Wii Sortie le 30/11/1999 Nom court Wii

Dossier Wii (Wii)

George Harrison, le point avant l'E3

Dossier
Game Informer ne s'est pas contenté dans son numéro de ce mois-ci de nous proposer une exclusivité comme il en existe peu (la présentation de Red Steel) : le magazine propose aussi une très longue interview de George Harrison, un des trois principaux orateurs de Nintendo of America, avec ses compagnons d'aventure Reggie Fils-Aime et Perrin Kaplan. C'est donc George la vedette aujourd'hui, avec une entrevue dont nous reprenons ici les principaux points. Vous pourrez retrouver cette entrevue sur Game Informer.

Que savons-nous ?

La première question que l'on se pose est la suivante : qu'apporte-t-elle de plus par rapport à ce que nous savons déjà ? Force est de reconnaître que pas grand-chose de neuf n'est à trouver dans l'interview, mais qu'il s'agit d'une bonne occasion de faire le point sur ce qu'est la Revolution à ce jour.


George Harrison , au lancement de la GameCube

George souligne d'abord que c'est un signal de la part de Nintendo et Ubi Soft que de dévoiler un jeu qui ne vient pas de Nintendo comme premier jeu de la console, et explique ensuite comment on en est venu à la Revolution et sa manette hors du commun. L'argument principal de Nintendo était de proposer quelque chose de différent, de ne pas se contenter d'une course à la puissance : depuis 1997, Nintendo essaie de prévenir le déclin de la population de joueurs, et ses efforts se sont traduits en 2005 avec la sortie de la DS, une console différente avec des jeux différents comme Nintendogs ou Brain Training.

Le travail de réflexion

Le design de la Revolution a commencé dès que la GameCube est arrivée sur le marché. Ce n'est que plus tard qu'a commencé le travail autour de la manette, une fois que Nintendo s'est demandé comment faire en sorte de proposer quelque chose d'unique au public, et Shigeru Miyamoto a joué un grand rôle dans le design du contrôleur de la console, conçu pour ramener le commun des mortels vers le jeu vidéo.

Le secteur du jeu vidéo va mal, explique George : le nombre de joueurs diminue, et si on cherche à comprendre pourquoi les joueurs se sont éloignés du business du jeu, c'est tout simplement parce que les constructeurs et les médias spécialisés se sont contentés de commenter la course à la puissance sans jamais évoquer la notion de créativité. Pour en arriver à sa manette, Nintendo a créé des groupes de travail avec des gens de tous horizons et il semblerait que le commentaire le plus courant soit 'pour être honnête, je ne suis pas très bon et le fait que je puisse n'utiliser qu'un bouton et arriver à bouger Sonic, ça me plait !'.

Soit... George Harrison reprend un exemple tiré d'un jeu appelé Killer Instinct, dont une combinaison requiert un enchaînement de 14 boutons. 14 boutons... C'est un peu abusé, et dès lors, on sent une divergence entre l'industrie et les joueurs qui s'éclatent sur Mario Kart ou Mario Party.

Mais adresser sa console au commun des joueurs ne veut pas nécessairement dire qu'il va falloir oublier les hardcore-gamers : la nouvelle manette va permettre de simplifier la façon de jouer aux jeux vidéo. Que ce soit avec Red Steel ou les prochains jeux de sport d'Electronic Arts, on a là une manette qui permet d'améliorer une expérience déjà disponible aujourd'hui.

Du nouveau, on veut du nouveau !

La Revolution n'est toutefois pas que cela : Harrison espère que la console permettra l'émergence de nouveaux genres encore inédits. Nintendogs le prouve : des concepts inédits peuvent devenir des cartons. Quand on veut s'adresser à des gens qui ne jouent pas beaucoup, on n'a pas besoin de leur proposer des jeux qui durent 40 ou 50 heures pour en voir le bout.

A l'E3, George Harrison nous promet du bon et rien que du bon : Nintendo nous proposera un mix de franchises, tant nouvelles qu'attendues. Miyamoto a récemment déclaré que même au sein de Nintendo, il était difficile de penser autrement (penser Pepsi ?). En fait, quand quelqu'un entre chez Nintendo ou Square-Enix, c'est pour y faire des trucs qu'ils aiment, connaissent et avec lesquels ils ont grandi. Inutile de dire que c'est la désillusion quand on leur demande de faire preuve d'originalité.

Avec près de 1000 kits envoyés dans les studios, Harrison espère que la console aura un certain soutien de la part des éditeurs tiers. Nintendo veut éviter l'erreur commise avec la GameCube, une console que Nintendo a vraiment gardé près du corps, provoquant un certain délai entre la sortie de la machine et les premiers jeux d'éditeurs tiers. Sur Revolution, il faudra certainement attendre l'apparition des premiers jeux pour qu'ensuite, la créativité prenne le dessus et nous proposer des jeux innovants exploitant au mieux les aptitudes de la console et sa manette.

Quand on lui demande le point de vue de Nintendo en termes de graphismes, il s'énerve un peu, en parlant de ces graphismes photo-réalistes qui finalement ne sont qu'une façon de représenter un univers virtuel. Nintendo est allé en croisade chez les développeurs avec un jeu GameCube : Metroid Prime 2. 'En moins de 3 semaines ils ont été capables de changer les contrôles pour montrer aux gens ce qu'ils pourraient être avec la manette freestyle'. Une fois séduits, il suffit de donner des kits de développement assez tôt pour qu'à leur tour, les développeurs fassent des miracles. Nintendo dispose d'une équipe de support pour les développeurs. Penser autrement n'est pas insurmontable, mais Harrison reconnaît que c'est difficile !

Concernant le nunchaku, Harrison pense qu'Ubi Soft devra le proposer en bundle avec le jeu, car l'accessoire ne sera sans doute pas fourni en standard avec la console. Proposer l'accessoire avec la console pourrait en augmenter le prix, un prix qu'Harrison ne pense pas communiquer pendant l'E3. La stratégie de Microsoft était, selon lui, mauvaise, et Nintendo ne veut pas d'un bundle qui ne sert à rien comme le bundle basic de la XBox 360. Alors une manette ? Deux ? Avec le nunchacku ? Sans ? Chaque élément de plus sale un peu plus la note ! Le nunchaku n'est qu'un périphérique possible : chacun pourra apporter son propre périphérique, certes, mais c'est un investissement coûteux que seul Nintendo a pris jusqu'à présent (le micro, les bongos...).


Nunchaku vendu séparément ?

Commentaires sur l'article

Cet article vous a intéressé ? Vous souhaitez réagir, engager une discussion ? Ecrivez simplement un commentaire.

Aucun commentaire. Soyez le premier à réagir !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnectez-vous ou créez un compte en quelques clics

Vous aussi, partagez votre passion, Rejoignez-nous !
Découvrir MonPN

Connexion

Vous avez déjà un compte sur MonPN (ou sur le forum) ? Identifiez-vous simplement !

Créer un compte

Vous n'avez pas encore de compte ? Créez-en un simplement en remplissant le formulaire ci-dessous. C'est totalement gratuit.

MonPN, késako ?

MonPN est l'espace membre de Puissance Nintendo. Avoir un compte MonPN donne accès à une multitude de fonctionnalités, totalement gratuitement :

  • Le Forum et ses 700.000 messages
  • Réagir aux articles
  • Devenir Fan des jeux, personnalités, séries de jeux...
  • Noter les jeux
  • Ecrire des tests
  • et bien plus !

MonPN : la communauté Nintendo par PNConnexion réussie

Vous êtes désormais connecté.

Retournez sur la page d'accueil

×