• Ma note
    Moyenne de 3,5 - 6 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 6 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Kirby : Le Pinceau du Pouvoir Disponible sur NDS

Test de Kirby : Le Pinceau du Pouvoir (NDS)

Kirby : quelle ligne de conduite !

Test
Heureusement que Nintendo est là : sans eux les capacités novatrices de leur dernière console portable, la DS, seraient sous-exploitées. Que l’on pense à Yoshi Touch & Go, Wario Ware ou à Nintendogs, la compagnie nippone cherche définitivement à nous donner une nouvelle expérience, à un «moment» (ça toujours été ainsi, en fait) où trop de personnes de l’industrie ne cherchent qu’à rester dans une ligne de pensée bien précise… Oublier ce que je viens de dire… D’une certaine manière, c’est Nintendo qui reste actuellement dans le conservatisme, dans la mesure où l’on nous sert que des jeux où l’on ne fait que dessiner des lignes. Pouvons-nous, nous en plaindre pour autant? Maintenant à savoir comment Cette petite boule rose qu’est Kirby peut s’apprêter à la recette, c’est une autre histoire.

Obéir au doigt et à l’œil

En ne prononçant que les lettres DS et en sachant qui est son éditeur, on peut déjà avoir une idée assez claire de la jouabilité du titre : nous allons tracer des lignes toute la journée ! Il ne s’agit naturellement pas d’un défaut en soi, c’est plutôt le contraire.

Donc, nous nous retrouvons avec un Kirby tout rond, qui se contente de suivre les lignes tracées par vos soins. Dû une petite histoire ô combien futile, le petit personnage rosé a perdu toutes ses habilités et surtout sa panoplie de mouvement, elle/il ne se contente plus que de «dash-er» lorsqu’il se fait tapoter par le stylet. Monsieur n’aspire plus ses ennemis pour assumer leur capacité physique, il se contente d’entrer en collision avec ceux-ci. Après, la fonction d’attaque de la sphère s’adapte au pouvoir acquis : caillou, missile ou porc-épic, etc. Comment les gens HAL Laboratories auraient-ils pu abandonner le cœur de toute une série, de toutes les façons ?

Pour revenir à ces fameuses lignes, elles jouent un rôle prédominant au cours du jeu. Sans elle, le pauvre Kirby ne ferait qu’être soumis, impuissant, aux lois de Newton jusqu’au moment fatidique où il tomberait dans les abysses des multiples niveaux. Ainsi, on trace une ligne verticale pour stopper sa course, un pont pour éviter une crevasse ou une rampe pour escalader une falaise.

Le principe est simple, très amusant et pourtant avant j’avais quelques réserves. Surtout après avoir de la démonstration d’un représentant de Nintendo qui laissait, par son intéraction avec le jeu, pouvait laisser croire que Kirby n’était pas aussi docile qu’on pourrait le vouloir : la boule refuse tout simplement d’aller où il voulait. C’est pour cette raison que j’avais une certaine crainte quant à cette jouabilité peut-être pas si intuitive.

Heureusement, en quelques minutes, le temps de comprendre que l’arc-en-ciel émis au contact de l’écran défit la gravité, Kirby nous répond au doigt. Le contrôler est simple, efficace et ô combien amusant.

Ce n’est que du superflu

Nintendo, et plus précisément Kirby, sont synonymes depuis longtemps de manque cruel d’histoire. En fait, quant au pense à Kirby Canvas Curse, la supercherie ne semble qu’être une vaine tentative pour expliquer comment Kirby s’est transformé en boule. C’est ainsi pour la plupart des jeux…bon.

Donc, Kirby se retrouve aspiré dans une peinture et se transforme en boule par une méchante sorcière. Il doit maintenant détruire la maléfique Drawcia pour qu’il puisse revenir à «DreamLand», le monde des rêves. Une histoire si complexe et cruciale au déroulement du jeu, qu’aucune référence n’y ait fait dans le manuel.

Mais bon, cela n’enlève logiquement aucun mérite à ce gameplay qui cache quelques subtilités et astuces assez intéressantes. Par exemple, tracer les lignes ne servent pas qu’à guider Kirby, mais aussi à le protéger. Ainsi, le chemin créé par le «pinceau magique» stoppe tous projectiles et même des lasers qui auraient rapidement tranché notre ami sphérique. Mais attention, les graffitis colorés ne sont pas éternels et le contenant d’encre peut se vider rapidement ; enfin... plus vite qu’il ne se remplit. Il ne faudrait pas se retrouver à cours de peinture au milieu d’un précipice.

Visuellement, le jeu est tout simplement sublime. Que se soient ses décors qui laissent croire qu’ils ont été peints à la main ou encore les «sprites» qui bougent avec une certaine élégance tout ça n’est là qu’en faite pour nous prouver que ce n’est pas avec les capacités exécrables quant aux calculs tridimensionnels du DS que nous pourrons avoir de beaux jeux. Dans ce cas, vaut mieux ces « sprites » de qualité donc la pixellisation est minimisée au maximum que des personnages à la géométrie trop basique.

Comme vous l’aurez sans doute remarqué, l’écran supérieur fait office de carte et affiche les différentes informations nécessaires lors de la joute. Rien de bien exceptionnel, mais au moins le rythme relativement lent du jeu nous permet d’avoir le temps de la regarder et, par le fait même, la scruter à la recherche de médailles.

Court ou pas?

Compléter un Kirby n’a jamais été en soi un exercice de longue haleine. Dans le cas de Canvas Curse, un maximum de cinq (5) heures devrait être prévu pour compléter les 21 niveaux qui forment le mode de « Story ». C’est très peu, mais c’est la moyenne pour la boule rose qui ne fera sûrement jamais de marathon. C’est dommage, car on voudrait que l’aventure ne se termine jamais.

Comme tout jeu sortant de chez HAL, nous sommes en droit d’avoir un certain niveau de rejouabilité. On n’a qu’a penser à Super Smash Bros Melee qui se « complétait » en vingt minutes, mais qui cachait, une multitude d’objectifs nécessitant beaucoup, beaucoup, de temps pour l’achever.

Doutons que vous ayez envie de vous arrêter après avoir battu Drawcia, car il vous restera encore deux cents et quelques médailles à récupérer. Soixante-cinq éparpillés dans les niveaux normaux et le reste à retrouver dans le mode « time » (temps) et « ink » (encre) trial où vous devez vous rendre à la fin en consommant le minimum d’encre. Votre rendement déterminera ensuite le nombre de médailles alloué à votre performance. Point important, la valeur accordée à chacun de ces trophées est assez majeure pour surpasser le rôle d’un simple mode de second plan, comme sur un jeu de course par exemple : l’intérêt de tous les récoltés n’est pas que pour obtenir une satisfaction personnelle relative, mais pour obtenir des bonis.

Une fois ces médailles en main, vous pouvez donc allez les échangés pour une série d’items allant de nouveau coloris pour le chemin arc-en-ciel qui guide Kirby, plus d’énergie, de nouveaux niveaux thématiques pour le mode « trial » et des personnages supplémentaires. L’intérêt de les débloquer n’est pas tant intéressant, quand on pense que seul Kirby est capable de mimiquer les pouvoirs de ses opposants, mais un collectionneur qui se respecte se doit de tout avoir. L’avantage de vélocité de certains est tout de même assez éminent lors des « time trials ». Toujours est-il que de vouloir compléter avec quatre autres personnages ajoute quelques heures de plus avec le titre entre vos doigts.

Pour ceux ayant raffolé de «The Amazing Mirror», cet ouvrage retourne dans les traces de ces ancêtres et n’est jouable qu’en solo. En cela valeur de rejouabilité s’en voit quelque peu dégradée. Mais bon, le peu de mini-jeux disponible ici se serait peut-être mal transmuté en modes multi joueurs. Bien sûr, le bon vieux HAL aurait pu faire un quelconque effort pour utiliser le NIFI/WIFI, avec autre chose que le détecteur de session de Pictochat, lancé avec Yoshi Touch and Go.
18/20
Il ne fait aucun doute que nous sommes ici, en face de l’un des meilleurs jeux jusqu'à présent paru sur Nintendo DS. Simple, bonne durée de vie et surtout amusant, il a tout pour plaire, même à ceux qui n’ont pas accroché à la série des Kirby ; du moment où des graphismes bons enfants, mais très jolis ne vous rebutent pas trop. Ce serait dommage de vous en priver en tout cas.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Le dernier PN Show


Notre émission 100% Nintendo !

Le dernier PN Cast


PN Cast : Jeu, set et smash !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

18 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Kirby : Le Pinceau du Pouvoir (NDS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
3.5/5

L'avis des visiteurs

bah il m'a l'air pas terrible ce jeu.... surtout pour 40€! Il a l'air répétitif et aussi long que yoshi touch and go alors....
bah moi il ne ma pas plus DU TOUS PLUS!!!! trop répétitif!! est 1 jeu ou ont 1 joue 1 fois est après ont n'y joue plus !!!
Ce jeu est un chef d'oeuvre. il s'agit d'un jeu de plateformes.. sans plateformes ou presque : il faut les dessiner! Il est très différent de Yoshi touch & go... Beaucoup d'invention, d'idées et même de poésie. Certes les phases de boss ne sont pas les phases les plus réussies... mais au...

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×