• Ma note
    Moyenne de 4,5 - 2 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! 1 fan, et vous ?

Steel Diver : Sub Wars Disponible sur 3DS

Test de Steel Diver : Sub Wars (3DS)

Steel Diver : Sub Wars, la bataille navale subaquatique à la 1ère personne

Disponible depuis quelques semaines sur l’eShop de la 3DS, Steel Diver : Sub Wars est le premier jeu free-to-play de Nintendo. En version gratuite ou payante, plongez dans ce jeu qui réserve de bonnes surprises, surtout en multijoueur !

Test
Après un premier opus plutôt décevant sorti en 2011 sur Nintendo 3DS, Steel Diver est de retour ! En évoquant en juin dernier son développement, Miyamoto avait dévoilé l’une des grosses particularités de cette suite : être le premier jeu Nintendo à opter pour du free-to-play, c’est-à-dire le rendre disponible gratuitement en téléchargement dans sa version de base, et proposer du contenu supplémentaire payant. Depuis, peu d’informations avaient fait surface et le titre ne semblait pas bénéficier d’une réelle attente de la part des joueurs. Finalement, il aura fallu attendre son annonce lors du dernier Nintendo Direct (et sa disponibilité dans la foulée) pour découvrir un second volet abordé sous un tout autre angle que son prédécesseur…
Note importante : ce test a été rédigé à partir de la version Premium (version 1.0) du jeu, afin de pouvoir évaluer tout son contenu et décrire les différences avec la version gratuite.

Touché… Coulé !

Fini le jeu d’action à défilement horizontal de Steel Diver, premier du nom ! La franchise a évolué pour laisser cette fois-ci la place à un jeu de simulation et de tir à la 1ère personne. Si Steel Diver : Sub Wars est toujours co-développé par Nintendo et Vitei, la recette a donc été complètement retravaillée.

Dès le premier lancement du jeu, un tutoriel accessible depuis le menu principal permet néanmoins de découvrir rapidement les principes de base de ce nouvel épisode. L’immersion se fait ainsi en douceur ! Aux commandes d’un sous-marin en vue subjective, le joueur y apprend à manœuvrer l’engin, contrôler les différents appareils à bord et surtout… utiliser les torpilles à disposition pour couler les sous-marins ennemis. On comprend donc vite que la stratégie sera un aspect majeur pour remporter la victoire et que la précision des attaques devra s’accompagner d’une certaine anticipation pour prévoir la direction et la vitesse de déplacement des ennemis, et éviter les mines et autres obstacles disséminés sous l’eau.

Steel Diver Sub Wars : la promesse est belle !
L’équipement du sous-marin est composé d’un sonar, d’un périscope, d’un système de communication en morse, d’un système de camouflage, et enfin, d’une réserve de torpilles simples (régulièrement réapprovisionnées) et à tête chercheuse (en quantité limitée).

Malgré tout cet arsenal, la prise en main est quasi-immédiate. Pour piloter le sous-marin, le joueur a en fait le choix entre différents contrôles sur l’écran tactile et, plus traditionnellement, les boutons et gâchettes de la console. Sur l’écran tactile, on retrouve en effet deux leviers permettant de régler la profondeur et la vitesse, en complément de zones tactiles dédiées à chaque appareil et arme utilisables.

Exceptés les systèmes de communication et de camouflage, tous ces équipements sont aussi assignés au stick, à un bouton de la console, et même au gyroscope intégré à la 3DS (activable ou non selon les préférences de chacun) dans le cas du périscope. Les possesseurs du Pad circulaire Pro seront aussi ravis d’apprendre que l’accessoire est compatible avec le jeu. Cerise sur le gâteau, il est possible de réaliser des captures d’écran de notre sous-marin sous différents angles, lorsque le jeu est en pause.

Steel Diver Sub Wars : bien choisir son sous-marin
Durant une bataille, plusieurs éléments sont à prendre en compte pour élaborer sa stratégie. Tout d’abord, il faut savoir que chaque sous-marin comporte plusieurs caractéristiques qui lui sont propres : vitesse de rotation, vitesse d’immersion, vitesse à la surface et en plongée, résistance, nombre et puissance des torpilles, temps de réapprovisionnement des torpilles, et enfin, nombre de membres d’équipage pouvant être accueillis à bord. Ces derniers améliorent certaines statistiques ou donnent un bonus supplémentaire (portée du sonar augmentée, par exemple). Le choix du submersible aura donc un impact important sur la tournure que prendra la mission.

À noter que la personnalisation est un point fort du jeu puisqu’il est possible, outre la sélection de l’équipage, de modifier le revêtement (et les couleurs) de la coque parmi ceux qui ont été débloqués.

À cela s'ajoute d'autres subtilités permettant de donner davantage de piment aux batailles subaquatiques : le camouflage ou l’immobilité du sous-marin est un bon moyen de ne pas être détecté, et des containers récupérables après avoir coulé un ennemi réparent les dommages ou réapprovisionnent en torpilles à tête chercheuse. Bien sûr, la précision et l'anticipation sont également essentielles puisqu’un tir de longue portée ou un impact sur l’hélice provoquera des dégâts considérables. D’ailleurs, lorsqu’un ennemi est à portée, un système de verrouillage améliore la précision pour l’envoi de torpilles à tête chercheuse.

Un contenu solo varié mais limité…

Le mode « Un joueur » est construit autour de missions, chacune proposée en 3 niveaux de difficulté progressive. Les objectifs sont variés et peuvent aller de la simple traversée d’anneaux sous l’océan à la destruction d’ennemis tout en remontant un canal, ou encore l’envoi d'informations en morse (idée amusante mais communication laborieuse !). Sans grande surprise, des médailles sont décernées en fonction du temps qui aura été nécessaire pour accomplir le niveau. Voilà pour la présentation, dans les grandes lignes !

Les médailles servent en fait uniquement dans la version Premium et donnent accès aux missions suivantes ainsi qu'à de nouveaux sous-marins et revêtements de coque. Par ailleurs, lors des missions, on rencontre parfois des canots de sauvetage qui, une fois récupérés et l’objectif atteint, permettent de gagner des membres d’équipage.

Steel Diver Sub Wars : do you speak morse ?
Si le challenge est faible dans les 2 missions de la version gratuite, il monte légèrement d’un cran dans les autres, du moins pour tenter de gagner les médailles d’or. Malgré tout, excepté peut-être le niveau 3 qui exigera souvent plusieurs tentatives, le défi est surmontable à bord du sous-marin adapté.

Malheureusement, devoir recommencer 3 fois chaque mission pour obtenir toutes les médailles peut vite devenir répétitif. De plus, à moins de vouloir absolument pulvériser ses temps, il y a peu de chances que le joueur revienne dans ce mode une fois qu’il l’aura terminé. Finalement, le contenu solo se révèle plutôt pauvre et l’on reste assez vite sur sa faim de ce côté-là du jeu...

...compensé par un multi intense !

Si l’on s'intéresse maintenant à l’aspect multijoueur, on s’aperçoit que le jeu n’avait pas encore dévoilé tout son potentiel.

En ligne ou en local, les batailles sont l’occasion de se mesurer à 7 autres joueurs, dans des affrontements intenses à 4 contre 4 en arènes (au nombre de 9). Dans le cas où les participants ne seraient pas assez nombreux, l’ordinateur vient compléter les équipes. Au cours des combats, les membres d’une même équipe peuvent communiquer en morse afin de mettre au point une stratégie : une idée intéressante mais difficile à exploiter compte tenu qu’un simple message sera déjà très long à taper. À oublier donc, mais ce n’est pas trop dérangeant.

Steel Diver Sub Wars : ça va péter !
Sur Internet, les rencontres sont aléatoires à l’échelle mondiale ou continentale. C’est d'ailleurs probablement l’un des gros regrets de ce multijoueur puisqu’il ne sera donc pas possible de rejoindre en ligne la partie d’un ami 3DS. Il est également dommage qu’un système de communauté à la manière de Mario Kart 7 n’ait pas été ici implémenté car le jeu aurait été un très bon candidat pour une telle fonctionnalité…

En revanche, il est appréciable de pouvoir choisir entre un « affrontement libre » et « à armes égales ». Si le premier ne tient pas compte de l'expérience des joueurs pour organiser les parties, les victoires successives donnent davantage de points et permettent ainsi de monter plus vite en niveaux.

Enfin, en optant pour une partie de type « code morse », le joueur rejoindra une discussion instantanée avec d’autres participants... en morse ! Les messages étant toujours aussi laborieux à écrire, l’intérêt de ce système de discussion est anecdotique et contestable, mais certains s’en servent pour échanger des codes ami...

« Gratuit », avez-vous dit ?

L’une des grosses particularités de Steel Diver : Sub Wars est d’être commercialisé selon le modèle du « free-to-play » : le jeu est donc d’abord proposé au téléchargement dans une version de base, gratuite. À la différence des démos disponibles sur le Nintendo eShop, elle n’est pas limitée en nombre d’utilisations, et encore moins en durée. En revanche, certains éléments de cette version sont verrouillés et, s’il est ensuite possible à partir du jeu de passer à la version Premium pour débloquer les éléments inaccessibles, il faudra pour cela sortir le porte-monnaie.

Pour autant, la version allégée comprend suffisamment de contenu pour permettre aux joueurs d'évaluer convenablement les atouts de ce titre, et de l’apprécier au travers de ses différents modes de jeu. En effet, outre le mode solo avec 2 missions jouables, vous y trouverez surtout le multijoueur avec toutes ses arènes (en local et en ligne), avec la possibilité de contrôler 2 sous-marins.

De plus, lors des batailles en ligne, le possesseur de la version gratuite ne devrait pas se sentir trop lésé face aux acheteurs du jeu complet, en raison de la possibilité de recherche de parties selon son niveau. Cela mérite d’être mentionné car, pour son premier jeu en free-to-play, Nintendo ne suit pas ici la fâcheuse tendance qu’ont certains éditeurs à dériver vers le « pay-to-win », c’est-à-dire le gain par l’argent.

Steel Diver Sub Wars : foncez sur la version gratuite !
Se tourner vers la version Premium est toutefois une option à envisager si vous souhaitez profiter pleinement du jeu. Son contenu supplémentaire prolonge en effet l’expérience de jeu de manière certaine, en solo et surtout en multi, et semble donc justifier son prix de 9,99 €. Avec un total de 7 missions solo (toujours en 3 niveaux de difficulté), 18 sous-marins (presque tous déblocables selon ses performances dans le mode multijoueur en ligne) avec de nombreuses possibilités de personnalisation et une trentaine de membres d’équipage pour améliorer sa stratégie, il y a de quoi rester de bonnes heures devant sa 3DS pour obtenir toutes les médailles d’or et débloquer tous les éléments.

À noter également qu’une fois cette version acquise, d’autres éléments peuvent être achetés à l’unité. Cependant, à moins que vous ne soyez vraiment accrocs aux simulations de sous-marins, les DLC actuellement proposés (5 répliques réelles issues de la Seconde Guerre Mondiale, à 0,99 € chacune) n’apportent que peu d’intérêt et l’on serait même en droit de se demander pourquoi ils n’ont pas été inclus dans la version Premium…

Quoi qu’il en soit, vous pouvez déjà foncer vous procurer la version gratuite sur l’eShop, ce qui vous donnera l’occasion d'essayer le titre par vous-même et vous forger votre propre opinion sur les modes de jeu : vous risqueriez bien d’être agréablement surpris !
16/20
Alors qu’on ne l’attendait pas spécialement, Steel Diver : Sub Wars s'avère être une très bonne surprise de ce début d’année. Pour ce premier jeu en free-to-play, il faut dire que Nintendo nous offre un titre très sympathique qui, malgré une durée de vie en solo plutôt courte, se montre finalement assez addictif, surtout en multijoueur, et respecte le joueur qui ne souhaiterait pas sortir sa carte de crédit… Comme la version de base est gratuite, vous auriez vraiment tort de passer à côté ! Ensuite, si vous accrochez au genre, vous ne devriez pas être déçus par la version Premium.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

kingcombo
Je suis plutot d'accord avec le test sauf sur la partie "le morse c'est trop dur" moi je trouve que ça assez génial et super immersif .Au début c'est vrai on s'embrouille mais a force on mémorise,et c'est très bien adapté au rythme du jeu il s'agit évidement pas d'écrire un roman donc ça oblige a donner des instructions courtes et pertinentes.C'est paradoxale mais à la limite je trouve qu'on communique presque mieux comme ça qu'en chat direct ou on a plus tendance a dire tout et n'importe quoi et surtout ça épargne le bruit de fond du genre "ouais j'l'ai défoncé!!!".Après j'avoue tout le monde ne communique pas en jeu,mais je pense que ceux qui comme moi ont fait des parties ou tout le monde a coopéré avec quelques messages en morse seront d'accord que ça enrichie vraiment le jeu.Bref je conseil vraiment de se donner un peu de mal pour bien maitriser cette partie du jeu parce quel est central ,à mon avis.

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Un titre bien sympathique qui promet de bons moments car stratégie, personnalisation et multijoueur sont ses atouts. Ne passez pas à côté et téléchargez-le sur l’eShop de la 3DS car même dans sa version gratuite, Steel Diver : Sub Wars se révèle être une bonne pioche ! À vous de voir ensuite si vous appréciez suffisamment le jeu pour acheter la version Premium, qui a d’ailleurs de quoi prolonger la durée de vie…

Jouabilité
Le jeu offre une prise en main très rapide grâce à deux types de contrôles : stick + boutons classiques, et écran tactile. Si les manœuvres seront difficiles avec l’écran tactile seul, ce dernier est utile pour accéder rapidement aux équipements. De plus, le gyroscope de la console est mis à profit pour utiliser le périscope, ce qui s’avère être efficace, et le support du Pad circulaire Pro est un bon point pour ceux qui possèderaient l’accessoire. Notons toutefois que la communication en morse est sur le papier une bonne idée pour davantage de réalisme en solo, mais c’est une catastrophe pour discuter en ligne !
Durée de vie
Un mode solo qui se termine très vite (le challenge des médailles d’or et le scoring peuvent éventuellement contribuer à la rejouabilité de ce mode, et encore…), mais un multijoueur en ligne et en local qui compense largement ce défaut et qui permet de prolonger la durée de vie du jeu. Mais dommage qu’on ne puisse pas rejoindre ses amis en ligne ! En tout cas, les joueurs possédant la version Premium et souhaitant débloquer tous les éléments (pratiquement tous en multijoueur) y passeront certainement du temps.
Graphismes
Graphiquement, le jeu tient la route et même si le thème naval ne se prête pas forcément à beaucoup de fioritures dans les environnements, ces derniers sont finalement plutôt variés, aussi bien sous l’eau qu’à la surface, en comparant les différentes missions et arènes. Le tutoriel n’est donc pas le niveau le plus représentatif du jeu puisque les environnements y sont là assez dépouillés et à part quelques bancs de poissons (tout plats et qui avancent sans bouger les nageoires !), on n'y trouvera pas grand chose d’autres que des rochers… et de l’eau. Certaines textures de décors (rochers en particulier) sont toutefois moyennes. En submersion, les effets de l’eau lors des rotations du sous-marin rendent plutôt bien et la visibilité est assez lointaine.
Son
L’ambiance sonore est adaptée au genre du jeu : des musiques discrètes en cours de partie, et des bruitages qui se résument globalement en des explosions, des commentaires concernant le navire (dégâts subis, lancement ou réapprovisionnement de torpilles…) et des appels au secours lorsqu’un ennemi échoue. Simple mais plutôt efficace !
Intérêt
Disponible gratuitement dans sa version de base, Steel Diver : Sub Wars est un titre à télécharger si vous aimez les jeux de tir avec une dimension stratégique ! Concernant la version Premium, elle ajoute suffisamment de contenu pour mériter son prix (c’est moins le cas pour les DLC de sous-marins vendus ensuite).

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Steel Diver : Sub Wars (3DS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×