Nintendo Switch Sortie le 03/03/2017 Nom court Switch

News Nintendo Switch (Switch)

L'avis de Boris sur la Nintendo Switch

L'occasion était donnée à une partie de la rédaction de se retrouver sur Paris pour avoir le privilège de tester la précieuse, en avant-première, sans trop de foule et sur une durée beaucoup plus longue que prévue. Alors, que vaut cette nouvelle console ?

News
La voilà, enfin, on a pu mettre la main sur la prochaine console de Nintendo, la Nintendo Switch est devenue une réalité pour le commun des mortels, et ce week-end du 13 au 15 janvier est clairement devenu son week-end. Alors, qu’en penser ? Je ne vais pas vous cacher que je rêve d’une telle console depuis très longtemps : pouvoir commencer un jeu dans le confort de la télé de son salon ou de sa salle de jeu puis pouvoir continuer ce même soft en déplacement, en vacances, ou dans les transports est maintenant possible grâce à l’évolution des technologies. Étant moi-même très souvent absent de chez moi pour des raisons professionnelles, il m'est devenu très difficile de finir mes jeux en cours tant j’en ouvre de nouveaux à profusion et que je dois switcher d’une console à l’autre en permanence, le week-end Wii U – PS4, et en semaine sur 3DS. Étant également de nature assez distraite, il est très difficile pour moi de me remettre correctement sur un jeu après l’avoir abandonné X temps.
L’arrivée de la Switch est pour moi du pain béni, et l’est d’autant plus pour Nintendo, qui, on l’a vu ces dernières années, avait de plus en plus de mal à assurer un double line up qui soit digne des standards de qualité Nintendo sur 3DS comme sur Wii U, et les chefs-d’œuvre ou très grands jeux de la firme étaient devenus plus l’exception que la règle dont la faute est dûe en partie à la trop grande dispersion des équipes. Nintendo étant de plus en plus esseulée ces dernières années pour fournir les jeux pour ses consoles, le cercle vicieux s’est refermé et a provoqué un phénomène presque de burnout aux niveaux des équipes de développement, multipliant les jeux à faible ambition.

Des promesses mais avec des tiers beaucoup trop discrets

La Switch est porteuse de promesses qui ont de quoi faire rêver. On attendait la conférence du vendredi 13 janvier 2017 avec la plus grande des impatiences et ne tournons pas autour du pot, elle nous a déçus. Si l’année de Nintendo est bien remplie (Zelda, Mario Kart 8 Deluxe, Splatoon 2, et Mario Odyssey) rien que pour 2017, plus des concepts sympathiques comme Arms, étonnante surprise, et le retour de Bomberman, il a régné sur cette conférence une ombre très inquiétante, celle de l’absence remarquée des jeux de 2017 de la part des éditeurs tiers. Bref, pendant qu'Ubisoft va servir en février-mars du Ghost Recon, du For Honor, du South Park aux autres plates-formes, ils serviront sur Switch Rayman Legend et Steep, des jeux de 2013 et de noël 2016. Skyrim, jeu sorti en 2011 n’arrivera qu’à l’automne, le seul jeu multiplateforme confirmé est NBA 2K18 pour septembre. De quoi faire très peur, car ce n’est qu’avec le soutien des éditeurs tiers que la destinée de la console ira ou pas rejoindre celle de la Wii U.
Bref, on peut leur donner le bénéfice du doute pour le moment, peut-être ont-ils reçu les kits de développement très tardivement, peut-être que la décision de soutien n’est que récente, mais dès que Nintendo fera face à son premier trou d’air avec la Switch, car il y en aura forcement un, probablement après ou au cours de l’été, après le lancement de Splatoon 2, ils auront besoin d’être soutenus par la majorité d’entre eux, avec les jeux qui doivent arriver en même temps que sur les autres consoles. Rappelez-vous qu’en septembre, quand sortira Red Dead 2, Fifa 18, Battlefront 2, Call of, Assassins, et autres, si la console ne possède pas ces jeux, qui rappelons-le attirent à eux seuls plus de 80 millions de joueurs (soit une très grande majorité), un signal très mauvais serait envoyé aux joueurs, aux éditeurs, aux marchés, et au grand public, ce qui renverrait la Switch dans des difficultés dignes de la Wii U. Bref, on verra bien ce qu’il se passera, mais les clés du succès sont clairement entre leurs mains.

Le ciel leur est tombé sur la tête avec les prix ?

D’autant plus que le positionnement tarifaire est plus qu’étonnant de leur part. La console à 330 € en Europe, voire plus dans les magasins indépendants (un des plus grands grossistes dans le domaine l’annonce même a 287 € HT, ce qui obligerait les magasins à la revendre au minimum à 345 € TTC avec les 20 % de TVA). Avec ce prix, un cap symbolique est clairement dépassé, et fait de la Switch la console la plus chère du marché en prix de base (249 € pour la One et 299 € pour la PS4). Un prix qui n'est clairement pas bon, d’autant plus que le sentiment est tristement dégradé avec le prix des accessoires, 80 € pour une manette pro, 80 € pour un duo Joy-Cons, 50 € seul. Les chiffres piquent les yeux, et il va falloir des expériences de jeu assez propre. Pour cela, j’ai la curieuse impression de revivre le lancement de la Nintendo 3DS avec son prix très élevé, et je ne sais pas s’il ne faudrait pas attendre un peu pour passer à la caisse sachant que, si elle ne décolle pas, Nintendo pourrait peut-être rapidement revoir sa position tarifaire. Encore des spéculations, mais en attendant de voir si on me donne raison ou non (ce que je souhaite particulièrement), parlons expérience maintenant.

Une bonne finition, une manette Pro au top, des Joy-Cons étonnants

Car après cette conférence, il nous a été donné l’opportunité d’essayer en avant-première une grande partie du catalogue de lancement de la Nintendo Switch et, autant vous le dire de suite, la magie a immédiatement opéré. La console est clairement une très belle machine, son écran est agréable, lumineux, rend les couleurs à merveille, on est également impressionné une fois en main par la grandeur de cette console. Elle est longue, assez épaisse, mais paraît bien solide et pour une fois fait beaucoup moins plastique que ses grandes sœurs.

Au niveau de la prise en main, ce qui est étonnant, c’est la variété d’options que propose la console. Quand on tient la console comme une portable, elle semble un peu lourde mais la position des boutons reste agréable (notez que, pour ce point, la console était sécurisée avec un harnais métallique ce qui peut prêter à confusion quant à son poids réel).

En mode console de salon, vous avez l’embarras du choix, la manette pro tout d’abord, très confortable au revêtement assez doux, elle est LE choix de prédilection pour les jeux de longue haleine, comme le prochain Zelda par exemple, elle fait bien moins cheap que le modèle Wii U et épouse parfaitement la main. Sachez d’ailleurs que pour Splatoon, elle embarque également un gyroscope et répond du coup aux mouvements. Autre manette, les Joy-Cons assemblés dans leur Joy-Con Grip, elles sont malheureusement beaucoup moins agréables, leur forme n’est pas une gêne en soi mais la poignée trop fine fait que les doigts viennent s’encastrer contre le plastique et provoque des sensations de gêne.

Le Joy-Con indépendant : une expérience étonnante, peut-être la vraie surprise de cette Switch

Quoi qu’il en soit, le plus étonnant restera l’utilisation des Joy-Cons de façon indépendante, très agréables à prendre en main, c’est le retour de la WiiMote mais en plus surprenant, l’utilisation en manette seule à l’horizontale (avec un seul Joy-Con) me semblait de prime abord être pas forcement des plus confortables de par la position des boutons au centre de la manette laissant tout un coté libre, au final, le plus dingue c’est que c’est très confortable et étonnamment maniable, on a l’impression que Nintendo nous refait le coup du GameBoy Micro. Son utilisation en WiiMote like est tout autant frappante de finesse et de sensation, pour un jeu comme Arms ou pour les mini-jeux comme 1-2 Switch, il permet de renouer au party game façon Wii. Du connu en mieux, mais la feature la plus étonnante reste les fameuses vibrations HD. Et c’est justement l’un des mini-jeux de 1-2 Switch qui nous a permis de nous rendre compte de la potentialité de cette option qui est juste incroyable.

C’était un jeu où l’on tenait un joycon à l’horizontale et qu’il fallait faire bouger de gauche à droite pour compter le nombre de billes que contenait une boite en bois, et aussi fou que ça puisse l'être, la manette nous donnait la sensation que nous avions en main cette fameuse boite, on dirait presque un mode vibration en multipoint, on sentait glisser les billes de gauche à droite du Joy-Con, taper plus fort lorsque l’une des billes tape contre une paroi, bref après l’avoir inventé, Nintendo révolutionne ce qu’était le rumble pack sur N64. Ça se ressent aussi dans un jeu comme Mario Kart 8 Deluxe où la manette ne réagit pas de la même façon selon le type de terrain qu’arpente votre véhicule. Une bien belle surprise dont on espère une utilisation encore plus systématique par la suite car elle permet une immersion in-game bien plus précise.

Un bon écran bien lisible

Autre grosse surprise : la lisibilité sur l’écran. J’avais une grosse crainte quant à la jouabilité en écran splitté lorsqu’on joue sur l’écran de la Switch. Autant vous le dire tout de suite, j’ai été impressionné par Mario Kart 8 Deluxe à 2 sur un seul écran. Elle a tout du confort d’une grande télé, la luminosité, la fluidité et une profondeur de champ assez folle. Elle n’a posé aucun problème lors d’un essai en course ou dans le nouveau Battle mode (enfin le retour des arènes) qui nous ont clairement scotchés à nos sièges.

Retrouvez notre dossier sur la Switch et ses façons de jouer, hub vers les impressions des membres de l'équipe qui ont pu participer à la journée de démo organisée à Paris par Nintendo !
Pour faire bref, cette machine est bien surprenante de par les multiples propositions de gameplay qu’elle peut offrir. Elle est en tout cas la console portable ultime, rêve de tout joueurs, elle m’a clairement séduit et pour ma part ça sera un achat en Day-One. Seul le positionnement prix et le line up peuvent semer l’inquiétude, il est clair qu’à terme la console aura clairement besoin de soutien et d’un repositionnement rapide qui peuvent passer par une baisse de prix ou des packs avec jeux. La seule chose rassurante, c’est qu’on va être clairement servis en jeux multijoueurs pour faire durer le plaisir dans un laps de temps très rapide, avec Mario Kart, BomberMan ou encore Splatoon, sans oublier les très funs (mais peut-être pas suffisants pour durer sur le long terme) Arms et Snipperclips. Elle aura de quoi jouer et faire jouer pour ses 6 premiers mois (nous parlerons plus en détail des jeux dans nos previews à venir sur PN), mais une dernière fois les éditeurs tiers seront les juges de paix qui peuvent faire la différence, donc on attend la suite avec impatience, sûrement à l’E3.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Solivore
Au pire s'ils font un bide à cause du prix, une bonne baisse de prix pourra arranger ça non ?
Je ne pense pas qu'il faille s'inquiéter de son succès, à long terme en tout cas.

Je me demande même si ce prix n'est pas volontairement excessif, pour réserver dans un premier temps la console aux plus grands fans de Nintendo, qui tolèreront peut-être mieux le peu de jeux importants au départ et seront près à payer davantage… Puis dans un second temps, avec une ludothèque un peu plus fournie et une baisse de prix conséquente (coucou la 3DS), commencer à en vendre en masse.

En tout cas, le concept est tellement puissant que je pense que tôt ou tard, la console trouvera son public.
Kayron
Boris a écrit:Ouf, il y a tout de même de bons jeux dès le départ

Le titre ne correspond pas au texte qu'il y a juste en dessous puisqu'il parle de la finition de la machine et des accessoires et non des jeux. Est-ce une erreur?

Ce titre laisse penser qu'il y a plusieurs bons jeux au lancement de la machine, ce qui est faux puisqu'il n'y a qu'un seul jeu : Zelda et 1-2 Switch qui est une honte qui n'aurait jamais du être autre chose qu'un jeu gratuit fourni d'emblée avec la console.

Je me permet d'afficher ici un avis plus tranché d'un de vos confrères sur la Switch :

sebiorg
Merci Kayron, j'ai corrigé.
BorisPN
oui je n'avait pas écrit les titres ;) Merci beaucoup a seb pour la mise en page :)
Peppyto
C'est loin d'être la console ultime.
Moi je joue à la 3DS de partout, même dans la file d'attente d'un fast-food par exemple.
A part dans des longs trajets, je vois pas comment on peut sortir sa Switch aussi facilement que sa 3ds.
BorisPN
une nouvelle fois, ceci n'est que mon avis sur la console par rapport a mon utlisation des consoles, je ne suis pas un joueur d'exterieur, juste quelqu'un qui se déplace beaucoup et qui s'absente de chez soi au moins 2 a trois nuits par semaine. Du coup pour moi, la switch et la console idéale pour mon utilisation perso, après je vous donne mon ressenti aussi sur la console, c'est vraiment agéable a jouer, mais j'ai très très peur que la mayonnaise ne prenne pas avec le grand public. Le seul conseil que je peux vous donner c'est d'attendre un peu voir s'il Nintendo ne va pas se repositionner sur ses prix. Car 330€ la console et 80€ la manette, c'est a mon avis Très Très chère
Athropos
Même situation pour moi, j'ai laissé tomber les consoles de salon depuis un moment, ne disposant pas de suffisamment de temps pour y jouer. Je joue quasi exclusivement sur 3DS depuis 4 ans, et la Switch semble tellement pensée pour moi que je compte bien l'acheter dès sa sortie, malgré son prix élevée et le peu de jeux intéressants dispo à la sortie (mais bon, le nouveau Zelda va me suffire un bout de temps je pense). J'espère vraiment que la console trouvera son public !
Cirreip
Franchement la machine fait envie et les joy con, quoi qu'on en dise, sont proprement impressionnant de précision.
J'ai été emballé par mes parties de Arms qui moyennant quelques séances d'entrainement, promet un titre beaucoup plus technique qu'il n'y paraît.
Le "Rumble HD" qui m'a fait franchement douté lors de la conférence m'a bluffé lors de mes sessions de 1-2 Switch où il offrait des sensations d'une incroyable précision.
Quant à la partie nomade de la machine, il m'aura suffit de quelques parties de Splatoon 2 pour me convaincre que Nintendo ne s'est pas foutu de nous, évidemment la taille et la disposition des touches ne conviendra pas à tous mais force est de constater que le jeu est aussi joussif sur la tv que sur la Switch elle même (même si je préfère la manette pro).

Le véritable ennuie avec la Switch c'est son modèle économique, déjà la console proposé sans un seul jeu (ce qui forcera à débourser au moins 50€ de plus pour pouvoir tester la bête avec une nouveauté) alors qu'il aurait été tellement plus judicieux d'inclure au moins 1-2 Switch qui aurait permis à tout un chacun de découvrir et se familiariser avec les nouveautés qu'apporte la machine (surtout que 50€ pour 1-2 Switch, c'est vraiment du foutage de gueule. Imaginez qu'à la.sortie de la Wii on vous ai demandé 50€ pour Wii Sport.
Et après ça les accessoires, parce-que j'ai beau être positif sur Arms, je n'oublie pas que pour y jouer à 2 Nintendo me demande gentillement de payer 80€ de plus rien que pour avoir 2 autres Joy con à prêter à mon voisin (sans même compter le jeu à 60€, là ou un jeu comme splaton qui était très similaire à Arms en tant que nouvelle IP qui devait convaincre se trouvait à sa sortie pour maximum 40€).

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi Nintendo n'a pas proposé des bundles pour faire passer la pilule, par exemple un pack Switch +zelda+manette pro pour 400€ ou, pour ce même prix, un pack Switch+Arms+2 joy con bonus. Là j'aurais franchement envisagé un achat day one mais au vu de tout ça je vais attendre en espérant un bundle Splatoon en été ou que Nintendo se retrouve dans la même X situation qu'avec la 3DS et se voit obligé de baisser les coûts (au moins de la console) faute de ventes.

Bref je suis ravi de voir que je ne suis pas le seul à ressentir la chose comme ça ^^, merci pour ce retour Boris.
Peppyto
Merci Cirreip, merci pour ton avis.
Je trouve ton avis vachement objectif.
Cirreip
Par contre Boris, je noterais tout de même une petite divergence dans nos appreciations de la manette Pro. Je t'accorde qu'elle est idéal pour un jeu optimale et qu'elle n'a rien à envier à la concurrence mais je trouve que la finition fait justement un peu cheap. Quand je pense par exemple à la manette Pro Wii, on avait une disposition des boutons un peu moins efficace (mais très bonne) mais la sensation au touché était parfaite. Là elle fait un peu jouet dans la main, ce que je n'ai pas ressenti avec les Joy Con.
Cela dit je pinaille et le plus important reste sauf ^^

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×