Dossier Pokémon (saga)

On a essayé la nouvelle extension JCC Pokémon – Ultra Prisme !

Le jeu de cartes Pokémon reste très apprécié de toute une communauté de fans qui retrouvent dans ces jeux l'univers Pokémon dans un environnement hautement stratégique : on a pu jouer à la dernière extension du JCC Pokémon : Ultra Prisme.

Dossier
JCC Pokémon – Ultra Prisme est le nom de la toute dernière extension proposée aux fans du jeu de cartes Pokémon. Nous avons eu l'opportunité de l'essayer alors que le kit sort tout juste dans le commerce. Et c'est à Max, grand connaisseur des jeux de société en général et de jeux de cartes en particulier, qui a pu se frotter à Ultra Prisme pour nous en livrer ses impressions !

Constituer son deck : l'étape essentielle !

Me voici donc en possession d’un paquet d’une vingtaine de cartes prédéfinies, et de 4 boosters de 10 cartes chacun, le tout issu de la toute nouvelle extension « Ultra Prisme ». Ce petit pack est similaire au format de tournoi officiel, où chacun doit constituer le meilleur deck possible à partir du set de base commun à chaque participant, et des quarante cartes des boosters qui permettront de faire la différence.
Comme dans tout jeu de cartes à collectionner, la phase de construction du deck est primordiale. Le set de base fourni nous oriente fortement vers un deck à base de Pokemon Foudre et Eau, avec comme principaux atouts des Pingoleon et Elekable, ainsi que leurs sous-évolutions bien sûr. A l’instar du jeu vidéo, chaque Pokemon a ses faiblesses et résistances à d’autres éléments (en fait une seule faiblesse et une seule résistance maximum par carte). En tournoi, il serait donc judicieux d’intégrer si possible dans son deck des Pokemons ayant l’avantage sur Pingoleon et Elekable, puisque la quasi-totalité des participants les incluraient dans leur deck.

Mais nous ne sommes pas en tournoi, et je suis seul devant mes cartes que j’ai pris le soin de trier par type de carte et élément. Parmi mes 4 boosters, j’ai eu la chance de tirer une de ces fameuses cartes «Ultra Prisme » tellement puissantes qu’on a le droit qu’à une seule par deck. Il s’agit d’un Darkrai brillant de mille feux, le foil réussissant toujours aussi bien aux cartes Pokemon. J’opte donc pour un deck Eau, Foudre et Ténèbres, ayant conscience que 3 éléments différents est le maximum pour que le deck reste jouable et espérer avoir les bonnes Energies au bon moment. Energies qui ne sont d’ailleurs pas fournies, car oui quand on participe à un tournoi on est sensé avoir déjà quelques cartes chez soi, dont ces cartes basiques mais indispensables pour déclencher les attaques de nos créatures.

Je ne suis toujours pas en tournoi, mais l’occasion m’est donnée de ressortir mes vieux decks du grenier (les tous premiers dispo en France, sortis en 1999), tant pis pour les énergies Ténèbres qui ne sont apparues que quelques années plus tard, on prendra des énergies Psy à la place. Si la recette d’un deck équilibré n’a pas trop changé en 19 ans, pour une soixantaine de cartes je devrais avoir une petite vingtaine d’Energies, une petite trentaine de Pokemon et le reste en Objets, Supporters (personnages issus des différents épisodes) et Stades (des arènes). Me voici prêt pour l’action !

Les règles du JCC Pokémon à maîtriser !

Oui, sauf que, comment on y joue déjà ? Puisque j’ai dû me replonger dans les règles, je vous propose de partager mon savoir fraîchement recouvré avec vous qui n’êtes peut-être pas non plus à l’aise sur la façon de taper le carton avec vos Pokemon.
Le jeu de cartes Pokemon se joue en 1 contre 1 généralement. Au début de la partie, chaque joueur mélange son deck, pioche une main de 7 cartes, et choisit un Pokemon de base (c’est-à-dire non évolué) et le place devant lui. Ensuite, il prend les 6 premières cartes de sa pioche et les dispose face cachée devant sa pioche. Ces 6 cartes sont ses récompenses, il en piochera une à chaque fois qu’il mettra un Pokemon adverse KO, une façon de simuler le fait que l’adversaire n’a que 6 Pokemon comme dans le jeu vidéo. La partie peut commencer.

A son tour, un joueur pioche une carte de sa pioche, puis peut jouer ses cartes en main. Les Pokemon de base peuvent être placés en jeu, en retrait du Pokemon actuellement actif, sachant qu’on ne peut placer que 5 Pokemon sur ce « banc », toujours dans l’idée de respecter une équipe de 6 Pokemon. Les Pokemon évolués peuvent être placés par-dessus leur sous-évolution déjà en jeu. Les Objets appliquent leur effet puis sont défaussés, idem pour les Supporter et les Stade à la différence qu’on ne peut jouer qu’un seul Supporter par tour et qu’il ne peut y avoir qu’un seul Stade en jeu à la fois. Enfin, le joueur peut jouer une et une seule Energie qu’il va attacher à un de ses Pokemons en jeu. Ces Energies sont indispensables pour permettre au Pokemon de lancer ses attaques, d’où l’importance de ne jamais être à court et de ne pas avoir trop d’éléments différents dans son deck.

Le Pokemon actif peut alors lancer une attaque, qui fera généralement perdre un certain nombre de PV au Pokemon actif adverse. Un Pokemon ne dispose que d’une ou deux attaques, mais il existe plusieurs cartes d’un même Pokemon, permettant ainsi d’avoir par exemple 2 Corboss avec des capacités différentes. Voilà un résumé bien succinct et loin d’être exhaustif, puisque le jeu intègre également les changements de statut comme Paralysé ou Empoisonné, la possibilité de changer de Pokemon actif avant d’être mis KO ou encore les Talents, ces capacités passives apparues dans Rubis et Saphir.

Notre avis sur le JCC Pokémon - Prisme

Et alors cette extension Ultra Prisme ? Difficile pour moi de la comparer aux extensions précédentes, mais mon deck fait-maison a triomphé de tous les deck préconstruits achetés au bureau de tabac à la sortie du collège. Les Pokemon évolués sont très forts, capables de vaincre en un coup la plupart de leurs adversaires. Alors certes ils sont gourmands en Energies, mais « Ultra Prisme » contient quelques objets très utiles pour s’approvisionner régulièrement, et mon Darkrai rutilant arrive en jeu directement avec 2 Energies sur les 4 dont il a besoin.
Les cartes sont encore plus belles qu’au début du jeu, où le manque de cohérence entre les illustrations était parfois affolant. The Pokemon Company ne lésine pas sur les Pokemon rares et les cartes brillantes, qui sont nombreuses et ont chacune un effet brillant différent. Il me tarde maintenant de tester les futures extensions pour voir ce que vaut vraiment le jeu de cartes à collectionner à l’heure actuelle, et me constituer un deck capable de rivaliser avec la foule de Pokemon légendaires fraîchement acquis.

Nostalgie de l’époque où ma ferveur Pokemon était à son paroxysme, collectionnite aigüe pour des cartes toujours plus attirantes ou intérêt tactique pour un meta game qui ne demande qu’à être exploré ? Je ne sais pas encore, mais en tout cas c’est un plaisir d’avoir pu vous dédier ce petit billet un peu en marge de l’actualité vidéoludique qu’on aime tant. A bientôt peut-être pour des nouvelles de Pokemon JCC.

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×