Biographie de Mario (perso)

La Princesse est dans un autre château !

Biographie
Voici la biographie concernant le héros le plus connu de l'univers du jeu vidéo (je ne crois pas trop m'avancer en disant cela ;-) qui vous fera découvrir son cheminement à travers tous les softs dans lesquels il est la vedette. Vous avez deviné : c'est bien de Mario dont on parle, l'un des personnages phare de l'univers de Nintendo. Alors bien sûr vous devez vous demander quel est l'intérêt d'une telle biographie étant donné que ce plombier est connu à travers le monde entier et que vous avez déjà tous joué au moins une fois dans votre vie à l'un de ses jeux. Eh bien il ne serait pas inutile d'y jeter un rapide coup d'oeil (ou de la lire en entier ce serait encore mieux), ne serait-ce que pour enrichir votre culture vidéoludique ou vous replonger avec émotions dans les origines du personnage emblématique du jeu de plate-forme.
Biographie rédigée par Mathieu

Les débuts

Il est impossible de parler de Mario sans mentionner le nom de son illustre créateur: Shigeru MIYAMOTO. A l'origine designer technique il est rapidement arrivé à la tête du département Research And Development de Nintendo. Ce créateur de génie est à l'origine des plus grandes sagas de Nintendo (Zelda, Mario, Donkey Kong et autres Fox Mc Cloud le héros de dinosaur planet) rien que ça !

En ce qui concerne Mario, il fit sa première apparition dans un jeu non pas sur une console de salon mais sur une borne d'arcade en 1983 nommée Donkey Kong (DK). Le principe était on ne peut plus simple, mais néanmoins génialissime, il fallait faire grimper le personnage le long d'une série d'échafaudages en évitant les tonneaux lancés par le vilain gorille qui avait kidnapper sa fiancée. A cette époque le sauveur ne s'appelait pas Mario mais Jumpman en raison du nombre de sauts incalculables qu'il faisait. Petite remarque, les développeurs avaient inclus ce jeu dans Donkey Kong 64. Ce premier jeu est un succès fulgurant pour Nintendo qui débutait dans l'industrie des jeux vidéo. Par la suite, ils sortirent un autre jeu avec le même concept mais cette fois-ci ce fut Mario qui avait emprisonné DK, et Dk jr devait le sauver.

Petite anecdote au sujet de Mario, au cours de sa création Mr Miyamoto ne voulut pas lui dessiner de cheveux car il ne savait pas bien les faire. Le héros fut donc coiffé d'une casquette! Il faut dire aussi qu'à l'époque, on n'avait pas vraiment la possibilité technique d'afficher un détail aussi minuscule qu'une… chevelure ! C'est amusant quand on sait maintenant que les développeurs en viennent à dessiner les détails musculaires des joueurs de foot !!!

En 1986 Nintendo sort sa Nes (Nintendo Entertainement System) au Japon et, par la même occasion, un produit qui marquera à jamais les esprits: Super Mario Bros. Alors là, inutile de présenter ce mastodonte tant il est célèbre ! L'histoire tient à peu de choses : Mario arrive dans le Royaume Champignon envahi de Koopas (de vilaines tortues) pour secourir la princesse Peach détenue prisonnière par le roi des Koopas dénommé Bowser. Des niveaux truffés de passages secrets de tuyaux et de divers monstres tous là pour vous bloquer la route. Une seule solution: s'armer de courage (car il en fallait pour le finir) et sauter sur la tête des ennemis pour les faire disparaître. Le plombier se voit également affublé d'un frère: Luigi. Un univers simple et intuitif ainsi q'une jouabilité exemplaire c'est du Nintendo tout craché. Voila, les bases du jeu de plate-forme sont posées et ne sont pas prêtes de bouger.

Par la suite sortit Super Mario Bros 2, mais uniquement au Japon, et l'on ne put le découvrir qu'en 1993 sur la super famicom (SNES) dans la cartouche collector Super Mario all stars. Il s'intitulait The lost levels.

Un succés grandissant

C'est en 1989 que Nintendo annonce l'arrivée de Super Mario Bros 3. Inimaginable, c'est une tuerie qui anéantit la concurrence et ne laisse aucune chance aux autres jeux. Carnage total (je m'emporte?). C'est d'ailleurs bien normal car il disposait de graphismes démentiels (pour l'époque) d'une tonne de nouvelles idées (les objets qui transforme Mario) et d'une solide réputation.

Mais ce n'était pas seulement la sortie de Super Mario Bros 3 c'était aussi les débuts de la Game Boy! Maîtresse incontestée et incontestable des consoles portables de nos jours. Bien soutenue à ses débuts par des jeux incroyables (qui a dit Tétris?) mais aussi Super Mario Land quasi-identique à Super Mario Bros. Donc succès mondial.

Un peu plus tard sort la SNES (à mon avis la meilleure console jamais sortie à ce jour) avec son processeur 16 bits tout beau tout neuf. Et après tout n'étant pas à un Mario prés Nintendo lance Super Mario World qui devient tout simplement la nouvelle référence des jeux de plate-forme. Un univers retravaillé une animation encore meilleure et nouvelle console oblige, des graphismes monstrueux et la première apparition de Yoshi le petit dinosaure vert qui aide Mario de temps en temps. C'est un nouveau joyau comme seul Nintendo pouvait en faire. Mais n'oublions pas non plus la Game Boy qui a droit à un Super Mario Bros 2 plutôt moyen il faut avouer. Mais ne vous inquiétez pas Mr Miyamoto n'était pas malade il n'a tout simplement pas participé à la création de ce jeu qui s'avère le moins réussi de la saga! Tout s'explique.

En 1993 pour les dix ans de Mario Nintendo nous sort Super Mario all Stars, cité plus haut, regroupant 4 Mario déjà existant pour le prix d'un. Voila pour la firme du plombier le moyen de se faire un max de blé (pardon, de renflouer ses caisses) avec de vieux hits (retravaillés quand même).

Alors là attention les gars en 1995 une BOMBE est annoncée (on commence en avoir l'habitude). On croyait Super Mario World intouchable mais Miyamoto a de l'imagination à revendre et un génie fantastique car voici Super Mario world 2: Yoshi's Island! Pour moi et beaucoup d'autres le meilleur jeu de plate forme existant. Un peu d'originalité dans le scénario car on ne dirige pas Mario mais Yoshi chargé de ramener sur son dos bébé Mario, égaré par une cigogne qui le transportait. Graphismes repoussés aux limites de la SNES (ils donnaient une impression de "gribouillages" absolument magnifique), jouabilité fabuleuse, univers incroyable c'est vraiment LE MUST des Mario qui pourtant n'en est pas vraiment un.

La même année sort super Mario RPG un jeu de rôle à la sauce Mario développé par Square et Nintendo mais qui n'est malheureusement jamais sorti en France. Vous pouvez toujours télécharger la rom de cet excellent jeu. Mr Shigeru Miyamoto tire sa révérence à la SNES de manière admirable et c'est avec une larme à l'oeil que l'on quitte cette reine des consoles pour se pencher vers la Nintendo 64 (N64).

Super Mario land 3 sort également sur la Game Boy mais Mario n'est pas le héros, c'est Wario son double maléfique qui le remplace. Par la suite les Wario auront droit à leurs séries à part entière en raison de leurs succès. C'est un univers radicalement opposé à celui de Mario assez marrant quand même.

Une star mondiale

Mario est maintenant une vedette ultra connue dans le monde entier et il lui faut désormais penser à son avenir dans les jeux vidéos en trois dimensions (3-D). Mais son papa est un homme de talent qui sait ce qu'il fait.

En juin 1996 sort la N64 (avec 2 ans de retard mais bon...) et par la même occasion Mario 64. Alors là comment dire...Ahurissant. C'est le premier jeu à offrir un univers tout en 3-D avec autant de liberté et c'est un Mario! Je vous laisse imaginer le choc. Le plombier était doté d'une panoplie incroyable de mouvements (à faire frémir Lara Croft) et pouvait désormais donner des coups de poings et de pieds tout cela avec une maniabilité ultra soignée et intuitive. Certain ont cependant été déçu et ont trouvé qu'il lui manquait quelque chose par rapport aux anciennes versions. Mais il faut vivre avec son temps et ce Mario est une réussite

Miyamoto a réussi à faire rentrer son héros dans l'univers de la 3-D (chose peu évidente) et par la même occasion il établit les bases des jeux de plate-forme des consoles nouvelles générations qui seront reprises par un grand nombre de jeux (Banjo Kazooie, Rayman 2...) excellent eux aussi. Curieusement il n'y eu plus de jeu Mario sur N64 mais juste la suite de Yoshi's Island, j'ai nommé Yoshi's story avec des graphismes 2-D magnifique mais pas de Mario cette fois ci. Il y eut cependant de nombreux jeux dérivés de l'univers de Mario: Super Smash Brother, Super Mario Kart 64 (la suite de celui sortit sur SNES), Mario Golf, Mario Tennis, Mario Party 1,2,3...) tous géniaux.

Mais en 2001 alors que la N64 poussait son chant du cygne on découvrit Paper Mario, la suite du Super Mario RPG de la SNES. Personnages en 2-D sur décor en 3-D pour un résultat plutôt convaincant, un très bon RPG pour les plus petits.

Au revoir la N64 et bonjour le GameCube !!! Après un Luigi's mansion sympathique on attendait tous le retour de la mascotte de Nintendo. Et bien c'est chose faite avec Super Mario Sunshine qui s'apparente à un Mario 64 amélioré. L'histoire change des précédents opus (une fois n'est pas coutume) et c'est au cours de vacances bien méritées sur une île tropicale avec la princesse Peach que le plombier se rend compte que ce lieu paradisiaque a été entièrement recouvert de peinture par un criminel qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau. Il va devoir nettoyer l'île à l'aide d'un appareil crachant de l'eau (semblable à l'aspirateur de Luigi's mansion). Le jeu est long et trés beau, mais ne constitue pas une référence graphique sur la console comme le furent ses ainés.

Sinon des séquelles des Mario Party, Golf, Kart et Tennis sont en préparations à la sauce 128 bits. Signalons aussi l'existence d'une série télévisée Mario, et d'un film intitulé Super Mario Bros. Que les plus jeunes d'entre vous qui ragez de ne pas avoir pu goûter aux précédents softs de Mario se rassurent, Nintendo organise une séance de rattrapage sur Game Boy Advance en ressortant tout les "vieux" opus. A quand un Mario original sur GBA demanderez-vous ? Eh bien pas avant un moment en tout cas, car il semblerait que les gars de chez BigN travaille d'abord à la reconversion du Yoshi's story de la N64.
Les jeux estampillés Mario sont tous des purs moments de bonheur, lorsqu'on aime les jeux de plates-formes, et Miyamoto est l'homme qui nous fait vibrer de part ses idées et son talent. Il a su toucher des générations de joueurs y compris les fidèles de Sony (combien de fois on a pu voir des acharnés de la Playstation s'accrocher au pad de la 64 pour essayer d'enterrer leurs potes à Mario kart) et ce n'est pas fini. Car c'est ça la plus grande force de Nintendo, réussir à réunir des joueurs d'âge et de goûts différents pour les faire jouer ensemble. Shigeru Miyamoto a créé une véritable famille constituée de personnages attachants et espérons que Nintendo conserve cet esprit auquel on tient tant pendant encore longtemps.
Partager cet article sur Facebook    Partager cet article sur twitter    Partager cet article sur Google+

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×