• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Nintendo Pocket Football Club Disponible sur 3DS

Test de Nintendo Pocket Football Club (3DS)

Test de Nintendo Pocket Football Club

Les simulations de football sont rares sur 3DS, et les simulations de foot signées Nintendo, c'est même du jamais vu ! Embarquons pour un voyage au coeur du management d'une équipe de football avec Max !

Test
Inconnue chez nous il y a encore 3 mois, la licence de gestion footballistique made in Nintendo débarque aujourd’hui en grandes pompes sur notre boutique en ligne préférée. Sortant de nulle part sans qu’on s’y attende, tel un supporter sans pudeur slalomant entre ses joueurs fétiches et des stadiers très câlins, Nintendo Pocket FC arrivera-t-il à convaincre les joueurs qu’on peut aussi parler de gestion sportive sur console portable ?
Car s’il est un genre qui est peu représenté sur nos consoles portables, c’est bien celui-ci. Même la vénérable DS et son catalogue pléthorique n’a jamais su combler les attentes des joueurs occidentaux en la matière. Une partie de l’explication réside sans doute dans les contraintes d’une interface nécessairement riche qu’il est difficile à adapter sur petit écran, même lorsqu’ils sont deux dont un tactile.

Un jeu de simulation de foot sur 3DS : une simu à la Nintendo !

Alors puisqu’il s’agit du premier sujet d’inquiétude, abordons-le d’entrée de jeu. Non, on ne peut pas parler de « Football Manager Lite ». La comparaison avec la référence du genre sur PC est impossible tant NPFC s’écarte du modèle pour nous amener à une réinterprétation Kyotoite du genre. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de disséminer des carapaces et autres champignons sur la pelouse. On peut plutôt parler d’un game design beaucoup plus accessible et appréhendable que ce qu’on a l’habitude de voir en termes de jeux de gestion. On n’en reste pas moins dans de la simulation, vous ne trouverez donc pas de super-pouvoirs à la Inazuma Eleven, ni même de référence aux licences de big N, mais simplement plusieurs divisions de championnats, des coupes nationales et internationales, un marché des transferts, des choix de composition d’équipe, et quelques options tactiques.

Nintendo Pocket Football Club : La route vers la gloire passe par d’abord par des champs de patates.
La route vers la gloire passe par d’abord par des champs de patates.
Un peu déroutant au début, on passe la première saison à tâtonner pour déterminer quelles compétences sont nécessaires à chaque poste, et quel est l’impact de nos choix tactiques. Il faut savoir qu’ils sont très peu nombreux, ce qui gâchera le plaisir des plus fin tacticiens. Mais en les associant à une composition d’équipe très souple et à la possibilité de personnaliser ses joueurs, tant au niveau du nom que des compétences qu’ils développent, c’est suffisant pour le « no-special one » que je suis pour élaborer un schéma de jeu adapté à chaque rencontre et prolonger l’intérêt au fil des saisons.

Nintendo Pocket Football Club : Choisissez librement le positionnement de vos joueurs
Choisissez librement le positionnement de vos joueurs

Qui dit jeu de foot dit championnat de football !

Puisqu’on parle d’intérêt, l’objectif qui vous est fixé en début de jeu n’est ni plus ni moins que de remporter dans la même saison le championnat de première division, la coupe nationale et la coupe internationale. Autant dire que ça vous occuper un moment puisque vous démarrez avec une équipe de peintres aux tréfonds de la quatrième division. Et oui, prendre les manettes du PSG et dépenser des millions pour tout rafler dès votre première saison, c’est impossible ici (comme en réalité il semblerait…).
Nintendo Pocket Football Club : Star, grand espoir ou coupeur de citrons ?
Star, grand espoir ou coupeur de citrons ?
Vous risquez donc de prendre quelques valises, et ne vous attendez pas à jouer la montée chaque saison. Mais plus votre adversaire sera costaud, et plus vous gagnerez de cartes d’entrainement permettant d’améliorer vos joueurs. Ces cartes s’obtiennent automatiquement en fonction des actions d’un match. Par exemple si un joueur se fait déborder sur l’aile et n’arrive pas à rattraper son vis-à-vis, il y a de bonnes chances que vous obteniez une carte « course », mais aussi que vous encaissiez un but…

Le déroulement des matchs se fait en temps réel, et en tant qu’entraîneur vous ne pouvez que repositionner vos joueurs et effectuer vos trois changements. Même si le joueur est avant tout spectateur, on prend quand même un certain plaisir à voir évoluer notre équipe durant les quelques minutes que dure un match. Les phases de jeu sont variées, et on a même droit à quelques talonnades et bicyclettes. Les cartons et blessures sont au rendez-vous, les poteaux raisonnent régulièrement, et le gardien n’oublie pas de se trouer de temps en temps. Ajoutez à cela quelques détails bienvenus comme les apartés du public et quelques évènements et conseils entre deux matchs, et on obtient un jeu qui tend vraiment vers une production actuelle, dans un emballage de Super Nes…
Nintendo Pocket Football Club : reparler du marquage à l’entraînement.
Il va falloir qu’on reparle du marquage à l’entraînement.

Un jeu de foot en 3D : oui mais !

Alors certes la réalisation pixélisée est assumée, il n’y a qu’à voir les superbes trailers pour s’en convaincre, mais elle ne fait que partiellement honneur au fond de jeu. Comme je le disais, les matchs sont agréables à suivre, contrairement à ce qu’on pourrait penser ce n’est pas de ce côté-là que ça pèche. Certes on a l’impression de regarder un match de Kick Off en vue de côté, mais les joueurs pixélisés ont leur charme, et l’ambiance générale des matchs sent bon le chaudron vert (ou bleu, ou ce que vous voulez..). Mais d’un autre côté, les menus ne feront pas l’unanimité, aussi bien de par leur esthétisme que leur ergonomie. On pourra également reproche aux cartes d’entraînement de rompre totalement avec le reste de la charte graphique, proposant ainsi des illustrations faites au feutre par des CM1. Alors oui certains enfants de 8 ans dessinent déjà très bien, mais qu’est-ce qu’ils faisaient dans les studios de Nintendo ? D’un point de vue général, NPFC est tout de même plutôt réussi, coloré, et on ne s’y perd jamais.

Votre ville, constituant le menu principal du jeu

Enfin, il faut savoir que le jeu utilise également les fonctionnalités StreetPass et SpotPass. Dans le premier cas, il vous sera possible d’affronter l’équipe des joueurs croisés lors d’un match amical, même si a priori l’intérêt est le même qu’un match amical contre une équipe du jeu. En SpotPass, vous pourrez proposer certains de vos joueurs à vos amis via un marché des transferts leur étant réservé. Sauf qu’ici on n’achète pas des joueurs mais on se les échange. Enfin, toujours via SpotPass, vous aurez la possibilité d’acheter des défis et des équipes à défier en match amical. Ceux-ci vous octroieront des cartes d’entraînement particulières, bien pratiques pour améliorer plus facilement votre équipe. Mais les prix sont relativement élevés, et les quatre DLC déjà disponibles atteignent quasiment le prix du jeu.
15/20
A la fois inattendu et portant les espoirs de tous les tacticiens sur portable, NPFC est un jeu à part. Il ne vous procurera pas une expérience ludique inédite, mais il est addictif. Savant dosage entre l’accessibilité et la tactique, avec juste ce qu’il faut de dynamisme pour compenser la répétitivité inhérente au genre, le jeu est aussi plaisant à suivre en direct pendant un match, que sur une saison complète. Le jeu est servi et desservi par une réalisation volontairement old school mais manquant d’homogénéité. Chacun appréciera à sa façon les fonctionnalités réseau en fonction de l’intérêt qu’il y porte, mais le coût prohibitif des DLC devrait faire l’unanimité contre lui. Au final, un excellent jeu sur la durée, et un excellent investissement pour les tacticiens nomades. Evidemment, il s’impose sur 3DS comme la référence d’un genre dont il est l’unique représentant, mais les aficionados de gestion footballistique sur d’autres plateformes auront du mal à trouver leurs marques et à adhérer aux fondements du jeu.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

sailornic
je suis pas fan de foot mais je viens de le mettre en téléchargement, je verrais bien ce qu'il donne. Ce test m'a convaincu

Soutenez PN : achetez ces jeux !

15 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Venant combler un manque évident sur les portables de Nintendo depuis quelques années, NPFC réussi son challenge en proposant un titre de qualité et consistant. Si vous aimez les jeux addictifs et que vous ne cherchez pas forcément du grand spectacle, vous en aurez pour votre argent.

Jouabilité
Le titre se laisse prendre en mains assez aisément, après c’est au gestionnaire sommeillant en chacun de nous de faire la différence. On salue le travail mis en œuvre pour limiter les lourdeurs d’une multitude de menus et tableaux, mais c’est dommage que le résultat ne soit pas plus intuitif.
Durée de vie
Gravir les échelons de la hiérarchie mondiale est très long, et voir son équipe évoluer est très gratifiant. Mais les bons résultats ne sont pas servis sur un plateau, et pour le joueur dont les résultats stagnent la lassitude guette.
Graphismes
Une charte graphique osée et réussie. Le joueur est plongé dans une ambiance de fête et de challenge sportif, comme cela devrait être dans la réalité. Mais quelques choix étonnant viennent un peu ternir le tableau en dehors du terrain.
Son
Le son du cuir fouetté du bout du pied, le poteau qui résonne, le murmure des filets qui tremblent puis la clameur de la foule qui se lève… en version 8 bits. Alors oui ça ne réveillera pas un hooligan cuité, mais ça colle aux autres aspects de la réalisation. On évite les musiques prise de tête, c’est le principal.
Intérêt
Bien sûr il faut aimer le foot, ou le sport en général, ou la gestion, ou juste les jeux vidéo récompensant le joueur sur la durée. Si vous en êtes, difficile de ne pas se prendre au jeu au moins le temps de quelques saisons.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Nintendo Pocket Football Club (3DS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×