• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Stick it to the Man Disponible sur Switch

Test de Stick it to the Man (Switch)

Test Stick it to The Man !

Après avoir enchanté l’eShop de notre Wii U, Stick it to The Man nous revient toujours en grande forme sur la Nintendo Switch. Un portage réussi mais le jeu à la base était déjà très savoureux. L’occasion nous est donnée de réaliser à la fois le test de la version Switch et de la version Wii U.

Test
Dès le lancement du jeu de Zoink, nous ne pouvons qu’être saisis par le style graphique particulièrement typé du jeu. C’est à la fois un mélange de cartoon doublé d’un décor théâtral avec plusieurs plans de profondeur en papier, rappelant par certains aspects un Paper Mario sur un scénario à la Adventure Time (ce n’est pas très étonnant, le scénariste de ce jeu, Ryan North, est derrière l’histoire d’Adventure Time). Un univers loufoque tel un livre de conte avec une pointe de Simpson et de Caro et Jeunet, voire de Tim Burton. Un univers vraiment magnifique à regarder.
Notre protagoniste s’appelle Ray et il est testeur de casque de chantier en accumulant les chocs à coup de marteau sur la tête. Survient l’accident improbable où il se prend sur le crâne un conteneur métallique qui lui fait perdre connaissance. A son réveil, il se découvre affublé d’un bras spaghetti pourpre lui sortant de sa tête dont il est seul à pouvoir le voir.
Grâce à cet appendice, il va se découvrir le pouvoir de fouiller les pensées de ses concitoyens. Mais son secret est issu d'un contenu mystérieux perdu par un groupe mafieux dirigé par The Man, qui va tenter de lui mettre la main dessus. S’engage alors une histoire rocambolesque pour Ray où il va devoir tenter de survivre tout en utilisant son nouveau pouvoir.

Le début de l’histoire est l’occasion d’apprendre rapidement les rudiments des commandes, ce qui n’est pas compliqué : on saute, on grimpe, on utilise son bras cérébral pour diverses actions. On note une très bonne gestion des différents plans du décor avec changement de netteté selon que vous vous déplaciez devant ou vers le fond. Observez bien les détails du décor, certains éléments sont des indices pour de futures actions.
Puis pour avancer dans l’histoire, vous allez devoir résoudre diverses énigmes ou objectifs, comme rejoindre un personnage bien précis, sortir d’un lieu. Mais malgré ce minimum de cogitation personnel, vous allez devoir surtout utiliser le bras pour fouiller les pensées des autres et voir ainsi matérialiser des autocollants, matérialisant chaque pensée importante, qui pourront être utilisés plus tard pour répondre aux différents PNJ, voire vous sauvez la vie en cas de confrontation. Chaque fois que vous écoutez une pensée, une bulle apparaît contenant un autocollant associé et cet objet servira systématiquement à un moment ou un autre dans le niveau, lire les pensées de chaque personnage va devenir rapidement une nécessité.
Et on peut dire que les développeurs se sont donnés le mot pour nous proposer des options pas toujours très logiques (quoique), souvent drôles et il faudra tester un peu tout ce qui sera possible à l’écran pour tenter de satisfaire les besoins des uns et des autres pour changer de niveau : assez déstabilisant pour les cérébraux, en revanche les fans élevés avec des titres comme Days of the tentacle de LucasArt, dont une version remastered est sortie il y a peu, devraient grandement apprécier.

Certains autocollants dans l’environnement sont assez visibles, ils ressortent de manière accentuée du décor et se pare d’une auréole blanche quand le bras spaghetti mauve arrive à proximité. Baladez votre main un peu partout dans le décor pour collecter tout ce qui est disponible. Certains éléments des décors sont décollables, à vous de saisir le bout de feuille recourbée qui dépasse avec votre main pourpre et de tirer vers vous le morceau, révélant ce qui est caché derrière.

Pour se servir de ces autocollants, les emplacements disponibles sont délimités par une auréole en pointillés blancs, il n’est donc pas très difficile de deviner celui à sélectionner. Appuyez sur A pour faire apparaître votre collection de stickers glanés dans le niveau, on appuie sur Y pour naviguer d'un sticker à l'autre et on valide avec B pour manipuler l'autocollant désiré. On s'y fait très vite.
La galerie des personnages est fortement gratinée, depuis la petite amie nommée Arlène de notre héros ayant une peur irraisonnée du raisin, jusqu’à des psychologues escrocs, des cuisiniers français cannibales et déjà des clowns psychopathes…..On vous laissera découvrir par vous-mêmes tous les ressorts du scénario alambiqué et les PNJ bien barrés, cela vaut son pesant de cacahuètes. Tous les personnages du jeu ont une sacré personnalité, avec un look différent et jeu vocal bien différentié pour leur donner vie.

Les voix sont en anglais mais le texte est sous-titré en français et de très grande qualité (vous pouvez appuyer sur la touche + pour retirer les sous-titres). On jubile clairement, tout passe bien et cela rend vraiment intéressant d’interagir avec eux et surtout avec leur esprit. L’humour est bien présent, le graphisme vraiment surprenant, le jeu détonnait à sa sortie et reste toujours après le poids des années un poids lourd du genre.

D’une durée de vie malheureusement assez courte (on est globalement dans les 5 à 7h pour égrener les 10 chapitres), il pêchera en revanche côté rejouabilité car toutes les surprises seront connues. Mieux vaut, pour en profiter pleinement, se mettre à l’écart des autres pour ne pas être dérangé et savourer pleinement l’aventure atypique et humoristique. Pas de barre d’énergie, ni de vie affichée à l’écran, car vous ne pourrez pas mourir. Même si vous chutez ou vous vous faites massacrer par un ennemi lancé à vos trousses, vous réapparaîtrez au niveau du dernier point de sauvegarde comme si vous étiez la transmission du dernier téléx pour reprendre à l’endroit fatidique. Et oui, votre monde est fait de papier et vous aussi vous êtes en papier.

Version Wii U Vs Switch : deux titres très proches avec quelques différences

Les spécificités de la version Wii U

Parlons maintenant des différences entre les deux versions et commençons par la plus ancienne, la version Wii U. A sa sortie, la version Wii U permettait d'afficher la carte du niveau sur l'écran du GamePad. On peut donc directement tapoter sur la carte pour explorer un lieu et il faut reconnaître que l’immersion fonctionne très bien. On voit alors afficher sur l’écran de son GamePad un résumé rapide des points d’intérêts dans le chapitre en cours.
Voici par exemple le plan d'un niveau telle qu'il apparaîtra en permanence sur l'écran de votre GamePad Wii U pendant que l'histoire se déroule sur l'écran de votre télévision. Pour obtenir la carte avec la version Switch, il suffit d'appuyer sur la touche X.Une nouvelle pression vous redonne la vue du jeu ensuite. La version Wii U présente donc l'avantage d'avoir la carte toujours visible même si très vite on se concentre plus sur l'action que sur la visualisation de la carte. La version Wii U a un léger avantage tout de même à ce niveau sur la version Switch.

Mais l’aspect le plus fun de cette version Wii U avec son optimisation Gamepad, c’est que vous allez aussi pouvoir lire les pensées en utilisant le gyroscope intégré dans le contrôleur pour lire plus facilement les pensées d’un personnage au milieu d’un groupe (c’est beaucoup moins facile de lire les pensées avec le pouce droit avec plusieurs personnes à l’écran). On s’y habitue bien ! Pointez le Gamepad vers l’avant, cela amène les personnages sur l’écran du Gamepad et un simple mouvement de ce dernier vous permet de lire facilement les pensées, avec les pensées des autres venant directement du haut-parleur du GamePad.
Voici ce qui apparaît sur l'écran de votre GamePad quand vous explorez les pensées d'un personnage avec votre main Spaghetti. Le personnage flotte dans l'espace et vous entendez ses paroles depuis le haut-parleur de votre GamePad. C'est très amusant ! Cette fonctionnalité est absente de la version Switch. Pourtant on s'en passe assez bien. Mais reconnaissons que les développeurs ont fait très fort avec cette version Wii U.
Le contrôleur Wii U Pro est également compatible mais on perd alors les fonctionnalités du GamePad. La version Wii U se jouera donc prioritairement télévision allumée + GamePad. On peut également jouer uniquement sur l’écran du GamePad en appuyant sur la touche - mais on perd alors tout le bénéfice de l’optimisation du double affichage. La version Wii U fait donc très fort et ce n’est pas pour rien qu’elle est restée comme l’un des must-have à posséder dans sa logithèque malgré sa durée de vie encore raccourcie par cette possibilité technique qui facilite le gameplay. Cette version à sa sortie était clairement la meilleure des versions existantes. Et à 7,99 €, le tarif demandé était très intéressant.

La version Switch

La version Switch marque tout de suite une petite différence de rendu dans les couleurs et le rendu général. On gagne en netteté et même en tridimensionnalité dans certaines scènes, les couleurs semblent plus soutenues. On le constate dès le départ en lançant le jeu, alors que la version Wii U paraissait légèrement bruitée dans les décors (un effet léger de petite neige), c'est en revanche ultra net sur la version Switch et hyper fluide. C’est un régal de pouvoir jouer à ce jeu en nomade sur votre Switch, et branché sur la télévision, c’est superbe, un cran au-dessus de la version Wii U (qui ne démérite pas cependant).
Cette version ne peut s’appuyer sur les subtilités du double affichage de la version Wii U. Le jeu est jouable à travers les trois modes possibles permis par la Switch (TV, table et portable), en utilisant les Joy-Con ou la manette pro. On perd en revanche le tactile (un gros regret), ce qui est déroutant quand on passe de la version Wii U à la version Switch régulièrement pour comparer. Point fort, les vibrations HD très réussies Joy-Con en main quand on va lire dans les pensées des autres.

Sur la carte que l'on affiche avec la touche X, vous allez repérer les pensées restantes à découvrir ou les actions manquantes. Chaque point d’interrogation vous indique ce qu’il faut encore creuser et les bulles roses sont les actions que vous avez déjà réalisées. Pensez donc à la consulter régulièrement pour vous aider en cas de blocage. A 11,90 € le tarif Switch est un peu plus élevé que la version Wii U. On gagne l’avantage de la portabilité mais pourquoi ne pas avoir mis la gestion tactile dans ce mode ?
17/20
Que ce soit sur Wii U ou sur Switch, Stick it To The Man est un jeu génial. Le contenu est identique, les deux versions diffèrent par la gestion du double écran de la Wii U. Avec le recul, ne pas avoir les spécificités de la version Wii U sur la Switch n'est pas un problème car jouer à ce jeu dans n'importe quelle pièce est le vrai bonus de cette version Switch. Je l'avais déjà depuis un bon moment sur Wii U, j'ai pris un grand plaisir à le redécouvrir dans d'excellentes conditions avec la Switch, car les commandes réagissent à la perfection, l'ergonomie des touches est impeccable mais surtout le rendu général visuel est bien supérieur sur Switch. En jouant sur l'écran de la Switch, c'est très beau et cela rend vraiment justice au travail graphique et d'animation effectué sur ce titre, sur une télé Full HD, c'est un rendu bien plus net que la version Wii U. Le choix est donc simple, si vous avez une Wii U uniquement, foncez en scrutant les promotions, c'est un grand titre. Si vous avez uniquement une Switch, foncez également, c'est un régal. Vous avez les deux consoles ? Eh bien, hormis si vous êtes contraint financièrement à prendre la version la moins chère, prenez le jeu sur Switch.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Talban
J'ai beaucoup apprécié le jeu sur Wii U.Moi aussi je passe mon tour car je ne vais pas réinvestir dans un jeu que je possède et qui n'a plus rien de nouveau à proposer. Pour ceux ne connaissant pas le jeu, je le recommande chaudement.

Ecoutez notre Podcast : le PNCAST


PNCAST 46 : rétrospective 2017 !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

17 /20

L'avis de Puissance Nintendo

On passe vraiment un très bon moment de jeu, que ce soit sur Wii U ou sur Switch (avec une petite préférence pour la Switch). Le seul regret, c'est que c'est un peu court. Alors que le titre accuse 4 années depuis sa première sortie, il n'a pas pris la moindre ride. Bravo, on en redemande.

Jouabilité
Très jouable, avec les commandes expliquées et pas très difficile, vous avancez sereinement dans le jeu sans avoir l'impression de bloquer inutilement sur un passage. Le jeu est donc totalement ouvert à un public large, même si le design des personnages peut effrayer les plus jeunes. Les commandes réagissent parfaitement même si je me suis fait piéger quelques fois de plus sur des sauts sur la version Wii U que sur la version Switch.
Durée de vie
C'est le problème du jeu, il reste court et on aurait envie d'avoir une suite. Une fois qu'on connaît l'histoire, vous n'êtes pas prêt de le refaire (sauf en laissant passer une année et en y rejouant sur une autre plateforme)
Graphismes
Tout le monde n'aimera peut-être pas le style graphique des personnages mais c'est une véritable bande-dessinée animée, avec un gros travail sur les éclairages,les réglages de netteté selon les plans. La signature graphique tranche complètement avec le reste de la production indépendante. Dès le premier coup d’œil, vous reconnaissez immédiatement le studio responsable du jeu et dont on attend avec impatience les prochaines productions. Un véritable coup de cœur. Pour la version Wii U, on perd un point (17 donc) car la résolution est plus faible et le rendu des couleurs un peu plus fade. C'est clairement lors du passage Switch vers Wii U qu'on s'en rend compte car je n'y avais jamais prêté attention auparavant quand je n'avais que la Wii U.
Son
L'ambiance jazzy ne vous assomme pas les oreilles, on la joue piano. Mais c'est le travail de doublage qui impressionne avec une volonté de diversifier chaque personnage. La plongée dans les pensées est également amusante, avec des effets sonores. On obtient des voix accélérées à la Chipmunk quand le dialogue ne nous apportera pas grand chose, les voix sont plus audibles quand elles apportent une information importante. On rajoutera 1 point à la version Wii U sur le travail du son, non pas que le son soit meilleur, mais le fait d'avoir distinguer la voix du personnage à qui l'on fouille les méninges sur le haut-parleur du GamePad pendant que les autres bruits et conversation restent sur la télévision est vraiment un coup très fort d'optimisation des développeurs. Un coup de chapeau.
Intérêt
On est dans l'absurde mais avec un fond critique qui sous-tend un discours militant pour la liberté de penser et d'agir différemment des autres au lieu de suivre l'ordre établi. Le jeu est vraiment agréable, plein d'humour et de références.
Ergonomie
Une fois qu'on a compris comment saisir les pensées avec sa main et comment attraper les autocollants puis les coller à l'endroit que l'on veut, c'est intuitif. On galère un peu les cinq premières minutes puis c'est ok.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Stick it to the Man (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×