Dossier

EarthBound : quel avenir pour la série en Occident ?

Nintendo a publié le premier opus de la série MOTHER / EarthBound sur la Console Virtuelle en Occident. Si certains peuvent y percevoir un bon présage de l’arrivée chez nous de MOTHER 3, l’épisode ultime de la licence tant attendu par les fans, la situation soulève pourtant quelques interrogations. Petit décryptage des problèmes qui peuvent se poser.

Dossier
MOTHER est une série culte de Nintendo, mais dans nos régions, la firme ne lui accorde que peu d’honneurs. Cependant, l’arrivée du tout premier opus en Occident sous le nom de EarthBound Beginnings fait bouger les lignes. De quoi réfléchir sur ce que cela peut impliquer pour l’avenir de la série, en particulier concernant MOTHER 3, l’épisode tant adulé par les fans mais qui n’a jamais dépassé les frontières du Japon. L’espoir est-il désormais permis ?
Lors de l’E3 2015, en guise de mise en bouche avant les Nintendo World Championships, Nintendo a diffusé une petite vidéo mettant en scène Shigesato Itoi, le créateur de MOTHER. L’annonce qui y a été passée allait faire couler beaucoup d’encre : le tout premier opus de la série était enfin localisé en anglais pour le marché occidental sous le nom de EarthBound Beginnings, via la Console Virtuelle de la Wii U. Rappelons que MOTHER est une série de RPG de Nintendo dont les jeux n’étaient jamais sortis en Occident, à l’exception du deuxième opus, rebaptisé chez nous EarthBound.
Cette nouvelle a donc suscité un vif enthousiasme, accompagné néanmoins d’une certaine réserve : puisque Reggie avait teasé MOTHER 3 lors du Nintendo Digital Event de l’année dernière, et puisque son personnage principal Lucas est proposé en DLC dans Super Smash Bros., pourquoi ne pas localiser plutôt le troisième opus de la série, tant attendu depuis sa sortie au Japon en 2006 ? Il faut dire que MOTHER, l’opus original, est comme beaucoup d’autres RPG sur NES : intéressants d’un point de vue historique, ces titres n’en restent pas moins difficiles voire très rebutants, et l’on pourra même arguer qu’ils ont quelque peu mal vieilli… Bref, le premier MOTHER n’était pas ce qu’on attendait le plus chez nous, venant de la prestigieuse série d’Itoi.

D’aucuns ont rétorqué que ce n’était qu’une question de patience : Nintendo fait les choses (presque) dans l’ordre, et maintenant que les deux premiers opus ont été localisés, il semble évident que le troisième suivra d’ici un an ou deux. Du moins, c’est ce qu’on pourrait penser en observant que la branche américaine de Big N se soucie enfin de localiser la série…

En réalité, ce que l’on sait moins, c’est qu’aucun travail récent de localisation n’a été nécessaire pour produire EarthBound Beginnings : le jeu MOTHER premier du nom était déjà traduit intégralement en anglais par Nintendo depuis fort longtemps. Cette traduction officielle, réalisée à l’époque de la NES, n’avait jamais été commercialisée. C’était probablement dû au contexte de l’époque : la NES était en fin de vie aux États-Unis, ou du moins, elle n’était plus sous la lumière des projecteurs car la SNES était sur le point de sortir. Nintendo n’avait probablement pas jugé utile de publier un RPG pour la NES aux États-Unis dans ce contexte, ce qui fait que cette traduction avait été soigneusement rangée dans un tiroir.

Cependant, un prototype de cartouche de MOTHER en anglais sur NES avait été retrouvé quelques années plus tard, en 1998. La ROM avait été extraite et elle circule depuis sur les réseaux sous le titre officieux de EarthBound Zero. Le nouveau EarthBound Beginnings proposé sur la Console Virtuelle n’est rien d’autre que cette même traduction sortie du tiroir et estampillée d’un sceau officiel.

À la lumière de ces informations, la situation paraît donc bien différente de ce que pouvaient espérer certains : alors qu’on considérait que l’annonce de l’E3 présageait d’une localisation de MOTHER 3 à venir, c’est peut-être loin d’être acquis, finalement. En effet, EarthBound Beginnings n’a demandé aucun nouveau travail de traduction, alors qu’il en serait bien autrement pour MOTHER 3. Ce dernier n’a jamais fait l’objet d’un travail de localisation de Nintendo, et par conséquent, tout est encore à faire !

Quand les fans s’en sont mêlés

Il existe certes une traduction amateur de MOTHER 3 en anglais, d’excellente qualité. On pourrait supposer que cela simplifierait la tâche de Nintendo, qui n’aurait plus qu’à reprendre cette traduction à son compte et à l’intégrer au jeu officiel, par exemple pour une sortie sur Console Virtuelle Wii U. D’ailleurs, Clyde « Tomato » Mandelin, à l’origine de cette fan-trad de MOTHER 3, a déclaré officiellement qu’il acceptait de faire offrande à Nintendo de tout ce travail de traduction. Tout est déjà fait, alors pourquoi hésiteraient-ils ?

Eh bien justement. Il y a de nombreuses raisons qui pourraient pousser Nintendo à ne pas récupérer cette traduction amateur en l’état.

D’abord, Nintendo a sûrement des critères de qualité et exigences internes bien particuliers qui, malgré le grand soin apporté à la traduction amateur, nécessiteraient d’y opérer quelques changements. Les noms propres traduits pourraient être revus dans un souci de cohérence avec les différents caméos dans Smash Bros. ou d’autres spin-offs (même si l’on sait que les informations issues des trophées de Super Smash Bros. Brawl ont été utilisées comme matière première pour la fan-trad). Certains dialogues pourraient être modifiés pour des raisons de droit. Le titre du jeu, MOTHER 3, pourrait être changé en EarthBound Final ou quelque chose comme ça (je vous avoue que je ne suis pas allé chercher des idées très loin…) pour être plus consistant avec le reste de la série en Occident. Bref, une passe complète de relecture et de réajustements serait certainement nécessaire. Ce qui pour le coup diminue l’intérêt de partir d’un travail existant, car en fin de compte si c’est pour tout revoir, autant repartir de zéro…

Ensuite, il serait très étonnant de voir Nintendo réutiliser un travail non-officiel de fans dans ses propres jeux. Surtout lorsque ce travail a été effectué dans la zone un peu floue où le respect du droit d’auteur est en question. Rappelons qu’on se situe là dans le monde de l’émulation, et que pour profiter de cette traduction amateur il faut utiliser une ROM du jeu et lui appliquer un patch. Patch qui a été réalisé grâce au travail de hackers qui ont inspecté le fichier binaire de l’œuvre pour en altérer le contenu. Que ce soit légal ou non, dans tous les cas Nintendo n’aime pas qu’on s’amuse de la sorte avec ses produits, et même s’ils ont « toléré » l’existence de cette traduction amateur, on les verrait mal aller plus loin et encourager, donner du crédit à ces traducteurs clandestins. J’espère me tromper sur ce point, et je serais très agréablement surpris que Big N fasse preuve d’un effort d’ouverture dans cette direction. Mais j’en doute.


Cependant, l’autre solution qui s’offre à Nintendo est également problématique : comment réaliser une toute nouvelle traduction du jeu alors que la traduction amateur existe déjà, qu’elle est d’excellente qualité et qu’elle est populaire au point de faire désormais partie du paysage culturel vidéoludique ? Les joueurs s’intéressant un minimum à ce jeu connaissent déjà les noms propres apportés par la fan-trad : le village de Tazmily, le terrible Fassad (« Yokuba » en japonais), l’énigmatique Leder… Ces noms résultent de choix non-triviaux effectués par les traducteurs amateurs, et ils font maintenant presque partie de l’imaginaire collectif. De plus, le jeu comporte aussi son lot de phrases cultes en anglais, qui proviennent de cette même version.

Difficile donc pour Nintendo d’imposer sa propre traduction avec des noms et expressions encore différents, alors que ceux de la version officieuse sont déjà populaires. Et difficile également pour Nintendo de reprendre les choix issus de la fan-trad, puisqu’on se retrouverait dans le cas précédent où la firme donne du crédit à des traducteurs clandestins. Mais plus généralement, difficile pour Nintendo de proposer sa propre version après un travail aussi irréprochable de la part de l’équipe de Tomato, car la firme de Kyōto ne pourrait définitivement pas se permettre de faire moins bien…


Le problème est donc complexe, et si l’arrivée de EarthBound Beginnings en Occident peut être perçue comme un bon signe d’une localisation à venir pour le reste de la série — soit un seul jeu, mais non des moindres ! — on est encore loin d’une certitude. La traduction amateur de MOTHER 3 pourrait être perçue comme un catalyseur, mais c’est à double tranchant et ça peut également compliquer les choses comme nous venons de le voir.

Toutefois il n’est pas interdit d’espérer : Nintendo trouvera peut-être un compromis. Depuis la fin de vie de la Wii, la firme retourne vers ses fans et semble mieux comprendre l’importance de leur fidélité. S’il est peu probable de voir un jour la série MOTHER évoluer vers d’autres horizons (Itoi ne souhaitant pas réaliser un quatrième épisode), l’univers et ses personnages représentent tout de même une certaine valeur sur laquelle Big N pourrait capitaliser. Et cela passerait possiblement par une publication officielle de MOTHER 3 dans nos régions. En attendant, il ne nous reste qu’une chose à faire : démontrer à Nintendo notre intérêt pour la série… en achetant EarthBound et EarthBound Beginnings sur la Console Virtuelle !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

sebiorg
Très bon article, venant d'un passionné, je n'en attendais pas mois! Oui, effectivement la situation semble très compliquée mais il serait dommage de ne pas voir un jour arriver ce mother 3 de manière officielle car c'est le plus intéressant. Quand on regarde le retard de localisation pour d'autres titres, on se dit que vraiment ce n'est pas gagné!
Niko67000
Faut quand même reconnaitre que Mother 3 faisait plus envie quand il était prévu sur 64DD sous le nom de Eatrhbound 64 que dans sa version GBA...
Miatshan
Faut pas rêver pour la localisation, puisque nintendo traduit jamais ses vieux jeux.
Jumpman
Niko67000 a écrit:Faut quand même reconnaitre que Mother 3 faisait plus envie quand il était prévu sur 64DD sous le nom de Eatrhbound 64 que dans sa version GBA...

Ah bon ? Comment ça ? Il est très joli sur GBA. Et ceux qui y ont joué ont été marqués par ce titre.
La version N64 faisait quand même assez sale pour son côté très polygonal, et niveau histoire et gameplay, c’était à peu près le même jeu. Autant dire que la 3D n’apportait pas grand-chose. C’est bien pour une raison qu’il a été annulé !
superfloyd
en recherchent j'ai trouver une raisons logique pourquoi mother 3 étais pas a l'e3. car l'année prochaine c'est les 10 ans de mother 3 donc sa serait une occasion en or pour le sortir. pour la traduction il y a 5 possibilité
n:1 soit il utilise le patch fait par des fan non officiel
n:2 soit il ce font chier a traduire mother 3 en anglais
n:3 il on peut-être envisager la sortie de mother 3 au usa donc il sont traduit mother3 en us voir même en français
n:4 s'il il le traduise en anglais il vairons que beaucoup de français,espagnol,italien... demande le jeux donc il pourront le traduire en français!!!
et la n:5 ce sont des gros conar et il le sorte en japonais cher nous ou le sortir que cher eux
NHG
Nintendo utilisant du contenu modifié ? Je crois qu'on peut se mettre d'accord pour dire que ça n'arrivera pas. Leur politique au sujet de ce genre de pratiques est très claire et on a pu constater plusieurs fois par le passé qu'ils ne plaisantent pas avec ça.

Vu leur... paresse générale quand il s'agit de ressortir des jeux sur VC (je fais allusion à bon nombre de jeux dont une partie du contenu devient inutilisable puisqu'ils n'ont pas jugé bon d'adapter la connectivité de l'époque à la 3DS cf. Oracle of Ages/Seasons, Pokemon Trading Card Games, Super Mario bros Deluxe etc...) s' imaginer Nintendo monter une équipe de traduction pour que le jeu sorte en Occident paraît improbable. Et pourtant je crois que c'est ce qu'il se passera, je ne saurais dire pourquoi. Superfloyd marque un point, ce serait une admirable manière de fêter les 10 ans du jeu.
yoann[007]
NHG a écrit:Nintendo utilisant du contenu modifié ? Je crois qu'on peut se mettre d'accord pour dire que ça n'arrivera pas. Leur politique au sujet de ce genre de pratiques est très claire et on a pu constater plusieurs fois par le passé qu'ils ne plaisantent pas avec ça.

Clairement.

Je crois que certains ne réalisent même pas l'absurdité de leurs propositions. Vous imaginez un peu la gueule des traducteurs maison de chez Nintendo s'ils apprenaient que la firme utilise un patch amateur gratos pour éviter de les payer eux ?? Ça puerait la crise sociale immédiate.
Jumpman
Alors pour ce qui est de la possibilité que Nintendo utilise la fan-trad : je l’ai déjà dit dans l’article, je doute fort que cela plus arriver, et j’ai donné des raisons.
Cependant je ne serais pas aussi radical que vous.

NHG a écrit:Leur politique au sujet de ce genre de pratiques est très claire et on a pu constater plusieurs fois par le passé qu'ils ne plaisantent pas avec ça.

Justement, Nintendo n’a jamais exigé de mettre fin à la traduction amateur alors qu’elle aurait largement pu le faire pendant les 3 ans qu’a duré le travail. L’équipe était pourtant prête à tout arrêter si jamais elle recevait une réclamation de la part de Big N. Il y a là quelque chose de certain : Nintendo a accepté de fermer les yeux sur la populaire fan-trad de Mother 3 alors que rien ne l’y obligeait.

Des cas de traductions amateur, on en a vu beaucoup d’autres, mais celui-ci est un peu particulier.
D’abord, l’équipe de traducteurs comporte un certain nombre d’anciens traducteurs professionnels de l’industrie du jeu vidéo. C’est un travail très pro.
Ensuite, ils font preuve d’une attitude exemplaire pour s’attirer les faveurs de Nintendo. Ils se sont engagés à abandonner leur travail en cas de réclamation venant de la société. Ils ont fait une importante promotion du matériel officiel en proposant des liens pour acheter la cartouche import et de nombreux goodies Mother officiels. Ils ont pour finir publié une lettre ouverte pour déclarer qu’ils acceptaient d’offrir leur traduction à Nintendo si ceux-ci le souhaitaient.
Enfin, leur traduction est devenue assez populaire. Vous semblez oublier les quelques problèmes que j’ai soulevés dans l’article à propos d’une nouvelle traduction qui partirait de zéro : en particulier, les noms des lieux, des protagonistes, etc., en version anglaise sont déjà connus par beaucoup de monde. Nintendo ne pourra pas imposer sa propre version si facilement.

Donc encore une fois, concernant l’utilisation de la fan-trad : je ne dis pas que ça va arriver, je ne dis pas non plus qu’il y a de bonnes chances, je dis que c’est _possible_. Après tout, Nintendo est une société assez imprévisible qui n’a jamais cessé de nous surprendre, dans le bon sens comme dans le mauvais.

yoann[007] a écrit:Vous imaginez un peu la gueule des traducteurs maison de chez Nintendo s'ils apprenaient que la firme utilise un patch amateur gratos pour éviter de les payer eux ?? Ça puerait la crise sociale immédiate.

Franchement je ne pense pas que ce soit un problème. Une société n’a jamais hésité à opter pour une solution gratuite si elle remplit ses besoins aussi bien, plutôt que de tout refaire à la main. Est-ce qu’il y a eu une crise sociale chez Apple quand ils ont utilisé le moteur Web gratuit du navigateur Konqueror pour servir de base à leur navigateur Safari ?

Non, parce qu’on est dans une logique de choix économiques rationnels. C’est ce qui guide les décisions de n’importe quelle société. Les salariés de la boîte, tant qu’ils ont du boulot, que ce soit traduire Mother ou autre chose ils s’en foutent.

superfloyd a écrit: n:4 s'il il le traduise en anglais il vairons que beaucoup de français,espagnol,italien... demande le jeux donc il pourront le traduire en français!!!

Ils n’ont pas traduit en français EarthBound, ni EarthBound Origins. Ils l’ont laissé en anglais sur la Console Virtuelle française. Donc ils feraient certainement pareil pour Mother 3. Ce serait déjà pas mal de l’avoir en anglais, n’ayons pas trop d’illusions.

sebiorg a écrit:Très bon article, venant d'un passionné, je n'en attendais pas mois! Oui, effectivement la situation semble très compliquée mais il serait dommage de ne pas voir un jour arriver ce mother 3 de manière officielle car c'est le plus intéressant.

Merci. Oui, ce serait dommage. C’est réellement un jeu d’exception.
yoann[007]
Jumpman a écrit:Franchement je ne pense pas que ce soit un problème. Une société n’a jamais hésité à opter pour une solution gratuite si elle remplit ses besoins aussi bien, plutôt que de tout refaire à la main. Est-ce qu’il y a eu une crise sociale chez Apple quand ils ont utilisé le moteur Web gratuit du navigateur Konqueror pour servir de base à leur navigateur Safari ?

Non, car c'est une brique que les développeurs ont utilisé pour créer le navigateur. Ça n'a rien à voir. Ça ne remplace par leur travail, C'EST leur travail. Du reste, dès lors que l'on parle de code open source, on est très loin de la notion de copyright dur qui entoure le contenu de jeux vidéo, y compris leurs textes.

Non, parce qu’on est dans une logique de choix économiques rationnels. C’est ce qui guide les décisions de n’importe quelle société. Les salariés de la boîte, tant qu’ils ont du boulot, que ce soit traduire Mother ou autre chose ils s’en foutent.

Pour toi, voire gentiment que la boîte dévalorise leur position et se réserve le droit de ne plus faire appel à eux un jour, ils s'en foutent ? Combien tu es prêt à parier ? J'ai un PEL à claquer ;-)
Jumpman
yoann[007] a écrit:Non, car c'est une brique que les développeurs ont utilisé pour créer le navigateur. Ça n'a rien à voir. Ça ne remplace par leur travail, C'EST leur travail.

Ils ont eu moins de travail, c’est un fait. La partie de leur travail qui consistait à développer un moteur from scratch a été évitée.

On peut très bien aussi considérer de la même façon que pour les traducteurs de chez Nintendo, leur travail serait dans ce cas de vérifier la trad amateur pour la conformer aux standards de la société. Ils ont toujours du travail, du coup.

Du reste, dès lors que l'on parle de code open source, on est très loin de la notion de copyright dur qui entoure le contenu de jeux vidéo, y compris leurs textes.

Peut-être mais là tu sors des considérations sociales. Ce n’est plus une préoccupation au niveau droits des salariés.

Pour toi, voire gentiment que la boîte dévalorise leur position et se réserve le droit de ne plus faire appel à eux un jour, ils s'en foutent ? Combien tu es prêt à parier ? J'ai un PEL à claquer

Bah non, ce n’est pas du tout ce que j’ai dit. Relis ma phrase : « tant qu’ils ont du boulot ».

Il n’est pas du tout question de ne plus faire appel aux traducteurs maison. Il s’agit d’un choix dans une situation particulière, et qui de plus concerne un jeu qui aurait largement pu ne jamais être traduit. Les traducteurs, ils sont affectés à un autre projet c’est tout.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×