Pause Café

Pause Café - Un sacré challenge attend Nintendo

Pause Café
La sortie de la Project Café se promet intéressante, car jamais Nintendo n'aura autant nagé en eaux troubles qu'aujourd'hui : elle est loin, la stratégie de l'océan bleu d'hier ! Les nuages se sont amassés au fil des ans, et c'est aujourd'hui une tempête que Nintendo va devoir traverser pour continuer à exister dans le cœur des joueurs.

Les limites de la blue ocean strategy

Satoru Iwata, en arrivant à la tête de Nintendo en 2002, a apporté avec lui un livre de W. Chan Kim et Renée Mauborgne : Blue Ocean Strategy, une méthode marketing qui explique comment, pour se renouveler, les entreprises doivent créer un nouveau marché où elles pourront évoluer seules, au calme, et laissant les autres concurrents s'entre-déchirer pour atteindre les mêmes consommateurs avec les mêmes produits. Avec une stratégie dite disruptive, un fabricant adopte une nouvelle voie, celle du succès.

Avec la Wii, Nintendo est entré de plain-pied dans l'ère de la stratégie de l'océan bleu. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça a méchamment marché : 86 millions de Wii plus tard, néanmoins, l'heure n'est plus à l'auto-congratulation, mais plutôt au virement de bord. Sous l'océan bleu se cachait un gigantesque banc de sable, et si Nintendo ne change pas de cap très vite, son bateau déjà bien ralenti sera immobilisé pour longtemps.

Le moment est en effet venu pour Nintendo de revenir vers ceux qui ont fait son succès autrefois. Pourquoi ? Parce que ce sont eux qui dépensent de l'argent pour jouer, comme on a pu le voir sur Wii où, une fois la console achetée avec WiiFit, on a peiné à vendre des jeux. La situation est devenue intenable pour Nintendo quand son ambition de faire coexister deux mondes a, osons le mot, échoué : il faudra attendre la claque du printemps 2009 pour en prendre conscience, mais les dommages étaient alors énormes, et surtout irréversibles.

Penser aux gamers

Pour gagner énormément d'argent, Nintendo avait en effet fait un pari très risqué : partir à la conquête d'un autre profil de joueurs. Pour faire simple, Nintendo s'est dit qu'il y avait là dehors tout un public de joueurs qui s'ignorait, et que ses produits permettraient de les séduire pour leur vendre consoles et jeux. Ça a plutôt bien marché, très bien marché même, comme on a pu s'en vanter pendant plusieurs années de top des ventes en top des ventes. Mais dans cette conquête des nouveaux joueurs, Nintendo n'a pas réussi à conserver l'intérêt des gros consommateurs de jeux vidéo - à notre avis, les Nintendo-loyalistes sont restés fidèles à Nintendo toutes ces années, mais nous y reviendrons prochainement. Ces gros consommateurs, fans de Call of Duty ou Resident Evil, se sont très vite désintéressés de la Wii, celle-ci étant techniquement dépassée même à sa sortie en 2006.

Avec la Project Café, Nintendo va, on a pu le lire, partir à la conquête des gamers. Les sons de cloche concordent : ce sont les gamers que Nintendo entend poursuivre avec la Project Café et, pour ce faire, il va devoir dégainer et tirer le premier. Cette situation ne vous rappelle-t-elle pas quelque chose ? En 2005, une petite société appelée Microsoft lance sa nouvelle génération, la XBox 360 : un an d'avance sur ses concurrentes, un an pour imposer sa marque et son style auprès des gros consommateurs de jeu vidéo. Aujourd'hui, la console profite pleinement de son statut de console pour gamers, avec des jeux formidables qui, sur nos TV HD, sont magnifiques. Avec leur meilleure maîtrise du hardware de la console, les développeurs sont parvenus à proposer des jeux magnifiques, et quand en plus ils sont intéressants et agréables à jouer, c'est du pur bonheur. Certes, Microsoft n'a pas Mario, mais Microsoft a Call of Duty, et des jeux visuellement très attrayants.

Le pur bonheur, sur Wii, c'est en effet un jeu de la trempe d'un Super Mario Galaxy. Mais depuis le second opus paru en juin 2010, quel jeu a permis aux joueurs de prendre leur pied sur la console ? Le problème, c'est que le jeu est sorti voilà un an ! UN AN ! Un an, c'est le temps minimum que devrait avoir la console pour s'imposer dans le cœur des joueurs. On lisait récemment que Nintendo souhaitait plus que tout disposer d'un FPS mythique pour le lancement de sa console : quel meilleur genre de jeu pour intéresser les gros joueurs qu'un jeu de la trempe de GTA ou Call of Duty, des jeux qui à leur sortie réalisent des scores faramineux et font la richesse de leurs éditeurs respectifs. Un FPS est un genre qui s'impose quand on veut adresser sa console à ceux qui aiment les nouvelles technologies, les early adopters comme on les appelle en anglais, ou précurseurs en français.

La suspicion légitime que nourrissent les gamers à l'égard de Nintendo n'est pas, du moins l'espérons-nous, un aveuglément de leur part : avec une bonne machine et de bons jeux (on a vu avec la 3DS qu'une bonne console sans jeu ne serait pas à grand-chose), plus d'un joueur confirmé n'hésitera pas une seconde à dépenser quelques centaines d'euros pour s'équiper, et ce d'autant plus qu'on a généralement la mémoire courte et qu'on oublie vite les mauvaises expériences (combien de joueurs confirmés ont-il revendu leur Wii au cours des 5 dernières années ?).

Pas facile de rester maître du jeu

En citant Call of Duty ou Grand Theft Auto, on se rend bien compte d'une évidence : la balle n'est plus forcément dans le camp de Nintendo, mais plutôt dans celui des éditeurs tiers, que Nintendo est en train de séduire, capacités techniques de fou à l'appui. Fort de son expérience sur Wii, Nintendo sait qu'on n'attire pas les mouches avec du vinaigre : la Project Café doit susciter autant d'enthousiasme auprès des studios qu'elle pourra en susciter auprès des joueurs passionnés. Après tout, un développeur n'est-il pas un joueur confirmé dans l'âme ? Sur GameCube, les jeux pouvaient encore sortir sur GameCube alors qu'ils sortaient aussi sur PS2 et XBox. Mais sur Wii, on a vu les éditeurs tout simplement renoncer. En les habituant pendant 5 ans à soit faire l'impasse sur la Wii soit proposer un sous-jeu aux qualités déplorables, peut-être Nintendo a-t-il favorisé un mouvement de fond plus dommageable pour la firme, à savoir inciter les éditeurs à mettre plus d'argent pour les versions HD au détriment des consoles Nintendo.

Avec la Project Café, Nintendo veut donc revenir dans la course, et cela veut donc dire que les éditeurs vont devoir réapprendre à inclure Nintendo dans leur business model. Seul problème : 1 1 1 ne fait pas forcément 3 quand il s'agit de sortir un jeu sur 3 consoles, en raison du coût du développement d'un jeu sur plusieurs plates-formes. Ajoutez à cela que Nintendo souhaitera certainement nous proposer une façon de jouer novatrice (ce petit truc en plus qui fait que Nintendo est et sera toujours Nintendo), que ce soit avec l'écran que la rumeur a ancré dans nos esprits depuis plusieurs semaines, ou avec la détection de mouvements, histoire d'affirmer sa culture de la différence, et vous obtenez au final un développement onéreux dont le retour sur investissement est loin d'être garanti. Développer pour une console Nintendo, c'est prendre un risque dont certains éditeurs se passeraient bien.


La rumeur veut que Pikmin 3 nous donnera rendez-vous sur Project Café

En termes de puissance, Nintendo semble avoir compris que sa console devra être en mesure de rivaliser avec les autres pour séduire les studios. La question est de savoir si la mise à jour technologique opérée par Nintendo est réelle, c'est-à-dire qu'elle lui permettra de tenir plusieurs années, sur un marché où Sony et Microsoft ne tarderont alors pas eux non plus à sortir leurs nouvelles machines respectives. Des machines plus puissantes, on sera près de 8 ans de vie pour la XBox 360 et la PS3, une éternité en informatique, voilà qui pourrait à court-terme court-circuiter l'effort de Nintendo de revenir dans la course à la puissance, cette course dont elle avait réussi à s'affranchir en 2006.

Une machine qui fleure bon l'ADN Nintendo

La sortie de la Project Café sera intéressante : le retour aux sources effectué par Nintendo pour sa nouvelle console implique que Nintendo va devoir, d'une part, continuer à s'adresser au grand public pour les convertir au jeu vidéo - son objectif de toujours, et surtout courtiser les joueurs confirmés. Pour ce faire, Nintendo a certainement une arme secrète, un élément que l'on ne connaît pas encore et qui fait de sa stratégie une stratégie encore disruptive : alors que Kinect et le PS Move viennent voguer dans les eaux longtemps bleues de la détection de mouvements, il est temps pour Nintendo de se déplacer et d'aller dans des eaux plus clémentes, toujours plus bleues : la Project Café doit se montrer disruptive, comme la DS (avec le tactile), la Wii (avec la détection de mouvements) et la 3DS (avec la 3D sans lunettes) l'ont chacune fait avant elle.


Le très réussi mockup réalisé par IGN

Cet élément, il y a de fortes raisons de penser qu'il sera encore situé dans la manette, sans doute avec l'écran qui devrait diffuser une vidéo dont le rendu serait calculé par la console elle-même et streamée vers la console. Cette manette inciterait les développeurs à imaginer de nouvelles façons de jouer, des façons de jouer sérieuses qui pourraient permettre à la Project Café de se démarquer de la concurrence : Call of Duty exploitant l'écran de la Project Café, alors que la PS3 et la XBox 360 doivent se contenter d'une prise en main classique ? Voilà qui serait de bon augure pour la carrière de la console.

Le fait est que, tout comme Rome ne s'est pas faite en un jour, Nintendo devrait avoir besoin de temps pour conquérir le cœur des joueurs passionnés : chat échaudé craint l'eau froide, et ceux qui ont longtemps attendu des jeux sur Wii vont peut-être rester cramponnés à leur manette XBox 360 pendant un an ou deux, le temps que la machine fasse ses preuves. Tout comme il a fallu deux ou trois ans pour que les joueurs se détournent de la Wii au profit de la XBox, un laps de temps sera nécessaire pour apprécier la Project Café à sa juste valeur. Si tant est que tout le monde veuille bien jouer le jeu : des jeux de qualité, des jeux appréciés du public de joueurs plutôt satisfait de ses jeux sur XBox 360, PS3 voire PC, des jeux visuellement attrayants et modernes.
L'E3 qui arrive est plein de promesses. Des promesses de celles qui, en 2006, nous avait permis de rêver pendant de nombreux mois en attendant la sortie de la Wii. La Project Café est une console au sujet de laquelle on sait bien peu de choses, si ce n'est qu'elle sera annoncée la semaine prochaine : des spécifications techniques, des modes de fonctionnement, des images de jeu semblent avoir filtré sur la toile. Mais ce ne sont que des rumeurs, et celles-ci sont si fortes que, pour l'heure, une seule chose est sûre : l'attente est énorme pour cette nouvelle console, et énorme est notre attente de la conférence de presse qui aura lieu mardi à 18 heures et qu'on vous invite à suivre sur PN !

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

eunas
Entre rêve et frustration, je prie pour un nouveau wave race sur Kfé... Big N n'a plus qu'à trouver le point d'équilibre pour que tous se noient dans son océan bleu!
syndrome
J'espère franchement qu'ils vont assurer...
Vivement mardi pour les info!!!! J'en peux plus d'attendre, depuis l’annonce je guette toutes les news, même les plus inutiles, pour en apprendre plus...On a beau avoir les consoles de la concurrence, une nouvelle console Nintendo c'est toujours un évènement :D.
mesha76
Tu m'étonne syndrome c'est pareil pour moi.
Et j'espère bien que cette foi çi il ne vont pas se coupé de leur base historique, car sinon ...
KillerMapper
Allez, encore 4 jours à attendre :)
Asleer
Salut,

Xavier a écrit:Blue Ocean Strategy, une méthode marketing qui explique comment, pour se renouveler, les entreprises doivent créer un nouveau marché où elles pourront évoluer seules, au calme, et laissant les autres concurrents s'entre-déchirer pour atteindre les mêmes consommateurs avec les mêmes produits. Avec une stratégie dite disruptive, un fabricant adopte une nouvelle voie, celle du succès.


la disruption et la Blue Ocean Strategy sont deux stratégies commerciales différentes. Par exemple, le DS est une parfait exemple de la BSO, mais n'est pas disruptif. La Wii, néanmoins, utilise les deux stratégies.

Xavier a écrit:Sous l'océan bleu se cachait un gigantesque banc de sable, et si Nintendo ne change pas de cap très vite, son bateau déjà bien ralenti sera immobilisé pour longtemps.

Le moment est en effet venu pour Nintendo de revenir vers ceux qui ont fait son succès autrefois. Pourquoi ? Parce que ce sont eux qui dépensent de l'argent pour jouer, comme on a pu le voir sur Wii où, une fois la console achetée avec WiiFit, on a peiné à vendre des jeux. La situation est devenue intenable pour Nintendo quand son ambition de faire coexister deux mondes a, osons le mot, échoué : il faudra attendre la claque du printemps 2009 pour en prendre conscience, mais les dommages étaient alors énormes, et surtout irréversibles.


pourquoi est-ce si difficile à voir que comme les "joueurs confirmés", les nouveaux joueurs de la Wii sont aussi dans le vide total côté jeu? Wii Fit, Wii Sports Resort, NSMBWii se sont vendu à des dizaines de millions d'exemplaires. Néanmoins, à un moment, il faut d'autres jeux et Nintendo et les éditeurs tiers ont été incapables (ou n'ont pas voulu) continuer à créer des jeux pour ce public.

Quant au printemps 2009, c'est à nouveau une histoire de jeux. Si Nintendo avait sorti Wii Sports Resort au lieu de Wii Music, la situation aurait bien différente. Il faut des jeux pour qu'une console continue à se vendre et depuis le trio de 2008 (Smash en mars, Mario Kart en avril et Wii Fit en mai), Nintendo n'a sorti de gros jeux que pour les Fêtes. Il est donc normal que le momentum baisse.

Xavier a écrit:Le pur bonheur, sur Wii, c'est en effet un jeu de la trempe d'un Super Mario Galaxy. Mais depuis le second opus paru en juin 2010, quel jeu a permis aux joueurs de prendre leur pied sur la console ?


Et depuis NSMBWii (sorti en novembre 2009), il a eu quoi le nouveau joueur Wii? Other M? La disette est aussi là pour tout le monde.

Xavier a écrit:En citant Call of Duty ou Grand Theft Auto, on se rend bien compte d'une évidence : la balle n'est plus forcément dans le camp de Nintendo, mais plutôt dans celui des éditeurs tiers


C'est carrément stupide! Nintendo va baser toute sa stratégie (et sa profitabilité à long terme) sur d'autres compagnies? Alors que depuis plus de 15 ans, on achète surtout leurs consoles pour leur jeux et que tous les jeux qu'ils doivent essayer d'avoir vont sortir sur d'autres consoles que le public-cible A DÉJÀ! Les éditeurs tiers sont parti et ça n'a pas empêché Nintendo de connaître énormément de succès et pour les tiers aussi (EA Sports Active et tout les fitness games n'auraient jamais été fait sans Wii Fit). Pourquoi vouloir retourner à une stratégie qui a mis Nintendo en 3e place au cours durant la N64 et le GameCube?

Xavier a écrit:La sortie de la Project Café sera intéressante : le retour aux sources effectué par Nintendo pour sa nouvelle console implique que Nintendo va devoir, d'une part, continuer à s'adresser au grand public pour les convertir au jeu vidéo - son objectif de toujours, et surtout courtiser les joueurs confirmés.


Très difficile à faire. Microsoft l'a bien vu l'an dernier quand de nombreux gamers étaient vraiment irrités par la place que prenait Kinect à la conférence. Aussi, Nintendogs est LE jeu qui a permis d'augmenter le public du DS et qui a démarré le momentum que Brain Training et NSMB ont poursuivi. Nintendogs+cats est un des jeux de lancement de Nintendo. Et les ventes ne montrent pas du tout que le momentum grandit.

L'emphase sur la 3D (et tous les avertissements), le Circle Pad qui rend le gameplay apparemment plus compliqué, l'énorme suprématie des jeux gamers: Tout ça fait peur aux nouveaux joueurs. Ce qu'il voit, c'est une console comme la PSP, qui n'a que très peu de valeur pour eux. Et en plus, étant donné son prix, ce n'est pas prêt de changer.

Xavier a écrit:la Project Café doit se montrer disruptive, comme la DS (avec le tactile), la Wii (avec la détection de mouvements) et la 3DS (avec la 3D sans lunettes) l'ont chacune fait avant elle.


Le DS n'est pas disruptif. La Wii l'est, mais pas à cause de la détection de mouvement. C'est toute la philosophie (emphase sur les non-consommateurs, console à la ramasse, jeux axé sur les valeurs arcade, etc) qui est disruptif. Quand à la 3DS, il n'y a rien de disruptif. C'est une console chère, bourré de fonctions, qui met l'emphase sur l'aspect graphique (l'abandon de cette course aux armements est l'une des raisons qui rend la Wii disruptive). On dirait une PS3 portable au lancement (cher et sans killer-app pour lancer les ventes). Si vous voulez utiliser la disruption, assurez-vous au moins de l'utiliser dans le bon contexte.

Sérieusement, je veux bien avoir confiance que Nintendo peut rebondir, mais quand toutes les rumeurs misent sur le retour à une stratégie qui les a continuellement mis en 3e place, comment penser que ça peut marcher?

Voilà,

Asleer :)
syndrome
J'ai bien aimé ton commentaire Asleer, argumenté et tout et tout ca fait plaisir :D.
Je crois que Nintendo n'a pas trop le choix au niveau stratégique, si ils veulent toucher les joueurs en plus des casuals, il leur faut le soutient des tiers (parce que je veux bien qu'une console Nintendo se vende pour ses licenses mais quand je vois les blockbusters de la concurrence...encore heureux que j'ai leur console).
Et c'est bien en proposant une console qui se veut plus proche en terme de hardware du duo PS3/360 qu'il y arriveront le mieux.
Il faut simplement qu'il y ajoute une dose de "révolution made in Nintendo" (en espérant autre chose qu'un pétard mouillé comme la 3DS) et qu'ils parviennent a faire cohabiter les deux.
Je leur fais presque confiance pour cela :D.
Asleer
Salut,

syndrome a écrit:Je crois que Nintendo n'a pas trop le choix au niveau stratégique, si ils veulent toucher les joueurs en plus des casuals, il leur faut le soutient des tiers (parce que je veux bien qu'une console Nintendo se vende pour ses licenses mais quand je vois les blockbusters de la concurrence...encore heureux que j'ai leur console).


mais pourquoi ils devraient plus toucher les "vrais joueurs"? La Wii a été un succès phénoménal au cours des 3 ans premières années de son existence et on en a eu des jeuxs (certes, moins que sur les autres consoles, mais avec seulement Nintendo qui essayait vraiment fort, c'est normal). Galaxy, Metroid 3, Smash Bros., Zelda TP, ce ne sont pas des jeux qui plaisent aux amoureux de Wii Sports et on les a eu quand même. Le problème est que le tiers avait devant eux un immense parc de consoles qui, si on regardait n'importe quel charte de vente, avaient beaucoup plus d'avenir que les autres consoles et au lieu d'essayer de vendre à ce public, ils ont fait tous leur plus gros jeux sur consoles HD, ce contentant sur la Wii de "casual" games débiles que même les nouveaux joueurs ne trouvaient pas bon ou de version inférieur de leurs jeux HD.

Évidemment, il y a des exceptions. Il suffit de voir Just Dance qui a fait un énorme succès. Ce jeu a été fait pour plaire au public Wii et ça parait. EA Sports Active et les autres fitness games qui attire directement ceux qui voulaient avoir une expérience Wii Fit plus en profondeur. À part ces quelques exemples, quand les tiers se forçaient pour faire un jeu sur Wii, c'était sur un jeu super-hardcore comme MadWorld ou No More Heroes qui n'attireraient qu'un public limité aussi sur consoles HD. Il faut vendre des jeux à des joueurs.

syndrome a écrit:Il faut simplement qu'il y ajoute une dose de "révolution made in Nintendo" (en espérant autre chose qu'un pétard mouillé comme la 3DS) et qu'ils parviennent a faire cohabiter les deux.
Je leur fais presque confiance pour cela :D.


Cohabité les deux est extrêmement difficile comme je l'ai dit plus haut. Je me souviens en 2007 quand Manhunt 2 est sorti. La Wii était au sommet et tout le monde la connaissait. Il y avait eu des reportages au Québec à propos de ce jeu et les gens ne comprenaient pas pourquoi un jeu de cette violence existaient sur la Wii qui étaient tellement amusante et familiale. Si un seul jeu peut faire cela, imaginez tout les Call of Duty, Mortal Kombat et autres jeux violents de ce monde. Si Nintendo veut attirer les core-gamers, c'est ce genre de jeux qu'ils doivent promouvoir (puisque les gens les aiment et qu'ils se vendent bien), mais c'est aussi le genre de jeux qui fait fuir les amateurs de Wii Sports et NSMBWii.

La 3DS est dans le même bateau. Avec une console puissance avec une sortie 3D, le Circle Pad pour mieux contrôler les jeux en 3D, le prix, on veut attirer les "vrais gamers". Mais le gars qui a acheté Brain Age, il fait quoi avec un 3DS? S'attaquer aux deux marchés simultanément fera en sorte d'en laisser un de côté. Sur la Wii, c'était les gamers. Sur 3DS et probablement Café si on se fit aux rumeurs, ce sera les nouveaux joueurs. Mais si on enlève les nouveaux joueurs, Nintendo peuvent-ils gagner?

Il ne faut pas oublier que tant que la PS4 et la Xbox 720 ne seront pas sorti, les jeux qui sortiront sur Café sortiront aussi sur PS3 et 360. Qui voudraient dépenser 350-400$ (selon les rumeurs) s'il peut acheter le même jeu sur la console qu'il a déjà? Il n'y a que les fanboy de Nintendo qui bavent sur les jeux de la concurrence sans oser acheter d'autres consoles qui seront heureux de les acheter. Mais combien sont-ils? Nintendo s'embarque pour un voyage difficile dans l'océan rouge.

Voilà,

Asleer :)
Eleglin
Personnellement je préssens un gros bide pour la Café.
Ceux qui voudront une machine plus puissante que la Wii, je suppose qu'il s'agira en majeure partie de joueurs un peu plus confirmés que le WiiFit-addict. Et il est fort probable qu'ils se tourneront vers une Box ou une PS3.
Machine bien rodée, ludothèque attractive, gamme budget déjà bien garnie...
Franchement, Nintendo a trop tardé à sortir la Café.

Dans l'idéal, ils auraient du directement sortir la Wii en dessous de 200 € dès le lancement, avec une manette classique inclus dans le pack en plus de la wiimote.
A l'époque, cela aurait un peu limité l'hémorragie.

Puis sortir une console type Café dès Noël 2009.

Là, leur Café, elle tombe comme un cheveu dans la soupe.
nulenlatin
Avec la Project Café, Nintendo va, on a pu le lire, partir à la conquête des gamers


J'attends de voir pour croire.

Cette situation ne vous rappelle-t-elle pas quelque chose ? En 2005, une petite société appelée Microsoft lance sa nouvelle génération, la XBox 360


En même temps, Nintendo a encore moins le choix que Microsoft à l'époque : il DOIT sortir une nouvelle console au plus vite vu la perte de vitesse de la Wii.

(on a vu avec la 3DS qu'une bonne console sans jeu ne serait pas à grand-chose)


Il ne me semble pas que la 3DS soit considérée comme formidable par tout le monde (comment ça une DS un peu boostée, trop chère avec une 3D gadget?)

que Nintendo est en train de séduire, capacités techniques de fou à l'appui


Vous êtes fous? Si les rumeurs sont vraies (c'est bien là dessus que l'on se base) on aura droit à une console légèrement supérieure à une 360, console sortie en 2005. Sans réfléchir, ça donne en gros une console qui a techniquement 6 ans de retard . Mince, encore plus que la Wii à sa sortie...

EDIT :
Sony et Microsoft ne tarderont alors pas eux non plus à sortir leurs nouvelles machines respectives. Des machines plus puissantes, on sera près de 8 ans de vie pour la XBox 360 et la PS3, une éternité en informatique

Ah je me disais quand même :@

Sinon je partage l'avis d'Eleglin. Il ne suffira pas de faire moitié aussi bien que la concurrence cette fois ci.

EDIT2: Wow, j'ai bien aimé un commentaire d'Asleer
Eleglin
Pour la 3DS, je ne suis pas vraiment d'accord.
Tu prends un jeu comme Street Fighter 3DS, il m'a occupé et amusé bien plus longtemps que la moitié des jeux que j'ai acheté sur la DS.

Faut au moins reconnaitre que la 3DS représente un grand pas en avant par rapport la DS et sa ludothèque "limitée". Non, parce que la DS, j'ose pas vous rappeler les bouses auxquels on a eu droit aussi... :roll:

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×