Nintendo Creators Program Fait l'actu depuis janv. 2015

News Nintendo Creators Program

Nintendo se rabiboche avec les youtubers

Voilà qui devrait ravir les vidéastes et autres streamers. Nintendo a annoncé l'abandon de son "Creators program" qui régissait l'exploitation financière du contenu issu de ses jeux.

News

Creators quoi ?

En 2015, réagissant - quelque peu tardivement - à la montée exponentielle du nombre de vidéos let's play, test, et autres stream sur Youtube, Twitch et autres, Nintendo a mis en place le "Nintendo Creators Program" (NCP), censé réglementer l'utilisation de son contenu.
Auparavant, explique la firme, "les recettes publicitaires qui pouvaient être perçues pour les vidéos comportant du contenu protégé par le droit d'auteur de Nintendo (comme les vidéos de jeux vidéo) allaient à Nintendo, selon les règles de YouTube." Autrement dit, les vidéastes ayant l'intention de vivre de leurs productions ne pouvaient pas compter sur les jeux Nintendo pour faire entrer de l'argent lié aux publicités.

Nintendo présentait donc ce programme comme une faveur rendue aux youtubers, alors que c'est la vive réaction de ces derniers face à la décision de Nintendo prise en 2013 de garder 100% des revenus publicitaires qui a poussé la firme à mettre de l'eau dans son vin.
Avec le NCP, en effet, une partie des revenus publicitaires était rendue aux producteurs de contenu, selon certaines conditions. Il fallait passer un accord avec Nintendo soit pour une chaîne consacrée à des jeux Nintendo, soit pour chaque vidéo, afin que, dans le premier cas, le créateur de contenu puisse garder 70% des revenus et, dans le second cas, 60%.

En plus de cela, il n'était pas possible de diffuser certains jeux et il fallait se cantonner à une liste bien spécifique pour chaque console. Exit, donc les licences comme Super Smash Bros., et tout dépendait aussi du pays dans lequel vous vous trouviez !

Cette situation n'était pas sans poser des problèmes aux youtubers dont certains, à l'instar de Pewdiepie, n'ont pas hésité à s'y opposer ouvertement. De manière générale, cela signifiait une diminution du nombre de vidéos liées à du contenu Nintendo. Mais, comme nous étions en pleine vache maigre au moment de la Wii U, cette baisse n'était pas si frappante...

The witch is dead ?

Eh bien, tout cet embrouillamini est révolu. Le 29 novembre, Nintendo a annoncé l'arrêt prochain du NCP, prévu à la fin du mois de décembre. La firme n'acceptera plus de demandes de partenariat et "toutes les vidéos et les chaînes enregistrées ne seront plus affiliées au NCP dès le 6 décembre 2018". Pile pour la Saint-Nicolas !

Désormais, les créateurs de contenu pourront toucher l'intégralité des revenus publicitaires à certaines conditions. La première est que seuls les systèmes de monétisation liés aux vidéos sont autorisés. Autrement dit, impossible de faire un commerce avec ses vidéos (les vendre, par exemple). La clé de cette monétisation est que les productions "contiennent l'expression de [la] créativité" des vidéastes : il faut une valeur ajoutée, que ce soit un montage, des commentaires, ou autres. La seule exception est la fonction de capture sur la Switch, qui permet de diffuser du contenu non modifié.

Nintendo précise également que cet accord ne concerne que ce qui a été officiellement produit par la firme : pour ce qui est des ayants-droit tiers, il faut voir avec eux.

Une annonce qui sera la bienvenue chez les créateurs de contenu, dont la masse a considérablement grossi depuis l'annonce et la sortie de la Switch. Nul doute que l'arrivée prochaine de Super Smash Bros. Ultimate aura besoin de toute la visibilité possible : le jeu des fêtes de Nintendo ne s'en vendra que mieux !

Faut-il pour autant se réjouir pleinement de cette décision ? L'annonce de Nintendo intervient quelques semaines après le vote de l'article 13 au parlement européen contraignant les plateformes comme YouTube de vérifier, pour chaque vidéo, que le créateur n'enfreint pas de droit d'auteur. Face à l'impossibilité de traiter chaque vidéo postée, YouTube a opté pour une solution logicielle, le "Content ID", connu pour sa main lourde en ce qui concerne les violations de droits d'auteurs.

Serious talk - Claim & Démonétisation sur Youtube / Avenir et Article 1302/12/2018

Le changement de politique de Nintendo servira-t-il à anticiper cette nouvelle législation et éviter la démonétisation systématique des vidéos sur leurs jeux ? Ou la décision était-elle guidée par la difficulté croissante à traiter les dossiers de partenariat avec les créateurs de contenus ?

Sources : Nintendo, S.I.Lex

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

bahascaux
Comme vous l'avancez, je pense que c'est vraiment lié à l'article 13, qui selon comment il est appliqué, pourrait revenir au même sans qu'ils aient à gérer eu même le problème, soit leur rapporter plus, et dans le meilleur des cas pour nous, justement qu'il laisse libre les youtubers histoire de passer pour les chevaliers blanc.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×