monnaie du jeu) et accessoirement divers objets, parfois même de l’équipement ou des compétences pour votre Rider. On sent que sur ce coup, les concepteurs ont beaucoup plus travaillé le background.

Les fans de la saga prendront un réel plaisir à discuter avec des PNJ plus souvent dotés d’un réel nom, plutôt que d’un simple « Chasseur fier » au-dessus de leur tête. Ils ont vraiment bien conçu l’utilisation de vos compagnons en dehors des combats. Car en plus de vous servir de monture, ils seront indispensables pour accéder à certains endroits. Le Ludroth royal peut nager, le Diablos accède aux tunnels en creusant, la Nerscylla escalade les parois, et le roi des cieux, le célèbre Rathalos, vol dans le ciel.
Non seulement ils vous permettront de découvrir des secrets, mais ils vous aideront dans votre récolte de matériaux. Certains pourront détecter le miel, d’autres les plantes, les champignons, et même le minerai. Leur utilité est parfaitement mise en adéquation avec leurs caractéristiques. Tous les éléments ont été retranscrits et adaptés pour une expérience RPG et exploration. Les ennemis ne seront qu’une petite gêne à vos escapades, car ici, zéro combat aléatoire. Tous les mobs sont visibles sur la carte comme la majorité des RPG récents. Cela inclut également que les combats sont facultatifs, sauf bien sûr ceux obligatoires pour faire avancer l’histoire. Pourtant, il faudra vous résoudre à engager le combat. Car ici, votre équipement ne fera pas tout.

Non loin de proposer autant de choix que dans un MH classique, vous aurez la possibilité de récupérer suite à vos victoires et à votre récolte des éléments permettant de fabriquer et d’améliorer vos armes et armures. Toutefois, si vous comptez visiter les tréfonds des zones les plus dangereuses et offrant les plus belles récompenses, il faudra également et beaucoup compter sur le gain de points d’expérience. Oui oui vous avez bien lu, Monster Hunter avec de l’XP, comme on dit dans le langage populaire. Votre Rider sera une éponge à XP, et vos monsties le seront tout autant. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine. Disons plutôt que l’XP fera votre puissance, surtout celle de vos familiers. Alors quelques séances seront les bienvenues comme dans tout RPG qui se respecte.

Votre Rider participera au combat et disposera d’un panel de compétences apprises avec le gain d’expérience ou via les quêtes secondaires. Cependant il ne sera pas très costaud et votre puissance reposera surtout sur le monstre qui vous accompagnera. Votre puissance ne fera pas tout, car si vous ne parvenez pas à anticiper les mouvements de votre adversaire, les combats seront longs et rudes. Ces derniers changent complètement la donne, finie l’action nerveuse et jouissive, place à des combats proches d’un RPG classique comme Dragon Quest au tour par tour. Toutefois, Stories sort son épingle du jeu, et propose un système d’attaque triangulaire un peu comme dans un Fire Emblem. Les attaques basées sur la Force ont l’avantage sur la Technique, qui elles-mêmes ont l’avantage sur la Vitesse, et ces dernières dominent la Force. Rien de bien innovant, il faut l’avouer, cependant ce système est parfaitement mis en place dans les mécaniques d’attaque.
Si vous parvenez à contrer votre adversaire successivement en opposant les bonnes attaques, vous aurez un bonus de dégâts, une chance de le mettre à terre, des coups critiques…brefs une floppée d’avantages non négligeable qui fera pencher le combat en votre faveur et qui doublera vos gains à la fin de celui-ci. Il y a d’autres manières de prendre l’avantage mais on vous laisse le bonheur de les découvrir. Et pour le plaisir des yeux, cela fera également monter plus rapidement la jauge d’attaque spéciale qui une fois à son maximum, vous donnera la possibilité de déclencher le final blast du monstre que vous chevauchez. Les super attaques sont proches d’un Kaméhaméa et un vrai régal pour les yeux. Même si au final, ils ont opté pour une nouvelle formule, les combats n’en restent pas moins dynamiques et deviennent encore plus techniques.

Un Œuf, un Monstie, un Ami !

Vous l’aurez compris, le nerf de la guerre ici c’est les monstres, euh, les "monsties" plutôt. C’est ainsi que vos compagnons de route seront nommés. Un peu comme pour Pokémon, vous devrez composer une équipe avec des monstres tout droit sortis du bestiaire de Monster Hunter. Il y a au rendez-vous un peu plus de 100 monsties à collectionner et à élever. Sauf qu’ici, pas de hautes herbes dans lesquelles se fourrer pour espérer les dénicher. Pour qu’un monstre se joigne à vous, il faudra d’abord trouver un œuf du monsties en question puis le faire éclore.
C’est plutôt dans une grande fête de Pâques que vous allez vous engager. Parce que des œufs de monstres il y en aura plein à récupérer et à chercher. Il y a plusieurs méthodes.

La première sera de vous balader jusqu’à tomber sur des « antres » de monstre qui apparaissent de manière aléatoire sur la carte. Il s’agit en fait de mini donjons avec comme salles au trésor, le nid, où seront disposés les précieux œufs. A vous de vous en accaparer, et de vous enfuir avec.

La seconde sera de croiser le fer, la griffe ou le bec, ça dépend du point de vue, avec un monstre rencontré sur la carte, toujours lors de vos balades. En triomphant, vous avez une infime chance qu’il s’enfuit vers sa tanière, révélant ensuite son antre où il cache ses œufs. Le point sera indiqué sur la carte et vous n’aurez plus qu'à y pénétrer comme pour la première méthode et y récupérer son œuf.

Comme il n’y a aucune rencontre aléatoire, cela sera à vous de décider de vous engager dans la bataille ou de passer votre chemin et parallèlement de louper aussi la chance de récupérer un monstie dans votre équipe.

Les monsties, même s’ils sont de la même espèce, seront sensiblement différents. Cela sera à vous de les sélectionner alors qu’ils sont encore dans l’œuf, en vous référant à la couleur de la coquille, à l’odeur qu’il dégage, et au poids qu’il pèse. Et comme vous ne pourrez en sortir qu’un seul à la fois de la tanière à vous de bien choisir lequel vous souhaitez embarquer. Car une fois éclos, il faudra soit l’entraîner, soit s’en servir comme base d’amélioration pour un autre monstre. Vos petits familiers apprendront des techniques au fur et à mesure que leur niveau augmente. Vous pourrez aussi leur octroyer des compétences, actives ou passives, nommées « Gènes » récupérées chez d’autres monstres ou via des gemmes.

En fait, dans votre menu de gestion vous aurez la possibilité d’effectuer ce que le jeu appelle le « rite de transmission». Ce système est représenté sous la forme d’un jeu de morpion, un carré de 3x3 cases. Chaque case vide représente un emplacement pouvant accueillir un nouveau gène. Et à travers plusieurs transmissions, si vous parvenez à aligner comme dans un morpion 3 gènes disposant d’une similarité, votre monstie obtiendra alors un « bingo » c’est à dire un bonus sur ces attaques de force, vitesse, technique, ou élémentaires. Tout dépendra de la combinaison que vous aurez choisie.

Par exemple, si vous arrivez à aligner trois gènes de type eau et force sur un Rathalos, il infligera des dégâts de type Force plus importants, et aura une résistance ou une attaque à l’élément eau plus importante. Il pourra même changer légèrement physiquement et même envoyer des jets d’eau en plus de son souffle de feu. Si vous rêviez de voir un Tigrex avec des rayures jaunes insensible à la foudre et émettre des éclairs, c’est l’occasion ou jamais.

Au pire si votre combinaison ne vous sied plus, pas de panique, ce n’est pas irréversible. Mais les monsties qui auront servi pour la transmission ne seront plus là, et il faudra alors en chercher d’autres qui sont compatibles. Car tous n’auront pas 9 slots actifs avec un gène inséré dedans à l’éclosion de l’œuf. Ils ne naissent pas égaux, et en auront plus que d’autres. Il faudra choisir judicieusement ceux que vous déciderez de sacrifier. C’est sans doute ce qui vous occupera le plus, car vous serez obsédés par la besoin de réaliser une combinaison parfaite de gènes.

Dans votre obsession et pour aller plus vite, il sera possible d’accélérer la vitesse des combats, une fonction accessoire mais qui au final est très appréciable. La curiosité et l'appât du gain vous pousseront à toujours à effectuer un détour. À un tel point qu'entre les monstres et les tanières qu'ils laissent derrière eux ainsi que celles qui apparaissent au gré de votre exploration, vous vous demanderez comment vous avez pu atterrir près de l'océan alors que vous étiez dans le désert il y a un instant. L'expérience est tellement prenante que vous ne verrez point le temps passer. Si d'aventure vous perdez le fil de votre progression, pas de panique il y a un système de voyage instantané entre les différentes régions du monde, ainsi qu'un marqueur de quête sur la carte.

En guise de conclusion...

Si votre cœur a besoin d’être un peu plus séduit, pourquoi ne pas essayer la démo qui est gratuite sur l’E-shop ? Cette dernière est composée de tous les éléments du jeu, sans limite d’utilisation, ni de temps. Elle s’arrêtera en fonction de votre avancée dans le scénario principal, et vous donnera un aperçu très complet des possibilités à votre portée. Puis une fois le jeu complet en poche, vous pourrez reprendre votre sauvegarde de la démo pour continuer sur la version complète. En prime, si vous avez joué à la démo et que vous êtes détenteur de MH Generation, il y aura un bonus à la clé. C’est un très beau geste et une belle manière de vous inciter à franchir le cap.

Cependant, malgré une réalisation excellente, nous noterons également quelques problèmes de caméra qui mérite d’être ajustée, et la durée de vie qui reste un peu faiblarde. Nous regretterons également aussi l’absence de nombreux monstres. C’est bien dommage car vu le bestiaire de la série, et l’intérêt du titre, il aurait été fort agréable de passer plus de temps à tous les dénicher. Car une fois le scénario principal achevé, les défis qui vous attentent par la suite restent maigres. D’autant plus que le multijoueur se cantonnera uniquement aux affrontements entre joueurs. Il aurait été intéressant de partir à plusieurs à la chasse aux œufs avec un donjon difficile à la clé. Toutefois Capcom à quand même prévu d’agrémenter son titre avec une fonctionnalité amiibo, des DLC, et d'autres mises à jour. Donc pour le moment à voir l’importance qu’il lui sera accordée au fil du temps. En tout cas nous espérons fortement qu’il ne sera pas oublié pour permettre aux joueurs de prolonger cette belle aventure.
18/20
Capcom nous sert un plat revisité de sa licence à succès. Loin d’être un plat rechauffé, c’est au contraire une création digne d’être servie au creux de vos mains. C’était un pari risqué mais qui au final se révèle être payant. Même si les mécaniques ont déjà été vu ailleurs dans d’autres univers que celui de Monster Hunter, les concepteurs du jeu ont su les aligner avec cohérence et justesse. Grâce à cela STORIES peut se démarquer très largement de ses aînés, et c’est d’ailleurs peut-être la naissance d’une nouvelle franchise. Nous espérons en tout cas qu’il ne sera pas le dernier. La licence est très vaste et il serait triste de s'arrêter là après un coup d’essai aussi réussi. Des jeux de cette qualité il en faut plus, surtout sur une 3DS qui s’essouffle ces dernier temps avec l’arrivée de la Switch. Il dégage un charme qui lui est propre et rivalise aisément avec les grosses licences du moment axées sur le dressage de monstres telles que Pokémon ou Yokai Watch. L’histoire est quand même plus mature et destinée à un public plus âgé.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

RYoGA
Je ne suis pas étonné de la note finale, la démo (de cinq heures !) m'avait convaincu ! J'ai hâte de reprendre ma sauvegarde !
wiidefender
Voilà, quand Capcom se bouge l'oignon, ils sont capables de faire des trucs super bien ! Enfin un truc qui me botte chez eux malgré tout de même qu'ils conservent le nom d'un franchise déjà bien poncée (mais si ca change clairement de registre, c'est tout bon).
tulkes
Pareille la démo m'avait déjà bien convaincue, surtout les combats qui était bien dynamique et superbement animé.
On sentait que Capcom c'était vachement investie dedans.
Tunnyhead
Je ne comptais vraiment pas l'acheter celui-là, surtout avec les chantages affectifs dont fait preuve l'éditeur susnommé
Mais avec ce joli test et vos retours les gars, vous me collez le doute là...
Kurogeek
Franchement je ne m'attendais pas à grand chose avant de réaliser ce test. En tant que testeur de la saga des MH pour PN, je me doutais qu'ils me demanderaient de le faire, et étant également un grand amateur de RPG, ce fut vraiment la surprise! En toute honnêté c'est mon coup de coeur de la franchise Monster Hunter.
STORIES est vraiment l'outsider que personne n'attendait.
La note aurait été plus élevée si le scénario principal avait été plus long. C'est quand même 2 fois plus long voir 3 fois plus si vous flânez un peu, que la durée d'une histoire d'un Pokémon.
Tunnyhead
Merci pour le complément d'infos ;)
Ript0r
Chez vous c'est 9/10, chez GK c'est 5/10 faudra m'expliquer quand même :/
Tunnyhead
Les goûts et les couleurs, voilà l'explication...
Heureusement je ne chéris pas l'uniformité et personnellement je ne goûte que peu les tests de boulapoire (même si je suis premium). Certainement un professionnel mais toujours loin de ce que je recherche dans un jeu vidéo.
D'où l'intérêt de cette conséquente demo qui permettra à tout le monde de se faire sa propre idée.
Et on ne peut dire de P Nintendo qu'ils soient complaisants ni envers Capcom, ni envers Nintendo. Il n'y a qu'à lire les articles de Buckk ou d'écouter les PNcasts pour s'en assurer.
Ript0r
D'accord, mais la note de 18/20 n'est-elle pas surnotée ? Le jeu est-il aussi bon que Zelda BOTW ? (à un point prêt)
Après il est vrai qu'il y bien d'autres facteurs pour se faire une idée sur un jeu.
wiidefender
J'ai testé la démo hier ! Franchement, c'est super, j'ai du jouer 3 heures sans les voir passer ! Bon, par contre c'est Jap à fond et les persos sont très naïfs ! Faut aimer le planplan mais clairement, ca a l'air vraiment très intéressant !

Bref, ca fait plaisir de voir que ca marche bien quand Capcom se sort les doigts !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

18 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Ce jeu est une véritable mine d’or ! Pour une première en la matière, c’est une véritable réussite. Même si maintenant la licence Monster Hunter semble s’être bien installée en Europe, avec ce titre, nous espérons qu’elle se démocratisera encore plus. C’est une évolution va dans le bon sens et qui mérite vraiment d’être reconnue. Foncez !

Jouabilité
Comme évoqué dans cet article, le gameplay est très bien ajusté, dynamique, et pourtant très proche du classique, ce qui le rend très accessible. Il n’y a rien à redire dessus. La jouabilité est au top. C’est un sans-faute.
Durée de vie
L’aventure se termine après plus ou moins 50 heures de jeu, et le multijoueur se résume à de simples combats contre d’autres joueurs en ligne ou en local. Après la fin de l’aventure, vous débloquerez deux donjons à la difficulté très élevée par rapport à votre niveau à la fin du jeu, une difficulté mal ajustée selon nous. C’est d’ailleurs par ce biais que vous obtiendrez les derniers monsties de votre collection.
Graphismes
S’adressant à un public de jeunes adolescents, le choix du Cell-Shading était sans doute le plus judicieux pour retranscrire l’ambiance de l’opus orienté sur le thème de l’amitié, et teinté d’humour. Les décors sont vivants et les monstres ont un meilleur rendu visuel que sur les autres épisodes.
Son
La bande son reprend les thèmes majeurs de la licence avec quelques variantes. Rien de nouveau de ce côté-là. Les musiques restent très discrètes comparées aux bruitages qui sont beaucoup plus présent.
Intérêt
L’aventure vaut clairement le coup. Passer à côté de ce petit bijou pourrait être considéré comme un crime. Et comme rien n’est parfait, nous restons tout de même déçus du nombre de monstres à collectionner. Il y en a moins de 110 au total, et c’est bien dommage pour cet univers qui a beaucoup plus à offrir.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Monster Hunter Stories (3DS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×