• Ma note
    Moyenne de 5,0 - 1 note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 1 ajout, et vous ?
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle Disponible sur Switch

Dossier Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle (Switch)

Test du DLC Donkey Kong de Mario + Lapins Crétins: faut-il craquer pour ce DLC tout poilu ?

Après une preview qui nous avait fait forte impression, voici l'heure de passer ce DLC au test final ! Alors, le soufflet est-il retombé ou tient-on là un vrai complément incontournable au jeu de base?

Dossier
Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle n’a plus grand-chose à prouver : arrivé sur Switch à la surprise générale, il a rapidement su s’imposer comme un jeu de grande qualité, unique en son genre et un incontournable parmi les jeux sortis sur Switch dans sa première année.

Pour enfoncer le clou, Ubisoft a gratifié son jeu d’un Season Pass composé de plusieurs DLC dont le principal, le plus attendu, était ce fameux « nouveau mode histoire » très prometteur sur le papier mais qui aura mis du temps à arriver. Après un premier contact très positif le mois dernier, nous avons enfin pu parcourir ce nouveau DLC en long et en large pour vous livrer un verdict définitif : faut-il vraiment repasser à la caisse pour ce DLC ou le jeu de base suffit-il largement ? Réponse tout de suite !

Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle Donkey Kong Adventure - Trailer de gameplay OFFICIEL VF HD30/06/2018

Il en aura mis du temps à débarquer, ce DLC « mode histoire ». Annoncé dès la sortie du jeu, il a pris son temps et peaufiné ses atouts avant d’enfin arriver en ce mois de juin. Ainsi, il est probable que nombre d’entre vous auront déjà rangé leur cartouche pour jouer à d’autres jeux depuis le temps...
Heureusement, Ubisoft peut compter sur une vedette ultra bankable pour vous donner envie de revenir vers son jeu : Donkey Kong ! Le personnage culte de Nintendo arrive tout simplement comme star principale de ce tout nouveau mode histoire, et apporte avec lui son univers, ses bananes mais aussi un gameplay sensiblement rafraîchi, pour notre plus grand bonheur.

Trois fortes têtes, trois couleurs de cheveux !

Tout d’abord, il faut bien intégrer que ce DLC est complètement indépendant. Ubisoft a eu l’idée intelligente de le débloquer uniquement lorsque vous aurez terminé le premier chapitre du jeu, ce qui garantit que le joueur maîtrise les bases et évite donc un tutoriel pas forcément agréable pour les joueurs confirmés.
Dès lors, le menu principal du jeu vous donne carrément le choix entre reprendre votre partie « normale », ou entrer dans ce DLC. Et vous aurez même droit à un nouveau fichier de sauvegarde spécifique. Votre progression dans le jeu principal, vous l’aurez compris, n’aura aucune influence ici : nous avons finalement affaire à un jeu indépendant.
Si la vedette incontestable est bien DK, celui-ci n’est pas venu seul : il a embarqué avec lui un tout nouveau personnage, fruit du mixage entre l’un de ses compères et un Lapin Crétin… Lapin Cranky ! Ce personnage, aussi âgé que grincheux, est vraiment réussi et devrait vous faire beaucoup rire d’autant que le contraste est saisissant avec… Lapin Peach, qui est de retour pour de nouvelles aventures.
Cette fine équipe offre de beaux moments délirants et même si au début, on cherche un peu Mario, on l’oublie finalement très vite. Et oui, cette nouvelle équipe est imposée. Ici, vous ne pourrez pas en modifier la composition : Ubisoft promet ainsi des niveaux sur-mesure pour nos nouveaux protagonistes. De même, les arbres de compétences sont remis à zéro même pour Lapin Peach. Les armes également… C’est réellement un nouveau jeu qui commence !

C’est ainsi que Lapin Cranky, leader d’équipe équipé de sa mono wheel ultra branchouille, va vous amener vers de nouvelles aventures : pour résumer, vous allez devoir parcourir le monde et récupérer les pièces manquantes de la fameuse machine à laver spacio-temporelle afin de la réparer pour pouvoir rejoindre vos amis. Sauf que votre ennemi juré, Lapin DK, ne l'entend pas de cette "banane"...
Et puisque nous sommes dans l’univers DK, certains détails ont changé : ici, vous récupérerez des Runes (au lieu des orbes) afin de débloquer vos aptitudes, et en ce qui concerne la monnaie d’échange pour acheter des armes, vous ramasserez non plus des pièces mais des… Bah des bananes évidemment !

Insistons sur le fait que tout le contenu du DLC lui est spécifique : même le hub (ici l'atoll) est inédit, avec son propre musée, son Crétino Lab etc. Aucune passerelle n’est prévue avec le jeu principal. Dernier point, inutile de vous jeter sur votre amiibo DK: aussi étrange que cela puisse paraître, les amiibos n’ont pas droit de cité dans ce DLC…

Partons en vacances dans la Jungle !

Non franchement, c’est tellement beau, les couleurs sont vives, il y a même des plages avec des coraux magnifiques et l’eau est d’une couleur à en rêver la nuit. Cet été, moi je veux bien partir là-bas ! Comme pour le reste du jeu, l’un des gros points forts est définitivement l’ambiance. L’univers inspiré de DK est chaleureux et chatoyant, ce monde fourmille de détails et de petites saynètes toujours aussi drôles. Divers objets de la saga (tonneaux, jungle, pièces de puzzle, bananes évidemment) viennent donner une touche DK au jeu sans pour autant en faire trop. Les musiques sont avenantes avec des mélodies fortes, des ambiances immersives… Du beau travail.
Ceci dit, le jeu de base était déjà magnifique. Du coup, les nouveautés les plus marquantes sont plutôt à chercher du côté du gameplay.

Nous ferons ici un résumé des nouveautés, mais si vous souhaitez tous les détails, vous les retrouverez dans notre preview en suivant ce lien, vidéos à l'appui.

Ainsi, DK propose un certain nombre de mouvements inédits. Déjà, il peut monter un mur sans l’aide de personne. Mais il peut également se suspendre à des lianes pour traverser les niveaux à partir de plateformes identifiées, et ainsi parcourir des distances surprenantes.



Il peut surtout ATTRAPER plein de choses : des éléments du décor, ses ennemis et même ses collègues, pour se promener avec et les balancer ensuite. Pour finir, il peut déterrer les ennemis avant même qu’ils ne sortent de terre… bref, vous aurez vraiment de quoi faire avec ce nouveau personnage : c’est d’ailleurs souvent autour de lui que vous allez élaborer vos stratégies de combat. Et par rapport au jeu principal, ces techniques vont forcément beaucoup varier.
Lapin Cranky possède une puissance de feu « intéressante », mais se révèle redoutable surtout lorsqu’il est à proximité de ses amis : en faisant un team jump ou en se faisant projeter en l’air par DK, il peut « arroser » les ennemis une fois de plus par tour avec un tir dévastateur pendant son envol. Revers de la médaille, il se retrouve régulièrement au milieu des ennemis en retombant… et particulièrement vulnérable.

Lapin Peach est pour sa part… Fidèle à elle-même, si ce n’est qu’elle a droit à de nouvelles armes très sympathiques.
En parlant d’armes, les équipes d’Ubisoft s’en sont une fois de plus donné à cœur joie avec des armes aussi ridicules que géniales. Si Donkey Kong possède un arsenal de bananes et autres objets à la forme s’en approchant, Lapin Cranky préfère les arbalètes de tout genre ou encore les grenades ( la grenade Burger m’a séduit !)

Les aptitudes restent classiques mais séduiront forcément les fans, entre les « regards d’acier » qui deviennent "velus", les fameux Konga pour attirer les ennemis ou l’appel de la sieste pour Lapin Cranky.
Ubisoft avait promis lors de notre preview une expérience très variée lors des combats : de nombreux et inédits événements extérieurs devaient venir perturber les combats (rappelez-vous les tornades, Chomps, météorites…), de sorte que « chaque combat soit unique ». A l’arrivée, le contrat est rempli : certes, chaque combat n’est pas unique, mais on s’en rapproche. De plus, certaines arènes sont vraiment superbes. Les missions sont variées et ne restent pas cantonnées à un « éliminez tous les ennemis », ce qui aurait pu être lassant.
Ici, vous devrez détruire des bananes maléfiques, récupérer les pièces de machine à laver, mais aussi faire face à des éléments extérieurs et perturbateurs. Franchement, on ne se retrouve presque jamais dans les mêmes combats que dans le jeu principal : un très bon point. Et certains combats prennent carrément une tournure épique !

Soupe à la banane… Pizza à la banane… Sushis à la banane ?

En termes de contenu, ce DLC peut être assimilé à un nouveau « grand » monde, composé lui-même de plusieurs zones différentes : la plage et sa barrière de corail, le village, la jungle, la grotte… Vous devrez également affronter plusieurs mini-boss ainsi qu’un gros boss final… le fameux LAPIN DK, plus énervé que jamais.
Evidemment, toute une horde de nouveaux ennemis sont présents, et mon coup de cœur va aux collectionneurs, à la fois inoffensifs mais tellement pénibles quand même ! Mais il y a aussi nos chers contrebandiers, qui font leur petit effet...
Une fois la trame principale terminée, de nouveaux défis s’offrent à vous, avec une difficulté bien relevée pour certains. Et ils vous donneront cette fois accès à une récompense… De quoi vous motiver à persévérer. Car oui, certains vont à nouveau vous donner envie de vous arracher les cheveux...

Cerise sur le gâteau, ils sont cette fois très simples d'accès. Dans le jeu principal, c’était moins évident et beaucoup de joueurs n’ont pas eu le courage d’aller les chercher…
En revanche, pas de coop ni de mode versus à espérer ici. L’équilibre du jeu en aurait trop souffert (dixit Ubisoft).

La durée de vie est vraiment conséquente pour un DLC, et en plus le jeu vous réserve un petit twist : quand vous pensez avoir fini, il y en a encore. J'ai pour ma part joué une quinzaine d’heures pour la trame principale, en jouant tranquillement et en faisant les puzzles disséminés sur mon chemin. Si vous souhaitez ensuite faire les défis, récupérer toutes les pièces de puzzle et les coffres, voire finir tous les combats en « parfait », cette durée de vie déjà conséquente pourrait dépasser les 20 heures sans problème. Au final, ce DLC à lui seul propose une durée de vie supérieure à pas mal de jeux… Bravo Ubisoft !

Si on tient compte de la durée de vie déjà élevée du jeu principal, on arrive à un jeu total avec un contenu vraiment énorme…

Un équilibre précaire…

Au niveau de la difficulté, la progression est bien gérée et si le challenge devient de plus en plus ardu, le jeu n’est jamais frustrant. En outre, vous avez à nouveau accès à un mode "facile" au début de chaque combat. Autre bon point, si certains puzzles sont assez corsés, ils sont souvent facultatifs. Ainsi, au lieu de se prendre la tête au risque d’abandonner le jeu en cas d'échecs répétés, on poursuivra simplement sa route dans ce cas (mais si vous êtes un VRAI, vous y arriverez mouahahaha)

Les défis vous promettent un challenge relevé et imposent de se triturer le cerveau pour certains. A nouveau, cette grande qualité du jeu principal a été préservée : le jeu est accessible à tous, mais propose un challenge relevé à ceux qui le souhaitent.

Seul bémol, le rythme du jeu est cependant moins réussi selon moi. Lors de ma preview, Ubisoft avait insisté sur ce point : les puzzles devaient être plus « rapides » pour ne pas casser le rythme. C’est vrai, ce DLC propose de superbes puzzles, intuitifs et vraiment agréables à résoudre. Une vraie réussite !

Le problème vient des « mini puzzles », ceux qui vous proposent de bouger des blocs, d’appuyer sur des interrupteurs de couleur etc. Ces mini puzzles, au demeurant sympathiques, sont trop nombreux, et surtout trop redondants : parfois, on vient d’en résoudre un et on arrive directement au suivant, ce qui est un peu lassant. C’est mon principal regret sur ce DLC et encore une fois, vous pourrez choisir de passer votre chemin si vous trouvez ces puzzles trop répétitifs.

Pas de quoi fouetter un lapin (!), vous l’avez de toutes façons déjà compris : même si je ne suis pas un adepte des DLC en général, je ne peux que chaudement vous recommander ce DLC qui élève définitivement ce Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle au Panthéon des jeux sortis sur Nintendo Switch.
Si vous lisez ce test, c’est qu’à priori, le jeu de base vous a déjà conquis. Et dans ce cas, ce DLC ne devrait avoir aucun mal à vous faire replonger avec plaisir dans l’univers unique de Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle.

Ubisoft réussit ici ce que peu de jeux proposent : un DLC de qualité, avec un contenu conséquent, inédit et apportant une vraie valeur ajoutée. Complément de qualité au jeu principal, il apporte une excellente durée de vie supplémentaire, et les diverses nouveautés introduites en font une expérience résolument nouvelle, même si l’esprit originel perdure. En un mot, si le jeu de base vous a plu : FONCEZ : vous ne vous ferez pas... bananer !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×