• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Nintendo Labo Disponible sur Switch

Test de Nintendo Labo (Switch)

Nintendo Labo : la VR devient réalité sur Nintendo Switch

Il nous tardait de prendre le temps de construire les nouveaux Toy-Con du kit Nintendo Labo #04, afin de découvrir le monde merveilleux de la VR, devenue réalité grâce à ce kit malin que Xavier, Fred et Sebiorg ont patiemment testé pour vous !

Test
La réalité virtuelle est un sujet qui a fait couler beaucoup d'encre sur le Net avant même la sortie de la Switch, et c'est finalement avec un kit spécial Nintendo Labo que la VR est devenue réalité, avec une proposition unique que seul Nintendo pouvait imaginer, faisant de la VR un moyen et non une fin en soi. Après quelques semaines de montages et d'expériences VR en tous genres, nous sommes enfin en mesure de vous proposer notre test de ce kit, et que nous ne manquerons pas de compléter au fil du temps grâce aux mini-jeux VR que Nintendo ou certains créateurs proposeront pour nous divertir.

Vous avez dit Nintendo Labo ?

C'est en effet avec Nintendo Labo que Nintendo décide de mettre un pied dans le monde de la VR. Et avec le flop monumental subi par Big N à la sortie du Virtual Boy, on n'était pas loin de penser que la réalité virtuelle, chez Nintendo, ce ne serait pas pour demain. Et pourtant, en plein milieu de la nuit le 7 mars dernier, Nintendo annonce son Toy-Con #04 Kit VR, avec une sortie calée au 12 avril.
Nintendo Labo, rappelons-le, c'est le croisement du jeu vidéo avec les travaux manuels : le kit se compose de planches pré-découpées et d'un logiciel qui vous donnera alors les instructions de montage pas à pas pour transformer ces éléments absolument plats en Toy-Con, c'est-à-dire en jouets en carton particulièrement solides d'après notre expérience ! Conscient que les précédents kits étaient parfois un peu onéreux pour qui voulait se lancer, Nintendo a imaginé quatre références pour ce kit #04 : le kit complet qui vous permet de disposer des lunettes VR Switch et de tous les Toy-Con (appareil photo, éléphant, oiseau, pédale à vent et les mini-Toy-Con moulin à vent et masque de plongée), mais aussi 3 ensembles moins complets, un ensemble de base qui contient notamment les Lunettes VR, et deux ensembles additionnels offrant l'un l'appareil photo et l'éléphant, l'autre l'oiseau et la pédale à vent.

L'assemblage des Toy-Con est une expérience en soi, et va vous demander du temps et de la place, pour stocker les jouets une fois assemblés. Chaque Toy-Con va prendre de 30 min à 2h30 environ de montage, inutile de dire qu'il faut bien s'assurer d'avoir le temps d'aller au bout si vous ne voulez pas squatter la table de la salle à manger pendant plusieurs jours, le temps de finir ce que vous veniez de commencer ! Les guides de montage sont très bien faits, et vous permettent de voir les étapes sous tous les angles pour bien comprendre où se clipe tel élément et où se pose tel bout de ruban adhésif brillant. L'interface fonctionne très bien, et pour cause : le montage doit pouvoir être assuré par des enfants, public auquel, rappelons-le, Nintendo destine avant tout la VR Switch :
Une fois l'objet monté, vous avez la possibilité de tester l'équipement dans un jeu vidéo en VR, et c'est là qu'on prend conscience du potentiel incroyable de la VR. Même si notre expérience de la VR se limite à quelques essais ici où là d'un PS VR ou d'un jeu en VR dans une salle d'arcade, le fait est que ça marche plutôt bien, tout en restant conscient des limitations techniques de la Switch qui, par les loupes des lunettes, rend les pixels plus visibles, ou la puissance de la console qui a contraint les développeurs à des compromis graphiques. Mais ça marche quand même : on ne cherchera pas du réalisme avec la VR sur Nintendo Switch, mais des expériences qui font leur petit effet, avec nos préférées mais aussi celles qu'on trouve relativement passables.

Revue des Toy-Con et des jeux principaux

Dans la fièvre du déballage, nos premiers essais se sont tournés bien évidemment prioritairement sur la conception du casque virtuelle, une petite mise en bouche de 20 minutes pour les adultes ayant déjà pas mal montés de Toy-Con des précédents kits ou 40 minutes pour un enfant de 10 ans dont c'était la première réalisation en autonome (comment ça papa voulait se la couler douce au lieu de passer son temps à monter des Toy-Con ?). Il faut dire qu'il faut mieux prendre son temps pour cette pièce car c'est l'élément central. Et c'est également le seul à posséder une partie en plastique, celle contenant les formes des lentilles. Mais c'est clairement accessible. On se retrouve ensuite avec la possibilité de tester l'un des 64 mini-jeux possibles intégrés dans le logiciel et ainsi pouvoir faire ses premiers waouh ! Car effectivement, si graphiquement, cela reste simple, le rendu et les sensations sont tout de même assez déconcertantes. Cela reste simple malgré tout, entre une balle à frapper avec sa raquette tout en visant une pomme perchée en hauteur, un petit bonhomme que l'on fait sauter et tirer pour dégommer des cibles... Rien que ce premier élément nous donne envie de jouer et de nous plonger un peu plus loin dans l'univers virtuel.
Alors si vous avez pris le kit réduit, vous pourrez enchaîner la construction du canon. Autant dire qu'avec ce kit de base à 29,99 €, vous avez un concentré gagnant car ce petit kit regroupe quelques uns des meilleurs moments de cette proposition Nintendo Labo VR. Alors, si vous êtes séduits ensuite, vous pourrez acquérir un second module, coûtant 19,99 €, regroupant le kit oiseau et la pédale à vent. Enfin un troisième module, coûtant également 19,99 €, apporte l'appareil photo et le masque éléphant. Chaque kit possède quelques éléments bonus cosmétiques, comme une petite roue mobile, un faux masque de plongée, mais cela reste de l'anecdotique. On apprécie pour le coup que Nintendo ait morcelé sa proposition en 3 kits pour alléger la facture (le kit de base avec les lunettes étant obligatoire car contenant le jeu) sans alourdir la facture cumulée. En effet, à 69,97 € en additionnant le prix des 3 kits, on retombe bien à quelques centimes près sur la boite intégrale proposant l'ensemble des éléments, vendue à prix conseillée à 69,99 €. Sauf que pour le lancement du Nintendo Labo VR, on pouvait trouver facilement ce kit intégral à 59,99 €, soit une économie de 10 €.
L'ensemble nous permet donc de plonger en VR à la fois dans les airs, sous la mer, de nous sentir un guerrier, de rebondir et de dessiner en 3D. Une proposition assez large pour plaire à tout le monde, sans compter qu'il est possible ensuite, quand vous aurez fait le tour de toutes ces propositions de jeux de créer vos propres idées, en créant vos propres jeux dans un espace de travail en VR. Et depuis le 26 avril, vous pouvez également jouer à un mode particulier de Super Mario Odyssey ou même au jeu entier The Legend of Zelda : Breath of the Wild, vous pouvez retrouver ici notre avis sur ces deux expériences. On retiendra que tout ce beau monde prend du temps à monter (un conseil, un montage par jour est bien suffisant pour ne pas saturer et pour apprécier la précision des montages et la qualité de l'ingénierie, tout en carton) ! Un côté amusant, c'est de pouvoir taper deux fois sur un bouton virtuel localisé sur le haut droit de votre casque pour accéder au menu et à certaines interactions à l'écran. Nous allons désormais passer en revue chaque élément car il faut le reconnaître, tous ne se valent pas. On notera que pour tester les capacités de chaque réalisation, Nintendo a intégré deux mini-jeux par périphérique. C'est peu et c'est court, faites preuves d'imagination pour en tirer le meilleur.

Le canon : tu tires ou tu pointes ?

Le canon est un beau bébé de 42 cm de long sur 29 cm dans sa plus grande hauteur, quasiment 21 cm dans sa largeur, qui nécessite bien ses trois heures de montage par un enfant de 10 ans. Monté, il a fier allure et c'est clairement une grande réussite de ce kit. Vos enfants auront envie d'y jouer (certains rêvent clairement de se faire un petit Splatoon 2 avec la compatibilité de ce Toy-Con ou même un petit Fornite).
Une fois ce canon monté, vous allez pouvoir vous essayer sur deux mini-jeux : un rail-shooter où vous devrez repousser une invasion extraterrestre et un jeu d’opposition "Hippopoblam" où vous allez devoir attirer dans votre camp le plus grand nombre d’hippopotames immergés dans un bassin, en leur tirant dans la gueule de la nourriture. Un jeu très agréable et simple à jouer. Comme c'est un jeu d'opposition, il faut se passer le canon (donc oui, ne pas avoir de sangle ici est un avantage mais on reviendra sur cet aspect plus loin). Cependant, difficile de rester plus de 30 minutes sur ce jeu sans avoir l'impression d'une grosse redite. On touche là le principal problème, tout n'est que mini-jeux et ils sont très (trop ?) courts.

Le jeu invasion a clairement fait la conquête de nos juniors (et même des grands), même si l’on regrette à nouveau sa faible durée de vie. Car être placé dans l’écran pour détruire les ennemis et expédier ad patrem trois boss, c’est le petit déjeuner classique d’un joueur de niveau très moyen. On espère quelques extensions pour rallonger la durée de vie car nous avons beaucoup apprécié le rendu du canon à l’écran (on tire, les élastiques nous donnent une sensation de retour de force de notre arme, la synchronisation est parfaite sans lag, une réussite). Quand on sait qu'il existe quelques titres anciens de rail-shooter de qualité qui pourraient être rendus compatibles, on envoie ici clairement un message à Nintendo et aux éditeurs indépendants et tiers. Utilisez mesdames et messieurs les programmeurs cet outils avec vos jeux de tirs !

Le canon a clairement été un coup de cœur, occupant à plein régime nos juniors deux soirées. Et dans l'équipe, chacun des rédacteurs l'ayant monté a clairement émis un avis positif (y compris les compagnes de certains). Le réalisme du Toy-Con est saisissant : on arme comme un fusil à pompe et on tire en appuyant sur la gâchette. Cela peut sembler violent quand on le lit comme ça, mais dans le contexte du jeu où l'on tire sur des sprites d'extra-terrestres fluorescents, ça passe bien. L'expérience est en tout cas extraordinaire !

L'oiseau : fais coooooooommeeeeee l'oiseauuuuuu !

Appartenant au premier ensemble additionnel si vous l'achetez séparément, il a un rendu extérieur un peu particulier car il reprend l'aspect d'un oiseau où l'on appuie pour faire battre ses ailes et donner l'impression de voler (même si le design fait que l'on met la tête dans les fesses du volatile). Les ailes prennent un peu de place donc attention au rangement. Il n'est reste pas moins un des accessoires indispensables à monter, grâce au mini-jeu qu'il vous permet d'explorer ensuite...

A nouveau deux jeux pour cet oiseau Toy-Con. Le premier est "Flap-flap" et vous place dans la peau d'un oiseau qui fend l'air pour collecter différents objets. Au passage, il aidera des oisillons à éclore. On lui fait battre les ailes, et en le couplant avec la Pédale à vent Toy-Con, on obtient un courant d'air puissant qui apporte à l'oiseau un bonus de vitesse. L'expérience est agréable, on a presque l'impression de voler : il suffit de tourner la tête à gauche ou à droite pour tourner, de regarder vers le haut et le bas pour aller vers le ciel ou plonger vers .

Le second jeu est "Turbo-flap" et on doit passer dans des cerceaux flottant dans le ciel suivant le principe d'un contre-la-montre.

Voler dans les airs est une expérience très agréable, même si l'environnement visuel n'est pas fabuleux, à cause de la puissance de la Switch en mode nomade. C'est vrai qu'on regrette la perte de fréquence du GPU en mode nomade qui plombe la capacité à proposer un moteur VR performant. Il ne faut pas se voiler la face, on est sous la puissance d'une Wii U sous ce format, alors n'espérez pas comparer la VR Switch avec une VR d'une autre console, ne serait-ce que la PS4 et son PSVR. Pourtant, Nintendo a proposé un bon travail car l'optimisation fait des miracles pour obtenir un résultat convaincant.

La pédale à vent : qui ne saute pas...

On passe ensuite au second élément de premier module extensif et là, on passe dans le king Size. Une pièce vraiment de grande taille, qui prendra 2 heures à monter et sera le gros casse-tête de cette proposition Nintendo Labo VR au niveau de la phase rangement. Pour le moment, faute de boite adaptée, il est perché en haut d'une armoire, avec prise de poussière mais il sera sauvé des chats. Comme toujours, même si on met régulièrement le pied dessus, cela reste solide (bon on évitera d'y jouer avec des bottes gothiques si on pèse plus de 90 kg).
Le jeu "Tour de bonds" nous place dans la peau d'une grenouille qui cherche à aller le plus haut possible sur une tour de balles colorées toujours plus grande, tout en évitant les obstacles et les ballons qui arrivent vers elle, envoyés par des ours (un seul en mode facile). La grenouille possède un capital de trois vies et en perd une à chaque fois qu'elle se fait toucher. Un jeu simple avec quatre niveaux de difficultés (facile, moyen, difficile et infini) qui malheureusement est un peu mou. Si la Pédale à vent était censée nous donner l'impression de réellement fendre les airs, le jeu en lui-même reste sommaire. On pourra se pencher sur la programmation pour tenter de l'utiliser avec une simulation de batterie.

Amusant brièvement, c'est le Toy-Con qui nous a le moins passionné. Le gameplay reste assez limité et au regard du temps pour le fabriquer (et la place pour le stocker), il est le modèle qui nous a apporté le moins de plaisir. Peut-être faut-il lui donner une nouvelle chance avec de nouvelles créations ?

L'appareil photo : à tenir avec élégance !

Passons au second ensemble additionnel, avec l'appareil photo. On l'avait aperçu lors de la présentation générale du concept Nintendo Labo il y a un an et il faut compter entre 30 et 45 minutes pour le monter. Une belle pièce, pas très grande, qui tombe bien en main. Un Joy-Con calé dans ce qui fait office d'objectif, qui va gérer les options de zoom (un rendu vraiment nickel), l'autre placé en façade pour déclencher les prises de vue.

Deux jeux sont accessibles avec notre appareil photo. Le premier est "Photo sous-marine". Vous êtes le reporter photographe qui en plongeant dans les fonds marins va pouvoir prendre de nombreuses photos. On zoome, on appuie sur le bouton et on se sent un petit Cousteau. C'est clairement une grande réussite du kit, en seconde position derrière le canon, qui a le bénéfice d'être accessible rapidement (un bon point quand on a le kit global et que l'on veut essayer très vite un élément).On notera que Nintendo a quelque peu recyclé son moteur de jeu présent dans le premier kit Nintendo Labo avec la canne à pêche.

Un recyclage que l'on retrouve également dans l'autre jeu, "Photo d'intérieur", où l'on retrouve notre créature présente dans le petit chalet du multi-kit afin d'intérargir avec elle et d'atteindre des objectifs précis nécessitant de prendre des photos de son logement. Sympa, mais toujours aussi court.

Si l'on vous dit que l'on a perdu une soirée complète notre rédacteur en chef Xavier perdu au fond du grand bleu à nager après de nombreux poissons, vous comprendrez que c'est un petit bijou et on lui souhaite vraiment d'être rendu compatible avec d'autres applications.

Babar l'éléphant qui vous rend artiste en 3D

Un peu déconcertant à la base, on se demandant ce qu'allait donner cet étrange masque dont il fallait saisir la trompe composée par deux segments contenant nos deux Joy-Con dans une main pour réaliser diverses formes en 3D à l'écran. Car ce module est clairement le plus pédagogique, poussant à des essais artistiques. Il va falloir persévérer pour obtenir quelque chose de beau visuellement mais il est assez prometteur.
Si en cours d'utilisation, il est assez grand, il a l'avantage de bien se replier lorsqu'on veut le ranger dans une boite. Comptez 2h30 pour le construire, et pour une question de confort pour éviter de retirer ensuite vos Joy-Con, une seconde paire est un plus appréciable.

L'Éléphant Toy-Con propose à nouveau deux applications. La première est "Gribouillage" et est une ébauche d'Art Académy où vous allez pouvoir créer des œuvres colorées en 3D en déplaçant la trompe de l'Éléphant Toy-Con dans les airs et en utilisant une palette d'effets et de styles (malheureusement un peu réduite même si nous avons appréciés les couleurs qui brillent dans le noir à la place des couleurs plus basiques) et quelques outils pour donner une illusion de vie à vos créations. Chaque création peut ensuite être présentée sur le téléviseur en plaçant votre Switch dans sa station d'accueil. Pour aller un peu plus loin, un jeu multijoueur permet de faire deviner des dessins à tour de rôle. Un potentiel à creuser !

Autre mini-jeu inclus spécifiquement pour ce périphérique, le "jeu de bille". Faire rouler des billes de barre en barre pour les faire passer à travers d'anneaux, c'est clairement pas évident pour nos juniors et pour nous aussi. Un jeu d'adresse bien fait, qui recourt aux lois de la physique, mais qui ne vous retiendra pas très longtemps. On notera que l'on peut créer ses propres casse-têtes puis les soumettre à votre entourage. Un mini maker en quelque sorte.

Nous n'avons probablement pas suffisamment approfondi les possibilités de l'appli "Gribouillage" mais concernant le "jeu de bille", on sent clairement un prolongement de certains jeux 1-2 Switch. Bien réalisés mais trop courts.

Les petits accessoires : moulin à vent, masque

Si le masque à la base n'est qu'un accessoire à détacher tel quel de votre planche, le petit moulin à vent est un accessoire qui vous sera notamment utile avec l'oiseau. Très rapide à monter, il apporte une petite valeur ajoutée sympa. Il se clipsera sous l'oiseau mais vous pouvez également l'utiliser seul sur un mini-jeu.
Hormis le moulin à vent, on reste dans du remplissage pour garnir de manière équilibrée les planches. On aurait préféré que les développeurs approfondissent un peu plus les jeux.

Retour d'expérience sur les mini-jeux

Après avoir goûté aux deux mini-jeux exclusifs pour chaque périphérique, faisons le tour de la zone "Place VR" qui vous permettra de tester 64 mini-jeux, au final pas hyper passionnants quand on se pose un moment avec.

On y passera pas plus de trois grosses heures en prenant vraiment le temps de les découvrir un par un et on notera que les juniors ont été parfois en difficulté au niveau de la maniabilité. Ainsi sur le mini-jeux où l'on fait la cuisine, tenir le Joy-Con dans un sens puis tenter d'attraper les objets présents dans l'univers du jeu a été une réelle difficulté. On notera aussi des difficultés pour anticiper le mouvement nécessaire à l'envoi de la balle en la frappant avec une raquette virtuelle.

Certains jeux n'ont pas eu du tout la cote (animaux à gogo et celui avec des "danseurs tous mous"). Il faudra persévérer mais seuls les mini-jeux fonctionnant spécifiquement avec des périphériques à construire ont trouvé grâce aux yeux des plus jeunes. Globalement, le reproche qui revient le plus souvent concerne l'absence de sangle car c'est "fatigant de tenir le casque avec les mains".

Tu jouais ? Et si tu créais maintenant

On retrouve à nouveau L'Atelier Toy-Con, déjà présent dans les précédents kits mais cette-fois ci modifié et optimisé pour la VR. Selon Nintendo, il s'agit ni plus ni moins que l'outil utilisé par l'équipe de développement pour créer tous les jeux intégrés dans ce 4e pack Nintendo Labo. Se lancer dans la conception de ses propres jeux n'est pas si évident et on vous encourage à ouvrir les jeux de la place VR dans cet Atelier Toy-Con VR pour étudier leur fonctionnement et vous en inspirer ensuite.

Autant dire que selon votre degré de motivation, la durée de vie de votre Kit VR est potentiellement très grand et si pour le moment nous gardons sous le coup nos piètres essais, on attend de voir vos chefs d’œuvres débarquer très rapidement pour nous en faire profiter.

Alors, on valide le concept ou pas ?

L'avis de Sebiorg

Oui pour valider le concept, malgré ses limitations techniques. Nintendo a encore fait preuve de créativité et entre le canon, l'appareil photo, et le masque éléphant, ce sont des expériences ingénieuses de gameplay et il reste l'immense potentiel de l'Atelier Toy-Con. On sera un poil réservé sur l'espace pour ranger le tout et on est resté un peu déçu de certaines propositions comme la pédale à vent. A voir si Nintendo améliore l'intéraction entre les différents kits Toy-Con, car pouvoir jouer à Mario Kart en VR avec le volant du kit véhicule serait un gros plus ou enfiler son casque virtuel pour remplacer la visière de notre Kit-Robot pourrait donner un nouveau coup de boost au Nintendo Labo.

En revanche dans l'utilisation de jeux du commerce, comme Super Mario Oddyssey et surtout Zelda, on reste beaucoup plus mesuré. Cela reste un gadget qui ne permet pas réellement de jouer dans de bonnes conditions visuelles, notre petit NVIDIA Tegra X1 sous cadencé et la dalle de 720p de notre Switch glissée à deux centimètres de notre vue ne permettent pas d'exploiter de manière satisfaisante un gameplay longue durée.

Il faudra donc que Nintendo améliore son concept pour nous faire passer une seconde étape dans le monde du VR, mais pour une initiation, cela reste une bonne surprise. Il reste tout de même des petits problèmes d'ergonomie dans certains jeux où nos sens sont un peu déboussolés et le regret de l'absence de sangle nous obligeant à tenir chaque élément en main. Une hérésie en y jouant à Zelda, une fatigue avec le kit éléphant.

Même si Nintendo a souhaité que l'on repose régulièrement les yeux toutes les 15 minutes, cela aurait pu éviter les risques de chute d'un kit avec la console à l'intérieur. On apprécie la volonté de Nintendo d'arriver sur le marché VR à un prix plancher qui devrait aider à démocratiser la VR. Le marketing savamment orchestré a fait mouche, les plus jeunes ont réclamé ce kit.

L'avis de Xavier

L'arrivée de Nintendo dans la VR ne s'est pas faite de façon classique : alors que pour les autres fabricants, le casque de VR est une fin, ce n'est pour Nintendo qu'un moyen de nous faire accéder à des expériences uniques. L'étape de construction est loin d'être anodine puisqu'il faudra entre 1h30 et 3h pour assembler chacun des Toy-Con – on vous avouera que ça a bien occupé quelques-unes de nos soirées dans la perspective de ce test !
Mais à l'issue du processus parfois fastidieux de construction, quelle impatience d'insérer la Switch dans ses lunettes VR, puis les lunettes VR dans le Toy-Con ainsi fabriqué, pour découvrir le jeu principal associé à l'accessoire : comme vous avez pu le lire précédemment, l'effet est saisissant avec plusieurs d'entre eux, mes préférés étant, pour ma part, le Canon et l'Oiseau. J'espère avoir plus de temps pour découvrir l'Atelier Toy-Con, car c'est une super entrée en matière pour imaginer des expériences ludiques et enfin avoir une certaine légitimité pour dire "je n'aurai pas fait comme ça" !

Au final, je suis ravi de l'expérience VR proposée par Nintendo, et l'arrivée de mini-jeux presque chaque semaine est une belle façon de remercier les joueurs pour leur investissement, plus ou moins élevé en fonction du kit acheté car là encore, Nintendo a été malin dans son approche avec des kits plus ou moins complets, et donc plus ou moins onéreux : l'expérience VR de base, avec les lunettes VR, est à 30/35 € environ.

L'avis de Fred

L'annonce de ce fameux kit VR a provoqué un vent d'excitation, mais aussi d'inquiétudes concernant la capacité de la Switch à nous proposer une expérience VR de qualité. Au final, la première constatation est que le kit, rien que par les multiples constructions proposées et tous les jeux associés, va vous proposer une belle durée de jeu, à la fois physique et vidéo ludique.

Techniquement, la Switch s'en sort très correctement même si le niveau n'atteint évidemment pas celui des casques dédiés. Les Toy-Cons sont d'un niveau inégal mais certains sont tout simplement bluffants d'ingéniosité, mention spéciale pour le canon et l'appareil photo qui sont vraiment étonnants. D'autres sont dispensables selon moi, comme la pédale à vent (trop encombrante pour une utilité limitée) ou l'éléphant à l'usage vraiment très ciblé. Les jeux proposés manquent parfois de profondeur mais sont variés et permettent de s'amuser pendant un bon moment : leur nombre permet de s'adonner aux joies de la VR pendant des heures sans tourner en rond.
Pour conclure, si je rapporte l'expérience au tarif pratiqué (incomparable avec les casques dédiés), ce kit VR est pour moi une grande réussite, et un accessoire absolument incontournable quand on sait que Nintendo va implémenter la fonction VR dans de nombreux jeux à l'avenir. Si le "gros" kit vous effraie un peu, foncez sur le kit "de base" qui devrait déjà vous séduire à l'usage... Et se montrer moins encombrant une fois la session de jeu terminée...
16/20
L'arrivée de la VR avait depuis longtemps été repérée dans le code-source de la Switch, et c'était donc vrai ! Mais nul ne se doutait que ce serait sous la forme d'un kit Nintendo Labo que Big N entrerait de plain-pied dans le XXIe siècle vidéoludique, avec des Toy-Cons qui apportent pour la plupart une vraie valeur ajoutée à la réalité virtuelle. Si tous les mini-jeux ne se valent pas, l'expérience est quand même assez bluffante, et nul doute que vous vous surprendrez vous aussi à jouer avec beaucoup de plaisir à certains jeux, à utiliser certains des Toy-Cons. Avec une offre large qui permet d'expérimenter la VR dès 30 € environ, Nintendo nous offre à tous la chance d'essayer quelque chose d'innovant, sans onéreux équipement additionnel. Un très bon compromis qui, de notre point de vue, n'a rien à envier aux autres expériences VR de première génération, et qu'on recommande à chacun d'essayer !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Nintendo Labo VR Kit #04 est à notre sens une bonne surprise, longtemps en rumeur sur Switch avec des mentions dans le code de la console : la réalité virtuelle existait donc bien. En dépit des limitations techniques de la Switch, l'approche Nintendo est originale et maline, en faisant de la VR un élément d'un tout qui ne se limite pas aux lunettes. Un beau rattrapage, quelques 25 ans après un certain Virtual Boy !

Jouabilité
Les instructions de montage sont limpides, par contre on regrette l'absence de sangle pour attacher les lunettes VR à la tête du joueur.
Durée de vie
Une fois l'effet de surprise passé et les 64 mini-jeux testés, difficile de dire à ce stade si on reviendra souvent sur Nintendo Labo, si ce n'est pour découvrir les jeux ajoutés gratuitement par Nintendo via sa chaîne d'actualités Nintendo Labo... et sans doute les jeux développés avec Unity, désormais compatible avec la VR Nintendo.
Graphismes
La Switch donne tout ce qu'elle a, et on se doutait que ce serait parfois un peu dans la douleur. Mais globalement, les mini-jeux font leur effet, et on se surprend à voler avec notre oiseau ou à retenir notre respiration en plongeant dans les fonds marins (bon, presque !)
Son
Ce n'est clairement pas l'enjeu d'un logiciel comme Nintendo Labo VR. Mais le son du vent apporte un petit quelque chose quand on vole dans les airs !
Intérêt
La perspective de découvrir la Réalité Virtuelle devrait intéresser tous les joueurs, car c'est vraiment une expérience unique, innovante !
Ergonomie
La facilité de montage est quelque peu amoindrie par l'absence de sangles pour faire tenir ces satanées lunettes sur la tête !

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Nintendo Labo (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×