• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Tesla vs Lovecraft Disponible sur Switch

Test de Tesla vs Lovecraft (Switch)

Tesla Vs Lovecraft : Cthulhu dans la peau

Le génie technologique de Nikola Tesla contre les armées maléfiques de HP Lovecraft, une confrontation dantesque dans un shoot relevé qui vous procurera une bonne récréation à défaut de renouveler totalement le genre et d'être totalement abouti.

Test
HP Lovecraft et Nikola Tesla, deux noms qui ont bouleversé leur époque, l’un par son génie tortueux en littérature fantastique, l’autre par ses extravagantes expériences sur l’électricité. Dans cette aventure, le studio finlandais 10tons les fait s’opposer sans que l’on comprenne vraiment pourquoi Lovecraft se lance dans une telle aversion pour Tesla. Lovecraft fait voler les plans des inventions de son adversaire, fait incendier son laboratoire et envoie de nombreuses créatures maléfiques dans notre monde pour contrer Tesla. De ce pitch repose le gameplay du jeu où, incarnant Tesla, vous allez tenter de remonter jusqu’à Lovecraft pour faire cesser ses agissements et récupérer l’ensemble de vos biens.
La confrontation sur le papier s’avère alléchante mais dans le jeu, on reste un peu déçu de ne pas voir plus d’emphase face à un tel potentiel. Les niveaux arènes sont relativement de petites tailles et vous allez devoir abattre un certain nombre d’ennemis définis par une ligne rouge en haut à gauche de l’écran tandis qu’une barre bleu vous indique le nombre d’ennemis de la vague en cours.

C’est donc dans une optique d’un die and retry que vous vous lancez dans cette opposition déséquilibrée, où la puissance de vos attaques au fur et à mesure que vous glanez de nouvelles armes ou de nouvelles capacités temporaires (30% de rapidité de tir, 20% de résistance, 30% d’impact accru sur vos ennemis, épée, tir multiple, bombe etc…) devra vous permettre de résister coûte que coûte aux vagues d’êtres surnaturels.

Tesla Vs Lovecraft est un jeu de tir où il faudra gérer les doubles sticks. Celui de gauche pour vous déplacer, celui de droite pour orienter vos tirs, la gâchette ZR permettant de faire feu. Pas toujours évident à prendre aux mains au départ, on s’y fait vite mais s’il vous faudra rapidement vous téléporter à travers les murs pour vous mettre un peu à l’écart et viser correctement certains ennemis (ou souffler parce que vous étiez clairement entouré par trop d’ennemis).

Cette téléportation vous sauvera de nombreuses fois mais attention, cela coûte de l’énergie et il faudra attendre de recharger sa barre, à utiliser donc avec parcimonie. La partie tourne rapidement au carnage général, avec la possibilité de régler la hauteur de votre caméra de vision pour rendre la partie plus intime (en clair plus centrée sur votre personnage) ou avoir un champ de vision un peu plus large. L’intérêt n’est pas si évident car vous aurez rarement besoin de dézoomer pour embrasser l’intégralité du champ de bataille dans le feu de l’action.

Ah mince, je suis mort !

Si la musique colle très bien à l’ambiance glauque du jeu, on note sur une certaine répétition de l’action et des décors au bout d’un moment. Les graphismes sont sobres avec une touche rétro (un titre que l’on aurait pu découvrir il y a dix ans) et l’ensemble est un peu figé, les quelques cinématiques n’aidant pas vraiment. Cela sent le jeu développé en petit comité avec un petit budget, mais cela reste honnête. Le fait de se battre de nuit en permanence n’aide pas à changer l’action et l’on aurait aimé quelques touches différentes pour couper une certaine monotonie.

Mais attention, si les niveaux se ressemblent, il y a de subtils différences qui apportent un gameplay sans cesse renouvelé, entre passage étroit parfait pour tenir une position, ou un espace beaucoup plus ouvert où il faudra rester en mouvement permanent en tirant sur l’ennemi tout en vous frayant un chemin vers l’apparition des diverses armes.

Enfin, si le graphisme peut s’avérer un poil convenu lors de la découverte du jeu, il n’en est pas moins extrêmement lisible, ce qui n’est pas un mince exploit au regard de la profusion d’ennemis vous arrivant dessus. C’est donc une grande force de pouvoir toujours avancer au sein d’une mêlée sans perdre de vue son personnage.


Le jeu devient un poil fougueux quand vous parvenez à récupérer toutes les pièces nécessaires à la fabrication de votre « mech », vous permettant de tomber sur vos ennemis avec violence. Mais son utilisation reste limitée, il finit par se briser dans un flash violacé, tout en vous laissant l’opportunité de récupérer les pièces du mécanisme pour y recourir à nouveau le tour suivant.

Tuez donc le maximum d’ennemis quand vous avez l’occasion de vous en servir et jouer avec le timing pour utiliser au mieux l’épée ou une bombe électrique pour fracasser le maximum d’adversaire vous entourant. Chaque adversaire tué vous apporte des points d’expérience, vous permettant de gagner en niveau et d’obtenir un avantage.
Les fans de challenge pourront se réjouir avec trois niveaux de difficultés : Normal, Aether et Eldritch, mais il faudra débloquer les deux derniers en réussissant le parcours du premier niveau de difficulté. Dommage, car on aurait aimé pouvoir testé tout de suite au moins le niveau de difficulté intermédiaire. Le mode « Normal » se compose déjà de 32 étapes qui sont de sérieuses mises en bouche pour se familiariser avec les différents avantages et armes. Autant dire que dès le niveau de difficulté Aether, cela devient costaud alors en Eldritch…

Néanmoins, comme chaque niveau est assez court (en particulier les tous premiers), faire une route complète sera plié en quelques heures et le niveau Aether en moins de dix heures, les pros du genre n'auront aucun mal à ramener la durée de vie du titre à quelques heures. Pour Eldritch, nous n’avons pas achevé personnellement la totalité du parcours pour le moment. La principale différence réside dans le nombre plus important d’ennemis lancés sur vous, vous obligeant à mieux gérer vos compétences et avoir un sens tactique plus prononcé.



Dans ce panneau Inventions, il va falloir clairement investir pour débloquer le potentiel complet de chacune des inventions de Tesla. En revanche les premières sont à trouver sur le champ de bataille.

Parlons des compétences à débloquer dans le jeu. Au nombre de 24, ce sont des améliorations qui se montreront utiles dans le feu de l'action : pourcentage de tir plus rapide, mouvement plus rapide, balle supplémentaire qui donne un point d’impact +1 par rapport à un tir conventionnel (mais rien dans cette histoire n’est conventionnel)….. La particularité est qu’à chaque fois, seuls deux compétences seront accessibles par niveau. A vous de bien observer leur apparition (qui reste temporaire) et de les utiliser au moment opportun, en appuyant sur la touche Y.

Au niveau de l’armement, pour faire chuter les forces de Cthulhu, vous aurez dix armes à débloquer, ce qui peut sembler peu mais finalement largement suffisant au regard de la taille des cartes. Mais attention, même si vous les déverrouillez, elles ne seront pas disponibles à chaque partie, et c’est un peu rageant de voir que chaque changement de niveau entraine une remise à zéro du compteur de niveau et vous oblige à repartir avec votre arme de base, alors qu’un fusil Gauss ou une épée à rayons X coupant vos adversaires est tellement plus jouissif.
Un détail sur lequel nous n’avions pas fait suffisamment attention au départ, c’est le Monsterpédia, une encyclopédie qui affiche les informations concernant les monstres que vous rencontrerez au cours du jeu. Plus vous tuerez de créatures d’une catégorie, et plus les dommages que vous occasionnerez sur cette catégorie finiront par devenir importants par le biais de changement de niveau et de bonifications. En général le pallier à atteindre est de 5000 victimes, ce qui vous donne une petite idée du carnage courant durant vos parties.
Lors de vos parties, vous pouvez également gagner des cristaux d’éther, soit en découvrant leurs emplacements dans le niveau soit en complétant des défis. Ces cristaux vous permettent d’investir dans des "inventions" qui nécessitent plusieurs étapes de financement pour être pleinement opérationnelles. Plus la tâche sera délicate et plus les récompenses à récupérer seront élevées. Et pour les amateurs du genre, un mode survie vous proposera de tenir le plus longtemps possibles face à des vagues ennemies.

A deux, c’est mieux, à quatre c'est le bazar.


L’aventure solo étant tout de même agréable, nous avons voulu voir si le titre à plusieurs pouvait donc être bénéfique au plaisir d’y jouer. Et la réponse est clairement oui. Le coopératif à deux est un vrai plaisir pour enfoncer les lignes ennemis même si au départ, il va falloir vous procurer très vite des armes un peu plus puissantes.

A quatre, il faudra opter pour une vue plus large et c'est clairement le bazar. Attention cependant, il faudra pour chaque joueur une manette complète (donc un lot de Joy-Con ou une manette pro) ce qui nécessite un équipement important. Donc pensez à dire à vos amis de venir avec leur console ou au moins leurs Joy-Con pour pouvoir vous amuser en nombre sur ce titre, la gestion par demi Joy-Con n'étant pas possible. Toute l'action se passe sur le même écran, pas de partage selon votre emplacement sur la carte.
14/20
Un titre exigeant et de qualité même si on restera un peu sur sa faim face au potentiel pas totalement exploité. Le graphisme aurait pu être un poil plus inspiré et surtout plus varié mais le titre réussit, malgré la répétition inhérente introduite par son gameplay, à rester suffisamment addictif pour donner l’envie d’avancer niveau après niveau. Nous nous sommes surpris à rester 2 bonnes heures sur un niveau retord avec le plaisir immense de le dépasser sans connaître la moindre lassitude d’action (ce qui est une belle réussite quand d’autres titres comme Snake Pass nous avaient parfois saoulés sur certains niveaux). Une fois le jeu plié, la rejouabilité reste faible : on peut tenter de mieux réussir un niveau ou de se faire une petite quête ponctuelle, le jeu permettant de jouer des parties assez brèves. Probablement l’un des meilleurs titres de 10tons actuellement sur le marché, qui a amélioré la mécanique de Crimsonland, mais son contenu encore limité ne lui permet pas de boxer dans la catégorie des titres incontournables des productions indépendantes.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Talban
Pas mal, je vais peut-être m'y intéresser mais pas tout de suite.

Soutenez PN : achetez ces jeux !

14 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Il est plaisant, on passe un bon moment et il reste lisible au niveau de l'action, ce sont déjà de bons points. Mais dans son traitement, il reste malgré tout conventionnel et n'utilise pas tout le potentiel de la rencontre, à cause d'un scénario paresseux. 10tons nous propose néanmoins un titre solide qui ravira les amateurs du genre, sans que cela soit un hit absolu dans la catégorie. Un bon travail néanmoins qui nous pousse à surveiller l'équipe pour ses prochaines productions.

Jouabilité
Hormis un petit temps d'adaptation pour les joueurs peu habitués aux jeux de tir nécessitant la gestion du double stick, le jeu est bien conçu avec une bonne jouabilité. De bonnes idées et certains passages très réussis assurent un gameplay addictif
Durée de vie
Tout dépendra de votre habitude sur ce style de jeu. S'il nous a fallu une bonne dizaine d'heures pour arriver à une moitié du parcours du mode de difficulté Eldritch, certains membres autour de nous ont plié le jeu beaucoup plus vite. Force est de reconnaître qu'une fois achevé, le jeu sera archivé et ne devrait guère vous donner envie d'y revenir très souvent.
Graphismes
Nous ne sommes clairement pas dans le top de la catégorie, avec un graphisme sombre peu renouvelé. La modélisation des monstres dans le Monsterpédia n'est pas terrible et les scènes explicatives sont un trop figées pour apporter un peu de sel. Mais les effets visuels font leur job et surtout, malgré le flot des ennemis parfois très impressionnant, l'action reste lisible, ce qui est le principal. A quatre, optez pour un jeu sur la télé car c'est un joyeux bazar tout de même.
Son
Une musique réussie qui colle bien à l'action même si sa tonalité générale reste un peu répétitive. Les bruitages font leur job et sont conformes à un jeu d'action de ce type.
Intérêt
On ne renouvelle pas le genre et on aurait aimé plus de variété dans l'action. Quelle mauvaise idée de devoir se faire l'intégralité du mode de difficulté normale pour pouvoir débloquer les niveaux de difficulté supérieures. Certes, cela allonge la durée de vie du jeu mais on aurait aimé au moins pouvoir accéder tout de suite à la difficulté Aether dès le départ. Si l'opposition entre les deux personnalités semblait très intéressante au départ, le traitement scénaristique est vraiment bateau et ne propose pas de profondeur. C'est un simple jeu de tir, c'est tout.
Ergonomie
Pas toujours évident de se déplacer et d'orienter son tir dans le feu de l'action, c'est une question d'habitude . Par contre, pour prendre des captures d'écrans pour le test alors que l'action est non stop, ce fut la grosse difficulté du jeu.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Tesla vs Lovecraft (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×