• Ma note
    Moyenne de 4,3 - 19 notes
  • Vous possédez ce jeu, vous voulez vous en séparer ou vous souhaitez l'acheter ? Indiquez-le simplement.


    Fermer
    Mes jeux 19 ajouts
  • Devenir fan ! Soyez le premier !0

Advance Wars : Dual Strike Disponible sur NDS

Test de Advance Wars : Dual Strike (NDS)

Advance Wars DS, vos armes : deux écrans, un stylet !

Test
Les choses changent, mais se ressemblent toutes. Enfin… Si nous oublions les épisodes parus sur feu-NES et feu-SNES (disponible seulement au Japon sous le nom Famicom Wars et Super Famicom Wars) et que nous nous concentrons exclusivement sur ceux que nous connaissons réellement, c'est-à-dire ceux sur GBA, nous ne pouvons que constater que les deux titres sont assez similaires. En soi, ce n’est bien sûr pas un problème vue la qualité des deux titres, mais tout de même… Intelligent System a-t-il finalement décidé de nous gâter en plus de la sauce DS?

La guerre de cent ans, quelques siècles plus tard.

Au cas où certains d’entre vous auraient manqué les deux chefs-d’œuvre qui ont su égailler nos GameBoy Advance, permettez-moi de vous expliquer brièvement ce qu’est cet Advance Wars. Tout comme son petit frère, Fire Emblem ou à la limite Final Fantasy Tactics (qui arbore une thématique beaucoup moins contemporaine… Moyen-Age oblige), il s’agit d’un tour par tour. Une bouillabaisse d’échec, de Risk et de tout autre jeu de société à caractère militaire qui pourrait effleurer votre esprit, quoi. En gros, vous créez des unités (soldats, tanks, etc.), vous les faites avancer sur le terrain pour plus tard attaquer vos ennemis. Tout ça dans le but ultime d’anéantir toute résistance sans, bien sûr, se faire anéantir soi-même et en étant le plus efficace.

On se voit donc plongé en quelques minutes dans un monde basé sur des règles simples du genre «infanterie < tank < mid-tank» qui se voient multipliés en fonction des divers composants de votre armée. À cela s’ajoutent d’autres facteurs (p. ex. terrains et finances) et un millier d’autres subtilités qui fait souvent la différence entre l’échec ou la victoire.

Les plus pessimistes d’entre vous diront sans doute qu’une tonne de titres du genre ont déjà déferlé sur d’autres plateformes, mais précisons que nous parlons ici d’une série qui fut lancée en 1988. À cette époque le concept avait l’avantage d’être plus innovant qu’aujourd’hui.

Bof, déjà vu (bis)

Nous voilà face à ce cinquième titre et, au grand désespoir - ou plutôt bonheur - des fans, le jeu reste inchangé presque en totalité. Comme de fait l’armé «Black Hole» essaie pour la énième fois de dominer le monde (ou quelque chose du genre) et, de mémoire, seulement un ou deux types d’unité s’ajoutent à votre «garnison». Jusqu'à maintenant, nous pourrions croire que nous sommes en présence d’un titre aussi «avant-gardiste» que Advance Wars 2, ce qui, je le répète, n’est pas si grave pour un si bon titre, mais heureusement que notre bon DS est là.

L’ajout le plus important vient du stylet qui permet finalement un contrôle beaucoup plus intuitif et intéressant par rapport à la bonne vielle croix directionnelle. En fait, essayer de revenir aux épisodes précédents devient un tantinet agaçant. Par contre, tout n’est pas parfait dans le monde des écrans tactiles et l’utilisation du stylet peut parfois résulter en de malencontreuses erreurs. Ainsi, de temps à autre, le coup de crayon est décelé comme un double clic ce qui ordonne à l’unité de rester à sa position actuelle. La règle est claire, une commande par unité à chaque tour. Vous voilà privé des bons services de celle-ci. seulement parce que les sympathiques programmeurs n’ont pas pensé à une protection contre ce genre d’erreur. Une protection qui aurait pu être d’une simplicité déconcertante. Ont-ils ignoré le problème, car il n’apparaissait que de temps à autre?

Advance Wars DS non pas DS Wars

Parce que nous avons entre nos mains une machine qui possède deux écrans il fallait trouver quelque chose pour les occuper et les remplir. Durant le plus clair de votre temps l’écran supérieur sert à décrire l’espace sélectionné et l’unité qui s’y trouve, vous évitant ainsi d’avoir à naviguer dans les menus. Pratique certes, mais il aurait été dommage de ne se limiter qu’à cela. C’est pour cela que Intelligent Systems a créé le Dual Strike.

Comme son nom l’indique, l’attaque s’exerce sur plusieurs fronts. En plus de pouvoir contrôler deux groupes de COs, les dirigeants ayant des pouvoirs spécifiques, et ainsi avoir plus grande force de frappe, l’écran non-tactile sert également à afficher les batailles qui se déroulent en parallèle à la vôtre.

Celle-ci n’est finalement qu’une supercherie où seuls les COs contrôlés par l’ordinateur peuvent contrôler les unités, mais l’idée ne manque pas d’intéresser le joueur dans la mesure où il peut aider son allié en lui envoyant de l’équipement, mais aussi des conseils stratégiques. Rien de bien fantastique, car ce ne sont que trois ou quatre commandes suggérant un repli défensif, une attaque, etc., mais on se sent tout de même impliqué dans quelque chose de plus dont nous ne sommes que le spectateur.

Une pression qui s’ajoute, mais qui n’a en fait pour but que de nous impliquer plus dans le jeu. Ceci n’est bien sûr qu’une opinion. Dans le pire des cas, vous pouvez utiliser les deux méthodes d’entrée pour n’avoir que le meilleur des deux mondes. Par ailleurs, lorsque le front supérieur est vaincu, le deuxième CO se joint à vous pour ainsi combiner le pouvoir spécial de chacun d’eux.

Dans le registre des nouveautés, s’ajoute le mode Survival. Le mode à lui seul à la capacité d’étendre encore plus la durée de vie du titre en vous proposant de compléter une série de parcours avec des limites pré-établies de temps, d’argent ou de tours. Et comme si ce n’était pas assez, le lot de modes des précédentes versions débarque avec lui. Mais bon, je vous évite la pénible énumération et me contenterai de vous dire que l’ajout du stylet redonne une certaine vigueur lors de la conception personnalisée des cartes. Précédemment, le mode n’était pas tout à fait injouable, mais nous étions assurément loin de l’ergonomie qui nous est aujourd’hui offerte.

Visuellement, on reste dans le GBA. L’aspect visuel étant pratiquement inchangé, à l’exception d’un soupçon de perspective ajouté à la carte. L’effet serait certes horrible sur la console de l’avant-dernière génération, mais il est si subtil que je me demande pourquoi j’en fais mention. Certains éléments ont été améliorés, mais le résultat est loin d’être transcendant. La Nintendo DS n’est certes pas un monstre de puissance, mais plus de eye-candy (traduction : bonbons pour les yeux), n’aurait sans doute pas fait de tort.

Tout de même, précisons qu’en conservant le style graphique, les développeurs ont également conservé toute l’énergie qui émanait des précédents opus par sa présentation et sa palette très colorée. Le visuel n’étant bien sûr qu’une partie d’un tout, nous pouvons par contre nous demander si une mise à jour aurait pu garder le même effet.

Libérons-nous de nos câbles!

C’est bien connu, par sa nature Advance Wars se prête très bien à un mode multijoueurs. Hier, on jouait avec des «cables-Link». le sans-fil vient à notre rescousse. Enfin, ce n’est pas un exploit pour un jeu de DS, mais il faut lancer quelques fleurs aux développeurs de nous permettre ainsi de jouer à huit joueurs avec une seule cartouche. Nintendo aurait-il fini par admettre qu’il est encore plus improbable de trouver huit personnes ayant une même cartouche pour jouer à un jeu? On les remercie, malgré le fait que nous devons maintenant trouver sept autres propriétaires de DS… Ce qui rappelle qu’il est triste que le jeu ne soit pas supporté par le Nintendo WIFI qui à titre de rappel sera disponible à la fin de l’année sur Terre.
17/20
Au final, nous sommes en face d’un excellent jeu aussi captivant que long, mais malheureusement ceux qui ont déjà joué à Advance Wars risquent d’être déçus par le manque de changements apportés. Le DS apporte avec lui stylet et sans-fil qui sont, certes, très appréciables, mais ne réinvente pas la roue. Mais il demeure tout de même un excellent jeu qui, par son dynamisme contagieux et par sa durée de vie conséquente, est un fier représentant de cette série maintes fois primée. On ne reprochera qu’au concept de n’évoluer qu’à pas de tortue.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

Emission Nintendo : le PN Show

PN Show : Débrief E3 2014

Soutenez PN avec la boutique Amazon

17 /20

L'avis de Puissance Nintendo

Pas de commentaire

Jouabilité
Durée de vie
Graphismes
Son
Intérêt

Votre avis sur le jeu Notez ce jeu !

Vous souhaitez donner votre avis sur le jeu Advance Wars : Dual Strike (NDS) ? Attribuez-lui une note. Vous pouvez également écrire un commentaire, et devenir fan du jeu.

  • Ma note
  • Devenir fan !
POSTER MON TEST
4.3/5

L'avis des visiteurs

Suite excellente ! Nouvelles armes, mode de combat DS passionnant, tout comme la campagne, contrôle au stylet extraordinaire, autant dire que cette suite ne déçois pas. Le mode Sans fil promet aussi des moments intenses ! (je ne comprends pas pourquoi certains qui ne possédent pas le jeu se...
tres bon jeux avec quelque nouveauté :) par contre jai encore un peu de mal a magner le jeu avec le stylet ^^
pas mal

Galerie images

Mots-clés en relation

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×