• Ma note
    Soyez le premier à noter !
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 0Soyez le premier !
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Fire Emblem Heroes Disponible sur mobile

Test de Fire Emblem Heroes (mobile)

Fire Emblem Heroes : Rejoignez les Gardiens d'Askr !

Le 2 février dernier, après Miitomo et Super Mario Run, Nintendo nous proposait Fire Emblem Heroes sur mobile. Voyons la série de Tactical-RPG très populaire de Nintendo aujourd'hui a réussi ou non son passage au monde impitoyable du F2P !

Test
Après avoir soupé du Pokemon GO pendant des mois, et à peine rassasié d’un Super Mario Run un peu léger, Nintendo nous ressert le couvert du jeu mobile avec un mets de choix : un Tactical RPG estampillé Fire Emblem. Estampillé seulement, car le marché du jeu mobile est très différent du jeu sur console, aussi nomade soit la 3DS. Gameplay simplifié, free-to-play et micro-transactions sont les standards de ce format au marché très grand public. Un exercice d’adaptation plus ou moins difficile selon les licences qui s’y frottent. Si Pokemon GO a largement tiré son épingle du jeu, en donnant une nouvelle dimension à la chasse aux bestioles, l’égérie en salopette de Nintendo a beaucoup plus de mal à faire son trou dans Super Mario Run, et ce n’est pas seulement dû au fait qu’il soit payant. Alors est-ce que Big N a fait le bon choix en tirant la cartouche Fire Emblem pour ce nouvel essai ?

Une porte ouverte au n’importe quoi !

L’histoire nous entraîne dans un univers inédit à la série, qui a la particularité de contenir des portes permettant de voyager vers les autres univers déjà connus de Fire Emblem. Quelques nouveaux personnages font leur apparition, mais tout ceci n’est qu’un prétexte grossier pour nous emmener combattre les plus grands héros des précédents opus de Fire Emblem.
Ne nous attardons pas d’avantage sur le scénario, il n’en vaut pas la peine. Il n’empêche que cela promet une aventure principale suffisamment riche en missions et personnages.

Flammèche Emblem

Avant chaque mission, vous devrez choisir les quatre membres de votre équipe. Ceux-ci se distinguent par leurs stats et leur type. Afin d’être accessible au plus grand nombre, Intelligent System a revu son système de combat classique. Exit les stats de Chance, Technique et Magie, les différentes armes équipables, les relations de support, les changements de classes, etc. Puisqu’ici à chaque personnage ne correspond plus qu’une seule arme, une seule caractéristique d’attaque est suffisante. Il n’y a plus de pourcentage de précision, chaque attaque touche. Alors que reste-t-il ?

Tout d’abord le triangle d’armes façon shifumi est toujours là, bien aidé par le code couleur habituel volé aux starters Pokémon. Les attaques magiques sont également intégrées à ce fonctionnement. Une attaque magique verte (vent) sera efficace aussi bien contre les ennemis équipés de lance (bleu) que contre ceux utilisant la magie bleue. Puisque les magies peuvent appartenir aux trois couleurs, les arcs et shurikens sortent de ce triangle et deviennent des attaques incolores (donc sans avantage ni faiblesse), contrairement à ce qu’il en était dans Fates.

Chaque combat se déroule sur une carte de 6 cases par 8. Il n’y a quasiment aucun élément de gameplay autre que des murs, parfois destructibles, et des forêts qui ne servent qu’à ralentir les déplacements. Pour autant les combats n’en restent pas moins tactiques. Il y a pourtant de quoi être sceptique au lancement du jeu. Avec une carte et des armées si réduites, il n’y a pas de grandes stratégies à mettre en place, et bien choisir son quatuor avant le combat est encore plus déterminant que d’habitude. Mais ça ne fait pas tout, et les amoureux de Fire Emblem aussi bien que les tacticiens en herbe prendront plaisir à optimiser leurs coups et lâcher leurs attaques spéciales au bon moment.

Tactical au rabais ?

Il est évident que ceux qui s’attendent à un jeu digne des Fire Emblem que nous connaissons seront passablement déçus. C’est à peine si le qualifier de tactical n’est pas galvaudé. Heroes tient d’avantage du spin off que d’un épisode classique. L’expérience qu’on nous propose n’a pas pour objectif de donner du grain à moudre aux tacticiens chevronnés, pour ça il faudra encore attendre deux ou trois mois sur 3DS. Mais cette expérience mobile n’en est pas moins dénuée d’intérêt. Sa dimension tactique simplifiée permet aux débutants de faire leurs premières armes, de découvrir ce qu’est un tactical-RPG aves ses combats au tour à tour, et de goûter à l’univers de la licence. Pour les habitués de Fire Emblem, la densité du contenu est très plaisante. Ce ne sont pas le scénario ou la variété des situations qui vous tiendront en haleine, mais le jeu n’en est pas moins addictif. On se prend au jeu du farm pour monter encore et toujours nos héros, en acquérir de nouveaux, et les améliorer à leur tour.

A force de combats, nos ouailles gagnent des niveaux, qui induisent des montées de stats aléatoires fidèles à la série, ainsi que des PA. Ces PA permettent de débloquer de nouvelles compétences. Il y en a de trois sortes. Il y a tout d’abord celles qui améliorent l’arme du personnage, pour passer par exemple d’une hache de bronze à une hache d’acier, ce qui a simplement pour effet d’augmenter les dégâts infligés. Il y a celles de soutien, qui permettent de soigner un allié ou de monter ses stats temporairement notamment.

Et enfin il y a les techniques au sens où nous les connaissions auparavant, celles qui se déclenchaient généralement grâce à la Technique. Maintenant elles se chargent durant le combat, et un petit compteur à côté du personnage se décrémente à chaque attaque infligée ou reçue. Lorsque la compétence est chargée, elle se déclenche automatiquement à la prochaine attaque du personnage. Cette nouvelle gestion du timing vient compenser un peu les différents éléments stratégiques laissés sur le bord de la route, mais ça n’est pas non plus la super idée qui va densifier ce gameplay épuré.

A force de victoires, nous gagnons des orbes qui permettent notamment d’invoquer de nouveaux personnages aléatoirement. Une fois invoqué, ce personnage est acquis définitivement dans notre armée. Il est ensuite possible de dépenser des gemmes pour lui faire immédiatement gagner quelques niveaux, voir même de le fusionner si on l’a en double pour renforcer l’un des deux. Ce système ouvre la voie à une collectionnite aiguë, qui ne manquera pas de contaminer ceux qui connaissent bien la série. On se retrouve un peu face à un Pokemon Emblem, chasseur de héros. La montée en puissance de nos personnages est linéaire, et même si les combats ne sont pas toujours trépidants, ils sont rapides et le level-up peut vite devenir addictif. D’autant plus que le jeu n’est pas avare en contenu.

Chaque jour est un combat

Déjà doté d’un mode principal bien costaud puisant dans toute la richesse des univers Fire Emblem, le jeu nous propose même d’emblée un mode Difficile et un mode Expert dans lesquels nous pouvons progresser en parallèle du mode Normal. Il y a aussi un mode entraînement proposant plusieurs niveaux de difficultés (et de récompenses), à chaque joute la carte et les ennemis y sont définis aléatoirement.

Il y a également un mode PvP permettant d’affronter les groupes de héros d’autres joueurs, bien qu’ils soient contrôlés par l’IA. Enfin, il y a un mode Spécial qui contient chaque jour un nouveau défi nous permettant de récupérer un personnage spécifique. Il y a donc largement de quoi faire, que ce soit pour tester notre quatuor de balèzes ou pour mettre à niveau les personnages fraîchement acquis.

Héros à 0€ !

Le jeu est addictif, riche, rapide… C’est généralement le piège de beaucoup de jeux mobiles qui nous incitent rapidement à investir quelques euros pour garder de l’intérêt ou à lâcher prise. Mais ici ce n’est pas le cas. Bien que le jeu ait recours aux traditionnels points d’énergie chers aux free-to-play mobiles du genre, ils ne sont pas si restrictifs que ça et ne brident pas beaucoup la progression. Chaque partie en coûte un certain nombre, selon le mode de jeu et la difficulté, mais c’est vraiment loin d’être un frein. Au début de l’aventure, il est même possible de jouer sans problème plusieurs heures sans avoir à commencer à s’en inquiéter, l’énergie se rechargeant presque plus vite qu’on ne la dépense.
Évidemment, pour l’énergie comme pour les orbes et d’autres objets plus ou moins dispensables, il est possible de passer à la caisse pour s’acquitter de ces contraintes de temps, et de quelques deniers bien réels par la même occasion. Rien ne nous y oblige, vraiment pas. On se retrouve rapidement avec une quinzaine de héros, largement assez lorsqu’il s’agit de les améliorer.

Après tout dépend de l’équilibre de chacun entre investissement personnel et investissement financier, mais que votre balance psychologique penche d’un côté ou de l’autre, vous y trouverez votre compte. Et il semblerait que Nintendo y trouve également le sien vus les revenus déjà générés par le jeu. Le bon équilibre semble avoir été trouvé pour Heroes.

Des graphismes adaptés au mobile !

Comme le trailer diffusé pendant le Nintendo Direct spécial Fire Emblem le laissait voir, le jeu est graphiquement très réussi. L’interface est propre, même pour les joueurs non habitués à la multitude de menus des RPG. D’autres jeux mobiles du même acabit ont vite fait de nous perdre dans l’opulence de menus, modes et packs temporaires avant même la fin du tutoriel. Ici, on sait parfaitement où faire et où trouver telle ou telle chose. Lors des combats, les personnages sont représentés de façon plutôt mignonne, bien qu’un peu trop simplifiée. Sans doute plus par souci d’accrocher encore une fois le joueur lambda que par contrainte de résolution d’image.

Chaque personnage bénéficie de deux artworks inédits magnifiquement travaillés pour dynamiser les combats. C’est un régal de voir les anciens personnages ainsi remis au goût du jour (hmmm, Lyn !), mais un peu plus perturbant de voir nos héros des épisodes 3DS retouchés façon shôjo… (Daraen, pourquoiiii ?!). Au moins il y en a pour tous les goûts. Le jeu se dote des voix anglaises du jeu. Et oui, les voix originales en japonais ne sont pas de la partie, aussi bien pour des raisons juridiques que d’espace mémoire. Il faut tout de même saluer l’arrivée de voix pour les protagonistes des anciens épisodes qui n’en avaient pas jusqu’à lors.

Et puisque l’on parle graphismes, sachez que le jeu n’est pas excessivement gourmand en puissance, ça reste un Tactical-RPG après tout. Seuls les smartphones d’entrée de gamme auront droit à quelques ralentissements de temps à autre, mais c’est bien loin de rendre le jeu injouable. Un jeu tout public et tout smartphone donc.

L'avis de Valentin

Depuis l'arrivée de Fire Emblem Awakening sur Nintendo 3DS et plus récemment Fire Emblem Fates, je suis véritablement devenu fan de la série Fire Emblem. Avec l'arrivée de la série sur Mobile, on aurait pu craindre que Nintendo et Intelligent System dénaturent l'essence même de la série en la simplifiant trop. Après y avoir joué quelques heures, fini l'histoire principale et dépensé quelques euros, ce n'est pas le cas. En effet, la dimension tactique de la série est toujours présente même si elle a bien entendu été adaptée au support.

Avec des batailles rapides, on enchaîne ou pas rapidement les victoires, la difficulté étant toujours présente même si la dimensions F2P du jeu vous permet de faciliter tout cela, on se prend au jeu et on devient vite accro. Oui, on devient accro et ce n'est pas pour rien car le titre met l'accent sur le côté farming de ressources et notamment des Orbes vous permettant d'invoquer de nouveaux héros issus de plusieurs jeux Fire Emblem. Cette mécanique ressemble beaucoup à celle utilisée par Square Enix dans Final Fantasy Brave Exvius avec un côté moins contraignant en termes d'achats, tout de même.

Techniquement, le jeu fait très "japonais" et c'est très réussi, avec des artworks absolument magnifiques ainsi qu'une bande-son fidèle aux différents opus de la saga.

De mon côté, vous l'aurez compris, j'ai véritablement apprécié cette arrivée de la série sur mobile, Nintendo nous promet d'enrichir le contenu de l'application au fil des mois, cela sera donc parfait en attendant l'arrivée du prochain jeu Mobile de Nintendo : Animal Crossing qui risque de me faire perdre mon porte-monnaie.

En attendant, je vous propose également de découvrir un peu plus le jeu via cette vidéo que j'ai réalisée pour ma chaine Youtube :

ET SI ON ALLAIT JOUER AUX INVOCATEURS ? (FIRE EMBLEM HEROES)06/02/2017

N'hésitez-pas à liker et à vous abonner si vous avez apprécié la vidéo !
16/20
Comme nous vous l’annoncions en conclusion de notre test de Fire Emblem Fates, il y a un an déjà, la licence Fire Emblem est en plein boom ! Alors certes le parc d’attraction que nous avions prédit n’a pas encore été annoncé (on guette l’info !), mais pour le reste on peut dire que Nintendo n’a pas chômé. Et ça va continuer. Un remake du deuxième opus sur 3DS, un spin-off sauce musô sur Switch et New 3DS, et enfin un nouvel épisode canonique sur Switch l’an prochain, le planning du fan de FE est chargé. Et pour le faire patienter, rien de tel que de lui rafraîchir la mémoire avec un jeu aux prétentions moindres mais à emporter partout. Mais plus que le tacticien inconditionnel, c’est surtout le néophyte de l’emblème du feu que Nintendo vise avec Heroes. Ce n’est pas pour rien que de toutes les sorties Fire Emblem attendues, ce soit la plus accessible qui sorte en premier. Loin d’être sans intérêt ni un attrape-sous, cette mouture mobile remplit sa tâche avec brio, bien plus intéressée par l’idée de fidéliser de nouveaux joueurs pour les emmener sur 3DS et Switch que par celle de leur soustraire 4 ou 5 euros. Le calcul est vite fait, et tout le monde s’y retrouve !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Susano128
Le jeu est excellent ! Je suis en mode no life dessus xD
Cirreip
Bonne surprise en ce qui me concerne, il se finit un poil vite et le système d'orbe va vite devenir frustrant, espérons qu'ils ajouteront régulièrement du contenu pour maintenir l'intérêt.

En tout cas bon test, je m'attendais plus à un 15 qu'un 17 mais le corps du test me paraît juste ^^
Qwarkz
C'est vrais que le tutoriel est bien fait, ça y a pas de doute. Il est même un petit peut trop bien fait, croyez moi (on ne peut ni le rater ni le passer), j'ai du refaire le début plus d'une cinquantaine de fois. Juste un quelques détails: 15 heros c'est rien, ils faut surtout une équipe équilibré et 4 étoiles minimum, sinon on se fait ("vite") battre un peu avant la fin du mode solo, et farmer en entrainement c'est très moyen, Mais en quelques heures de jeux (plusieurs sessions le temps de recharger l’énergie) normalement on arrive quand même a passer. Et on peu avoir les voix Jap...si on met le jeu en Jap (paramètre > choix de langue) pas terrible, mais peut être pour ceux ayant déjà fini le "scénario"?



J'ai bien aimé, c'est simple a souhait (je trouve le game design extrêmement bien équilibré entre la simplicité et la tactique, c'est la force du jeu selon moi), ça s’enchaîne bien et vite, parfait pour de petites parties. Visuellement c'est super, et ça fait plaisir de voir tout ces champions, même si je n'ai que très vite fais joué aux vrais FE (jamais terminé de jeu par exemple), mais je me rattrape sur Fates en ce moment du coup.

Les 2 premiers jours j'ai terminer le scénario et vite vu que j'aurais besoin de farmer en entrainement pour lvl up, ca m'a vite déçu, j'avais une équipe sympa (Gwendolyn, Gaius, Fir, et Wrys tous 4*, seul soucis était la mobilité de Gwen dans les petites map, qui gene tous le reste de l'équipe), mais sur plus de 20 heros invoqués je n'avais aucun 5* (en dessous de la moyenne qui est de 1/17) du coup je suis allé me renseigner sur les taux d'invocations etc. Et les deux jours suivant j'ai reroll en boucle pour avoir au moins deux 5* dont un parmi mes favoris. Et c'est long deux jours a refaire le tutoriel et télécharger le jeux la moitie du temps! En gros je vidait mes 25 premières Orbes a la recherche d'un 5* (si échoué reroll), si réussit je continue avec les énergies restantes pour récupérer 25 ou 30 Orbes de plus. Deux jours :D

Ca m'a permis de tester pas mal de type de team. Par exemple je vous conseil les healers évidemment, et les danseurs (un danseur qui fait rejouer votre hero 5* c'est comme en avoir 2, et faire rejouer sont healer c'est très fort) seul problème danser ne rapporte pas d'XP, donc faut pas trop abuser non plus. Un chevalier en armure c'est très fort mais peu mobile donc favoriser des alliés avec monture (mais pas trop en vol sinon attention les arcs)

Mais ça valait le coup, déjà c'était fun (surtout après ma 1ere phase d'invocations) et j'ai pu essayer beaucoup de heros, mais surtout je viens d'avoir Camilla et Tiki 5* sur 10 invocations + Sakura (healer 4*), bien loin de mon 0/25 de la 1ere fois.



Quelques petits bugs:
- Des petits crashs fréquents, surtout dans les menus, mais sans conséquences: le jeu se relance toujours a l'endroit ou il a planté.
- Certain niveaux d'entrainement sont affiché par le niveau de ennemis le plus bas, et par consentant il m'est arrivé plusieurs fois de lancer une map et d'avoir un niveau trop bas pour la réussir. C'est probablement due au mode procédural de création des équipe enemies, si le 1er enemie est considéré leader et qu'il a le plus petit niveau, a vérifier.
exmpl: Map soit disant lvl 11 (avec mon équipe lvl 13) et de tomber sur un healer lvl13 et 3 autres unités lvl15, imbattable, j'avais les boules ""8D

Plusieurs défaut pour moi:
- Un manque rapide d’énergies, surtout que les dernières maps coûtent 10 énergies, ça fait 5 parties (de 2 minutes grand max) toutes les 4 heures... Ce serait bien de pouvoir up le niveau d’énergie de temps en temps (via le château par exemple, les mission experts, ou up le niveau du "stratege" Kiran peut être?)
- Les Orbes sont trop rares, en deux jours on gagne 5 Orbes toutes les 2 heures, et une fois le mode solo terminé plus d'Orbes. Apres je suis peut être faussé par mon reroll en boucles, qui donne 50 Orbes en 45 minutes ... Heureusement il semblerait qu'on puisse faire des missions spéciales toutes les semaines pour avoir des Orbes bonus (cette semaine c'est 6 Orbes, mais c'est faiblard je trouve, ça fait 1 héro par jour, sur combien?
- Beaucoup de heros possibles et donc de tactiques sur le terrain, mais pourtant acheter un heros coûte extrêmement chère en Orbes (et donc en monnaie) sachant qu'il y a des paliers de rareté, bronze (3*) 54%, argent (4*) 40% et or (5*) 3+3% et qu'une unité bronze ne vaut pas grand chose, je vous conseil de vous concentré sur les héros argent et plus (4* étoiles et plus). Bon je comprend qu'il faille faire dépenser au gens (c'est le principe du Free to play: dépenser....
Qwarkz
[...] (c'est le principe du Free to play: dépenser....
Onecat
Je pense qu'il faut refaire un test après quelque mois ou 1 ans après pour avoir un vrai avis. C'est un bon début, des artwork magnifique, les musiques, un superbe système d'invocation et un doublage wow (je change entre la langue française et la jap). Le système d'invocation est moins frustrant, c'est beaucoup plus facile d'invoquer une unité 5* étoiles que les autre jeux, les orbes de couleur t'aide à enlever les classes que tu ne veux pas pull. Maintenant les points négatif bah l'énergie, je préfère un système de niveau qu'une barre unique, l'histoire ne mérite pas le nom de "Fire Emblem" pour l'instant.
Pour info j'ai reroll au moins 200 fois pour avoir de mes personnages préféré : Aqua et un bon 5*.
Anecdote : La voix Aqua Jap et Anglaise chante l'opening de Fire Emblem If.

Soutenez PN : achetez ces jeux !

16 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Loin d’être sans intérêt ou un attrape-sous, cette mouture mobile remplit sa tâche avec brio, bien plus intéressée par l’idée de fidéliser de nouveaux joueurs pour les emmener sur 3DS et Switch que par celle de leur soustraire 4 ou 5 euros. Le calcul est vite fait, et tout le monde s’y retrouve !

Jouabilité
La taille de la carte et des unités est suffisamment importante, il est rare de sélectionner la mauvaise unité ou le mauvais ordre. De plus, l’ensemble des menus est très accessible et intuitif. Les parties s’enchainent rapidement. Un système de signets fidèle aux épisodes de la série permet de stopper un combat en cours pour le reprendre plus tard.
Durée de vie
Le contenu est très imposant pour un free-to-play. Surtout si on tient compte de tout ce qu’il y a à faire et obtenir sans débourser un centime. Mais à un stade avancé du jeu, la lassitude et l’énergie limitée pourraient avoir raison de votre persévérance.
Graphismes
Une réalisation flatteuse pour une licence en pleine lumière. L’ergonomie et l’interface sont exemplaires. Les combats, les artworks… tout respire le travail bien fait, malgré quelques choix un peu curieux.
Son
Si vous avez déjà joué à un Fire Emblem, vous reconnaitrez la majorité des effets sonores du jeu, ça fait toujours plaisir. Pour les voix anglaises, on y est un peu moins habitués. Même si on regrette les voix originales en japonais, leur absence semble justifiée.
Intérêt
Avec un gameplay largement simplifié, les combats tendent à tous se ressembler. Mais le jeu n’en est pas moins addictif. Qu’on découvre le tactical ou qu’on apprécie déjà l’univers Fire Emblem, on aura du mal à décrocher, d’autant plus qu’une multitude de modes sont là pour nous en empêcher.

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Fire Emblem Heroes (mobile) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
Il n'y a encore aucun avis de visiteurs pour ce jeu.

Galerie images

Mots-clés en relation

Console
Mobile

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×