krech
moi aussi j'ai pu tester nintendogs et je dois dire que même si j'y ai joué pendant quelques heures j'ai pas du tout accroché, mais par contre ma soeur et mes cousines qui l'ont testé ont été sous le charme ... je ne dirais jamais que ce jeu est de la merde parcequ'il a un concept très original, mais juste que c'est pas pour moi.
caselogic33
Justin. a écrit:
Je suis bien d'accord avec toi, le jeu est insupportable. Seulement si il est aimé par sept millions de gens, c'est qu'il a quelque chose pour plaire. Et c'est tout ce qui compte pour un jeu.

Oui, comme la Star Ac.

Auka a écrit:tu as raison,la merde se vend la ps 2 s'est vendue....

Tu viens d'insulter 100 millions de joueurs :P
Anonymous
caselogic33 a écrit:Oui, comme la Star Ac.

Ou comme Final Fantasy :roll: Ce qui ne veut pas dire que FF est mauvais (ou bon, du coup, si je suis votre raisonnement à tous les deux). Donc l'argument tombe à l'eau : on ne mesure pas les qualités d'un jeu à ses ventes ou à son succès, mais bel et bien à ce qu'il est. Et comme toujours, c'est relatif.
Akhoran
Relatif ou pas.

A partir du moment où on a défini des critères d'évaluation objectifs, on peut obtenir un jugement objectif sur la 'qualité' de l'oeuvre vis à vis de ses critères... relatifs ^^

On peut complètement dire que la Star Ac' c'est de la merde à partir du moment où on a défini les éléments qu'on juge pertinent de faire intervenir dans cette évaluation.

Mais dire de but en blanc que un tel truc est de la merde, ça ne veut rien dire puisque l'on n'a pas défini vis à vis de quoi on l'évaluait. Ou alors ça présupose qu'il y a une sorte d'échelle de jugement implicite par défaut universellement partagée par tous.

Ca semble douteux comme hypothèse.
Kryshna
Akhoran a écrit:Mais dire de but en blanc que un tel truc est de la merde, ça ne veut rien dire puisque l'on n'a pas défini vis à vis de quoi on l'évaluait. Ou alors ça présupose qu'il y a une sorte d'échelle de jugement implicite par défaut universellement partagée par tous.

Ca semble douteux comme hypothèse.


Il y a une échelle universelle pour le viole, le meurtre et tout autres crimes graves, qui, dans nos sociétés ne sont pas tolérés. Mais encore là, pour moi, ses actes sont fonction du sens que lui donne l'individu. C'est la société qui détermine ses "échelles" et donc, ce qui est bien ou mal, de manière à maintenir un "ordre" social (qui encore la peux être contesté par une minorité). Et donc encore ici, l'universialité ne tien plus la route puis qu'il y a toujours des "malade" dans les société. C'est personne n'ont pas tort d'agir en contradiction avec les réalité inhérentes dans nos lois. Mais ils sont écrasé par une majorité et donc doivent suivre le courant.

Il n'y aurais donc aucune universialité nul part. C'est pour cette raison qu'on n'est pas contrain d'accepter les choix des autres individu (sois, acheter nintendog), mais du moins il faut les respecter puisque personne à tort ou raison.

Et donc même s'il nous donnerait ses critères, sa ne n'aurait pas plus de valeur. Par contre sa le rendrais plus crédible, et il aurait plusse de chance de convertir du monde à ses idées. (comme Yohann et lui essaie de faire désespérément depuis un bout de temps)
Akhoran
Je ne suis pas bien sûr de comprendre ce que tu veux dire.

Tu commences en disant 'il y a une universalité pour...', et juste après tu m'as l'air d'expliquer qu'elle n'existe pas, cette universalité. Du coup je ne comprend pas très bien.

J'ai l'impression que tu veux dire que le viol et autres sont généralement condamnés, mais j'avoue avoir du mal à faire un parallèle avec l'évaluation d'une certaine qualité d'une oeuvre. Pour le viol on s'attache plus à regarder le côté potentiellement nuisible de la chose, pour une oeuvre c'est pas vraiment ça. On va plutôt chercher son originalité, sa complexité, sa sensibilité... des choses qui n'ont pas grand chose à voir j'ai l'impression.

Pour exprimer autrement ce que j'ai voulu dire moi, c'est que moi je peux dire 'la star ac' c'est de la merde', que toi tu me répondes 'ah ouais t'as trop raison ! c'est trop de la merde !', sans pour autant qu'on trouve ça merdique pour les mêmes raisons. Et pourtant on aura l'air faussement d'accord.
Anonymous
Akhoran a écrit:Pour le viol on s'attache plus à regarder le côté potentiellement nuisible de la chose

Ce qu'il veut dire (et ce que je voulais dire avant lui avec mon "c'est relatif"), c'est que les gens regardent communément le côté nuisible de la chose, et uniquement ce côté nuisible. Au risque d'en choquer certains, on ne songe pas à chercher ce qu'il peut y avoir de bénéfique dans ce geste, par exemple pour son exécutant.

En fait, il faut comprendre que les gens qui font de mauvaises choses (ou du moins des choses qu'on estime comme telles) ne le font pas fatalement en connaissance de cause, et que tout dépend du point de vue où l'on se place. Un exemple Politique : Lepen. Les 4/5 de la France lui crache dessus, là où la dernière partie vote pour lui sans aucun état d'âme. Qui a raison ? Comme Justin. le fait remarquer : personne, sauf que forcément la marche "naturelle" à suivre est dictée par l'opinion générale. D'ailleurs, interroge toi Akhoran : tu n'as jamais parlé avec un xénophobe de première, convaincu du bien fondé de ses convictions, étant toi-même choqué de ses propos ? Ou inversement :) Tout est question d'état d'esprit, de culture.

Pour une oeuvre d'art, c'est la même chose : la Star Ac' n'est pas la culture de caselogic33, par exemple, donc c'est peut-être "de la merde" pour lui. C'en est pour moi en tout cas. Mais peut-être ai-je tort. Bien sûr, on ne regarde pas un meurtre du même oeil que celui avec lequel on évalue une oeuvre d'art ou un jeu vidéo, mais le jugement que l'on en fait au final est comparable dans sa démarche.

En bref, l'universalité des choses existe bien, mais elle est dictée (forcée) par notre culture. Ce qui fait que tu as l'impression dans les paroles de Justin. qu'elle existe sans vraiment exister ^^

Tout ça pour dire que 7M ont acheté Nintendogs, et qu'une partie ne l'a pas aimé (j'exclus de ce comptage ceux qui imaginent ne pas l'aimer sans y avoir touché, mais c'est une autre histoire). Ce qui en fait un bon jeu ou un mauvais jeu, en fonction de l'endroit où l'on se situe... bref, tout est relatif, puisqu'en réalité Nintendogs n'est ni bon ni mauvais : ce n'est qu'un jeu.
caselogic33
Oko a écrit:Donc l'argument tombe à l'eau : on ne mesure pas les qualités d'un jeu à ses ventes ou à son succès, mais bel et bien à ce qu'il est. Et comme toujours, c'est relatif.

Oui sauf qu'Oko j'ai jamais dit que succès= jeu naze.
Mais certains disent qu'il se vend beaucoup donc c'est bien alors que c'est pas forcément vrai puisque la majorité n'a pas forcement raison.
Donc pour moi, le nombre de vente n' a aucune valeur sur la qualité d'un jeux.

Deja, je ne suis pas contre les non-jeux, English training peut avoir un interet pédagogique mais explique-moi en quoi un Nintendog qui ne fait que surfer sur la vague des tamagochi en "l'améliorant " (chiens=plus vendeurs) est un jeu de qualité parce que ce jeu est clairement arriviste.
Bref, déja au départ, c'est "nul", apres si vous voulez Nintendo a fait un jeu nul de qualité.
Anonymous
Oui oui mais je n'ai jamais dit ça, je faisais juste une synthèse de vos deux posts ^^ La Star Ac' est en prime time sur TF1, 24 en seconde partie de soirée, et j'imaginais que le succès n'était pas un critère de qualité (combien d'écrivains reconnus et lus après leur mort...)

caselogic33 a écrit:English training peut avoir un interet pédagogique mais explique-moi en quoi un Nintendog qui ne fait que surfer sur la vague des tamagochi en "l'améliorant " (chiens=plus vendeurs) mais ce jeu est clairement arriviste.
Je dois t'expliquer quoi en fait, parce que tu as abandonné le fil de ta phrase après ta parenthèse :D
Kryshna
Akhoran,

Je parlais de l'universialité au sens large. Il n'était donc pas vraiment question de meurtre ou d'analyse d'oeuvre spécifiquement.

Et c'est vrai que j'aurais du commencer par ''Dans nos sociétés il y a''.

Ensuite je disais qu'il n'y en existe pas vraiment d'universialité. Et donc la notion du bien et du mal n'existe pas. Et donc ce n'est pas à cause qu'une majorité de personne agis d'une certaine manière qu'ils ont absolument raison.

Mais mon paragarphe n'a aucun rapport avec le sujet précédent.

Sans m'en rendre compte, j'ai dévier de sujet dans mon premier paragarphe. J'aurais du le reviser pour qu'il corresponde mieux avec les propos que je voulais illustrer, mais je davais partir pour le collège plutôt rapidement. Par contre j'y revien dans mon deuxième paragraphe et on s'y retrouve un peu plus.

EDIT: interressant ton point de vu Oko ;)