• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Namco Museum Disponible sur Switch

Test de Namco Museum (Switch)

Namco Museum : une nuit au musée

Tiens, comme c'est original : une compilation Namco Museum vient de sortir ! Comprenant une douzaine de jeux qui seront pour certains inscrits un jour au patrimoine mondial de l'humanité, faisons le tour du propriétaire dans ce test !

Test
Dans la grande histoire du jeu vidéo, Namco (abréviation de Nakamura Manufacturing Company) compte parmi les pionniers du domaine. En effet, sa vocation dans le domaine vidéoludique date du milieu des années soixante-dix, bien avant l’avènement des consoles, à une époque où les salles d’arcade enfumées faisaient loi. Parmi cette longue tradition, la société allait donner naissance à l’orée des années 1980 à un phénomène, un monstre sacré du jeu vidéo. On parle bien, comme le chantait William Leymergie, du rond comme un ballon et plus jaune qu’un citron, c’est lui PAC-MAN. Ce jeu allait changer la donne pour la société, lui donnant une stature de classe mondiale.
Virent le jour par la suite, d’autres immenses succès tels que Galaga, Pole Position, pour donner dans les années 90 des hits comme Ridge Racer, Tekken ou encore Time Crisis. Mais sa vraie force, Namco la tire du fait que très vite, elle a su tirer profit de ses hits en les vendant aux particuliers dès les premières heures de nos consoles.

On ne compte plus le nombre de versions de PAC-MAN, GALAGA, XEVIOUS sorties, sans compter les compilations. Car oui, c’est bien d'une compilation dont il est question, ce fameux Namco Museum que nous allons tester aujourd’hui, car pour le rétro-gaming aussi, Namco fait partie des pionniers, avec ce titre.

On compte en effet aujourd’hui pas loin d’une vingtaine de titres Namco Museum sortis à ce jour depuis le milieu des années 90, dont la majorité a été décriée par la critique en raison de la pauvreté de contenus proposés dans chacun.

La chanson de PacMan 198508/08/2017

Hélas ! On n’échappera pas à ce constat : avec 12 jeux jouables pour un prix affiché de près de 30€, on ne peut que regretter amèrement le manque de richesse ludique du catalogue proposé. Et malgré leurs statuts de légendes (PAC-MAN, GALAGA, DIG DUG, SPLATTER HOUSE,…), force est de constater que l’expérience de jeu a pour la plupart des jeux très mal vieilli et a contrario d’un Super Mario Bros, ou d’un The Legend of Zelda, ne propose pas un fond de jeu suffisamment profond et marquant afin que l’on prenne assez de plaisir pour rester scotché à l’écran.

L'incontournable : Pac-Man !

Le premier jeu, le seul, l’unique PAC-MAN sorti en arcade en 1980, mythe du jeu vidéo, son système de jeu archi-connu est toujours assez efficace mais ne procure pas autant de plaisir que s’ils avaient rajouté en bonus le PAC-MAN Championship Edition avec son rythme frénétique. Il reste cependant indispensable à une compilation Namco.

On reconnaitra même la bonne idée qu’ont eu les développeurs à ne pas rajouter d’autres titres (copiés-collés) de la saga, que l’on retrouve pourtant dans plusieurs Namco Museum. (comme Ms PAC MAN par exemple).

L'autre incontournable : Galaga !

L’autre incontournable des best-of de la marque, Galaga, sorti en 1981, est un clone un poil (mais un chouillat) plus dynamique que Space Invaders. Il parait lui bien désuet dans la longue histoire des shoot'em up. Il doit y figurer pour la gloire, mais le revoir aujourd’hui dans cet état ne rend pas du tout hommage au souvenir des heures passées sur ce jeu dans les années 1980. D’ailleurs, ce n’est pas le seul jeu de la saga à être présent sur la rom : en effet, Galaga 88, sorti pourtant en 1991, apporte un visuel plus coloré, un deuxième vaisseau de tir adossé au premier, mais sans pour autant nous emballer bien plus.

Dig Dug : la douce surprise

Passons maintenant à Dig Dug, jeu de 1982 où vous incarnez un mineur et le but et de creuser des galeries souterraines en prenant soin de ne pas prendre des caillasses sur le crâne, afin d’éliminer les ennemis des profondeurs. Ce petit jeu d’arcade, lui, a gardé un charme fou par son principe simple et prenant. A la fois mignon et assez difficile, le plaisir de jeu n’a pas bougé, il fait partie des rares jeux à nous donner le sourire.

The Tower of Druaga : il ne fait pas bon vieillir !

On ne peut malheureusement pas en dire autant The Tower of Druaga, un jeu de 1984 qui est certainement celui qui a le plus mal vieilli autant visuellement que dans son gameplay. Il s’agit d’un jeu médiéval en vue de dessus qui vous fait parcourir des niveaux labyrinthiques.

Votre but : sortir du stage en évitant ou tuant les ennemis qui vous barrent la route. Malheureusement, le jeu est assez hideux (n’ayons pas peur des mots) et la progression est d’une mollesse assommante. Il s’agit là, ni plus, ni moins, du plus mauvais jeu de la sélection, il n’y a vraiment aucun plaisir à les parcourir.

Sky Kid : un shoot'em up qui n'a pas pris une ride !

Sky Kid quant à lui fait tout l’effet inverse. Ce shoot'em up a scrolling horizontal de 1986, est mignon comme tout. S’il n’est pas très connu, il a le mérite de sortir de l’ombre. Le but du jeu est de parcourir des niveaux à bord de votre avion afin de détruire un objectif précis.

Vous partez ainsi d’une piste de décollage et vous aurez en cours de mission à récupérer au sol une bombe qu’il vous faudra lâcher sur le fameux objectif en question qui peut être une base, un destroyer… Avant de vous reposer sur la piste à nouveau.

Bien sûr, avions, tanks, tourelles adverses seront en embuscade pour vous faire échouer. Cette succession de petits niveaux à la difficulté progressive très bien ficelé est donc une bonne surprise, et vous fera passer un très bon moment.

Rolling Thunder : deux volets inclus ici !

Rolling Thunder de 1987 est le jeu suivant sur la liste, ce jeu d’action ou vous incarnez un agent d’Interpol est malheureusement trop mou et trop statique pour prétendre rivaliser avec des jeux comme double dragon. De plus, sa réalisation est aujourd’hui assez désuète et daté.

On ne dira cependant pas la même chose du second opus présent sur la rom et pour la première fois dans une compile « Namco Museum ». Sorti en 1991, il est bien plus dynamique que son prédécesseur et se trouve bien plus agréable à regarder de par ses couleurs plus vives et ses gros sprites.

Splatterhouse est dans la place !

Autre exclusivité de cette version Switch, SplatterHouse le hit PC Engine de 1988 ! Il vous emmène dans un univers gore action, mix entre Ghouls'n Ghosts et Street of Rage, d’une rare violence et d’une beauté incroyable pour l’époque.

Clairement l’un des meilleurs jeu de la sélection et qui apporte une sacrée dose de challenge. Ce jeu, trop méconnu, mérite clairement sa chance.

Tank Force : un autre inédit un peu rigide

Toujours dans les inédits, Tank Force, sorti en 1991, ne met malheureusement pas la barre très haut. Ce soft n’est pas mauvais en soit, sa réalisation ne fait pas honneur à son année de sortie. Techniquement assez moche, le principe, lui, n’est pas si mal. A bord de votre tank, vous devez protéger, dans des niveaux en vue de dessus, votre base des attaques ennemies. Un jeu assez retord qui souffre d’un système de jeu un poil trop rigide.

Le dernier et non le moindre : Pac-Man VS

Mais s’il doit n’en rester qu’un, et la vraie valeur ajoutée de ce Namco Museum, c’est bien PAC-MAN VS, sorti en 2003 sur Nintendo GameCube et en salle d’arcade. Ce jeu est l’ancêtre de Mario Chase de NintendoLand. En effet, il n’est ni plus ni moins que la première expérience de gameplay asymétrique à avoir vu le jour. Il est également dans la compile, la seul bonne valeur multi-joueur disponible dans les 12 jeux proposés.

Pour rappel, le soft vous propose deux façons de jouer : jusqu’à 3 joueurs, vous incarnez chacun un des trois fantômes et partez à la traque de PAC-MAN. La difficulté, c'est que vous n’avez en visuel qu’un champ de vision assez restreint du plateau de jeu : vous naviguez donc à l’aveugle. Si le jeu est déjà assez marrant comme ça, il prend tout une autre ampleur à 4 joueurs. Il vous faudra deux consoles pour cela, une sur la télé où trois personnes incarnent des fantômes, tandis que la quatrième sur une Switch indépendante jouera Pac Man, dans le niveau en entier.
Et dans leur grande bonté, les développeurs ont eu la bonne idée de permettre de télécharger la rom du jeu gratuitement afin qu’il n’y ait pas besoin de deux versions du soft pour profiter pleinement de l’expérience Pac-Man VS. En tout cas, il s’agit bien là de la vraie bonne surprise de ce Namco Museum, celui qui sauve le titre de la noyade et de l’oubli, tant ce jeu (difficile à trouver dans les magasins spécialisés) nous promet de bonne partie entre amis autour d’un feu les soirs d’hiver.

Une compilation qui manque d'ambition

En tout cas, on retiendra que le titre souffre tout de même d’un manque flagrant d’ambition, la sélection de jeu est trop limitée et on aurait aimé des titres arcades plus récent (Time Crisis, Ridge Racer, Tekken…). Dommage de se contenter la plupart du temps de titres datés des années 1980, d’autant plus que la réalisation en jeu se retrouve restreinte par la résolution de l'époque. On se tape donc des fonds d’écran prenant parfois jusqu’aux trois quarts de l’écran.

A leur décharge, on signalera quand même que les développeurs on inclus un max d’options possibles. De changer le fond, de zoomer sur le jeu, tout en donnant la possibilité d’inverser à 90° l’image afin qu’une personne dotée d’un dock compatible puisse profiter un peu plus des jeux en mode portable. Les possibilités du jeu sont légion et sont même bienvenues à qui possède les équipements adéquats.
10/20
Vous l’aurez compris, quelques jeux comme SplatterHouse ou PAC-MAN VS sauvent le jeu de l’oubli auquel il était destiné. Cependant, proposé à trente euros dans une version uniquement dématérialisée, le titre ne se destine qu’aux personnes ayant une vraie nostalgie pour la marque. La faute à une sélection de jeux bien trop désuète aujourd’hui et un portage un brin fainéant. Un mode défi a bien été proposé par les développeurs, mais n’allant pas assez loin par manque d’intérêt, il a du mal à apporter une vraie valeur ajoutée au titre. Non, ce Namco Museum est bien trop moyen pour y trouver un quelconque intérêt en 2017 : passez la route, il y en aura d’autres.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Soutenez PN : achetez ces jeux !

10 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Vous l’aurez compris, quelques jeux comme SplatterHouse ou PAC-MAN VS évitent au jeu l’oubli auquel il était destiné. Cependant, proposé à 30€ dans une version uniquement dématérialisée, le titre ne se destine qu’aux joueurs ayant une vraie nostalgie pour la marque : la faute à une sélection de jeux bien trop désuète aujourd’hui, et un portage un brin fainéant. Un mode défi a bien été proposé par les développeurs, mais n’allant pas assez loin par manque d’intérêt, il a du mal à apporter une vraie valeur ajoutée à la compilation. Non, ce Namco Museum est bien trop moyen pour y trouver un quelconque intérêt en 2017: passez la route il y en aura d’autres.

Jouabilité
Les jeux sont globalement jouables dans leur gameplay d'origine, seulement la majorité d'entre-eux est trop rigide ou ont très mal vieilli aujourd'hui.
Durée de vie
Douze jeux, mais très peu vous proposeront un challenge assez sympathique pour vous tenir en haleine assez longtemps. Se réserve vraiment à un usage occasionnel et non à un amusement de longue haleine.
Graphismes
Ce sont les jeux dans leurs versions d'origine point barre. Si certains possèdent un charme bienvenu (Splatter House, Sky Kid, Pac Man VS...) d'autres sont totalement hideux (Tank Force, The Tower of Daruga...) On aurait aimé des versions remises au goût du jour, ou simplement avoir le choix entre deux versions.
Son
Ce sont les jeux d'origine, donc les sons d'origine. Rien de bien mauvais, ni de très marquant. Bref, ça fait le boulot, et c'est déjà pas mal.
Intérêt
Malheureusement, un grand nombre de jeux ne possède pas un grand intérêt ludique en 2017. Certains jeux vieillissent plus mal que les autres, la présence de PAC-MAN Vs sauve ce qui peut l'être.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Namco Museum (Switch) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×