• Ma note
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Assassin's Creed Odyssey Cloud Version A paraître sur Switch

News Assassin's Creed Odyssey Cloud Version (Switch)

Assassin’s Creed Odyssey Cloud Version annoncé au Japon

Ce fut une annonce exclusive au marché japonais : l'annonce de la sortie du jeu Assassin’s Creed Odyssey Cloud Version d'Ubisoft, sur Nintendo Switch, le 5 octobre prochain.

News
Le Nintendo Direct japonais du 14 septembre 2018 a été l'occasion pour Ubisoft de faire le buzz, avec l'annonce de la sortie d'Assassin’s Creed Odyssey sur Nintendo Switch. Ce jeu "AAA" comme on les appelle est un joli coup pour Nintendo, qui a proposé le service d'hébergement dans le cloud pour faire tourner le jeu en dépit de la puissance relative de la Nintendo Switch.

Voici la bande-annonce japonaise du jeu :

Assassin's Creed Odyssey Cloud Version (BA japonaise)14/09/2018

Pour jouer à cette version Cloud, les joueurs devront télécharger une sorte de client sur leur console de 45 Mo seulement, et s'acquitter ensuite d'un abonnement de six mois de 2000 Yens (soit 15.30 € environ) pour jouer six mois à Assassin’s Creed Odyssey Cloud Version.

La sortie d'Assassin’s Creed Odyssey Cloud Version a été confirmée au 5 octobre 2018 au Japon, évidemment via l'eShop uniquement pour installer le logiciel permettant d'accéder aux serveurs du jeu.

Rappelons-nous qu'il y a quelques mois, le public japonais avait pu découvrir un autre jeu fonctionnant sur le même principe, Resident Evil 7 Cloud Version, on en avait parlé ici (en soulignant d'ailleurs que des jeux comme Assassin's Creed Odyssey gagneraient vraiment à l'utiliser, comme quoi !), qui était le second jeu après Phantasy Star Online 2 Cloud Version de Sega à essuyer les plâtres du système.

Comment fonctionne un jeu en "Cloud Version"

Pour comprendre comment fonctionne un jeu en version Cloud, il faut d'abord penser à comment fonctionne un jeu vidéo en temps normal : tout n'est finalement qu'une question de calculs réalisés par les processeurs de la console. Or, avec la haute-définition et les textures fabuleuses de certains jeux, la puissance de calcul des consoles Nintendo n'est pas suffisante.

Une solution alternative a donc été pensée : déporter la puissance de calcul sur des serveurs distants, hébergés dans le nuage. On tient donc notre "Cloud version", puisque les jeux tournent non pas sur la Switch, mais sur une machine à distance : il suffit donc d'une bonne connexion Internet pour que la distance ne devienne pas un handicap (on ne tolèrerait pas vraiment une latence quand il s'agit de frapper des coups d'épée dans Assassin's Creed).

En conséquence de cette gestion dans le cloud, le jeu pèse très peu sur la console du joueur, ce qui présente d'autres avantages pour la Switch avec sa capacité de stockage limitée.

Et chez nous ?

Pour le moment, les expériences de jeu dans le Cloud ne sortent pas des frontières du Japon. Les joueurs qui avaient expérimenté Resident Evil 7 au printemps se souviennent de difficultés inhérentes à la distance. Pour que nous puissions jouer à Assassin’s Creed Odyssey Cloud Version en Europe, il faudrait d'abord que Nintendo développe son infrastructure réseau, pour réduire au minimum les délais entre serveurs et clients, c'est-à-dire entre les serveurs du jeu et nos consoles.

Aucune annonce n'a été faite en ce sens pour le moment, mais la perspective de pouvoir avec cette solution jouer à des jeux qui sans cela ne pourraient absolument pas sortir sur Switch est toujours aussi réjouissante. On ne peut donc qu'encourager Nintendo à franchir le pas, pour peu que d'autres éditeurs-tiers veuillent bien jouer le jeu : après Sega, Capcom et Ubisoft, pourquoi ne pas regarder du côté d'Activision ou d'Electronic Arts, qui chacun disposent d'un solide catalogue qu'aimeraient bien explorer les joueurs Switch.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

z-Rej
Comme je l'ai toujours dit : avec l'arrivée de la 5G en 2020, je pense que le futur du jeu-vidéo AAA passera forcément par le streaming accessible aussi bien sur mobile que sur PS4 Pro en passant par la Switch...
J'imagine bien Beyond Good & Evil 2 être le premier gros jeu multi-plateforme à tourner en 100% streaming via un abonnement qui donnera accès à tous les anciens jeux Ubi par exemple dont les Assassin's Creed.
Et, pour ceux qui n'auront pas la bonne connexion, il restera les jeux indés ou, en tout cas, les jeux moins gourmands en ressource.
xxifritxx
Si le prix ressemble au prix d'un abonnement Netflix (10€ par mois) pourquoi pas sinon trop chers pour du streaming.
z-Rej
@xxifritxx

10 euros par mois, je te trouve super généreux ! De mon côté, si ce modèle économique se concrétise, ce sera sans moi au delà de 5 euros par mois... Je trouve le tarif du online de Nintendo très correct à 20 euros par an.
xxifritxx
Non mais 10 Euro par mois je veux comme pour NetFlix un très gros Catalogue.
Si c'est juste pour le catalogue d'un éditeur ça sera 2-3 Euro par mois max.
Jyveks
Au contraire, il ne faut pas encourager cette démarche de streaming. Si c'est un succès, aucun doute que ce futur des jeux vidéos en streaming se réalisera.

En plus, ce prix quoi... 16 euros pour 6 mois pour un seul jeu. Donc AC 1 m'aurait coûter 352 euros/ plus de 500$ . Car je veux conaerver ma sauvegarde et pouvoir rejouer au jeu quand je veux ou améliorer mes scores/ temps/ nombres de collectible à trouver, etc.

Et ça, juste pour un jeu. Si on regarde pour tous les jeux fois le temps qui passent, c'est un modèle économique absurde.

En plus, on ne peut y jouer que si on a internet. Donc adieu dès qu'on est hors de chez soi ( même avec un forfait données pour tel, au Quebec, le.nombre de données est très limité même pour les forfaits à 100$). ( Sans compter que pas tout le monde a un forfait, encore moins les jeunes joueurs).

Et en plus, il faut une giga bonne connexion. Donc adieu tout le Canada avec notre connection 100 ans en arrière.

Mais bon, si les jeux en streaming deviennent la norme, on n'aura plus qu'à s'acheter un pc puissant et télécharger des versions crackés des jeux, gratuit et qu'on possèdera toujours et sans besoin d internet.
Norto
Et donc encore une fois on nous propose un modèle économique qui nous 'interdit' de posséder les jeux définitivement. c'est sympa aussi pour la préservation du patrimoine vidéo-ludique... :'(
Talban
De toute manière, on le sait bien que l'achat du jeu ne nous accorde que le droit d'utiliser une licence, on n'est pas propriétaire réellement du jeu. Mais je suis d'accord avec Jyveks, si c'est pour jouer dans de mauvaises conditions à cause d'un internet pourri dans notre secteur, si on perd tout dès que l'abonnement est terminé, ben oui, cela va relancer le PC, les cracks des jeux et tout ce qui va avec. Ils veulent des consommateurs captifs, ils vont juste finir par se retrouver avec des consommateurs allergiques à leurs propositions commerciales et qui vont trouver ailleurs de quoi se réjouir sans se sentir être des pigeons.

On a eu l'exemple avec la musique (le MP3 128 qui te faisait payer quasiment prix du fichier WAV avec un son nettement moins bon, des remasters où l'on augmentait le volume sonore jusqu'à écréter le son et le rendre sans aucune nuance), les films avec VOD (un prix cher avec une image bien inférieur à la version physique, ou avec un code de téléchargement dans le boitier périmé et inutilisable au bout d'un an 1/2). Là on nous force sur du online avec des serveurs qui tournent en permanence et vont consommer une blinde en énergie (une super solution écologique de basculer sur des systèmes comme cela :/), avec des jeux pour lesquels on va croiser les doigts pour pouvoir y jouer si la connexion dans le secteur est pourri, un truc qui ne nous appartient pas à la fin de l'abonnement, un truc que l'on ne peut pas sauvegardé et un truc qui peut dégager du serveur à n'importe quel moment pour nous imposer une nouvelle version qui peut ne pas nous plaire du tout.
p2501
Moi je suis plutot optimiste, j'imagine d'ici quelques années jouer en streaming a Beyond good and evil 2 sur une nouvelle Switch compatible 5G ^^ Il ya les jeux qui n'ont pas vraiment de qualités permettant de briller en dehors de la claque visuelle. Pour ces jeux là, le streaming permet de faire sauter la barrière de la limitation technique propre à chaque console. Pour les autres jeux, ceux qui n'ont pas besoin de tourner sur la machine la plus puissante au monde pour être de bons jeux, on aura toujours le support physique de la console. C'est pas dit qu'on finisse dans une matrice d'ici quelques années. C'est juste que pour vos triple A favoris, on va avoir de plus en plus recours à ce genre de methodes. C'est le revers de la medaille pour ceux qui pensent que le jeu video n'est rien de plus qu'une expérience immersive. On va vous la donner l'immersion , de la manière la plus efficace possible : Le streaming.
z-Rej
@p2501

Malheureusement, en plus j'ai bien peur que le choix du streaming ne s'applique pas seulement aux AAA... Les jeux NES de l'offre online de Nintendo sont-ils en streaming ou en téléchargement ?
nwnn
Je suis super impatient que cette techno débarque en France.
Les consoles ne seront plus que des petits boîtiers d'interface pour relier manette, écran et autres périphérique.
Elles seront vendues à bas prix, ou plutôt comme je l'imagine incluse dans un abonnement au service cloud. Bon, on ne vas pas se cacher, ça ne sera pas 10€ mensuel, on tournera sans doute autour des 20-25€ par mois. Mais après tout, si le catalogue est bien fourni, cela sera tout de même rentable sur l'année.
Les bénéfices pour le joueur seront nombreux: grande logithèque, accessible tout le temps, et n'importe où. Oui les consoles pourraient avoir un concept a la switch avec possibilité d'y jouer en nomade.

De toute manière, avec l'avancée des technologies, il ne faut plus une connexion de malade pour en bénéficier.
Un bon temps de réponse est bien sur toujours nécessaire pour limiter le input lag.
Pour le débit avec un codec H.264, du 720p en 60fps il faut compter entre 2.2 et 6Mb/s. Pour du 1080p 60fps, entre 4,5 et 9Mb/s. En passant sur le codec H.265 (la switch sait le décoder de manière matérielle), le gain sur la bande passante serait entre 30 et 60%, soit quasi rien.

Les bénéfices seraient nombreux pour les développeurs également.
Il n'y a plus besoin de créer x versions d'un même jeux, en fonction de l'architecture de chaque console.
Un simple client a développer. Gain de temps, gain d'argent.
De plus, le piratage disparaîtra, plus de jeux crackés, plus de linker...

Microsoft, avec son offre de location de xbox, avec live et game pass, ouvre la voie. Il amene doucement la location du matériel, avec une offre de jeux incluse. La prochaine xbox, proposera tout cela d'entrée, c'est une certitude.

Cela arrivera sur la switch, en europe, prochainement. J'ai hâte de voir ce service se concrétiser.

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×