• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Mantis Burn Racing A paraître sur Switch

Test de Mantis Burn Racing (Switch)

Test Mantis Burn Racing

Préférant largement la conduite depuis le cockpit ou en vue arrière, les courses en vue aérienne m’ont toujours amené vers un ennui profond assez rapidement. Alors ce jeu va-t-il changer la donne ?

Test
Les éditeurs ont proposé depuis de nombreuses années des titres de courses en vue aérienne rappelant le principe des circuits électriques de notre enfance, avec négociation des virages, glissades….Mais à chaque fois, les propositions étaient rarement amusantes sur le long terme. Alors quand une petite vidéo un jour dévoile un jeu de ce type qui accroche le regard, on se dit que peut être enfin la période de disette depuis Micro Machines sur PS One dans ce style de jeu est terminée. Alors, bonne pioche ?
Avec Mantis Burn Racing, Voofou Studios compte bien prendre la tête des titres de courses avec vue aérienne. Ici on ne se contente pas de la simple conduite d’un véhicule, mais on a une véritable proposition globale : un mode carrière à part entière avec onze saisons en solo à parcourir et une structure de progression complète intégrée.

Le jeu nous permet en accumulant de l’expérience et en fonction de notre position sur la ligne d’arrivée d’accumuler des points et des engrenages, les premiers nous faisant monter de niveau et débloquant de nouvelles options pour customiser les paramètres de notre véhicule, les engrenages nous permettant d’acquérir certaines options ou de débloquer de nouvelles courses ou véhicules.

Viens faire un tour dans mon garage !

Vous pouvez acheter et améliorer vos voitures au fur et à mesure, les rendant plus rapides, améliorant l’accroche sur la route au niveau des pneus, ou tout simplement en retouchant les couleurs de votre véhicule de départ, certes pas terrible dans ses tonalités rosâtres. Chaque saison de votre carrière est composée d'une série d'événements qui doivent être complétés de manière séquentielle afin de débloquer le suivant.

Il y a des courses standard, des sprints, des contre-la-montre et des événements de type permanent, cela donne 150 occasions au moins pour vous faire la main dans divers domaines. Chaque événement a six vitesses: habituellement, vous gagnerez trois points pour avoir gagné la course (ou pour avoir gagné le contre-la-montre, par exemple), et trois autres seront en jeu en accomplissant des tâches aléatoires pendant votre course.

L'un peut être d'effectuer une dérive "impressionnante", tandis que l'autre peut être de détruire 10 objets cassables tout au long de la piste, la réussite du plus long saut étant pris en compte.
Cela ajoute un défi bienvenu ainsi qu'une raison de revenir aux courses précédentes et d'attaquer la piste d'une manière peut-être différente que si vous aviez seulement l'intention de gagner.

Check-up de première prise en main

Les commandes ? Bien mon capitaine, ça réagit parfaitement, vous contrôler très bien votre voiture même dans les lacets (bon, on touche tout de même un peu les murs parfois). Les commandes sont intuitives, on garde le doigt appuyé sur l’accélérateur et on manipule avec le stick tout en surveillent les possibilités de nitro au coup par coup. Mais on peut aussi activer au niveau du contrôle la fonction gyroscopique, et vous tournerez alors la tablette pour enchaîner les virages : cela demande un poil d’habitude mais pour certaines courses, c’est très intéressant.

Graphismes ? Ah ça fait plaisir à l’œil. On est loin de titres bien moches, le rendu dit de type « Photoréaliste » fait son petit effet sur l’écran de la Switch, les premiers circuits ne sont pas immenses mais dépassent largement la taille d’un cadre, les autres devenant sinueux à souhait et beaucoup plus longs, le positionnement de la caméra permet de rester centré sur votre véhicule même si vous allez le choix entre caméra dynamique, statique, étroite. On peut dégommer des éléments du décor, en revanche votre véhicule en cas de choc n’aura aucun pan de sa carrosserie froissée.

Le framerate semble stable, nous n’avons pas noté de chute en cours de jeu même si nous avons joué essentiellement console en main. En tout vous pourrez vous élancer sur 12 pistes graphiquement irréprochables dans trois environnements fourmillant de petits détails (comme des pierres qui tombent le long d’un gouffre par exemple).
Choix des véhicules : Il y a trois types de véhicules différents - léger, moyen et lourd - et chacun a sa propre sensation unique quand vous le prenez sur la piste. Les véhicules légers ont une sacré capacité de dérive dans les virages. Les plus lourds sont plus lents au départ mais plus robustes. Il faut un petit temps d’adaptation au départ pour chaque nouvelle prise en main mais globalement, en trois courses, c’est bon.

Au départ, votre véhicule et vos adversaires sont mous du genou mais au fur et à mesure de l’avancée des devis, vos adversaires deviennent plus coriaces, plus rapides. Il ne faudra pas hésiter à passer à la phase de customisation de votre véhicule pour espérer prendre le dessus, la seule maîtrise de la trajectoire et des phases d'aspiration ne suffisant pas.

Je ne vois que le sable et la poussière…

Premier mauvais choix, la bonne accroche visuelle du jeu en prend un coup quand on se rend compte que les premières courses vont se faire sur la même piste. Quand on sait qu’il y a autre chose dans le jeu et qu’il faut patienter au moins au septième ou huitième événement pour avoir l’occasion de découvrir un second endroit, c’est trop long.

Un mixage des parcours aurait été un plus car on sent frustré au départ, alors que notre véhicule est anémique de se dire qu’après toutes ces courses, c’est un peu toujours la même chose. On risque de perdre des joueurs à ce stade. Cependant se faire une opinion définitive sur ce seul début serait une erreur comme nous allons le voir par la suite.

Il faut s'accrocher pour enchaîner les courses et débloquer l'ensemble des customisations, les autres véhicules, de manière à personnaliser votre véhicule dans le garage, le rendre beaucoup plus puissant et pouvoir ensuite l'utiliser upgradé dans les courses en online et multi local.
Second mauvais point, le manque d’univers. Si le jeu finit par livrer peu à peu ses trois univers, notamment la ville, cela fait tout de même bien peu. On ne sait pas si les développeurs ont prévu d’ajouter d’autres univers, mais en l’état, c’est un peu trop léger. Deux autres univers graphiques n’auraient pas été du luxe.On aurait bien aimé un univers de bord de mer et un autre de savane.

Un bon point en revanche, l’optimisation des temps de chargement. Si cet aspect était clairement un point faible des portages sur les autres plateformes, le temps de chargement sur Switch est tout à fait satisfaisant. On peut donc sans problème lancer le jeu pour une petite course rapide le plus aisément possible, le titre était parfait pour distraire occasionnellement en déplacement.

Multi : clash contre de vrais joueurs

Même si l’IA reste correcte, rien ne vaut une confrontation contre de véritables joueurs, en local ou en multi. Cela redonne tout l’intérêt au jeu.

Des défis hebdomadaires vous sont proposés régulièrement comme conduire le plus loin possible suivant un timing limité, avec un classement à la clé pour donner une bonne carotte aux amateurs de scores.
Soyons clair, Mantis Burn Racing pourra sembler un peu long et léger au départ si vous ne jouez qu’en solo. Mais dès que vous avez la chance de pouvoir jouer avec un ami, c’est l’éclate complète. C’est clairement là dans cette pratique que le jeu devient follement intéressant. Plusieurs modes sont possibles : du multijoueur local en écran partagé vous permettant de jouer jusqu’à quatre en écran partagé (mettre sur la télé, on n’a pu essayer qu’à trois), du Versus 1 contre 1 en écran partagé, chacun se plaçant de chaque côté de l’écran de la Nintendo Switch.

On a pas mal joué en famille dans cette configuration excellente cependant petit hic, on est sensé pouvoir jouer chacun avec un Joy-Con et on n’a jamais réussi à activer cette option. Par contre chacun avec son double Joy-Con, c’était pris sans problème. Bug ou alors franchement pas doué pour activer la bonne option, cet aspect serait peut-être à améliorer.

Voici ce que cela donne à l'écran en mode versus, en étant chacun d'un côté de la console. Le début du fun !

Au niveau local, si vous avez la chance d’avoir d’autres camarades ayant une Switch également, vous pourrez regrouper jusqu’à huit consoles autour de la table pour faire la course. Ça doit être particulièrement fun mais nous n’avons pas pu tester cette configuration. En ligne, vous pourrez également affronter jusqu’à huit joueurs, certains pouvant être sur d’autres plateformes, le jeu gérant le cross-plateforme, une excellente nouvelle.

Si participer à une compétition en intégrant un lobby public est le plus facile, vous pouvez également organiser votre propre lobby dès que vous maîtriserez un peu plus le jeu.

En l'état la version Switch semble effectivement la version la plus complète et la plus aboutie du jeu et même si graphiquement elle est un peu moins fine que sur PC par exemple notamment pour ce qui concerne la modélisation de la poussière derrière le véhicule, jouer sur la table, dans sa chambre, dans les transports, en versus, avec tous les DLC en font la version du jeu à posséder.
16/20
Dans sa catégorie, Mantis Burn Racing se hisse effectivement dans le haut du panier. Le titre a clairement du potentiel mais peut-être pas encore assez exploité. On aurait aimé plus de variété et non seulement des extensions ajoutant de nouveaux véhicules même si nous avons la chance avec la version Switch de bénéficier d’office des trois DLC déjà sortis ( le Mantis Burn Elite Pilot DLC, le Battle Cars DLC particulièrement fun, et le Snowbound pack vous apportant des paysages enneigés sympathiques pour passer l’hiver). Particulièrement apprécié pour passer une soirée à plusieurs, il restera sur une utilisation plus ponctuelle au quotidien en mode solo, utile cependant pour débloquer le max d’options.Pour cette fin d’année, il peut tout à fait tirer son épingle du jeu car si lors de ces premières prises en main, il s’avère bien moins fun qu’un Mario Kart 8 Deluxe ou un Rocket League, dès qu’on grimpe dans le jeu et que l’on accède à l’ensemble de ses possibilités et ses DLC, il prend une toute autre dimension, et jouer à plusieurs l’amène à devenir un top dans sa catégorie. Un titre solide, exigeant au début qui nécessite qu’on s’accroche un bon moment avant de pouvoir profiter de la quintessence de son fun.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

gurtifus
J'ai eu beaucoup de mal aussi pour activer le multi à 4 en mode joycon seul dans Moon Hunter, ce n'est qu'après une deuxième session d'essais que j'ai pu activer le mode.
Je pense qu'il pourrait s'agir du même problème sur Mantis.
J'ai l'impression que l'activation des joycons dans le mode horizontal doit être fait dans un certain ordre, c'est assez galère je trouve pour une console soit disant facile à mettre en route et à partager !
zgouingo
Les seules fois ou j'ai voulu activer les Joy-Con horizontalement, ça c'est fait plutôt simplement, en appuyant bien sur les touches L/R et surtout pas avec des touches de façade.
Le jeu sort le petit pop-up du menu de la switch pour faire choisir les manettes ? Comme sur les autres, ou ils ont un autre système ?

Sinon, quid du prix ? Je fais mon flemmard, je ne veux pas aller sur le site de Nintendo pour chercher le prix sur l'eStore. Et je suis sûr que ça servira à d'autres lecteurs curieux :D

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Au départ fixé à 15, il remporte clairement son point en plus au fur et à mesure que l'on passe du temps dessus et que l'on joue en multi. Un très bon choix dans votre logithèque et une bonne surprise passé le début un peu mitigé.

Jouabilité
Petit temps d'adaptation au départ mais c'est très intuitif. La maniabilité des véhicules est très réussie et dès que vous réussissez à monter dans les options, on gagne en fun. Le multi est excellent, difficile de lâcher le jeu quand on est à plusieurs.
Durée de vie
Avec 150 événements plus des événements spéciaux régulièrement, on a de quoi faire. On l'utilisera plus ponctuellement en solo au bout d'un moment sauf si on se lance dans matchs online régulièrement avec une communauté qui devrait grossir assez vite, en revanche en multi local, on ne voit pas ce qui peut conduire à sa mise au rebut : ah si, une lassitude des 12 pistes quand vous les connaîtrez par cœur.
Graphismes
Les décors sont très agréables à l’œil même si cela manquera un peu de variétés à la longue.Les voitures sont bien modélisées même si cela reste simple, on rappelle qu'on est en vue arrière et qu'on ne cherche pas à faire ressortir la brillance des chromes.
Son
Le parent pauvre de cette adaptation Switch. Bruit de moteur et des chocs et c'est globalement tout. Pas vraiment de musique au sein du jeu et rien en course, cela paraîtra décevant pour se mettre dans l'ambiance. Heureusement qu'en multi, le fait de se narguer entre potes redonnera de l'ambiance à ce jeu qui en manque clairement au niveau sonore.
Intérêt
Jouez en online et en multi, c'est son intérêt majeur. Un must have à avoir en soirée et du challenge pour affronter les autres sur d'autres plateformes, notamment avec les modes apportés par les DLC. Par contre, accrochez-vous car au départ en solo, cela reste terne avant de débloquer suffisamment d'options. Cependant la version Switch est très agréable par son côté portable et l'excellent mode versus.
Ergonomie
En mode gyroscopique, Joy-Con attaché ou Joy-Con détaché, tout est très bien géré. En revanche, il faudrait revoir le mode versus pour pouvoir jouer chacun avec son Joy-Con, cela n'est pas bien pris.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Mantis Burn Racing (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×