• Mon attente
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.

    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Rogue Aces A paraître sur Switch

Test de Rogue Aces (Switch)

Rogue Aces : le fils spirituel de Wings of Fury

Du old school aujourd’hui avec le titre Rogue Aces qui nous propose du dogfight en 2D endiablé. Amusant et facile à prendre en main, va-t-il tenir la distance ? Vous serez tout dans ce test.

Test
Développé par State Games et édité par Curve Digital, Rogue Aces est donc un shoot aérien sortant sur diverses plates-formes dont la Nintendo Switch le 12 avril au prix de 12,99 € sous forme dématérialisée uniquement. Un jeu poids plume de 131 Mo, à jouer uniquement en solitaire. Nous remercions l’éditeur pour nous avoir offert un code pour nous permettre de réaliser le test de ce jeu.
Rogues Aces rappellera par certains aspects la franchise Metal Slug avec un graphisme très influencé par la période 16 bits de l’Atari 520 ST ou l’Amiga 500 et surtout Wings of Fury, un titre édité par Brøderbund en 1987 sur Apple II, dont nous avons eu une déclinaison en 1999 sur Game Boy Color. On retrouve un humour pince sans rire, et une action intense mais parfois confuse tant les ennemis voudront vous faire la peau. Vous propulsant dans les années 40 sur un porte-avions, vous allez choisir entre un personnage masculin ou féminin pour réaliser de nombreuses missions générées aléatoirement, ce qui apporte un peu de variété dans un gameplay qui reste répétitif.

Mission Têtes brulées !

Votre mission est simple : détruire des escadrilles, faire un carnage sur des bases ennemis en les rendant hors service après plusieurs passages avec attaques en piqué ou rase motte, avec la possibilité de les capturer si vous vous posez sans vous crasher, en dégommant des tanks, des dirigeables, des bombardiers qui tentent de détruire vos propres bases et même des trains. Parfois ce sera une libération de prisonniers de guerre à effectuer ou l'arrêt de parachutistes ennemis.

L’éditeur nous indique qu’il faut réussir 100 missions générer aléatoirement pour remporter la campagne, on veut bien le croire même si nous n’avons pas eu le temps de tout parcourir sur terre, ciel et mer. Le jeu se veut très arcade et vous propose de revisiter par des scénarios dynamiques certains aspects de la seconde guerre mondiale. Si certaines missions sont très faciles, d'autres donnent clairement l'impression d'être un pur suicide avec seulement trois avions en réserve.


Techniquement simple et fluide, le jeu vous propose un tutoriel pour bien apprendre à gérer les différentes commandes et armement. Un passage nécessaire au bout d’un certain nombre de missions et notamment l’aspect atterrissage. On regrettera le manque de précision sur l’altitude de vol car on s’est crashé quelques fois lors d’attaques sur une base en pensant être large en effectuant une boucle et en se trouvant au dernier moment nez-à-nez face à un bâtiment ou une haute falaise.

Avec le stick gauche, vous allez contrôler les mouvements de l’avion, en le faisant piquer ou au contraire en le cabrant (vous contrôler la direction de l’hélice), le stick droit contrôle l’accélérateur, le haut et le bas influant sur votre régime moteur. La touche "L" ou "LZ" permet d'injecter un peu plus de carburant dans le moteur pour atteindre une vitesse d'attaque supérieure, au prix d'une consommation accélérée de votre carburant.

La touche "B" sert à décoller automatiquement ou atterrir (avec une petite pénalité de point car c'est vraiment du sport de tenter un atterrissage manuel dans le feu de l'action) et la touche "R" ou "ZR" permet de tirer, une erreur ergonomique à notre niveau, nous aurions aimé remaper les touches pour attribuer à la touche A le feu libérateur. Enfin, pour utiliser des roquettes non guidées, vous aurez la touche "X" et pour expédier quelques bombes en chute libre la touche "Y".



De la stratégie, de l'arcade et du Rogue : un cocktail détonnant !

Très vite, en apprenant à contrôler son avion, on prend plaisir à enchainer les dogfights et à se lancer dans des manœuvres acrobatiques audacieuses pour se caler derrière l’ennemi et le mitrailler copieusement, anticiper sa trajectoire, se lancer dans une vrille pour se défaire d’une situation compliquée, prendre tous les risques pour démolir de nombreux bâtiments, le tout avec un petit côté rogue-like : trois avions seulement pour réussir votre mission, prudence donc car si vous êtes capturés, les secours ne sont pas prêt d’arriver, et en cas de crash sans éjection ou si vous vous faites tirer dessus lors de votre descente en parachute, eh bien vous êtes bien mort avec la fin de la partie, même si vous en étiez seulement à votre premier avion utilisé !

Votre avion ne transporte qu’une quantité limitée de carburant donc vos enchaînements seront plus ou moins consommateurs de kérosène, mais en abattant les ennemis, vous pourrez récupérer divers bonus dont le précieux carburant pour prolonger votre mission ou une caisse de réparation. Parfois vous serez obligés de vous poser sur votre navire ou sur une base alliée pour refaire le plein et effectuer quelques réparations ou réarmements. Nous avons donc clairement un petit aspect stratégique à ce niveau. Vous pouvez même tirer sur les parachutistes adverses ayant tenté de s’éjecter de leur avion en flamme ou foncer sur eux.

Si vous êtes touché, chaque impact sur votre carlingue se traduit par une fumée de plus en plus importante, jusqu’au coup final où vous allez vous disloquer, sauf si vous avez pu vous éjecter à temps, ce que le programme effectue quasiment automatiquement au départ. Il est amusant de voir votre minuscule pilote descendre avec son parachute.


Ce saut en parachute peut être effectué à n'importe quel moment lors de la mission, en appuyant deux fois sur la touche "A" et ô miracle, vous avez la possibilité alors de jeter une infinité de grenades sur les adversaires, un bon moyen d'effectuer un carnage sur une zone fortifiée, attention cependant au point de chute. A noter que si vous appuyez sur la gauche de votre D-Pad numérique, la silhouette de votre avion s'affiche avec le rapport d'endommagement, chaque composant clé de la structure de votre avion étant crédité d'un certain pourcentage. Si cela baisse trop, vous serez de plus en plus handicapé comme l'impossibilité d'expédier plus de carburant dans votre moteur pour atteindre des accélérations importantes.

Lisez votre manuel de bord (ne zapper pas le camp d'entraînement)

Par hasard (fausse manip coup de bol car en fait c'est expliqué dans l'une des séances d'entraînement qu'on avait un peu zappé), on a découvert qu'il était possible de détourner un avion ennemi en plein ciel. La manip est un peu sportive, il faut vraiment un bon coup de main, mais potentiellement cela peut vous permettre d'éviter de nombreux atterrissages pour réparez votre avion. Choisissez un avion ennemi, alignez vous à peu près au niveau de son cockpit, éjectez vous dans sa direction pour prendre le contrôle de l'avion ennemi.

L'intérêt de capturer les aérodromes ennemis est primordial, car cela permet d'étendre la portée de votre avion, en plus de pouvoir se ravitailler, le réparer et le réarmer, les missions s'enchainant sans temps morts ou sans écran de mission. Lorsque vous avez démoli les structures ennemis, atterrissez et les bombardiers alliés voleront au-dessus de vos têtes et largueront des parachutistes de votre camp pour prendre possession du terrain.
Un titre simple parfait pour un temps de jeux relativement court. Enchainer toutes les missions serait bien trop fatigant. Le début est très facile et un peu lent à se mettre en place (les 30 premières minutes de jeu n’ont pas été très passionnantes à notre niveau), mais la difficulté grimpe assez vite, avec le plaisir de bombardement de cuirassées ennemis ou le carnage au sein d’une escadrille.

Mais le gameplay pas si évident et le look rétro ne plairont pas à tout le monde. La génération aléatoire des missions n’est peut-être pas une si bonne idée. C’est bien de vouloir renouveler sans cesse le gameplay mais c’est mieux de pouvoir permettre aux joueurs d’apprendre de leurs erreurs en leur permettant de travailler la structure d’un niveau. Parlons enfin de la traduction du jeu, le texte apparaissant en français (mais il peut être choisi en allemand, anglais, espagnol, russe). Votre supérieur n’est pas un tendre et les phrases seront lapidaires, un peu trop parfois.

Graphiquement, le jeu est une réussite, un travail soigné a été apporté au niveau des sprites, avec au niveau du décor une alternance jour et nuit donnant quelques effets fort agréables, notamment avec la lune en arrière plan. Le son des tirs et des explosions est satisfaisant, c'est surtout la musique de type hard-rock d'un certain Kevin 'Kevvy Metal' Black qui ponctue avec plaisir l'action soutenue à l'écran.

Les différents modes disponibles dans le jeu

Pour les modes de jeu, vous remarquerez au départ qu'ils sont dissimulés par des points d'interrogation. Seul le mode campagne est disponible au départ (et le terrain d'entrainement), mais en réalisant la performance de réussir 100 missions, vous pourrez débloquer le défi ultime, la «campagne des vétérans», sans aucune aide. Malheureusement, nous n'avons pas eu le bonheur d'y arriver pour le moment. Vous aurez également accès à une variante de la campagne en tenant compte du paramètre temps, «Frontline Campaign».



Hormis le mode campagne, vous pourrez accéder lors de votre avancée dans le jeu au mode Arcade avec deux types de jeu : le premier est le mode "Survival" où avec un unique avion et du carburant illimité, vous allez devoir défendre votre peau le plus longtemps possible face à des vagues d'ennemis qui vont s'enchaîner de manière illimitée.
Un autre mode arcade est le mode "Bomber Defense". Ici vous prenez les commandes d'un bombardier armé de ses tourelles pour protéger le maximum de ses angles et vous allez faire feu sur vos ennemis en tentant de ne pas vous faire abattre par les petits chasseurs tournoyant autour de vous. Un mode très agréable mais pas évident, car vous dirigez les tourelles et cela attaque de tous les côtés.

Parmi les regrets, l'impossibilité de jouer à plusieurs mais c'est le style de jeu qui veut cela. En effet, avec une action soutenue, la fenêtre de jeu est parfois à peine suffisante pour anticiper tous les dangers. Alors via un écran partagé, cela aurait perdu toute lisibilité.

Rogue Aces Out Now!12/04/2018

16/20
Rogue Aces est finalement un très bon titre passé une petite période d'adaptation au niveau des commandes. Addictif un bon moment, il peine cependant à tenir la route après avoir enchainé plusieurs missions, la faute au côté aléatoire et à une action répétitive. Il est en revanche particulièrement indiqué pour des temps de jeux réduits, notamment durant les transports, et chaque mission demande une dose de concentration. Un jeu à l’ancienne qui ne devient passionnant que lorsqu'on maîtrise certaines subtilités du gameplay et que l'on accède aux différents modes arcades et aux autres modes de la campagne. Les amateurs nostalgiques de Wings of Fury se jetteront dessus, les autres joueurs le trouveront pas désagréable mais pas fabuleux non plus. S'il devrait tirer son épingle du jeu cette semaine parmi un ensemble de titres eShop moins concurrentiels, il n'est pas dit qu'il perce suffisamment longtemps, d’autant que son prix n’est pas dans la tranche basse. C'est dommage car il mérite toute votre attention.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Talban
Intéressé, j'ai quelques souvenirs de Wings of Fury. Mais je ne sais pas si aujourd'hui ce type de gameplay répétitif me conviendra.
gurtifus
Ah bah pour moi, il a été plutôt concurrencé par Skies of Fury (du bon vrai dogfight) ! :-)

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Un titre qui ne paie pas de mine au départ avec son style 2D mais qui peu à peu sait vous séduire pour avancer le plus loin possible dans la campagne proposée. Les modes arcades sont excellents. Les fans de Wings of Fury peuvent être satisfaits, ils ont trouvé un successeur de grande qualité, avec un gap graphique important par rapport à l'original et une plus grande variété de gameplay même si tout n'est pas idyllique dans la génération aléatoire.

Jouabilité
Pas si évident selon les missions, la génération aléatoire n'est pas toujours bien équilibrée. On peut alterner parfois 10 missions ultra faciles avec très peu de tirs à effectuer et à d'autres moment se prendre une série de cinq missions infernales. Il faut s'habituer à la manœuvrabilité de votre avion pour maîtriser les trajectoires et devenir un as de la guerre. La fenêtre de jeu est parfois un peu petite pour anticiper certaines actions avec des zones de montagnes.
Durée de vie
Si le côté répétitif du combat ne vous gêne pas, ce jeu va vous occuper un bon moment, d'autant plus que plus on y joue et plus on accède aux modes les plus intéressants. Détruire un train ou couler un destroyer est clairement jubilatoire et quand on bascule dans le mode survie avec une escadrille complète qui fait feu sur vous dans la nuit, l'adrénaline monte très vite.
Graphismes
Simples mais finalement bien travaillés, avec un travail superbe sur le ciel (et son alternance jour / nuit). On reste un peu plus déçu sur la modélisation des îles et des bâtiments.
Son
Une bonne bande-son hard rock et un travail sonore de qualité, rien à redire, c'est un bon produit.
Intérêt
Passé un démarrage moyennement emballant (la faute probablement à quelques parties sur des jeux très différents), l'intérêt s'est très largement bonifié en rentrant dans des missions beaucoup plus explosives visuellement et surtout en accédant au mode arcade. Le jeu n'est clairement pas évident sur certaines missions mais quel pied de se faire quelques dogfights ou de partir en piquet pour lâcher quelques bombes sur un destroyer.
Ergonomie
Hormis un petit reproche sur le tir positionné sur la touche R ou ZR, et une petite imprécision concernant l'altitude au départ, on apprend assez vite à doser sa trajectoire et à tirer de manière performante. Un petit côté Scramble sur l'attaque des bases ennemies.

Votre avis sur le jeu Votre attente !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Rogue Aces (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Mon attente
  • Devenir fan !

L'attente des visiteurs

J'en dors plus la nuit
 
0%
Je l'attends beaucoup
 
0%
Je suis curieux
 
0%
Pas convaincu
 
0%
Pas pour moi
 
0%

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×