• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Sushi Striker: The Way of Sushido A paraître sur Switch

Test de Sushi Striker: The Way of Sushido (Switch)

Test de Sushi Striker : The Way of Sushido

La Nintendo Switch a déjà connu des chefs d'oeuvre, mais il faut également des titres de plus petites envergures pour compléter le catalogue qui grandit de jour en jour. Sushi Striker : The Way of Sushido fait partie de ceux là et l'on peut déjà dire qu'on s'est régalé !

Test
Sushi Striker : The Way of Sushido, voilà un nom qui préfigure d’un jeu qui sort de l’ordinaire et on peut dire que Nintendo n’a pas menti sur la marchandise. Ce n’est pas tous les jours que la firme japonaise édite une nouvelle licence et c’est donc avec curiosité que l’on a goûté à ces fameux sushis. Bon appétit !
Au développement nous retrouvons Indieszero à qui l’on doit les excellents Final Fantasy Theatrythm sur 3DS. En parlant de la petite portable de Nintendo, il faut rappeler que ce titre lui était dédié à l’origine mais sortira finalement également et simultanément sur la Switch. Cela s’en ressentira légèrement dans la “version supérieure” qui est donc légèrement tirée vers le bas (rien de méchant) graphiquement pour certains décors ou encore sur la jouabilité clairement destinée à être joué en mode tactile plutôt qu’à la manette.

Il était une fois quelque chose d'improbable

Les sushis, des plats qui régalent les papilles de millions de personnes depuis des générations, sont portés disparus suite à une guerre entre l’Empire et la Résistance. Non nous ne sommes pas dans un épisode de Star Wars (même si l’influence est plus que palpable), mais dans un jeu édité par Nintendo. Non vous ne rêvez pas, non ce n’est pas une blague mais l’Empire ne veut pas que les Sushis soient dégustés par le plus grand nombre contrairement à son adversaire. Après la victoire de ces derniers, les sushis ont donc disparus de la circulation publique.

Vous vous retrouvez dans la peau de Musashi (fille ou garçon au choix), un orphelin dont le nom n’est autre que celui du célèbre samouraï nippon. Par un concours de circonstances, vous entrez dans une branche de la Résistance : le FLS (Front de Libération des Sushis). L’ambiance du jeu se veut très shonen et si le scénario peut s’avérer très drôle, il est finalement très classique. Les ficelles sont très grosses et cela est clairement destiné à un public jeune.

Pour autant, la qualité des cinématiques est irréprochable. Véritable dessin animé, on tutoie ici ce qu’a pu faire Level-5 auparavant. Malheureusement le doublage est uniquement en anglais et la direction artistique est, comme je l’ai dit lors de ma preview, pas forcément de premier ordre, après tout est histoire de goût.

Le goût justement, parlons-en !

Un gameplay qui répond au doigt et à l'oeil (mais surtout au doigt !)

Le but du jeu est de manger le maximum de sushis et d’envoyer les assiettes vides sur votre adversaire. Ces duels de “sushistes” se présentent devant des tapis roulants où les plats circulent. Vous devrez reliez au doigts (ou au curseur si vous jouez à la manette) le maximum d’assiettes de la même couleur pour faire le plus de dégâts possibles. Nous sommes ici en présence d’un puzzle game avec un savant mélange entre Puyo Puyo et Candy Crush.
D’apparence simple, le concept regorge de subtilité par son gameplay mais également grâce à sa composante RPG. Vous êtes accompagnés jusqu’à 3 Sushinités qui vous octroient divers talents à durée limitée, comme changer toutes les assiettes de la même couleur, avoir un bouclier ou récupérer de la vie.

Plus vous gagnez des combats, plus Musashi gagne de l’expérience ainsi que les Sushinités. La combinaison des divers talents, selon que vous soyez plutôt offensif ou défensif aura son importance selon les combats car il arrive parfois qu’un thème soit imposé, comme par exemple faire des piles d’assiettes d’au moins 8 plats.

Cela permet de varier le gameplay qui est répétitif de base. Les sessions sont très courtes et idéales pour l’aspect nomade de la console.
Concernant les Sushinités, elles partagent plusieurs points communs avec les Pokemon. Outre leur aspect “kawaï”, elles évoluent avec l’expérience engrangée et sont capturables si vous effectuez de beaux combats contre vos adversaires. En effet, après chaque duel une note (en lettre) vous est attribuée et 3 conditions spéciales à remplir vous donneront des étoiles.
Composé de plusieurs mondes, le jeu vous proposera des niveaux cachés si vous obtenez assez d’étoiles, de quoi satisfaire les complétionnistes les plus exigeants.
Techniquement le jeu ne demande pas énormément de ressources et pourrait tourner sur la plupart des téléphones portables. Prévu à l’origine sur 3DS, la petite partie graphique des décors de la carte du monde, ou de certains arrières plans des dialogues, est clairement une version lissée de la 3DS. C’est extrêmement pauvre en texture mais l’essentiel du jeu est ailleurs. Le jeu est d’ailleurs assez bavard mais l’on est pas forcément obligé d’y prêter grande attention.

Un jeu difficile ?

Une grande partie de la qualité du titre reposait sur cet aspect là. Est-il trop facile ? Pendant la preview, c’était ma plus grande inquiétude et force est de constater que certains niveaux vous donneront du fil à retordre. C’est dans ces cas là que l’ensemble des subtilités du gameplay prennent tout leur sens. Vous pouvez par exemple changer la vitesse de défilement des tapis, utiliser des haricots (clones des senzu dans Dragon Ball) si vous n’avez plus de points de vie ou vous focalisez sur les combos de couleurs.

Le plus important reste cependant vos Sushinités et le moment où vous les utilisez. Je pense que certains niveaux ne sont pas faisables sans les bonnes (sauf si vous avez fait monter votre expérience au maximum) combinaisons, comme appliquer le bouclier juste avant un coup ravageur de l’ennemi. La fin du jeu devient particulièrement coriace et il faudra s’y reprendre à plusieurs fois avant d’en voir le bout.
Concernant la durée de vie, c’était l’autre grand point d’interrogation. Finalement elle est plutôt honnête, même si on aurait aimé en avoir plus. Il m’a fallu une quinzaine d’heure pour battre le boss de fin en refaisant quelques niveaux par ci, par là. Ajoutez à cela un autre mode "casse-tête" où vous devez enchaîner le plus rapidement possible des tableaux avec un nombre limité de mouvements, les duels avec vos amis ou en ligne et vous obtenez une durée de vie solide.
Enfin, on rappelle qu'une démo gratuite est disponible sur l'eShop de Nintendo, rien de mieux pour vous faire une idée sur le gameplay. Sinon vous pouvez toujours lire notre preview pour plus d'informations.
15/20
Finalement, nos craintes se sont envolées au fur et à mesure que l'aventure faisait son bonhomme de chemin. Assez long et pas si facile, ce puzzle game répond parfaitement aux critères du genre en mode portable. On a toujours envie de faire une dernière partie et on se retrouve 3 heures plus tard à brancher sa console sur secteur, signe qu'Indieszero a fait du bon boulot. Il risque cependant de souffrir de la concurrence des jeux sur téléphone portable dont les prix sont nettement plus abordables.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Gatchan
Merci pour ce test :)
Je me demandais ce qu'allait donner ce jeu; et manifestement il est plutôt sympathique. Pour les vacances cela me semble un bon achat. Je vais donc y penser sérieusement :)
SeRiaLGLaNDeuR83
La démo sur l'eshop donne un bon aperçu du jeu, pour l'instant je n'ai fait que le premier stage je pense qu'avec un peu d'entrainement cela peut être un bon petit passe temps, je vais approfondir pour voir si je prends... Il a le potentiel du jeux addictif ^^

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Sushi Striker : The Way of Sushido remplit parfaitement son rôle. Jolie surprise, il remplira le catalogue de la Switch de fort belle manière pour un genre assez peu représenté sur la console. Un gameplay au poil, une bonne dose d'humour, des bons petits plats, que demander de plus ?

Jouabilité
Le jeu est clairement fait pour être jouer au tactile. Dans ces conditions, il est tout simplement parfait. A la manette, c'est quand même une autre histoire. Malheureusement, pour les duels sur la même console, il faudra forcément prendre les pads.
Durée de vie
Elle est plutôt honnête. Comptez une petite quinzaine d'heures pour l'histoire principale mais si vous voulez le finir à 100%, rajoutez bien quelques heures.
Graphismes
Rien de surprenant de ce côté là. Nous sommes dans un puzzle game et cela fait largement le boulot. C'est mignon et coloré, on pourra juste reprocher une direction artistique un peu grossière.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Sushi Striker: The Way of Sushido (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×